Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 22 janvier 2014 | Mise en ligne à 0h00 | Commenter Commentaires (12)

    Quelle place pour Calvillo dans l’histoire du sport à Montréal?

    Anthony Calvillo entouré de sa femme et de ses enfants alors qu'il annonçait qu'il en avait fini avec le football. (photo La Presse)

    Anthony Calvillo entouré de sa femme et de ses enfants alors qu'il annonçait qu'il en avait fini avec le football. (photo La Presse)

    Anthony Calvillo prend sa retraite. L’homme a réécrit le livre des records des Alouettes et celui de la Ligue canadienne de football et il n’y a aucun doute qu’il a été le meilleur joueur de l’histoire des Oiseaux et peut-être même le meilleur de l’histoire du circuit.

    Question: quelle place occupe Calvillo dans l’histoire du sport à Montréal? Doit-on le placer dans la même catégorie que les Richard, Béliveau et Lafleur, chez le Canadien, et Gary Carter, chez les Expos?

    Certains diront, j’en suis convaincu, que Calvillo n’a pas joué dans LA meilleure ligue de football, qu’il n’a pas réussi ses exploits dans la NFL.

    À mon avis, Calvillo mérite d’être considéré comme un des géants de l’histoire du sport montréalais. Certes, il n’aura jamais le statut des Richard, Béliveau et Lafleur parce qu’il a joué au football, et non au hockey, et parce qu’il n’est pas francophone. Et on ne nommera probablement jamais non plus une rue ou un parc en son honneur comme on l’a fait pour Gary Carter, parce qu’il n’avait pas le charisme du Kid.

    Mais les statistiques sont là. Si les Alouettes ont été compétitifs aussi longtemps, s’ils pouvaient aspirer aux grands honneurs à chaque année, c’est en très grande partie grâce à lui.

    Chapeau, Anthony Calvillo! Et comme disent les anglos: Thanks for the memories.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

    Tags:


    • Je ne pense même pas que la citation l`avenir nous le dira s`applique à lui. Pour moi c`est évident qu il fait partie de ce groupe plutôt sélect d`ambassadeurs du Québec ,de Montréal, le premier d`adoption en plus !

      Les gars de sa trempe ne se comparent pas. Tu ne peux comparer Lafleur à Richard ou Beliveau ou encore Levesque dans une autre sphere.Il a mérité sa place sans l`exiger en travaillant comme nous le faisons tous et en demeurant concentré et humble. Quand Calvillo va entrer dans une piece ,comme pour Guy Lafleur,l`éclairage va être différent.

      Quand on parle des Alouettes quel nom vous vient en tête ? Ouais c`est ca …

    • Une force tranquille, marquant bien au-delà d’un terrain de football. Il a été là pendant si longtemps que j’ai l’impression qu’on prenait pour acquis tout ce qu’il faisait. Peut-être qu’un peu de recul nous aidera à réaliser l’ampleur de ses exploits.

      J’avais des craintes pour l’après-Calvillo, mais les performances de Smith et Marsh m’ont quand même rassuré. Par contre, ils feront des erreurs (comme ils en ont fait cette année) et c’est dans ces moments qu’on se dira “Qu’aurait fait Calvillo?”

    • « Certes, il n’aura jamais le statut des Richard, Béliveau et Lafleur parce qu’il a joué au football, et non au hockey, et parce qu’il n’est pas francophone. »
      .
      Faux. S’il avait daigné apprendre le français, son rapport à la communauté aurait été pas mal plus fort. J’en veux pour preuve la relation qu’a entretenu le capitaine des nordiques Peter Stastny avec les partisans de Québec… Mais faut dire qu’aller s’établir dans le West Island plutôt que dans Rosemont, par exemple, n’est pas la meilleure façon d’apprendre à parler la langue des indigènes.

      Faux encore. Calvillo a accumulé des records, mais pas nécessairement des exploits sur le terrain. Du genre orchestrer des remontées spectaculaires, gagner des matchs serrés, remporter le dernier match de la saison… Il n’y a pas de légende (exploit légendaire) qui suit le nom de Calvillo.

      Je retiens du joueur deux choses :
      1- Quand il était en contrôle, il donnait l’impression de pouvoir repérer le mieux découvert de ses receveurs et de lui passer le ballon avec une précision exemplaire. Il pouvait donner l’impression de découper avec une précision chirurgicale la défensive adverse. Pour traverser le terrain, c’est lui que je veux.

      2- Malheureusement, arrivé à la ligne des 20 verges, il est possiblement le pire quart que j’ai vu. Plus souvent qu’autrement il semblait incapable de franchir cette foutue zone rouge pour aller marquer un touché. Je ne sais pas si la statistique existe, mais je serais curieux de savoir le pourcentage de jeux à l’intérieur des 20 verges qui se sont terminés par un botté de trois points.

    • Aucune mobilité, motion peu élégante, plate à voir jouer. Avec son départ, je vais recommencer à m’intéresser aux Alouettes. Vive Troy Smith et Tanner Marsh !

    • Non, ce n’est pas le même statut pour moi, mais cela enlève rien à Calvillo ou ses exploits de penser cela et comme je ne suis pas un amateur de football tout en connaissant calvillo comme tout le monde cela aide pas.

      Ce sera aux historiens du sport à définir la place qui lui revient. Dans l’histoire des Alouettes, par contre là il a sa place dans le grand livre et l’histoire de la CFL.

      Pour l’histoire du sport à Montréal ? Gilles Villeneuve, Jackie Robinson , Nadia Comaneci …

      Que toute la ville, toute la province vibre aux exploits du sportif et à l’international aussi, ou encore que cela soient des exploits impossibles ou presqu’à battre.

      Il faut que ce soit dans la légende.

      Cela prend du recul et de l’analyse et toutes les connaissances pour établir la place qui revient à chacun.

    • @atchoum

      vous écrivez :

      S’il avait daigné apprendre le français, son rapport à la communauté aurait été pas mal plus fort
      Mais faut dire qu’aller s’établir dans le West Island plutôt que dans Rosemont, par exemple, n’est pas la meilleure façon d’apprendre à parler la langue des indigènes.

      et Saku Koivu

      lui il a apprit le français et aller vivre dans Rosemont Petite Patrie ?

      Faudrait nuancer

      Koivu était un joueur de Hockey donc tout est ok

      quand nos féfans donnent un ovation debout à Paros je m’interroge sur leurs connaissances de hockey

    • Gabriel50

      Il semble que vous ne m’ayez jamais lu au sujet de Koivu…

    • @ atchoum

      svp éclairez moi

    • Pour la rue Gary-Carter, je trouve pas que cela représente une version fidèle de l’histoire mais il méritait ses hommages là.

      Calvillo pourrait en avoir lui aussi mais des différents.

      Pour la place dans l’histoire du sport, c’est bien de faire en sorte qu’il obtienne sa juste place, aux gens du football d’y voir.

      Mais où est le ou les lives traitant de tout cela ? Mon argument, c’est que je crois que moins de pages seront consacrées à Calvillo que les autres légendes sportives nommées…

      En tous les cas, que ce soit bien fait et que les générations futures se souviennent de tous les grands sportifs ayant brillé à Montréal.

      L’histoire sportive de Montréal est très riche et va continuer de s’enrichir.

      Aux gens concernés de faire en sorte de pérenniser tous les grands moments sportifs et de toutes les équipes importantes de Montréal, ce qui inclut évidemment les Alouettes.

    • Dans mon entourage, c’est la totale indifférence pour mr Calvillo.

      Je ne suis même pas sur de l’avoir vu jouer un jour. Les alouettes ne seront plus à Montréal d’ici 10 ans anyway, donc…..

    • Gabriel50

      12 février 2013
      14h40

      http://blogues.lapresse.ca/lnh/2013/02/12/quoi/

    • combien de bagues de la coupe à S. Koivu ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité