La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 16 octobre 2017 | Mise en ligne à 9h50 | Commenter Commentaires (20)

    Einstein à l’écoute

    « Qu’est-ce que l’âme ? Qu’est-ce que le temps ? Qu’est-ce que le firmament ? » « Comment marche la quatrième dimension ? »

    Comme le rapportait Le Monde il y a quelques jours, telles sont là quelques questions que les enfants adressaient à Einstein lui-même qui, gentiment, patiemment, prenait la plume et répondait.

    Ces dizaines de questions – et ces réponses – ont été rassemblées en un livre, intitulé Cher Einstein.

    Le Monde rapporte que l’un des tout-petits, Arthur, bien que haut comme trois pommes, s’était senti tout à fait à l’aise de contester la théorie de la relativité.

    Après lui avoir offert quelques explications scientifiques, Einstein avait cru bon de lui donner quelques conseils d’un vieux sage.

    « Quant à toi, il vaudrait mieux que tu attendes d’avoir appris quelque chose d’utile avant d’enseigner aux autres.  »

    Pour les colles des enfants, de nos jours, il y a toujours Google, mais avouons que c’est moins sympathique et moins personnel que de recevoir une réponse manuscrite par la poste d’un grand savant.

    Heureusement que le père Noël, lui, prend toujours la peine de nous répondre !


    • Ma fille de 7 ans me demandait récemment:
      Si les fleuves s’écoule dans les océans, d’ou vient l’eau qui vient des fleuves et pourquoi il y a tout le temps de l’eau ?

      J’avoue que je ne savais pas trop quoi répondre !
      Je n’ai pas cherché encore la réponse sur google, mais j’imagine qu’avec l’évaporation et la pluie il y a un genre de renouvellement “infini”.

      !!! Challenge !!!
      saurez vous répondre à la question de ma fille sans tricher ? (cad. sans regarder sur internet).

    • Simple : Lavoisier “Rien ne se perd et rien ne se crée”.
      Comme vous le dites, le cycle de l’eau (évaporation, pluie, ruissellement vers les ruisseaux, les rivières, fleuves, océans….)

    • Il s’agit du cycle de l’eau. L’eau des océans, mers, fleuves, etc. s’évapore en partie, puis retombe sous forme de précipitations, ce qui réalimente les sources des rivières et des fleuves. Donc vous étiez en plein dans le mille avec l’idee de renouvellement infini.

    • @Miket, tu as exactement la base de la réponse : le cycle de l’eau, soit évaporation, condensation et pluie. Ça devient plus complexe à modéliser avec tous les facteurs, mais tu as proposé l’essentiel du modèle.

      Mais tu parles de renouvellement infini… Alors ce renouvellement est-il infini? Malheureusement non. À chaque instant il y a une petite partie de l’atmosphère qui s’étiole dans le vide. Donc la Terre perd un peu de son atmosphère… L’eau étant H20, en haute atmosphère, sous les rayons du Soleil, le H et le O forment alors des couples indépendants. Comme le couple de H est plus léger, il s’évapore davantage, et il en reste moins pour reformer de l’eau. Notre équilibre actuel rend cette perte d’eau très tenue, mais d’autres exemples sont assez marquant : Vénus a connu pire et perdu beaucoup plus rapidement sa possibilité d’avoir de l’eau liquide, tandis que Mars a perdu son atmosphère complètement (ou presque) et n’a d’eau que de la glace.

      NB: On suppose sur Titan, la plus grosse lune de Saturne, qu’il y a un “cycle du méthane” équivalent à notre cycle de l’eau (là je devrai aller voir sur le net pour le decrier davantage!).

    • @miket

      Ce n’est pas si mal. Ma fille de 3 1/2 m’a demandé récemment: “où je vais être quand je vais être morte ?” Ça m’a un peu décontenancé. Je lui ai dit provisoirement que c’était un grand mystère, qu’il était difficile de répondre à cette question. Je lui ai aussi parlé des souvenirs; que par exemple son grand-papa décédé existait encore dans nos souvenirs et que cela nous rendait heureux.

    • C’est tout simple: le soleil. Il fait évaporer l’eau des océans qui se condense sous forme de nuages. Le soleil, encore lui, met l’atmosphère en mouvement avec l’énergie qu’il nous envoie. Ce phénomène se nomme tout simplement le vent. Le vent pousse une partie des nuages vers les continents. La pluie tombe et se transforme en ruisseaux, rivières et fleuves. Le Grand cycle de l’eau est éternel.

      Pour aller un peu plus loin: l’eau des rivières dissous et emporte quelques minéraux vers les océans qui tous les jours sont un peu plus salés. L’eau (douce) s’évapore à nouveau des océans et revient tomber sur les continents. En quelques dessins simples vous expliquerez tout à votre fille.

      Amusez-vous bien.

    • @tous ceux qui m’ont répondu.

      Et bien merci pour l’information.
      Je devrais poser plus souvent des questions de ma fille !
      Je n’ai jamais eu autant de réponse.

      Tout cela fait du sens, je me doutais bien que l’évaporation entrait dans l’équation.
      Mais quand même….
      Je trouve cela fascinant, regardez le courant du fleuve st-laurent, c’est des millions de Litres d’eau qui s’écoule.
      Seule la pluie réussis à renflouer tout cela ? et bien wow.
      Je veux dire, l’eau des lacs et des fleuves s’évaporent aussi, et il pleut aussi au niveau des océans.
      Ce n’est pas comme si c’était seulement dans un sens !

    • Ça me fait penser quand mon fils (peut-être 6-7 ans à l’époque) avait sorti “J’y ai bien réfléchi et voici comment je pense que ça marche.”

      Il était complètement dans les choux mais j’avais tout de même apprécié la curiosité de chercher à comprendre. Je lui avais suggéré qu’avant de se mettre à réfléchir sur un sujet, il devrait passer plus de temps à l’observer.

    • “Simple : Lavoisier “Rien ne se perd et rien ne se crée”.”

      La citation complète est encore plus significative:

      « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. »

      Ce qui permet de répondre ceci à un enfant qui demande où il sera après sa mort:

      Nous sommes de la poussière d’étoiles et notre énergie retourne dans le cosmos après que notre conscience est cessée d’animer notre corps! Selon la Loi de conservation d’énergie (la première loi de la thermodynamique) l’énergie ne peut ni se créer ni se détruire.
      Ce qui veut dire que quand vous mourez, vous ne disparaissez pas… Vos photons, particules élémentaires et neurones sont simplement un peu moins ordonnés

      Je sais pas pour vous mais “Tu es poussières et tu retourneras à la poussière”, ça fait un peu tristounet. j’aime mieux tu es atomes et tu resteras atomes après ta mort quoique un peu transformé et désorganisé!!

      “L’azote dans notre ADN, le calcium de nos dents, le fer dans notre sang, le carbone dans nos tartes aux pommes ont été créés dans les tréfonds des étoiles mourantes ou supernovas. Nous sommes tous fait de matière d’étoile.”
      (Carl Sagan)

    • @miket : Le Québec a une superficie de 1 667 000 km2 (recherche Google “superficie Québec”). Cela veut dire 1,7 billion de mètres carrés. Les précipitations moyennes au Québec sont de 1000 mm par an (recherche Google “précipitation annuelle Québec). Cela veut dire 1,7 billion de mètres cubes d’eau.

      Le St-Laurent à un débit moyen de 10 100 mètres cubes / seconde (recherche Google “débit St-Laurent). Il y a 31 557 600 secondes dans un an, donc un total de 319 milliards de mètres cubes d’eau par an. Le St-Laurent évacue donc 19% de l’eau qui tombe sur le Québec.

    • @yack (17h10)

      « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. » est bien utile pour expliquer beaucoup de phénomènes. Mais essayez de l’appliquer à l’univers. Cela impliquerait que l’univers est un ensemble fini. Et personne n’oserait affirmer une telle chose… L’infini non plus n’est pas simple à démontrer comme l’explique si bien m.rustik (12h29).

      En ce qui concerne la mort, je préfère la vision de Rupert Sheldrake. D’ailleurs, vous évoquez la conscience comme n’existant que pour un corps vivant. C’est pourtant encore un des grands mystères de la vie humaine (et peut-être de la vie, point!). Qu’est-ce que la conscience et d’où vient-elle?

      Voilà donc comment je répondrai à cette question si un de mes enfants me la pose:

      Je crois qu’une fois mort, notre corp n’est plus là, mais nous continuons à rêver. Nous restons donc avec ceux qu’on aime, dans nos rêves et dans leurs rêves.

      C’est rassurant et facile à comprendre pour de jeunes enfants.

      En plus, imaginez qu’ils auront hâte de s’endormir le soir pour rêver et ainsi aller rejoindre ceux qu’ils aiment et qui les ont quittés. :-)

    • sulnet : Vous dites que personne n’oserait affirmer que l’univers est fini? Dans un sens c’est vrai, on ne peut pas “affirmer” une hypothèse sans l’avoir prouvée, mais l’hypothèse d’un univers fini est généralement acceptée par les physiciens.

      Pour ce qui est de la conscience, elle n’est un mystère que parce que nous essayons d’y attribuer des caractéristiques mystiques. La plupart des gens qui se questionnent sur la conscience partent de prémisses fausses. C’est comme s’ils se questionnaient sur comment les éléphants font pour voler, et qu’incapable de l’expliquer, il répondait que c’est un mystère.

      Quant à la mort, je préfère dire la vérité. Ce que nous désignons par “nous” cesse d’exister. Les enfants sont parfaitement capables de comprendre cette notion.

    • D’autre perles des enfants qui revient souvent:
      En regardant des vieilles photos de papa et maman (de mariage par exemple), ma fille de 5 ans me demande:

      - pourquoi je ne suis pas sur les photos ? ou j’étais ? à la maison ?
      - non tu n’existais pas encore.
      - heu ? ben j’étais ou alors ?

      Alors j’ai inventé: “l’analogie du muffin” ! (patent pending).
      On avait fait des muffins voila pas longtemps.
      et je lui ai dit:
      Tu vois quand les muffins sortent du four, c’Est la qu’il commence à exister.
      Avant il n’existait pas, il y avait de la farine, des oeufs, du lait et avant qu’on ne les mélangent et les cuisent les muffins n’existaient pas.
      C’est un peu comme toi, avant de sortir du ventre de maman tu n’existais pas encore.

      Ça l’a satisfaite pour l’instant… !!

    • @89170

      Moi aussi je préfère de loin dire la vérité, ou du moins ne pas dire de mensonge sans nécessairement tout dire.

      Concernant la mort, j’ai répondu que c’était simplement fini, terminé. Que certaines religion mentionne une autre forme de vie et que plusieurs y croient, mais qu’il n’y a absolument aucune preuve de cela et puis qu’à preuve du contraire les religions sont une invention de l’homme il n’y a fort probablement rien.

    • @miket À chacun son analogie… chapeau pour votre analogie du muffin!

      Ma réponse à moi a été:
      - Tu étais dans les étoiles. j’avais déjà hâte que tu viennes t’installer dans mon ventre.

      Quand des amis ont évoqué leurs problèmes de fertilité devant eux, ils ont été capables de simplifier d’eux-mêmes :
      - Ha. Ton bébé est dans les étoiles, mais il a de la misère à venir s’installer dans ton ventre? Ouin, c’est vrai que c’est une loooongue route pour un tout petit bébé…

      Le baume que ça a mis sur le coeur de mes amis…

    • @EtoileFlottante

      Je ne suis pas certain de comprendre le but de dire à un enfant qu’il était dans les étoiles avant d’être dans le ventre par contre.

      À moins qu’il soit vraiment trop petit pour comprendre le concept d’existence peut-être ?

      Est-ce que c’est une métaphore d’un concept religieux ?

    • @miket
      Non, c’est plutôt de mettre une couche plus mystérieuse à de la science.

      Toute matière, donc la création des planètes et tout ce qui s’y trouve, découle de la création des étoiles et de l’énergie qui est émise. Nous sommes donc tous créer de poussière d’étoile si on veut romancer le processus.
      Je n’irais pas à pousser en explication que le bébé vient des étoiles directement, mais c’est un peu la réponse que j’ai donné à un neveu qui me posait la question, que toute chose vient des étoiles et que lorsqu’on meurt, on retourne la poussière d’étoile que nous avons emprunté toute notre vie.

    • @89170,
      «Le St-Laurent évacue donc 19% de l’eau qui tombe sur le Québec.»

      C’est faux car une partie de l’eau du fleuve Saint-Laurent vient de l’Ontario et des États-Unis.

    • daniel69 : Merci, mais je savais déjà que les Grands Lacs ne sont pas au Québec. Je vous accorde que ma phrase porte à confusion et j’aurais dû dire “l’équivalent de 19% de l’eau qui tombe sur le Québec”.

    • @thanekrios
      “Non, c’est plutôt de mettre une couche plus mystérieuse à de la science.”

      Complètement en désaccord avec vous.
      À la limite j’aurais pus être un peu d’accord si la question est:
      “Maman, d’ou je viens”
      “tu viens des étoiles, comme tout ce que tu vois ici”

      Mais la question est:
      “Ou j’étais ?”avec le concept d’un moment précis.
      Ou j’étais au moment ou la photo a été prise, genre 2 ans avant ma naissance.

      Répondre qu’on était dans les étoiles n’est pas romantique, c’Est simplement faux.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives