Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (3)

    Cornwall, pierre augulaire de la LNAH

    Cornwall_Riverkings_L

    J’étais déçu, le printemps dernier, lorsqu’il a été annoncé que la concession de Windsor, dans les Cantons-de-l’Est, déménageait à Cornwall. Déçu parce que la région, jadis un château fort de la Ligue nord-américaine, ne serait plus représentée à l’intérieur du circuit Godin.

    En même temps, on savait que Cornwall avait tout ce qu’il fallait pour faire un hit dans la LNAH. Un marché fort intéressant, un bel aréna et cette expertise qui vient avec le fait d’avoir accueilli, par le passé, des équipes de la Ligue américaine, de la LHJMQ et de la Ligue de l’Ontario.

    Tel que prévu, la LNAH marche fort dans l’est ontarien. Après avoir joué devant plus de 4000 spectateurs lors de leur match d’ouverture locale, les River Kings ont rarement attiré moins de 2500 personnes depuis. Le samedi soir à Cornwall, c’est à l’Aréna Ed-Lumley que ça se passe.

    Si les River Kings ont la meilleure moyenne d’assistance de la LNAH, ils s’en tirent aussi très bien sur la patinoire, eux qui occupent le deuxième rang du classement, à égalité avec l’Isothermic de Thetford Mines, à deux points du sommet et des Marquis de Jonquière.

    Cornwall attire les anciens de la Ligue nationale. Éric Meloche, Francis Lessard et Yves Sarault évoluent avec l’équipe et entourent de belle façon les Sasha Pokulok, Nicolas Corbeil et Shawn Collymore, les meilleurs marqueurs de l’équipe. Loïc Lacasse fait le travail devant le filet.

    Mais par dessus tout, Cornwall est devenue la pierre angulaire de la LNAH. L’avenir du circuit passe par cette concession. Grâce aux succès et à la situation géographique avantageuse de Cornwall, la ligue pourrait accueillir une équipe en Outaouais avant longtemps et elle pourrait aussi s’implanter ailleurs en Ontario.

    Et puisque Cornwall n’est pas trop loin de Montréal non plus, cela facilitera le retour d’une équipe dans cette région (Laval?). Car avant l’arrivée de Cornwall, la LNAH, avec ses concessions à Thetford Mines, Saint-Georges, Jonquière et Rivière-du-Loup, tendait de plus en plus vers l’est du Québec.

    Cornwall donne enfin un peu plus de crédibilité à l’appellation Ligue «nord-américaine» de hockey!

    Bref, il manque encore une équipe dans les Cantons-de-l’Est, mais l’arrivée de Cornwall s’avère un véritable coup de maître pour la LNAH.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

    Tags: ,


    • C’est le fun aussi de voir une autre équipe de la LNAH qui porte un vrai nom, et non celui de son commanditaire!

    • Pas un fan des noms de commanditaires pour baptiser une équipe non plus, blackened. Trois équipes sur sept, dans la LNAH, ont de «vrais» noms: Jonquière (Marquis), Rivière-du-Loup (3L) et Cornwall, bien sûr.

    • Ah? Je n’aurais pas cru, pour 3L… Tant mieux. Me semble que pour une ligue qui cherche à établir sa crédibilité, ces noms de commanditaires font “ligue de garage” pas mal.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité