La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Général’

    Vendredi 31 octobre 2014 | Mise en ligne à 9h49 | Commenter Commentaires (5)

    Joyeuse Halloween!

    Joyeuse Halloween à tous les petits et les grands!

    Les enfants,récoltez beaucoup de bonbons, les parents comptent sur votre récolte pour vous voler du chocolat pendant que vous dormez!

    Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






    Jeudi 30 octobre 2014 | Mise en ligne à 10h30 | Commenter Commentaires (15)

    L’Halloween en chiffres

    Statistique Canada, qui a le cœur à la fête en ce mois d’octobre, a eu la bonne idée de fouiller dans ses banques de données pour faire ce qu’elle fait de mieux : nous donner des chiffres, toujours plus de chiffres, mais liés cette fois à l’Halloween.

    On apprend entre autres que…

    -Le Canada compte 3 783 717 enfants de 5 à 14 ans au Canada (le groupe d’âge le plus susceptible de frapper à nos portes demain);

    - Lors du plus récent recensement agricole, en 2011, le Canada comptait 2239 exploitations agricoles cultivant la citrouille;

    - Environ 1,6 kilogramme de citrouilles et de courges est destiné à la consommation alimentaire par personne au Canada;

    - Statistique Canada a enregistré en octobre 2013 des ventes de bonbons et de grignotines totalisant 381,2 millions. Ça n’a cependant pas été le mois où on a le plus acheté de bonbons puisqu’il s’en est vendu pour 450,9 millions de dollars en décembre;

    - Il y a une hausse générale du nombre de crimes de toutes sortes signalées à la police le 31 octobre par rapport au 24 octobre. L’augmentation est de 10,8 % du nombre d’infractions signalées à la police et là-dessus, 15,9 % sont des infractions contre la personne;

    - Pour certains villages et endroits du pays aux noms très glauques, c’est l’Halloween pendant toute l’année.  Signalons ici Axe Point, Bone Creek, Bone Town, Burnt Arm, Burnt Church, Burnt Head, Burnt Hill, Butchers, Coffin Cove, Dead Creek, Dead Islands, Deadman’s Bay, Deadmans Cove, Dead Man’s Flats, Deadmans Harbour, Dead Point, La Descente-aux-Enfers, Destruction Bay, Devils Island, Devils Kitchen, Giants Glen, Goblin, Ghost Lake, Gore Bay, Grave Flats, Hatchet Cove, Hatchet Harbour, Isle aux Morts, Jardins-Loup-Garou, Lac-au-Sorcier, L’Anse-au-Diable, La Roche-du-Diable, L’Île-aux-Fantômes, Phantom Beach, Pirate Harbour et Spirit River.

    Joyeuse Halloween à tous ceux qui iront chercher des bonbons et à tous ceux qui ouvriront leurs portes!

    Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






    Mercredi 29 octobre 2014 | Mise en ligne à 11h29 | Commenter Commentaires (25)

    Pas de préférence, vraiment?

    Des données intéressantes nous arrivent de France, où des chercheurs suivent 40 000 enfants depuis leur naissance en 2011 et le feront jusqu’à ce que leurs sujets aient 20 ans.

    Quand on attend un enfant, il est de bon ton de dire qu’on n’a pas de préférence quant à son sexe, que tout ce que l’on souhaite, c’est d’avoir un bébé en santé.

    N’empêche, en France, apprend-on dans le rapport, 9 parents sur 10 souhaitent connaître le sexe de leur enfant avant sa naissance.  Pour leur premier enfant, 60 % des parents n’expriment pas de préférence. Quand ils en ont une, elle est équilibrée chez les mères : 20 % de celles-ci préféreraient avoir une fille, 20 %, un garçon.  Par contre, les pères, qui expriment une préférence, eux, souhaitent vraiment davantage avoir un garçon  (25 % pour un garçon et 14  % pour une fille).

    Quand s’agit du deuxième enfant, la proportion de parents qui n’ont pas de préférence diminue légèrement et quand elle est exprimée, peut-on lire, elle est très liée au sexe de l’aîné, les parents souhaitant pour la plupart des fratries mixtes.

    L’enquête se penche aussi sur l’allaitement. En France, 70 % des mères allaitent à l’hôpital. Le rapport souligne que c’est en nette progression par rapport aux années 1970, mais il reste que c’est très faible par rapport au Québec, où c’est le cas de 89 % des nouvelles mères (19 % après six mois).

    En France, peut-on lire, les mères désireuses d’allaiter leur enfant sont plus âgées et elles appartiennent à une catégorie socioprofessionnelle supérieure. Les mères nées à l’étranger sont plus enclines à allaiter, de même que les mères qui ont suivi des séances de préparation à la naissance et qui ne fument pas pendant leur grossesse.

    Un détail amusant : l’allaitement est plus répandu lorsque les pères sont impliqués, présents à la naissance et que les couples sont mariés.

    Mon homme a d’ailleurs été un excellent « parrain d’allaitement » et il a très bien fait de m’encourager (sans me harceler d’aucune façon, faut-il préciser ici). Pendant toute l’année où j’ai allaité, il n’a presque pas eu à se lever. Je dois cependant reconnaître que par la suite, quand Petite hurlait un peu trop tôt, il y a beaucoup, beaucoup de matins où je suis restée sous la couverture avec en réserve un excellent argument que je n’avais même pas à sortir de ma manche !!!

    Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2011
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28  
  • Archives

  • publicité