La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 9 novembre 2017 | Mise en ligne à 11h05 | Commenter Commentaires (19)

    Le dernier hot dog

    Des hot dogs ? Encore ?

    J’ai lâché les hauts cris.

    C’était il y a quelques semaines, l’été avait un dernier sursaut et pour mon homme, les hot dogs, c’était maintenant ou jamais.

    «La preuve que je ne suis pas le seul à y avoir pensé, il n’en restait plus qu’un seul paquet à l’épicerie.»

    On l’a échappé de peu, dis donc !

    C’est l’automne, on va aux pommes,  c’est l’hiver, on fait une fondue, c’est l’été, il faut des hot-dogs ? Très peu pour moi. Illico, l’homme s’est fait rappeler les graves dangers de la saucisse, études à l’appui.

    J’ai donc souri en lisant que parmi «les huit choses dont je me balance maintenant que j’ai 40 ans », colligées par Selena Mills, sur le site de CBC, il y avait la fin de son obsession pour la bouffe santé.

    Elle cuisine, la famille n’est pas toujours au McDo, comprend-on, alors ça va, inutile de se ronger les sangs avec quelques vitamines en plus ou en moins.

    À 40 ans, plus question pour elle non plus de s’en vouloir de ne pas avoir atteint tous les buts qu’elle s’était fixés à 20 ans ou à 30 ans, quand elle ignorait que c’était plus dur que prévu, finalement, «d’avoir des enfants, un mari et des changements hormonaux ».

    Elle n’a plus du tout envie non plus de juger les autres parents, leurs choix, leurs supposés manquements, leurs priorités.

    Et vous, avez-vous laissé tomber une ou deux batailles en cours de route?


    • « Elle n’a plus du tout envie non plus de juger les autres parents, leurs choix, leurs supposés manquements, leurs priorités.»

      Enfin !…

      proche de 70 je me dis que j’aurais du laisser les voisins élever mes enfants et mes petits enfants … à les entendre ils savaient tellement mieux que moi comment faire..j’ai fait juste ce que j’ai pu…

      Et quand j’écoute autour de moi je me dis que ce boutte la a pas beaucoup évolué comparé a la technologie… Nos i-bebelles changent plus vite que nos i-mentalités…

    • Arrêter de juger les autres?… Vous n’y pensez pas!
      Que restera-t-il donc comme sujet de conversation… le temps qu’il fait dehors??

      Pour les batailles… avec des enfants…
      Faut les choisir soigneusement et s’y tenir!

    • Devient-on plus patient ou plus intolérant en vieillissant ? Cela dépend. Et pour les hot-dogs et le conjoint ou la conjointe ? Ils se connaissent un l’autre. Ne pas être toujours d’accord cela met juste du piquant et pas besoin de gagner tout le temps.

      J’associerais plus le hot-dog à des sorties perso mais étant jeunes on en mangeait aussi à la maison.

      Il faut vivre un peu dangereusement aussi , sinon pas de plaisir. Chacun sa dose,chacun ses petites fights. L’homme adore sa conjointe et pareil pour elle pour lui, elle ne voulait pas un homme parfait sinon elle n’aurait jamais rien à redire, elle le trouverait plate alors son jules. Le gars s’il est tombé en amour avec la femme qui a des côtés idéalistes, il faut les garder au moins en partie.

    • Pas besoin d’avoir 40 ans pour lâcher prise sur certaines choses et surtout la bouffe. Un enfant, ça change les perceptions. Au départ, je ne voulais pas que mes enfants mangent de fastfood, de sucre, de gras, de produits préparés, name it. Après avoir eu mon premier, j’ai finalement compris que je ne pouvais pas tout contrôler, mais offrir la diversité. On mange du fastfood une fois temps en temps. On savoure les bonbons de l’Halloween et on mange parfois du tofu. Les autres parents, ils font ce qu’ils veulent. Vivre et laisser vivre, c’est ma vision des choses.

    • “Illico, l’homme s’est fait rappeler les graves dangers de la saucisse, études à l’appui.”

      C’est vrai que les études confirmant les effets néfastes significatifs sur la santé à court et long terme de manger des hots dogs une fois pendant l’automne sont nombreuses…

    • Quand on est plus jeune et sans expérience, on s’imagine l’avenir, mais quand on est dedans ”l’avenir” on se rend compte que les choses sont parfois bien différente… qui plus est avant / après des enfants dans notre vie…

      Selon moi, pas le choix de lâcher prise sur nos attentes car sinon, on fait face à bcp de déceptions…

      Faut toutefois pas généralisé; comme dit YACK, il faut juste choisir ses batailles!

    • ”généraliseR”

    • Perso je suis maintenant beaucoup moins sévère sur la nutrition au resto et pendant les vacances.

    • J’ai lance la seviette a essayer de comprendre la gente feminine, non pas
      que je suis macho ou mysogine, mais seulement l’implaquable constat
      qu’un homme ne peut se mettre entierement a la place d’une femme
      et visversa
      Nous n’utilisons pas les memes reseaux de perception, d’analyse
      et de reaction.
      Ceci dit, un peu de mystere n’est pas depourvue d’interet.

    • Ah non alors… les hommes ne sont pas tous pareil et les femmes non plus et vous pourriez même avoir un couple de même sexe ou même de deux personnes non-binaires au niveau identitaire et ayant un enfant puis ayant la même discussion.

      Un des deux plus moralisateurs, plus suivant les valeurs du ”bon gars” et l’autre voulant avoir un peu moins de perfection. Pas obligé que cela soit dans le cliché de la femme qui fait la morale au conjoint.

      Dans les publicités ou dans certaines discussions cela est exagéré, l’homme se faisant infantiliser. Alors que le couple peut être parfaitement équilibré mais possible que ce soit maman le côté sage à 60%, versus 40% pour papa et le côté délinquant bien la proportion inverse papa à 60%, maman à 40%. Mais dans d’autres couples c’est l’inverse et même bien plus fort, tant que c’est complémentaire et qu’un équilibre se retrouve.

    • Mes enfants ont maintenant 18 et 20 ans et j’ai passé le cap des 50 ans.

      À 25 ans, lorsque je me projetais dans l’avenir, ce n’était pas du tout comme ça se passe maintenant. Jamais je n’aurais accepté de mettre mon entreprise en veilleuse à cause des enfants. Pourtant je l’ai fait, avec plaisir. S’il y a une petite voix qui m’aurait dit que je retournerais aux études à la mi-quarantaine, je lui aurais ri dans la figure. S’il y a quelqu’un qui m’aurait dit que je devrais délaisser temporairement mes visites hebdomadaires au musée pour les échanger contre des visites d’arenas et de terrains de football, je lui aurait tourné le dos. Et si ce quelqu’un m’aurait dit je j’adorerais ce genre de vie et serait la plus heureuse des mamans, je l’aurais obstiné jusqu’à la fin des temps…

      Il y a des périodes dans la vie où on se roule en boule et on se laisse porter par la vague. Celle-ci ne nous amène pas toujours où on voudrait mais quelquefois on a de belles surprises de l’endroit où nous mène cette vague. Il y a des moments moins heureux dans la vie où on doit se forcer à regarder le soleil bien en face pour laisser l’ombre derrière nous. Tout ceci fait partie de la vie et ne pourrait se faire sans le lâcher prise. Ça a été difficile? À des moments oui, à d’autres non.

    • En lien avec le sujet, je me permet de partager les résultats d’une expérience totalement non-scientifique qu’a fait le Nutritionniste Urbain sur sa page FB :

      Il a demandé aux gens de s’imaginer dans la situation suivante : Vous êtes sur une île déserte et vous pouvez choisir un aliment que vous aurez toujours en abondance. Voici les choix : épinard, chocolat, luzerne ou hot-dog. Les réponses les plus populaires (parce qu’on a été “brainwashé” sur les bons et les mauvais aliments) ont été… la luzerne et les épinards… Pourtant pour répondre à nos besoins caloriques il faudrait manger plus de 60 litres de luzerne et plus de 70 litres d’épinards. Mais c’est tellement bon pour la santé !

      https://nutritionnisteurbain.ca/actualite/le-dilemme-de-lile-deserte-les-bons-et-les-mauvais-aliments/

    • Faut vraiment jamais avoir eu faim (collectivement parlant) pour s’en faire autant avec l’alimentation !

    • ..Le douteux contenu des saucisses à hot-dog…et, un coup parti, de toute espèce de saucisses vous intrigue?

      Ça me rappelle un aphorisme entendu -ou lu- quelque part, dont je ne connais pas l’auteur mais que je n’ai pas oublié: «Les gens respectueux des lois et les amateurs de saucisses ne devraient pas assister à la préparation ni des unes ni des autres.»

    • Les meilleurs Hot Dogs au monde sont ceux du Yankee Stadium au mois d’octobre.

    • J’ai vraiment envie d’un hot-dog. Stimmé au chou.

    • A cause de vous hier je me suis tappé deux stimmés all dress chez Johnny

    • Plusieurs personnes semblent victime du «Syndrome du Baloney»…

      Au moment ou plusieurs Québécois ont découvert le Capicollo d’Italie, la Panchetta ( ben non cé pas du bacon cheap!) le jambon d’Espagne , la Mortadella aux trois épices , ou le Chorizo du Mexique, on a fini par nous vendre l’idée que une tranche de saucisson de Bologne à la truffe importé d’Italie ben cé pas du vulgaire BALONEY ma chère cé d’la charcuterie fine juste a dix fois le prix…

      Par ailleurs, la Mortadelle se vend entre 10 et 16 $ le kilo, alors que le BALONEY se vend de 4 $ à 9 $ le kilo. La plus noble Mortadella plus estimée des consommateurs que le Baloney contient pourtant habituellement le tiers de PLUS de GRAS et la Mortadella industrielle est fabriquée exactement de la même façon et avec les mêmes ingrédients que le Baloney!

      Ces produits de luxe sont en général fait de 25 % de protéines animales mais surtout de 75% de Marketing ting ting …

      Dans ce monde ou la patte de cochon a 1 $ et devenu un Osso Buco a 6.95$, la composition du Baloney est sensiblement la même que celle de la saucisse HOT DOG. Ils sont au filet mignon ce que le bœuf Haché est à la viande du point de vue sanitaire et alimentaire équivalente sauf pour le prestige et le prix qui eux sont fixé en fonction de vos croyances et de vos valeurs sociales…

      On peut également trouver un Baloney végétarien qui contient plus de protéines, mais se vend au même prix que le steak de surlonge!

      Mais ça c’est une question de goût , certains ne jurent que par Céline Dion mais ben du monde se contentent de Claudette qui au fond chanson pour chanson coutent moins cher et divertit tout autant…

      Pourtant un bon « Roteux Stimé» de temps en temps cé pas mal moins pire pour la santé que de la Mortadelle aux Truffes…

    • Les deux stimmés choux étaient excellents!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « oct    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives