Sports, etc.

Archive du 23 août 2012

Jeudi 23 août 2012 | Mise en ligne à 20h45 | Commenter Aucun commentaire

Autodrome Granby: Mario Clair respecte François Bernier

Mario Clair à bord de son bolide. Le vétéran pilote est très satisfait de sa saison. (photo Équipe de course Mario Clair)

Mario Clair à bord de son bolide. Le vétéran pilote est très satisfait de sa saison. (photo Équipe de course Mario Clair)

Mario Clair est réaliste: avec 62 points de retard sur François Bernier et seulement deux programmes comptant pour le championnat à disputer, ses chances de remporter le titre chez les modifiés à l’Autodrome Granby sont minces.

«Il faudrait que François ait de grosses malchances d’ici à la fin pour que je le rattrape, explique le vétéran pilote de Saint-Edmond, près de Drummondville. Mais si je parviens à conserver ma deuxième place (il a 18 points d’avance sur Kayle Robidoux), je serai très satisfait. Dans l’ensemble, ça a été une très belle saison.»

Clair a manifestement beaucoup de respect pour Bernier, qui vise un deuxième titre de suite à Granby.

«François est jeune, il est très régulier et il joue fair en piste. Je n’ai absolument rien contre lui. Une chose qui l’avantage peut-être, c’est qu’il ne court pas partout comme moi. Il se concentre sur Granby et Drummondville alors que moi, je fais aussi Cornwall, Saint-Marcel-sur-Richelieu et je vais souvent aux États-Unis. Je m’éparpille plus que lui et ça, ça me nuit peut-être. Mais bon, j’aime tellement être en piste…»

Clair compte trois championnats à Granby, dont un en modifié. Il connaît aussi une bonne saison à Drummondville et à Saint-Marcel, lui qui a triomphé dimanche dernier à Cornwall.

«J’aime courir mais ce qui m’allume le plus, ce sont les longues épreuves, les 100 tours et plus. C’est vraiment là que j’ai le plus de fun. Une course de 30 tours, c’est trop court. Tu commences… pis c’est fini. T’as pas le temps de rien faire.»

Le nom Clair est véritablement synonyme de stock car au Québec. Le frère de Mario, Gino, est un autre régulier à l’Autodrome, alors que René, leur père, court encore à 72 ans!

«C’est lui qui nous a donnés le goût de la course. Il court en sporstman à l’Autodrome Drummond et il a même fait une course en modifié à Granby cette année. Je pense qu’il ne s’arrêtera jamais!»

Et Mario a l’impression qu’il va encore faire le tour des pistes sur terre battue pendant un bout.

«Je vais probablement continuer jusqu’à ce que mon fils prenne la relève. Il a neuf ans et je suis pas mal sûr qu’il va suivre mes traces.»

En vitesse

Les sprint cars de la série américaine Empire Super Sprint débarqueront à l’Autodrome vendredi soir. Alain Bergeron, de Saint-Pie, ainsi que Michael Parent, de Granby, seront en piste. Les sportsman et les sports compacts compléteront le programme.

*   *   *

Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité