La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 21 septembre 2017 | Mise en ligne à 13h18 | Commenter Commentaires (25)

    Et au pire, on attendra

    Le film Et au pire, on se mariera met en scène une adolescente qui tombe amoureuse d’un homme deux fois plus âgé qu’elle.

    En entrevue il y a quelque temps, l’actrice Sophie Nélisse, qui a 17 ans, a raconté que le rôle lui avait d’abord été proposé il y a trois ans, mais qu’elle l’avait refusé parce que mal à l’aise avec certaines scènes de sexualité.

    À ce moment-là, a-t-elle raconté, elle n’avait même pas encore embrassé un garçon.

    Quand elle a finalement accepté de jouer dans le film, qu’elle a tourné à 16 ans, elle a néanmoins demandé à ce que certaines scènes soient modifiées parce qu’elles lui causaient encore problème.

    Peut-être la réalisatrice Léa Pool avait-elle tenu pour acquis que de nos jours, les jeunes sont olé olé très tôt, alors qu’il n’en est rien.

    Dans les faits, une étude de l’Institut national de la santé publique du Québec le confirme : les jeunes sont plus explorateurs, mais pas plus précoces. À 17 ans, ce ne sont que 40 % des garçons et 50 % des filles qui ont déjà eu une première relation sexuelle. Pas plus, contrairement à la légende urbaine.

    Non seulement les jeunes ne sont-ils pas plus précoces sur le plan de la sexualité, mais les rites de passage typiques de l’âge adulte (premier travail rémunéré, obtention du permis de conduire, consommation d’alcool, etc.) arrivent aussi globalement plus tard dans leur vie.

    C’est ce que démontre une étude qui vient d’être publiée dans la revue scientifique Développement de l’enfant et qui se base sur l’analyse de 7 sondages nationaux menés entre 1976 et 2016 auprès d’adolescents de 13 à 19 ans.

    Entre 1976 et 1979, 86 % des élèves qui finissaient le high school disaient être déjà sortis avec quelqu’un ; entre 2010 et 2015, le pourcentage est tombé à 63 %. Pour les mêmes périodes de référence et le même âge, la proportion de ceux qui avaient occupé un travail rémunéré est passée de 76 % à 55 % et la consommation d’alcool, de 93 % à 67 %.

    Dans le Washington Post, des experts appelés à commenter cela y sont allés de grandes explications, évoquant par exemple la plus longue espérance de vie qui fait que l’on n’est plus aussi pressé par le temps.

    Un jeune interrogé a expliqué, lui, qu’avec ses amis, ce n’est juste plus très tendance de sortir pour aller se saouler la gueule. Le permis de conduire ? À quoi bon quand tu habites dans une grande ville ? Quant aux relations amoureuses, «c’est pas un peu ridicule d’avoir une relation sérieuse à la fin de l’école secondaire? Si tu fais ça, c’est quoi le plan, ensuite ? Continuer de sortir avec la fille au collège, puis l’épouser ensuite ? Ce n’est pas un peu irréaliste ?»

    Vu comme ça…


    • J’ ai un grand ami de la genération des millénaires (je suis X). Il est bien informé, wise et patient. La situation économique le pousse à réfléchir à ses choix et attendre le moment opportun pour agir. L’information au bout des doigts grace au téléphone intelligent ça sert à cela aussi. Le seul regret que j’ai en ce jour c’est de ne pas avoir eu accès facilement, de n’importe où et en abonfance à l’information comme peuvent en bénéficier les millénaires et les générations qui vont suivent.

      Je ne me souvient plus du nom donné à la génération suivante aux millénaires. Quelqu’un peut la nomer?

    • @observateur: Il semblerait que ça soit la Génération Z. Ils sont nés à partir de 1995 (donc 22 ans pour les plus vieux).

      Pour en revenir au film, il a l’air d’être une platitude selon les extraits que j’ai vu. Sophie Nélisse, qui a 17 ans, n’est pas crédible dans la peau d’une ado de 13 ans.

    • Étant un millénial (ce qualificatif employé par nos parents, quelle ironie), voici mon expérience: J’aurai 25 ans bientôt. À 17 ans, durant l’été précédant le cégep, j’ai eu ma première relation sexuelle, à la va-vite, qui fut intense mais sans fond. Je n’ai jamais été fou de sexe ni pressé d’établir une relation. Au secondaire, presque tous avaient des expériences sexuelles et de couple à l’obtention de leurs diplômes.

      Pour ma part, j’ai ressenti l’urgence de ne pas m’y précipiter. Conclusion, je suis en couple aujourd’hui, ma première expérience de couple et à mes yeux, la seule. Cela fait neuf ans que je connais la femme de ma vie et trois que nous sommes ensemble. J’aurai 25 ans bientôt et je ne me sens pas du tout complexé par rapport à ces stéréotypes qu’on veut nous imposer.

      S’il y a un problème de croissance des naissances au Québec, soit. Imposer une vision de la vie à la population par l’entremise des médias et la mauvaise éducation des parents pour faire en sorte que ces enfants maintenant adultes couchent à gauche et à droite, c’est malsain.

    • Léa Pool a wannabe Polanski?

    • 0bservateur : Quand vous dites que vous n’aviez pas accès à l’information, de quelle information parlez-vous au juste? Parce que je suis aussi un X, et je ne me souviens pas d’avoir manqué d’information au sujet de la sexualité. Que ce soit par les connaissances, les cours à l’école (biologie et morale) et surtout les campagnes de sensibilisation constantes, je dirais qu’on était submergé d’information.

    • Le sujet au juste c’est quoi que les jeunes selon les statistiques et ce qu’ils disent sont moins précoces qu’avant ?

      Ahhh les sondages on peut leur faire dire beaucoup de choses. Et il y a plusieurs strates dans votre population.

      Ma nièce va aller passer son permis de conduire dès ses 16 ans. Mon neveu de 19 ans a sa première voiture qui lui appartient. Il a eu une voiture plus jeune que sa mère. Pour la sexualité il a commencé à quel âge ? Peut-être vers 15 ans, du moins il avait sa première blonde.

      Mais c’est une personne cela ? Évidemment. Des jeunes de mon époque qui sont mariés ensemble et je veux dire sont en couple depuis le secondaire j’en connais.

      Ou alors votre ami qui n’avait pas de blonde au secondaire et qui est père de 4 enfants ou 5 je ne me souviens plus. Mais il était du type nerd. Versus le gars dont la caricature dans l’album des finissants était un gars archi populaire avec les filles.

      On parle d’un film ici au départ ? Une comédienne ? Qui dit que c’est une fille populaire à l’école.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_N%C3%A9lisse

      Elle semble aussi sérieuse qu’une Pascale Lefrançois la bollée en français l’était. Non mais essayons pas non plus d’aller trop dans des stéréotypes ou typologies du genre de personne.

      Va demander aux douchette à quel âge… Va demander aux chearleaders de l’équipe de football… Aux joueurs de l’équipe aussi…

      Habiter dans une grande ville ? Peut-être mais plein de jeunes viennent des régions et ont leur permis de conduire en masse. C’est juste que les médias semblent s’intéresser à ceux qui leur ressemblent en premier.

      Il y a quelques années le sensationnalisme était à la mode et cela parlait de faire des fellations dans l’autobus scolaire. Et là encore une fois les gens prenant ce qui est écrit pour la vérité généralisable à l’ensemble capotaient !

      Ce sont des anecdotes mais pas pire que deux jeunes dans un fast food dans les toilettes en train de b.aiser. Deux employés du restaurant, cela manque un peu de professionnalisme. 18 et 19 ans environ ? Il y a 8 ans de cela ? Mais c’est anecdotique.

      Un sondage alors ? C’est rempli de biais. Bien oui, une fille de 21 ans je pense à l’université à sa voiture, ce sont ses parents qui semblent lui avoir donné.

      On ne fréquente pas les mêmes jeunes. Pour l’école secondaire même au privé, il y a plein de gangs. La gang des bollés, les sportifs, les preppies, les comme vous voudrez bien les nommer de nos jours.

      Cela rappelle les deux Léger dans le Journal de Montréal avec juste quelques chiffres de sondages et eux-mêmes qui se mettent à parler chacun pour leur génération.

    • http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/cdev.12930/full

      Des ados américains. Et qu’en est-il de la droite religieuse bien plus forte qu’à l’époque, non ?

      Nous, nous sommes Québécois mais prenez un film comme Carrie sa mère est une dévote religieuse et très malade, la fille ne s’est même pas c’est quoi avoir ses règles.

      Bien des specimen comme cela, il y en a plus aux États-Unis qu’à l’époque.

      Si vous vous mettez à interviewer les nerds de 1978 ou bien ceux de 2016… Ils ont leurs relations plus tard et les avaient déjà plus tard.

      Pour les chiffres du Québec pour les 17 ans je pense que c’était plus faible que cela à notre école secondaire, avoir une blonde et une relation sexuelle c’est pas la même chose.

      Par ailleurs, il peut y avoir des fluctuations, 1969 c’était une année érotique ? 1967 celle de l’Expo.

      Bon mais ce peut être bien trompeur nos impressions, pour les sondages cela peut très bien mentir ou encore des gars plus machos avant et voulant faire croire qu’ils avaient déjà eu plusieurs partenaires.

      Pour les États-Unis, ils sont tellement différents d’un État à l’autre, d’une communauté à l’autre et ainsi de suite que si vous additionnez tout cela ou faîtes des moyennes cela ne ressemble plus à personne. Bon mais avoir des échantillons suffisamment grands dans toutes les sous-populations cela coûterait cher.

      En tous les cas c’est cela, peu importe les sondages les jeunes d’aujourd’hui comme ceux d’hier ne sont pas que des vulgaires statistiques, un jeune à la fois. École par école, région par région, famille par famille et un par un. Ils étaient 4 enfants, 4 personnalités différentes.

      Bon un vendeur de voitures ou plutôt le fabricant d’automobiles peut aimer avoir les données nationales pour le concessionnaire ce sont ceux régionales qui sont les plus pertinentes.

    • @89170

      L’info en général.

    • @lecteur_curieux

      Les stats? Donné moi des chiffres et je leur ferait dire ce que vous voulez entendre.

    • Au sujet des statistiques utilisé dans les médias, Léger & Léger c’est le sérieux de la démarche.

    • Média à la Maison sondage :
      J’ai besoin de statistique pour appuyer les deux articles suivants et un sondage réel pour des élections:

      Article 1) Les boomers qui ont vécu l’état providence dépendent misérablement des revenus de l’état pour la retraite.

      Article 2) Les millénaires occupent des emplois mieux rémunérés que les générations précédentes.

      Sondage réel : Les résultats de l’élection Trump vs Clinton

      Maison de sondage Ok :
      SELECT * FROM MTL WHERE (Generation=Boomer AND Income < 24K) in NEIGHBOURHOODS SORT by Average

      CITY SUM AVERAGE MTL-N
      1480 98 H-M 768 90 ROSMT 500 50 DDO 100 10 RXB 5 0.01 PLATEAU 3 0.001 WSTM 0

      SELECT * FROM MTL WHERE (Generation=Millenial AND Income < 75K) in City SORT by Average

      CITY SUM AVER WSTM 953 95 V-MARIE 700 78 LSALLE 635 55 VERDN 450 40

      Maison de sondage au Media :
      Réponse article 1)
      67% Boomers sont sous le seul de la pauvreté et dépende de l’état pour la pension de vieillesse.
      Échantillon : 2856 personnes choisies au hasard dans 8 arrondissements de Montréal. (Y’a un hasard dans le sondage puisque 2300 personnes ont répondu à l’appel téléphonique)
      Coût : 285,600$

      Réponse article 2)
      En comparant avec les statistiques du sondage effectué pour le journal le 24 juin 1976, 75% des milléniaux on revenu plus élevé que les générations précédentes.
      Échantillon : 2738 personnes choisies au hasard dans 5 arrondissements de Montréal. (Y’a un hasard dans le sondage puisque 500 personnes ont répondu à l’appel téléphonique. Les milléniaux préfèrent les sondages en ligne)
      Coût : 273, 800$

      Réponse sondage maison
      98,5% Clinton vs Trump
      Coût : Null

      N.B. Article purement fictif. Toute ressemblance avec les maisons de sondage ou médias n’est que pure coïncidence.

    • Comme dans les médias:

      ERRATA P.99 en petit caractère en bas de la page droite dans le coin inférieur gauche.

      Publié:
      SELECT * FROM MTL WHERE (Generation=Millenial AND Income 75K) in City SORT by Average

    • Ramplacé par:
      SELECT * FROM MTL WHERE (Generation=Millenial AND Income > 75K) in City SORT by Average

    • @89170
      21 septembre 2017
      21h46

      Je cite:

      ….Parce que je suis aussi un X, et je ne me souviens pas d’avoir manqué d’information au sujet de la sexualité. Que ce soit par les connaissances, les cours à l’école (biologie et morale) et surtout les campagnes de sensibilisation constantes, je dirais qu’on était submergé d’information.

      Aucun doute, nous sommes la génération SIDA.

    • Je me rappelle il y a 10 ans, on parlait de l’hypersexualisation avec plein de légendes urbaines: du sexe oral dans les autobus scolaire, des party-orgie chez les pré-ados, etc, et la statistique qui revient toujours: l’âge moyen du premier rapport sexuel toujours plus bas (15, 14, 13 ans!).

      Sauf qu’un jour, j’ai vu une étude qui disait que 51% des Québécois n’ont jamais eu de rapport sexuel à 18 ans. Je me suis dit “ben voyons, si la moyenne c’est 14 ans, faut qu’y'ait une TONNE d’enfants qui jouent aux fesses!”.

      C’est là que j’ai réalisé que dans une étude sur les premiers rapports sexuels, si l’ado dit “j’en n’ai pas encore eu”, le chercheur ne peut pas mettre de donnée. Alors la personne est retirée de l’échantillon. Donc toutes les stats viennent du petit groupe d’ado qui est sexuellement actif. L’âge moyen d’un premier rapport sexuel n’est pas 14 ou 13 ans. C’est impossible à déterminer.

    • @0bservateur (21 sept., 21h26) – Vous feriez bien de vous googler une bio de Léa Pool. Elle n’est pas une wannabe de qui que ce soit.

    • Étrange tout de même cette importante différence de 10% entre les garçons et les filles pour l’âge de la première relation.
      Comment l’expliquer?

      Les filles ont eu plus de partenaires que les garçons?
      Il y a plus d’homosexuelles femmes précoces que les garçons?
      Ou est-ce une erreur méthodologique?
      Le manque de fiabilité des répondants?

    • Par précision, les chiffres de l’étude pour la première relation orale et vaginale à 17 ans est :

      Vaginale : H 41%, F 52%
      Orale : H 35%, F 49%

    • @allonsvoyons 8h52, intéressant, il s’agit plutôt de la moyenne parmi ceux actifs dans ton échantillon.

      Il faut garder toutes les données. Et en statistiques comme souvent dit, ta moyenne doit toujours être accompagnée d’une mesure de dispersion comme la variance ou l’écart type.

      Montrer ta distribution, elle suit une loi normale ?

      Pour des populations à l’étude il faut savoir laquelle. Mais oui des tendances continentales ou du pays entier sont présentes.

      Plus de jeunes vont aux études supérieures itou. Alors si on va archi plus loin avec l’arrière-grand-père qui se marie à 19 ans avec l’arrière-grand-mère de 15 ans… Mais encore là, c’est pas pareil dans toutes les familles, l’autre peut être dans la trentaine mariant un veuf dans la cinquantaine.

      C’est juste 4 individus ? Bien oui. Tu peux regarder la moyenne , tu l’accompagnes de la distribution.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_normale

      Elle avait plus de 30 ans et était vierge ? Probablement. Cela attendra ? Mais après elle tombe veuve à son tour ? La vie sexuelle a pas dû être très active. Pas le temps et grande austérité.

    • @kelvinator Elle est où cette étude de l’Institut national de la Santé publique ?

      Je trouve que les médias abordent trop de sujets à la fois, ce que je fais aussi mais dans la discussion mais en généralisant trop.

      Je veux voir une étude et prendre bien le temps de l’assimiler, bon mais ce n’est pas un cours universitaire non plus.

      Le résumé : https://www.inspq.qc.ca/publications/2307

      https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2307_pixel_portrait_sante_sexuelle_jeunes_adultes_quebec.pdf

      208 pages de document… Mais on cherche quoi ? Le 40% des garçons et 50% des filles disant avoir eu une relation sexuelle avant l’âge de 17 ans.

      Je pense moi que c’est plus élevé qu’à mon époque cela. Les filles ? Plusieurs ont un chum un peu plus vieux qu’elles.

      Je suis à la page 33 du document mais là c’est 17 ans ,la figure 5. 69% des hommes et 71% des femmes. Bon chiffres crédibles. Le 17 ans, c’est le secondaire 5, c’est à l’après-bal des finissants que cela se jouait pour plusieurs avant et encore.

      Tableau 17, page 34.

      Première fois avant 17 ans, cela veut dire en secondaire 5, avant leur fête. Avant 16 ans en secondaire 4.

      Ces chiffres là sont normaux et on pourrait ajouter d’autres types à la limite. Est une relation vaginale si … ? Ce n’est pas une pénétration complète c’est le gars qui lui passe le doigt comme cela se disait… Ils oublient de parler de masturbation aussi à deux.

    • @kelvinator: les filles ont des relations sexuelles avec des garçons plus âgés, tout simplement.

    • @jolico
      22 septembre 2017
      11h52

      C’est l’histoire d’un gars qui voulait rentrer dans la police. La police s’est tassée et le gars est rentré dans le mur.

    • Je cite:

      …Peut-être la réalisatrice Léa Pool avait-elle tenu pour acquis que de nos jours, les jeunes sont olé olé très tôt, alors qu’il n’en est rien.

      Ce n’est pourtant pas les tartistes qui manquent. À 14 le corps d’une adolescente est celui d’une femme (pas son jugement). Difficile à croire que Léa Pool n’arrive pas à trouver une adolescente de cet âge avec de l’expérience en californications. C’est à se demander pourquoi elle s’est obstinée à choisir un légume vert.

    • La sexualité c’est différent d’une personne à l’autre et nous ne sommes pas dans le milieu artistique.

      Brooke Shields dans le film suivant de Louis Malle :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Petite

      Être son père ou sa mère, pas sûr que j’aurais été d’accord.

      Sophie Nélisse, elle à 14 ans, ses parents étaient-ils présents dans l’équation ?

      Maintenant, Brooke Shields dans le Lagon Bleu :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Lagon_bleu_(film,_1980)

      Et nous, on voit le film à la télévision… Donc peut-être 3 ans plus tard ?

      On est juste un peu plus jeune que l’âge qu’elle a pendant le tournage. Sexuellement cela reste assez pudique comme film pareil.

      Je l’ai pas vu le film de Léa Pool et je ne la connaît pas Sophie Nélisse et c’est différent pour chacun, rendu à l’université, certaines personnes ont ou avaient jamais pris d’alcool encore. Il ne faut pas regarder les moyennes.

      Imaginer qu’une génération est très libertine et une autre coincée.

    • L’hypothèse de l’espérance de vie est ridicule. Voir que les ados se basent là-dessus. S’il y a bien une chose auquel ils ne pensent pas c’est l’âge à lequel ils vont mourir. Bien-sur, quand l’espérance de vie était de 45 ans ils devaient subir une forte pression familiale et sociale mais entre 1976 et 2016, l’espérance de vie est passée de 73 à 82 ans. Je crois pas que ça fasse une grande différence dans la tête d’un ado.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives