Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 19 septembre 2013 | Mise en ligne à 12h00 | Commenter Aucun commentaire

    Steve Bernier en modifié: «Très, très tentant»

    «J’ai toujours dit que je ne voulais pas passer tout mon argent dans les courses et c’est encore comme ça que je pense. Mais je sais que ma victoire en a fait réfléchir plusieurs», explique Steve Bernier. (photo La Voix de l'Est)

    «J’ai toujours dit que je ne voulais pas passer tout mon argent dans les courses et c’est encore comme ça que je pense. Mais je sais que ma victoire en a fait réfléchir plusieurs», explique Steve Bernier. (photo La Voix de l'Est)

    N’ayons pas peur des mots: Steve Bernier a créé toute une commotion, le week-end dernier à l’Autodrome Granby, lorsqu’il a remporté le Bert 150, une épreuve de 150 tours mettant en vedette les modifiés.

    «J’ai toujours été convaincu que j’étais capable d’avoir du succès en modifié, lance l’aîné des frères Bernier. Mais je sais, par contre, que certains avaient des doutes. Là, je pense qu’il y a moins de doutes…»

    Bernier a même poussé l’audace jusqu’à établir un record de piste : 18,202 secondes. En fait, il a été aussi dominant en modifié, aux côtés des François Bernier, Kayle Robidoux, Alain Boisvert, David Hébert et Steve Bernard, qu’il l’est depuis trois ans chez les sportsman.

    «Honnêtement, je suis encore sur mon petit nuage, confie le Maskoutain. Gagner devant un pilote de la trempe de David Hébert, c’est quelque chose. Ça a été une soirée très spéciale et je vis encore quelque chose de très spécial.»

    Évidemment, on pourrait croire que la victoire de Bernier lui ouvre automatiquement les portes des modifiés. Mais attention, tout n’est jamais aussi simple en sport automobile.

    «C’est très tentant de faire le saut. Très, très tentant à part ça. Mais j’ai toujours dit que je ne voulais pas passer tout mon argent dans les courses et c’est encore comme ça que je pense. Mais je sais que ma victoire en a fait réfléchir plusieurs. Tout d’un coup, ça discute, ça jase, il se passe des choses. Mais bon, je ne peux pas trop en dire…»

    Des hommes d’affaires ont-ils approché Bernier afin de le commanditer? Ou est-ce qu’on lui a carrément offert un volant en modifié?

    «Je n’ai rien à annoncer pour le moment…», se contente-t-il de dire.

    Plus rien à prouver?

    Quand on lui suggère qu’il n’a plus rien à prouver chez les modifiés, Steve Bernier grimace.

    «On a toujours des choses à prouver, dit-il. Il y a toujours de nouveaux pilotes ou des gars qui s’améliorent et qui te poussent dans le dos. Même quand je gagne, il n’y a rien de facile. Il y a toujours beaucoup de travail derrière chaque victoire.»

    Certes, ils sont nombreux à saliver en pensant aux duels que se livreront (peut-être ou probablement) Steve et François Bernier.

    «Je taquine mon frère depuis ma victoire de la fin de semaine! Mais même si on se retrouve les deux en modifiés, on sera davantage des alliés que des adversaires. Je suis convaincu de ça.»

    Reste que ce serait fort intéressant.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

    Tags:


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité