Sports, etc.

Archive du 13 février 2012

Lundi 13 février 2012 | Mise en ligne à 10h11 | Commenter Commentaires (3)

Canadien: avez-vous repris espoir?

Carey Price s'est levé.

Carey Price s'est levé.

En ce petit lundi matin, le Canadien, fort de quatre victoires consécutives, se retrouve au 11e rang du classement de l’association Est, à sept points d’une place en séries.

À sept points! Avez-vous repris espoir, vous autres? Autour de moi, je peux vous dire que plusieurs ont recommencé à rêver.

L’heureuse séquence que connait le Canadien s’explique d’abord et avant tout par un nom: Carey Price. C’est pas compliqué, il a recommencé à goaler comme il en est capable.

Que Carey Price se lève!, écrivait votre humble blogueur le 31 janvier en soulignant que, pour espérer participer aux séries, le Canadien avait besoin que son gardien fasse le travail.

Et Price a recommencé à faire le travail. Et le Canadien gagne.

Par ailleurs, je regardais Randy Cunneyworth, samedi soir à la suite de la victoire à Toronto, et je dois vous avouer que j’étais content pour lui. Ses décisions me font parfois (voire souvent) sourciller, mais le bonhomme n’a jamais plié les genoux à la suite de la tempête qui a suivi sa nomination et, en ce sens, il mérite notre respect. En fait, j’aurai toujours du respect pour ceux qui se tiennent debout, qui se tiennent droit.

Rappelons-nous que Randy Cunneyworth n’a rien demandé et que c’est Pierre Gauthier qui lui a collé le titre d’entraîneur en chef du Canadien dans le front.

///

Les Inouk ont connu un drôle de week-end. Après avoir battu la meilleure équipe de la Ligue junior AAA, ils ont perdu contre la troisième pire.

Les séries éliminatoires débutent bientôt dans la LHJAAAQ et les Inouk jouent leur pire hockey depuis le début de la saison. C’est inquiétant.

Depuis le retour de la pause des Fêtes, ils ont conservé un dossier de cinq victoires, cinq défaites et trois défaites en bris d’égalité. Très ordinaire.

Vrai que l’entraîneur Patrick Bergeron n’a pas souvent compté sur un alignement complet depuis un bon moment. Mais bonne nouvelle, Alex Gagnon, qui avait amassé 39 points en 29 matches avant de tomber malade, doit revenir au jeu cette semaine. Tout de même, on sent qu’il y a quelque chose qui cloche au sein de l’équipe.

À la suite de la défaite contre les Montagnards de Sainte-Agathe, dimanche à domicile, Bergeron a parlé de caractère. Si c’est ça le problème, il n’a pas un temps fou pour en injecter une dose à ses joueurs.

Les Inouk ont une belle équipe et les amateurs de hockey de la région sont prêts à les encourager. On l’a vu vendredi alors que plus de 2100 spectateurs ont assisté à la victoire contre les Cougars de Sherbrooke. Et il serait trop dommage que le club se plante en séries et ne tienne pas ses promesses.

Ses promesses, oui. Car les dirigeants ont souvent parlé de leur objectif: remporter la Coupe Napa. À partir de là, les Inouk sont condamnés à faire un très long bout de chemin en séries.

///

Finalement, le résultat n’a rien de surprenant. Malgré tout, à la suite de la victoire de Milos Raonic aux dépens de Julien Benneteau en simple vendredi, on s’était mis à penser que le Canada, peut-être, pouvait causer une surprise en Coupe Davis. Surtout que, le lendemain, Daniel Nestor, un des meilleurs joueurs au monde en double, s’amenait sur le terrain.

Mais le duo Nestor-Raonic s’est incliné et Milos, dimanche, a déclaré forfait, ennuyé par un malaise au genou. Marque finale: France 4, Canada 1.

Qu’importe les pépins survenus en cours de doute, la commande était trop grosse.

photo La Presse

*   *   *

Suivez-moi sur Twitter: https://twitter.com/Michel_Tasse

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2012
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    26272829  
  • Archives