Sports, etc.

Archive du 9 août 2012

Jeudi 9 août 2012 | Mise en ligne à 14h40 | Commenter Aucun commentaire

Autodrome Granby: Robidoux ne regarde pas le classement

Kayle Robidoux affirme se contenter de piloter et d'essayer d'avoir du plaisir. (photo Autodrome Granby)

Kayle Robidoux affirme se contenter de piloter et d’avoir du plaisir. (photo Autodrome Granby)

Kayle Robidoux l’avoue: il ne regarde pas le classement. «Je me contente de piloter et d’avoir du plaisir», lance-t-il.

Robidoux, de Saint-Constant, est tout de même troisième dans la course au championnat chez les modifiés à l’Autodrome. Devancé par le champion en titre François Bernier et par Mario Clair, il peut encore espérer triompher.

«Il y a deux ans, j’étais dans la lutte pour le titre à Granby quand il s’est passé quelque chose de plate, raconte-t-il. Une histoire de drapeau jaune qui a fait en sorte que, au lieu de finir la course au deuxième rang, j’ai fini 18e. Depuis, je ne m’intéresse plus au classement, je ne me stresse plus avec ça. On fait du stock car sur terre battue, on n’est pas en NASCAR…»

N’empêche que Robidoux, après un début de saison laborieux, est revenu dans la course après avoir remporté trois épreuves consécutives. Avec quatre programmes comptant pour le championnat à l’horaire, ses fans — et ils sont nombreux en ville — y croient. Le programme de vendredi soir, avec points de championnat à l’enjeu, pourrait être déterminant.

«Le début de saison a été très pénible, c’est vrai. J’ai changé deux fois de moteur et une autre fois de carburateur avant d’être finalement compétitif. À un moment donné, j’ai même pensé changer la couleur de la voiture tellement rien ne fonctionnait! Mais j’ai commencé à gagner, la confiance est revenue et je suis à nouveau content quand la fin de semaine de courses arrive.»

Robidoux, qui court à l’Autodrome depuis 13 ans, a été couronné une fois, en 2008. Il compte toutefois trois championnats à l’Autodrome Drummond.

«Je parlais avec François Bernier, l’autre fois à Drummondville, et il m’expliquait que ça lui prendrait tant de points pour s’assurer du titre à Granby. Moi, je ne pense pas à ces affaires-là.»

Il faut dire que Robidoux, 30 ans, n’a pas que les courses à penser. Il est père de famille, il est en affaires avec son père (dans le monde de la mécanique) et il travaille présentement pour obtenir sa maîtrise en génie mécanique.

«À l’usine, on essaie d’améliorer la qualité des amortisseurs. Les connaissances que j’ai obtenues à l’école vont nous aider à aller plus loin dans nos recherches.»

*   *   *

Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité