Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 4 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h00 | Commenter Commentaires (5)

    Félix le chat au Panthéon de la LHJMQ

    Félix Potvin, alors qu'il était un des meilleurs gardiens de la Ligue nationale. (photo La Presse)

    Félix Potvin, alors qu'il s'imposait comme un des meilleurs gardiens de la Ligue nationale. (photo La Presse)

    J’étais on ne peut plus heureux, la semaine dernière, lorsque j’ai appris que Félix Potvin, dit Le Chat, allait être intronisé au Panthéon de la LHJMQ.

    J’ai trippé fort sur Félix. Un peu quand il portait les couleurs des Saguenéens de Chicoutimi, mais surtout pendant ses belles années avec les Maple Leafs de Toronto. Quoi que j’ai encore une photo de lui et moi dans le vestiaire des Sags après que ceux-ci aient remporté la coupe du Président, en 1991, à Drummondville.

    Potvin a été une star à Toronto. Il est une des principales raisons pourquoi les Leafs de feu Pat Burns ont atteint la finale de leur association deux fois de suite en 1993 et en 1994. Pendant cinq ou six ans, il a clairement été parmi les cinq meilleurs gardiens de la Ligue nationale.

    Les choses ont commencé a moins bien allées pour Le Chat quand il a été échangé aux Islanders de New York, après avoir perdu son poste de numéro un aux mains de Curtis Joseph, puis aux Kings de Los Angeles. Sa dernière bonne saison aura été avec les Kings, en 2001-2002, alors qu’il a remporté 31 victoires et qu’il maintenu une moyenne de 2,31 en 71 matches.

    Il a terminé sa carrière à Boston, en 2003-2004, en tant que gardien numéro deux. Après avoir été numéro un pendant plus de 10 ans, il y avait quelque chose d’humiliant là-dedans pour lui.

    Puis, il y a eu le lock-out de 2004-2005. Et au retour, il a été incapable de s’entendre avec une équipe de la Ligue nationale. Il a pris sa retraite, faute de contrat, sans faire de conférence de presse, sans avoir droit aux hommages qu’il aurait mérités. Triste.

    Quoi que c’était peut-être mieux ainsi. Potvin n’a jamais été bavard, il n’a jamais été à l’aise sous les projecteurs. Et les grosses conférences de presse, ce n’était pas son fort.

    Né à Montréal, Félix vit aujourd’hui dans les Cantons-de-l’Est, lui qui a été entraîneur des gardiens des Cantonniers de Magog, de la Ligue midget AAA, au cours des dernières années. Toujours discret, il mène une vie paisible avec sa épouse Sabrina et leurs enfants.

    Potvin a remporté 266 matches dans la Ligue nationale et il a été sur l’équipe d’étoiles deux fois. Il ne sera probablement pas membre du Panthéon du hockey, mais j’espère qu’il savourera pleinement sa nomination et son intronisation à celui de la LHJMQ.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

    Tags:


    • Que de souvenirs de soirées au Centre George-Vézina pour voir jouer Félix Potvin, digne successeur d’une lignée de bons gardiens à Chicoutimi (”Bandit” Berthiaume, Jimmy Waite, Félix et Eric Fichaud).

      Que de déception lors de cette cruelle défaite face aux Voltigeurs en demi-finale de la Coupe Mémorial lorsque, bien accidentellement, Steve Gosselin touche la rondelle à bout de bras malgré le “call” de Félix, et que celle-ci tombe sur la glace et glisse dans le filet des Sag’s… Félix n’y pouvait rien et l’espoir d’une coupe Mémorial (et d’une parade sur la rue Racine!) a pris le bors des ténèbres dès que cette lumière rouge s’est allumée. Drummondville ira perdre en finale contre Spokane… Qu’aurait fait le grand Félix face à Whitney et Falloon??? Enfin…

      Félix est ce qui m’a gardé accroché au hockey après le départ des Nordiques. Sans équipe favorite, j’ai plus encouragé des joueurs que des équipes, même si cela m’a fait prendre pour les Leafs pour quelques années… puis les Islanders… puis les Canucks… puis les Kings… puis les Bruins… puis plus rien, malheureusement.

      Un grand joueur qui a tiré sa révérence, sans tambour ni trompette. On se souviendra longtemps des prouesses du “chat Félix”… et qu’il n’avait peur de personne… Parlez-en à Ron Hextall…

      Félicitations à Félix Potvin. Très heureux pour lui. C’est un bel honneur bien mérité!

    • *oups*
      a pris le “bord” et non “bors”

    • elroca, on dirait qu’il y a encore plus fan du Chat que moi!

    • Et il y a sûrement plus grand fan que moi aussi. Mais bon, on va essayer d’aller voir Magog contre le SSF au mois de janvier et voir Félix!

      …et continuer d’attendre que MacFarlane Toys veuille bien réaliser une “action figure” du Chat Félix… Ça irait bien près de mon ordi…

    • Je vous le souhaite, elroca!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité