Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 31 août 2012 | Mise en ligne à 9h40 | Commenter Aucun commentaire

    Steve Bernier en modifié? Une question d’argent

    Tout comme son frère François en modifié, Steve Bernier n’aura qu’à prendre le départ de la finale de 35 tours chez les sportsman pour être couronné champion de sa catégorie, vendredi soir, à l’Autodrome Granby. Et tout comme son frère, il mettra ainsi la main sur son deuxième titre d’affilée.

    «Ça a été une belle saison, explique Steve, qui compte cinq victoires en 2012. À chaque fois qu’on a eu des pépins mécaniques, on les a réglés. Je suis content.»

    L’aîné des frères Bernier, entend-on régulièrement en coulisses, est très bien en classe sportsman, où il est dominant. Mais quand on parle directement au pilote, on se rend compte qu’il a envie plus qu’on ne le pense de faire le saut en modifié.

    «Ça me tente, oui, dit-il. J’ai gagné le championnat l’an passé, je devrais le gagner encore cette année et je crains de manquer de motivation à un moment donné. Mais faire le saut en modifié, c’est bien beau, mais ce n’est pas gratuit. Ça coûte même très cher!»

    Bernier affirme qu’une saison en sportsman lui coûte 50 000 $, lui qui court à Granby, Drummondville et Saint-Marcel et qui va faire son tour à Cornwall de temps en temps. Il estime que ça lui en coûterait au moins 25 000 $ de plus en modifié.

    «J’aime courir souvent et je ne veux pas courir juste une fois par semaine pour dire que je suis en modifié. J’aimerais faire le saut et de nombreuses personnes aimeraient que je le fasse aussi, c’est clair. Mais est-ce que ces personnes auront de l’argent pour moi? C’est là qu’on va voir s’ils sont sérieux.»

    À 33 ans, Bernier affirme qu’il n’y a pas que les courses dans la vie.

    «Je mets déjà beaucoup d’argent là-dedans. Je n’ai pas d’enfants, mais j’ai une blonde et on a des projets.»

    Steve travaille dans le domaine de l’excavation avec son frère François au sein de l’entreprise familiale à Saint-Hyacinthe. Les amateurs de courses rêvent de voir les frères se frotter dans la même catégorie.

    «Ce serait l’fun, c’est sûr. En attendant, on s’encourage, on est contents à chaque fois que l’autre gagne. François est tout un pilote et il mérite ses succès.»

    À l’époque où les deux étaient inscrits en quatre cylindres, ça brassait parfois. La relationniste de l’Autodrome, Josée Poisson, rappelait l’autre soir qu’elle a même déjà vu les frangins se battre (au sens propre) en piste.

    «On a vieilli, je pense que ce serait civilisé», laisse tomber Steve.

    En vitesse

    Il restera trois programmes au calendrier saisonnier de l’Autodrome après vendredi soir, mais il s’agit du dernier comptant pour les différents titres. Jocelyn Roy (43 points d’avance sur François Adam), en pro-stock, et Dominik Blais (27 points d’avance sur Yannick Bouchard), en sport compact, sont les autres meneurs au classement.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

    Tags: ,


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité