La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 5 février 2018 | Mise en ligne à 10h50 | Commenter Commentaires (7)

    Pourquoi sortir ?

    On magasine en ligne, on n’a plus besoin d’aller au club vidéo pour choisir un film, on peut trouver notre âme sœur sur Tinder et nombreux sont ceux qui suivent leurs cours à distance ou qui travaillent de la maison. C’est où, déjà, la banque ? C’est où, déjà, le bureau de poste, l’hôtel de ville ?

    On met tout cela bout à bout et l’on en arrive à une vie beaucoup plus pantouflarde.

    Jusqu’à quel point ? Citant une étude publiée dans la revue scientifique Joule, le New York Times écrit que les Américains ont passé 7,8 jours de plus à la maison en 2012 qu’en 2003.

    «Le changement de style de vie est particulièrement prononcé chez les 18 à 24 ans qui ont passé 13 jours de plus chez eux» au cours de cette même période, peut-on lire.

    Bonne ou mauvaise nouvelle ? Tout dépend de son point de vue, mais selon la revue Joule, ce mode de vie de plus en plus sédentaire a l’intérêt de diminuer la dépense d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre.


    • « ce mode de vie de plus en plus sédentaire a l’intérêt de diminuer la dépense d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre. »

      Et qu’en est-il du poids de ces personnes sédentaires? Car j’imagine qu’elles grignotent du céleri entre les repas et alternent ceux-ci entre salades de tofu et assiette de choux assaisonné de vapeur des Alpes millénaires.

      Je suis curieux.

    • L’être humain est un animal grégaire qui dépend de ses pairs et des formes de communications qu’il entretient avec eux pour sa survie et son évolution. Les technologies sont merveilleuses pour nous faciliter la vie, mais elles sont aussi abrutissantes à plusieurs niveaux.
      Les appareils de communication actuels, malgré les apparences, nous privent de contacts essentiels. Le visible, l’auditif, le physique, l’olfactif; ces quatre sens, moyens de communication jumelés, ainsi que d’autres, nous sont maintenant coupés au profit de corporations qui nous font croire que nous avons besoin d’elles pour vivre mieux, alors qu’elles nous tuent à petit feu.

      Oui, il est ironique que j’écrive ces lignes sur un de ses abrutissants appareils. J’en suis très conscient et je crois qu’en quelque sorte, cela démontre une certaine vérité dans mon propos.

      Bonne journée.

    • C’est drôle, je pensais justement à cela cette semaine. Et maintenant, avec Amazon, plus besoin de sortir pour acheter des objets de tous les jours. Fini le Wal-Mart, le centre d’achat, l’épicerie. J’imagine un monde pas si lointain où les commerces qui ont pignon sur rue seront d’une autre époque. Les artères commerciales n’auront plus de raison d’être. Les rues seront vides. Les interactions sociales de plus en plus limitées.

      C’est triste, mais je fais également partie du problème. Je suis le premier à vanter les mérites du service Amazon Prime. Ça me fait penser à une phrase que j’ai entendu l’autre jour. “On n’arrête pas le progrès; mais on devrait…”

    • Ma question à moi est: pourquoi pas?

      Je n’aime pas courir les magasins et centres d’achats (qui restent malgré tout bondés, même en 2018…), j’ai toujours détesté devoir me dépêcher pour remettre un film au club vidéo pour éviter les frais de retard, et ne me parlez même pas de faire la file à la banque…

      J’ai fais une partie de mes études universitaires à distance, j’ai trouvé la plupart de mes emplois en étant derrière un écran d’ordinateur et mon conjoint fut rencontré sur un site de rencontre…à l’an 2000. Il est vrai qu’à l’époque, on y retrouvait surtout des geeks…les douchebags n’avaient pas encore envahis les réseaux.

      Quand je sors, c’est pour faire des choses intéressantes: jouer avec ma fille, faire du vélo, me balader dans le quartier, promener le chien, aller prendre un café avec une amie…

      Et puis, pour ne pas être trop sédentaire, je fais des exercices intenses trouvés sur YouTube…au moins, là je n’ai pas à endurer les Monsieurs muscles et la seule sueur que je sens est la mienne!

    • De nos jours les rues sont desertes des enfants.
      Sortir les enfants de la maison relève de l’exploit, alors imaginer les plus vieux
      J’ai travaillé l’année passée 7 mois depuis la maison dans le sous sol pas loin du second frigo:)
      J’ai gagné beaucoup de poids et j’ai perdu un peu de ma socialisation,
      Je pense avec le temps on risque de devenir des sauvages :)
      On es deja devenus fous, on marche tout en quittant pas nos cell des yeux.

    • Vendredi dernier, tôt le matin dans le métro, je me demande ce que le gars à côté de moi fait sur son cell, il bougeait son doigt à gauche à droite, je regarde, c’est ca, Tinder! Étant dans la cinquantaine, Je n’y vois aucun intérêt. On magasine une « date » tel un vêtement. Le matin d’avant, dans le métro. un bel homme tentait d’attirer mon regard. Ça C’est plus mon style quoique rendu inhabituel. A la fin de la journée, je vois que, Terra Firma ferme au centre Eaton. Faillite. Un autre! J’ai une pensée pou4 leurs vendeurs que je connaissais car ils y travaillaient depuis des années. Jeudi soir, je fais faire un bas de pantalons chez Simons. Quel service, quelle gentillesse. Je soupe au Casino, serveurs super efficaces et sympathiques. Je sais, Il faut être de notre temps mais rien ne remplacera le contact personnalisé en magasin, au restaurant et lorsque l’on cherche l’ame Sœur.

    • D’un point de vue physique, l’humain favorise l’entropie maximum tout en limitant l’enthalpie autant que possible. Dit autrement, la loi du moindre effort générant le maximum d’effet prévaut.

      Il n’est donc pas surprenant qu’avec la technologie, nous réussissons à arriver à nos fins à un moindre effort. A titre d’exemple, nous avons toujours eu besoin de manger; avant nous devions aller chasser, puis un jour est arrivé le concept d’aller faire son épicerie en auto. Plus tard est arrivé le concept de commander sa bouffe en ligne; la nouvelle tendance est de recevoir sa commande déjà toute pensée, préparée et prémesurée pour nous. Le moindre effort, dis-je.

      Ça revient effectivement à une réduction de la dépense d’énergie personnelle, oui. Sauf que pour être rigoureux, il faudrait aussi calculer l’énergie ainsi transférée à des systèmes informatiques et valider que la *somme* des deux est inférieure à la dépense énergétique précédente. C’est beaucoup plus difficile à prouver…

      Quand je commande sur Amazon, je n’ai plus à me déplacer pour magasiner et ramener au final le produit chez moi. Je délègue cependant cette responsabilité à Amazon, qui devra me fournir un site Web (qui consomme de l’énergie) pour me faciliter la tâche. Au moment où ma commande est placée, un paquet d’employés (et/ou de robots) se mettront à la tâche et éventuellement, un livreur acheminera le produit acheté jusqu’à chez moi.

      Toute cette activité que je n’ai plus à faire est donc quand même faite par quelqu’un (ou quelque chose) d’autre. On peut supposer que c’est plus efficace – donc moins énergivore pour le même résultat final. Mais est-ce vraiment le cas? Bien malin celui qui pourra l’affirmer en toute certitude…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2018
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Archives