Sports, etc.

Sports, etc. - Auteur
  • Michel Tassé

    Michel Tassé s'intéresse au sport, à peu près à tous les sports, depuis qu'il est enfant. Autrement dit, ça fait longtemps!
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 16 juillet 2012 | Mise en ligne à 13h30 | Commenter Aucun commentaire

    Stéphanie Dubois a faim

    Stéphanie Dubois a frappé des balles pendant plus de 90 minutes, dimanche après-midi, sur le court no. 1 des Tennis Saint-Luc. Et elle avait l’air d’une fille prête à défendre son titre.

    «Oui, je suis prête! , a confirmé la Lavalloise et première tête de série du volet féminin du 17e Challenger Banque Nationale de tennis à sa sortie du terrain. Je suis reposée, je suis en forme… et j’ai faim. J’ai bien l’intention de jouer du gros tennis ici cette semaine.»

    Au premier tour, Dubois affrontera une joueuse issue des qualifications. Le match sera présenté mardi soir.

    «Je sais qu’il y a de bonnes joueuses ici cette semaine mais, honnêtement, je ne me suis pas véritablement attardée au tableau. Comme à chaque tournoi, il y aura des matches difficiles, il n’y aura rien de gagné d’avance. Je vais jouer mes matches en pensant à ce que je dois faire pour gagner et non en fonction de l’identité de mon adversaire.»

    Dubois a affirmé qu’elle avait établi un plan de match avec son entraîneur en fonction de ce qu’elle désire améliorer cette semaine. Mais elle n’a pas voulu en dire plus.

    «Je suis contente de revenir chez vous, a-t-elle répété. J’ai adoré ça ici l’an dernier. Là, je reviens et je reconnais un paquet de visages. C’est un très, très beau tournoi…»

    L’an dernier, Dubois était ni plus ni moins la seule tête d’affiche chez les filles, si on fait exception d’Eugénie Bouchard, qu’on ne connaissait pas encore énormément. Cette année, Bouchard est là à titre de championne de Wimbledon junior, il y a Françoise Abanda qui débarque en tant que demi-finaliste du même tournoi et il y a Marie-Ève Pelletier. C’est le Big Four du Challenger.

    «C’est l’fun de voir tout ce qui se passe avec les filles présentement. C’est bon pour notre sport, c’est bon pour notre sport au Québec et au Canada.»

    Londres

    Stéphanie Dubois, 127e joueuse mondiale, a répété qu’elle était bien reposée. Après sa défaite au premier tour à Wimbledon, elle est rentrée au Québec, a pris quatre ou cinq jours de repos et s’est entraînée à Montréal. Notamment avec Aleksandra Wozniak, avec qui elle jouera en double aux Jeux olympiques de Londres.

    «J’ai hâte aux Jeux parce que je vais réaliser un rêve mais la priorité, pour l’instant, c’est Granby, a-t-elle mentionné. Je ne suis pas venue ici en touriste, ne vous inquiétez pas.»

    Dubois jouera aussi en double à Granby. Elle fera équipe avec la Française Julie Coin. En fin de compte, c’est une grosse semaine qui l’attend.

    «Ce sera une grosse semaine, mais une belle semaine si tout se passe bien. Et on va essayer fort que tout se passe bien…», a-t-elle conclu, sourire en coin.

    *   *   *

    Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

    Tags: ,


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité