La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Général’

    Jeudi 18 mai 2017 | Mise en ligne à 11h01 | Commenter Commentaires (61)

    L’avenir est long !

    Faut-il éviter les dépenses trop frivoles et privilégier la constitution d’un petit magot pour nos enfants ?

    La question, lancée entre amis l’autre jour, a lancé un gros débat entre les petits écureuils et ceux qui croient à l’inverse qu’ils sont mieux aviser de profiter de la vie parce que leurs enfants auraient vite fait de dilapider tout éventuel héritage.

    S’il est très légitime de penser que les enfants doivent voler de leurs propres ailes et qu’il leur revient de payer eux-mêmes la mise de fonds sur une éventuelle première maison,  il est certes de notre devoir de nous assurer que nous ne serons pas, par notre insouciance, un fardeau financier pour eux.

    C’est ce que vient rappeler Rob Carrick, du Globe and Mail, dans un article qui explique bien la nécessité d’être à tout le moins très prudent pour ce qui est de nos propres finances.

    À l’heure actuelle, selon la CIBC citée dans l’article, 2 millions de Canadiens doivent aider leurs parents âgés qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, à raison de 3300 $ par an, par personne.

    On peut penser qu’il y dans le lot beaucoup de Canadiens de première génération ou de gens issus de milieux pauvres dont les parents n’ont pas eu la chance de voir à leurs vieux jours. Mais comme le signale M. Carrick, le vieillissement de la population et l’allongement de l’espérance de vie font cependant en sorte que des personnes âgées, il y en aura vraiment beaucoup, dans quelques années, alors que les jeunes, eux, seront beaucoup moins nombreux et bénéficieront de conditions économiques peut-être moins avantageuses.

    Les jeunes – nos enfants – devront « se faire » eux-mêmes, sans pouvoir compter sur le même gros lot que certaines générations précédentes qui avaient la chance d’avoir un emploi stable, souvent un bon fonds de pension, une maison à prix raisonnable et de placements et obligations qui rapportaient gros.

    Or, signale M. Carrick, 38 % des personnes de 55 à 64 ans ont des dettes sur leurs cartes de crédit.

    «Offrez à vos enfants la chance de ne pas avoir à s’inquiéter de vos finances » conclut-il.

    Lire les commentaires (61)  |  Commenter cet article






    Lundi 15 mai 2017 | Mise en ligne à 12h44 | Commenter Commentaires (24)

    Docteur Welby, sors de ce corps

    Avant d’être parents, nous sommes très au fait qu’un bébé qui pleure, ça hurle à pleins poumons. Ce que l’on sait moins, c’est que les nourrissons, la nuit, ça fait plein de bruits bizarres.

    Quand Petite a intégré sa chambre après quelques semaines dans son berceau à côté de nous, nous avons allumé le moniteur qu’on nous avait prêté. C’est ça que ça fait, des parents, avions-nous intégré.

    Après quelques heures d’écoute de gazouillis, on s’est demandé s’il était vraiment utile de documenter et de tendre l’oreille au premier gazouillis venu. Et si on éteignait cela, chéri ? On a éteint et dormi à poings fermés (entre deux boires, s’entend).

    Voilà que les associations médicales mettent en garde les parents contre la tentation d’acheter un moniteur, qui plus est un moniteur 2.0, un gadget technologique qui permet maintenant de surveiller le rythme cardiaque et la saturation en oxygène de son bébé.

    Grâce à ces bidules électroniques sans fil qui peuvent être accrochés à une couche ou une chaussette, les parents peuvent donc suivre en temps réel les fonctions vitales de leur bébé.

    Des médecins interviewés par le Washington Post ont avoué que ces gadgets les ont eux-mêmes inquiétés. Quand des parents arrivent aux urgences avec en poche des données maison anormales, peut-on vraiment les renvoyer chez eux sans faire passer quelques tests à l’enfant ?

    Le Journal of the American Medical Association (JAMA) s’est penché sur la question en janvier. Sa conclusion ? Il n’y a pas de raison «de monitorer des bébés en santé» et de le faire les expose à plus de risque qu’autre chose.

    Car si la fiabilité de ces gadgets n’a pas été démontrée et qu’ils n’évitent pas la mort subite du nourrisson, il semble qu’ils présentent des risques potentiels de brûlures lorsque portés trop longtemps.

    Mais surtout, ils exposent les bébés à toutes sortes d’examens qui se révèlent tout à fait inutiles et les parents, à un manque de sommeil et à une anxiété inutile.

    Autrement dit, les parents sont mieux avisés d’éteindre tout, de dormir tranquillement et surtout, de résister à la tentation de jouer au docteur Welby à la maison.

    * Petite note à l’intention des plus jeunes : le docteur Welby, c’est ce pédiatre médecin américain de la série éponyme qui secourait ses patients, souvent sans qu’ils n’aient besoin de se déplacer, le bon docteur Welby allant sauver le bon peuple de maison en maison. Une autre époque !

    Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






    Dimanche 14 mai 2017 | Mise en ligne à 8h00 | Commenter Commentaires (3)

    Bonne fête des Mères!

    Bonne fêtes des Mères !

    Une pensée toute spéciale à celles qui, avec leur famille, ont dû livrer une dure bataille contre les éléments et dont la maison a été inondée. Vous méritez assurément quelques câlins supplémentaires…

    Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2017
    L Ma Me J V S D
    « avr    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives