Sports, etc.

Archive du 27 juin 2012

Mercredi 27 juin 2012 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (3)

Rusty Staub et Céline Dion…

     Rusty Staub dans l'uniforme des Expos, en 1969. (photo Presse Canadienne)

Rusty Staub dans l'uniforme des Expos, en 1969. (photo Presse Canadienne)

Rusty Staub a été la première idole des partisans des Expos, le premier grand ambassadeur de l’histoire de l’équipe. Il a joué à Montréal de 1969 à 1971 puis a effectué un bref retour chez nous en 1979. Lors de son premier séjour, il a connu des saisons de 79, 94 et 97 points produits. Et le week-end dernier, il a été intronisé au Temple de la renommée du baseball canadien. Un honneur entièrement mérité.

Mais Rusty, aujourd’hui âgé de 68 ans, en a raconté une bonne en fin de semaine à St. Mary’s, en Ontario, là où est situé le panthéon. Alors qu’il parlait des beaux moments qu’il a vécus à Montréal, il a mentionné qu’il se souvient encore d’avoir vu la petite Céline Dion chanter les hymnes nationaux au parc Jarry…

Il faut savoir que Céline est née en mars 1968 et que, lors de la dernière saison de Staub au parc Jarry, la future étoile avait… trois ans. Non, elle ne chantait pas encore!

Mais c’est pas grave, Rusty. Vous êtes tout à fait pardonné. Parce que vous avez aidé de façon formidable à lancer le baseball majeur à Montréal, parce que vous avez pris la peine d’apprendre un peu de français afin de parler un brin avec les partisans… et parce que vous m’avez permis de vivre un grand moment, en 1979, lors de votre retour à Montréal.

C’était en juillet 1979. Plus de 59 000 personnes étaient réunis au Stade olympique pour ce programme double face aux Pirates de Pittsburgh et Staub, à sa première apparition au bâton à Montréal depuis son acquisition des Tigers de Detroit, a reçu une longue, longue, longue ovation debout de plus de cinq minutes. Je ne me souviens pas s’il avait frappé un simple ou s’il avait été retiré sur des prises, mais je me souviens que le ti-cul de 11 ans que j’étais, perché dans les hauteurs du grand stade, en avait frissonné tellement le moment était beau, tellement il était intense.

Alors, sans rancune au sujet de Céline, Rusty!

*   *   *

Suivez-moi sur Twitter: @Michel_Tasse

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2014
    D L Ma Me J V S
    « avr   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité