La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 18 mai 2017 | Mise en ligne à 11h01 | Commenter Commentaires (178)

    L’avenir est long !

    Faut-il éviter les dépenses trop frivoles et privilégier la constitution d’un petit magot pour nos enfants ?

    La question, lancée entre amis l’autre jour, a lancé un gros débat entre les petits écureuils et ceux qui croient à l’inverse qu’ils sont mieux aviser de profiter de la vie parce que leurs enfants auraient vite fait de dilapider tout éventuel héritage.

    S’il est très légitime de penser que les enfants doivent voler de leurs propres ailes et qu’il leur revient de payer eux-mêmes la mise de fonds sur une éventuelle première maison,  il est certes de notre devoir de nous assurer que nous ne serons pas, par notre insouciance, un fardeau financier pour eux.

    C’est ce que vient rappeler Rob Carrick, du Globe and Mail, dans un article qui explique bien la nécessité d’être à tout le moins très prudent pour ce qui est de nos propres finances.

    À l’heure actuelle, selon la CIBC citée dans l’article, 2 millions de Canadiens doivent aider leurs parents âgés qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, à raison de 3300 $ par an, par personne.

    On peut penser qu’il y dans le lot beaucoup de Canadiens de première génération ou de gens issus de milieux pauvres dont les parents n’ont pas eu la chance de voir à leurs vieux jours. Mais comme le signale M. Carrick, le vieillissement de la population et l’allongement de l’espérance de vie font cependant en sorte que des personnes âgées, il y en aura vraiment beaucoup, dans quelques années, alors que les jeunes, eux, seront beaucoup moins nombreux et bénéficieront de conditions économiques peut-être moins avantageuses.

    Les jeunes – nos enfants – devront « se faire » eux-mêmes, sans pouvoir compter sur le même gros lot que certaines générations précédentes qui avaient la chance d’avoir un emploi stable, souvent un bon fonds de pension, une maison à prix raisonnable et de placements et obligations qui rapportaient gros.

    Or, signale M. Carrick, 38 % des personnes de 55 à 64 ans ont des dettes sur leurs cartes de crédit.

    «Offrez à vos enfants la chance de ne pas avoir à s’inquiéter de vos finances » conclut-il.


    • Mon objectif d’épargne est de créer un trust fund qui va commandité les études supérieur de mes descendants à l’aide de prêts sans intérets. Je mets 33% de mon salaire après impôt de côté pour cet objectif.

    • Je suis bien d’accord avec M. Carrick. J’espère que mes enfants n’auront jamais à m’aider financièrement, j’espère aussi que je serai physiquement et mentalement autonome le plus longtemps possible et j’espère que l’aide à mourir sera accessible aux personnes qui n’ont plus aucune qualité de vie qui l’auront demandé par anticipation avant de ne plus être assez lucide.

    • @fortin63 (11h57) – Bien d’accord avec vos espoirs, mais il faut aller au-delà des espoirs. Nous espérons tous ne jamais souffrir de démence. Nous sommes nombreux à désirer avoir droit aux directives anticipées quant à notre fin de vie, mais pour ça, il faut être actif, se joindre aux groupes qui se battent pour ça, faire un don pour eux par ci par là. La bataille pour les directives anticipées est loin d’être gagnée car les brandisseurs d’épouvantails sont constamment à l’œuvre.

      @korut_zelva – Bravo pour vous qui arrivez à mettre 33% de votre salaire après impôt de côté! Votre salaire dépasse largement celui du commun des mortels, faut croire! Et je vous souhaite d’avoir toujours des emplois bien rémunérateurs et aucun drame, aucune tragédie dans votre vie!

    • Financièrement parlant (mais aussi socialement et émotionnellement), la retraite est un concept flou pour le commun des mortels, qui n’a aucune idée de combien d’argent il aura besoin pour maintenir son niveau de vie après la retraite.

      Alors ce n’est pas nécessairement parce qu’ils ont choisi de vivre au jour le jour que des personnes âgées finissent par dépendre financièrement de leurs enfants…

    • @korut_zelva

      Juste pour que je comprenne bien.
      “Pret sans interet”.

      Donc l’argent reste toujours à vous ?

    • Pour ma part, mes parents m’ont aidé quand ils pouvaient.
      C’est une question de culture.

      Je vais aider mes enfants autant que je peux.
      Au minimum, je veux leurs offrir l’éducation gratuite, ils pourront rester chez moi tant qu’ils étudieront, je fournirais la bouffe, l’internet, etc…
      Je payerais leurs frais d’étude.

      Également, je ne prévois pas me servir de l’argent de ma maison qui sera payé à la retraite.
      Je pourrais la leurs léguer à ma mort.

      Pour l’idée de “vite fait de dilapider tout éventuel héritage”, et bien ce sont vos enfants, si vous avez peur de cela, c’est peut-être que parce que vous avez pas donné le bon exemple.

      Pour l’idée d’être un fardeau pour mes enfants, cette idée me terrifie, au niveau pécuniaire, pas de problème (touche du bois). C’est plus une éventuelle maladie que j’ai peur.

    • Quel est ce besoin de vouloir absolument maintenir le même niveau de vie après la retraite ? Tu peux abaisser ton niveau de vie et être autant heureux………..il faut simplement s’adapter………….Que d’insécurité face à l’avenir !………..

    • @justdoit
      “Alors ce n’est pas nécessairement parce qu’ils ont choisi de vivre au jour le jour que des personnes âgées finissent par dépendre financièrement de leurs enfants…”

      C’est plutôt par insouciance ou manque de prévoyance alors ?
      Est-ce que c’est vraiment mieux ?

    • Le lien vers l’article du Globe & Mail ne fonctionne pas pour moi quand j’essaye. Mais peu importe, je suis d’accord avec les recommandations de base qu’on sait déjà depuis les conseils de Benjamin Franklin ou encore des Fables de La Fontaine.

      Il reste que pour le débat, cela dépend. La vie ne fonctionne pas tout à fait de cette façon là, vous ne connaissez pas votre avenir vraiment. Les bons comportements sont préférables dont l’épargne et les dettes à réduire.

      ”38 % des personnes de 55 à 64 ans ont des dettes sur leurs cartes de crédit. ” Une carte de crédit c’est bon pour du crédit courant, il faut payer son solde au complet à chaque mois, c’est un carte de paiement, c’est un très mauvais mode de financement sauf pour la période donnée ou encore des exceptions , des gens peuvent même réussir à faire du levier financier. Mais pour des dépenses ? C’est de l’appauvrissement volontaire. Vous seriez mieux avec des cartes prépayées et avec des frais élevés mais prévisibles que de gérer son crédit de cette manière là.

      Pour les enfants ? Ils ont hérité des parents qu’ils ont eu. Des parents parfaits cela n’existe pas.

      On regarde des chiffres, des moyennes et on tire des fausses conclusions, il faut aller les voir un à un ou plutôt à chacun de s’ajuster en suivant des recommandations générales, le reste c’est différent d’un individu à l’autre.

      Plus tu es riche et a du succès plus cela est facile de bien t’en sortir et en même temps il peut y avoir plus de conflits financiers, il faut bien prévoir partout et des choses peuvent n’être pas faciles à départager en affaires, dans des questions de succession aussi.

      Juger les autres alors qu’on ne connaît pas vraiment leur vie, que la personne soit riche à craquer ou dans la dèche, les gens ont tous des préjugés et n’ont pas vécu dans les chaussures de l’autre. Tout cela reste humain.

      Faîtes pour le mieux, pour votre famille et vos enfants. Visez un équilibre entre le présent, le futur court terme et celui long terme. La vie reste très imprévisible mais justement vous pouvez essayer de faire des réserves ou provisions pour plusieurs besoin , de vous protéger aussi mais jusqu’à quel point ? C’est personne par personne, client par client.

      C’est comme la poule ou l’oeuf aussi, des conseillers disent que leurs clients sont plus prévoyants et ont une plus belle retraite mais grâce à qui ? Encore un raisonnement basé sur une moyenne et pour prêcher pour sa paroisse. Cela ne veut pas dire qu’il en existe pas des bons et qu’ils ne peuvent pas aider.

      Un très bon conseiller lui disait toujours à sa cliente : ” C’est pour vous madame.”

      Dans ces débats là aussi tous prêchent pour leur paroisse. Celui a qui appartient le magot quand il y a un dit magot doit être capable de prendre ses décisions et en essayant d’être juste selon ses convictions. Il n’a plutôt presque pas un sou et pas d’enfants ? On se rappelle de lui pareil, l’héritage est autre.

      Mais ce n’est pas le père ? Tu as le père que tu as ou que tu as eu, tu peux le perdre très jeune aussi. On fait quoi dans ce temps là ? Chaque cas est différent.

    • @mmez. Vous avez raison mais il vaut mieux avoir trop d’argent que d’en manquer pour tous vos projets cela mais ensuite c’est à vous de décider. Et eux ce ne sont que des outils pouvant vous aider à planifier mais vous devez être capable de faire vos choix vous-mêmes.

      Des cours de finance ? Entre l’économe et le dépensier ? Si les taux étaient les mêmes, il n’y aurait pas de différence point de vue richesse sauf des choix différents quant aux moments de la dépenser.Bien sûr, il y a la magie des intérêts composés et le capital va grimper. Mais c’est une question de valorisation de vos choix. Vu que les taux pour épargnés sont plus faibles que ceux pour emprunter, bien l’économe sera toujours plus riche ceteris paribus.

      Le type veut voyager rendu à la retraite ou monter le sommet de l’everest ou courir des marathons ? Tu peux toujours mais n’attends pas à la retraite pour commencer à vivre.

      L’idéal ? Ce serait d’obtenir l’indépendance financière complète le plus rapidement possible mais pour cela il faut être en affaires et faire pas mal d’argent ou sinon il faut être très privilégié.

    • @miket

      Non, je pense à plus d’une génération dans le futur. Le pactole du trust fund doit croitre au moins a la même vitesse que le nombre de mes descendants. Dans 200 ans, mes descendants me remercieront encore.

      @jolico

      Je travail dans la fonction publique. Yen a pas de problème. :0) Même quand je faisais moitier moins j’arrivait a épargner dans une proportion semblable. Tous est dans la modération des dépenses.

    • ..L’idéal, c’est de ne dépendre de «PERSONNE» surtout financièrement. Cela dit, je ne crois pas qu’il faille systématiquement blâmer les gens, parents ou non, qui, la vieillesse venue, «n’arrivent pas». Bien sûr, il se peut que certains aient manqué de prévoyance. D’autres auront consacré une large part de leurs gains à tenter d’assurer un meilleur avenir à leurs enfants, oubliant, ou ne pouvant pas voir à leur propre avenir.

      Ce qui est le plus blessant et à limite enrageant dans l’analyse de semblables situation, c’est de voir des gens qui se sont prudemment mis à l’abri des aléas du capitalisme venir sabrer dans les régimes de retraite de leurs employés tout en engrangeant des montants pharaoniques en rémunération et autres avantages. Qui plus est, plusieurs ont même le culot de préconiser le RVER sans contribution de l’employeur alors que de leur côté, ils touchent ou toucheront un jour les fruits juteux de régimes supplémentaires de retraite entièrement aux frais de leur employeur.

      Au plus jeunes, je conseille de ne compter que sur leurs propres moyens et en autant que faire se peut, appliquer les excellents conseils de l’auteur Pierre-Yves McSween dans son livre «En as-tu vraiment besoin?». Aux plus âgés, je dirais qu’il n’est jamais trop tard pour faire quelque chose mais il faut bien admettre que rendu à un certain point, il est difficile de compenser des années de manque à épargner.

    • @korut_zelva (18 mai, 21h39) – Bien contente pour vous, mais pour les autres qui n’ont pas votre niveau d’emploi, vos avantages divers, un régime de pension, ça peut être bien différent.
      Une tante a laissé à son décès (fonction publique) plus d’argent que j’en avais gagné en 32 ans. Un appart’, qu’il soit occupé par une personne ou quatre, ça coûte le même prix, idem pour l’hydro, etc. Considérez-vous quand même privilégié en comparaison à tant d’autres qui doivent faire appel aux banques alimentaires pour se nourrir et nourrir leurs familles.

      @miket (14h49) – “insouciance ou manque de prévoyance”? J’pense que vous travaillez aussi dans la fonction publique et n’avez aucune idée du salaire de bien des gens.

    • @jolico
      “L’éternité c’est long, surtout à la fin” – Woody Allen
      Ou pourrait paraphraser en disant “La maladie, c’est long surtout à la fin”. Ca va prendre du temps avant que le directives anticipées se règlent. Les Libéraux sont en fin de mandat. Ils ne feront rien de controversé pour se rendre impopulaire.
      Il faut aussi prévoir que si on a accumulé de l’argent pour ses vieux jours mais qu’un des deux doit être placé pour cause de démence ou Alzheimer par exemple, ils vont gruger toutes les économies avant que ça devienne “gratuit”. Le survivant se retrouver avec rien. Il faut se séparer du conjoint. Symboliquement, c’est poche mais c’est la seule façon de ne pas tout perdre.

    • @jolico

      J’ai pas gagné à la lotto, j’ai travaillé fort, fais de longue études et grimper les échelon en faisant un bon boulot. Quand tu prend de bonnes décisions dans la vie, tu es récompensé. C’est comme ca. Si tu ramasse dans une job au salaire minimum, c’est rarement le fruit du hasard. Une série de décision passé t’on fais te rendre la.

      Le québecois moyen est peu trop accro a son petit comfort. Il vit souvent au dessus de ses moyens. Il sort sa carte de crédit et il dépense ‘parce que je le mérite bien’. Non. Faux. Ca marche pas de même. Ton épargne doit toujours etre la premiere dépense, ce que tu peux t’acheter avec le reste c’est ca le niveau de vie que tu a mérité.

      En passant, un appart de 900$ par mois occupé par deux adultes avec salaire, cela te revient 450 chaque plutot que le 900 si tu le paye tout seul.

    • @korut_zelva

      Génération future !?
      Vous êtes mon héros !

      Sans dire que j’en ai les moyens, je vais réfléchir à cette possibilité très intéressante.

      Merci !

    • @miket : c’est beaucoup par manque d’éducation sur le sujet. Au Québec en particulier, c’est tabou de parler d’argent. Alors plein de gens arrivent à la retraite, et ont un manque de connaissances sur les considérations financières de la retraite.

      Pour ceux qui ont un régime de retraite à prestations déterminées de leur employeur, ça va généralement bien. Ils ont droit à un certain montant par mois leur vie durant. C’est relativement facile à budgéter, surtout dans un contexte de basse inflation. Mais on parle d’un relativement faible pourcentage de la population.

      Mais pour les autres, même ceux qui ont un régime de retraite à cotisations déterminées, ça se complique rapidement. À la base, il y a 2 pièges :

      1- le piège du gros montant. Quelqu’un arrive à la retraite avec des économies égales à quelques fois son salaire annuel. Ça a l’air d’un gros montant. La personne pense qu’elle peut prendre sa retraite avec ça, et maintenir son rythme de vie. Prenons par exemple quelqu’un qui gagne 50 000 $ à sa dernière année, et qui arrive à la retraite avec 300 000 $ d’économies. Ça a l’air d’un gros montant mais en fait, ça correspond à seulement 6 ans de remplacement de revenu. Disons 10 ou 11 avec des revenus de placement et en tenant compte des rentes gouvernementales. Une personne qui pense prendre sa retraite à 60 ans dans cette situation devra modifier son niveau de vie, ou risque très fort de manquer d’argent.

      2- considérer l’espérance de vie. Selon statistique Canada, en 2012, l’espérance de vie moyenne d’une personne de 65 ans était de 20.1 (18.3 pour les hommes, 21.6 pour les femmes).

      À la base, ça a l’air d’une bonne idée de considérer l’espérance de vie pour planifier sa retraite. Le problème avec l’espérance de vie, c’est que c’est une moyenne. Pas la date annoncée de votre décès.

      Si je prends ma retraite à 65 ans, et que je décaisse mes avoirs pour prévoir de les utiliser en 18.3 ans, j’ai 50% des chances de survivre à mes économies.

      Si vous proposiez à des gens au bord de la retraite de jouer à pile ou face : pile vous laissez un héritage à vos enfants, et face vous vivez à leurs dépens pendant quelques années, puis vous ne leur laissez rien. Personne ne voudrait participer à votre jeu. Pourtant c’est ce qu’ils font. Un bon planificateur financier conseillerait de planifier le décaissement sur une période plus longue…

      Et là on n’a pas encore abordé la façon de placer ses économies à la retraite. Et on n’a pas non plus parlé de ceux qui n’ont pas de régime de retraite du tout, et ceux qui ont des dettes à 60 ans…

    • @miket

      Bravo! Je vous encourage a le faire. Ces petits sacrifices quotidien donneront un bon coup de pouce a ceux qui vont suivre, tout en encouragant leur efforts (puisque l’avantage est conditionnel a la poursuite d’étude supérieur). Cela permet d’atteindre un peu d’immortalité si on veut! :-)

    • @Korut_Zelva
      « Si tu ramasse dans une job au salaire minimum, c’est rarement le fruit du hasard. Une série de décision passé t’on fais te rendre la. » (sic)
      Donc, pour vous, si je comprends bien, la situation socio-économique d’un individu résulte uniquement de sa propre volonté. N’est-ce pas un peu réducteur?
      Vous faites abstraction d’une multitude de données sociologiques qui désavantagent certaines personnes dès la naissance.
      Vous croyez vraiment que la méritocratie fonctionne ?
      Dans cette course, dans ce 100m, qu’est l’existence, certains partent loin derrière la ligne de départ.

    • @korut_zelva
      “Si tu ramasse dans une job au salaire minimum, c’est rarement le fruit du hasard. Une série de décision passé t’on fais te rendre la.”

      Des décisions qui bien souvent ne sont aucunement de votre ressort : parents violents, parents pauvres, pauvreté, alimentation déficiente dans l’enfance, discrimination, sexisme, fraude, vol, etc…

      Même chose pour les plus riches, c’est toujours plus facile lorsqu’on n’a connu aucun de ces problèmes. Disons que vous devriez nuancer vos propos sur le sujet de la responsabilité d’être pauvre. Ça reste un de ces préjugés tenace, comme tant d’autres énuméré dans les différentes réponses, mais celui-là est surement un des pires.

    • oups désolé….
      *désavantages plutôt que “désavantagent”
      En passant, pourquoi n’existe-t-il pas la possibilité de modifier notre commentaire ?
      Il me semble que cette option serait intéressante.

    • @justdoit
      Votre texte est plein de sagesse.

      D’un coté on a l’injustice de ceux qui ont un régime de pension financé par les impôts de gens qui n’en ont pas eux-mêmes.
      Surtout avec l’espérance de vie qui ne cesse d’augmenter, quelle injustice !

      Ensuite, c’est vrai que la connaissance économique ne semble pas être dans les mœurs des gens.

      Petit point sur les “planificateurs financier”, à date tout ceux que j’ai rencontré ne voulaient que me vendre des produits de leurs institutions financière et ne semblait pas très féru en placement.

    • Chacun pour soi dans le tourbillon de la vie mais oui mettez le plus possible les bons conseils en pratique et ils étaient tous là dans l’Almanach du Bonhomme Richard de Benjamin Franklin, le véritable capitalisme pour être bon et à votre service doit reposer encore aujourd’hui sur ces bases là. Mais en adaptant au monde moderne, en faisant la part des choses.

      Pour le reste, on n’a pas à juger les autres. Tu t’occupes d’essayer de bien suivre les enseignements plutôt que de tomber dans tous les pièges comme celui du crédit facile.

      Mais écoutez des conseils trop généraux deviennent en faveur d’une mentalité cartésienne, machiniste et plate. Il ne faut pas tomber dans l’autre extrême mais cela fait partie du folklore au Québec.

      https://www.youtube.com/watch?v=vPc_a_WQepo

      Il faut l’équilibre entre le Carpe Diem et la prévoyance.

      Donc être à la fois Cigale et Fourmi ? Bien oui, la fable est utile mais elle a un parti pris. Cela prend des artistes, des poètes, du plaisir.

      Des génies sont mort ruinés. Leur héritage ? Il vaut pour des millénaires. Bien plus que celui de l’avare. Ce sont des archétypes. Et des questions de degré, essayez de trouver votre équilibre.

      Certains viennent de familles pauvres, d’autres de riches,d’autres c’est en plein dans la moyenne. Il faut faire avec… Le destin n’est pas tracé d’avance non plus.

      Alors leur profil financier ou autre ce peut être complètement plate et sans réel intérêt si la personne intègre pas vraiment bien cela. Il faut adapter à chacun et constamment être prêt à s’adapter mais si on le peut. Certaines personnes ne le pourront pas. Qui sommes-nous pour les juger ou se croire supérieurs ? D’où je sors cela ? Bien on connaît ou on a été témoin. Non du tout, tu ne vaux pas mieux mais tu peux avoir des qualités que l’autre n’a pas ou ne pas avoir certains de ses défauts mais tu ne lui es pas supérieur et tu as eu plus de chance aussi bien que c’est cas par cas.

    • @TodMherd & kelvinator

      Rien d’égal dans la vie, mais les québecois sont trop fataliste. On a des régime de prêt et bourse mur à mur comparativement au restant de la planète. T’a les notes, tu peux entrer à l’université sans problème. Faut arrêter de croire que derrière chaque succès il y a quelque chose de louche ou d’injuste. Les boat people sont arrivé avec rien et maintenant ont des meilleur revenu que le québecois moyen. Dites moi pas qu’il l’ont eu facile, ils ont eu a faire face a la majorité des obstacles que vous avez énoncés.

      Techniquement mon frère et moi avons les meme opportunités. Aujourd’hui, il travail au salaire minimum et moi je suis dans le top 20% pour les revenu des ménage Canadiens. Comme quoi notre condition social n’est pas garantit dans la vie. Ceux qui prennent de bonne décision sont récompenser, ceux qui se concentre leur ‘jouissance’ quotidienne sans planifier pour plus tard pourront toujours blamer le destin.

    • @miket Intéressant votre point de vue sur les planificateurs financiers… Non mais c’est qu’on connaît des gens plus âgés… Lui l’homme connaît 100 fois plus cela que les employés de banque mais il ne s’occupe pas des affaires des autres juste des siennes. Évidemment il allait aussi à la Bourse de Montréal suivre des cours, comme actionnaire il allait aux assemblés et va parler aux dirigeants en privé.

      Plus récent ? La femme avait pas tant d’argent mais droit à un certain héritage et pour bien leprotéger et les taux mêmes s’il semblaient bas au final ne l’ont pas été tant que cela.

      ÉPARGNE PLACEMENTS QUÉBEC.

      Tu ne veux pas prendre de risque ? Placements Québec. Pour les comptes à plus court terme ? Tu y vas par exemple avec Tangerine ou l’équivalent.

      Tu veux être sur les marchés financiers ? Compte de courtage à escompte et des iShares ou l’équivalent.

      Tu as encore plus d’argent et tu veux avoir un portefeuilles d’actions que tu choisis toi-même go des bonnes et plusieurs avec des bons dividendes.

      Être Américain et disons avoir l’occasion de le faire il y a disons minimum 15 ans, un bon 10 000$ avec Berkshire Hathaway de Warren Buffett si tu ne peux pas faire comme lui dans son portefeuille et non devenir un milliardaire pour cela il faut commencer par être entrepreneur avant d’être investisseur mais cela peut être ton entreprise que d’investir pour d’autres.

      Il faut commencer par créer de la richesse et beaucoup et relativement à court et moyen terme et ensuite tu mets cela dans quelque chose d’archi-solide qui va continuer à croître mais pas au même rythme accéléré, non c’est de la bourse prudente et à long terme.

      L’entrepreneur est prudent aussi mais les investissements offerts ne l’étaient qu’à des médecins ou autres proche ou quasi-proches reliés. Donc à des riches déjà pouvant devenir vraiment très riches.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Warren_Buffett

      Les 11 médecins en 1960, 10 000$ en 1960 c’est pas mal d’argent…

      ” Warren demande à un de ses associés, un médecin, de trouver dix autres docteurs enclins à investir 10 000 $ chacun ; ce sont finalement onze docteurs qui rejoignent le fonds d’investissement de Buffett. ”

      Pour faire de l’argent comme de l’eau c’est à ce moment là qu’il faut embarquer. Sinon ? Bien c’est pareil comme les riches qui vendent leur compagnie au conglomérat mais en bien moins bon encore, ce sont des investissements boursiers prudents pour faire croître vos placements à un rythme raisonnable et il bat même les marchés boursiers mais ce n’est qu’une moyenne. Tu ne cherches pas à faire des circuits et devenir riche par cela, tu cherches à faire croître ou protéger ton pécule qui provient de ton travail ou du moins qui t’appartiens si tu l’as eu autrement.

    • @Kelvinator

      C’est vrai qu’on ne nait pas tous égaux.

      Tout le monde a vu cette petite BD qui illustre bien le concept:
      http://www.demotivateur.fr/article-buzz/cette-petite-bande-dessinee-va-changer-a-jamais-la-facon-dont-vous-percevez-les-privileges-sociaux–3126

    • @miket : injuste oui, mais on tombe dans les débats philosophiques.

      Est-ce qu’un organisation publique (par exemple une municipalité) a la responsabilité envers ses contribuables de limiter la rémunération de ses employés à ce qui est compétitif sur le marché, ou a-t-elle la responsabilité de donner des conditions de travail qui permettent à ses employés de bien vivre peu importe si le secteur corpo coupe de plus en plus les salaires et avantages sociaux ?

      À mon avis la solution n’est pas d’enlever les régimes à prestations déterminées à ceux qui en ont. Au contraire, idéalement tout le monde en aurait un…

    • @Jolico, +1 concernant votre réponse à korut : Ce n’est pas tout le monde qui peut se permettre dans mettre de côté. Quand le salaire médian au Canada est de 32K$ par année, ça n’en laisse pas beaucoup… 24K après impôts.

      @Korut, je te rejoins sur cette phrase : « Ton épargne doit toujours être la première dépense, ce que tu peux t’acheter avec le reste c’est ca le niveau de vie que tu a mérité. » Mais j’ajouterais, première dépense après l’épicerie et le chauffage!

      @Tous, discussion intéressante sur où tu arrives dans la vie et où tu pars. « Difficile d’arriver premier quand tu pars derrière la ligne de départ » (gl), mais j’ajouterai que certaine personnes reçoivent une porte de garage sur le dos et perdre leur humanité, d’autre reste les mêmes et d’autres deviennent des « champions olympiques ». Alors même s’il y a des impondérables il y a tout de même beaucoup de petits choix qui nous mène où on arrive. Pour exemple, j’ai un ami qui est né « bougon ». Il a changé ses amis, son entourage et il gagne bien sa vie. Autour du salaire médian aujourd’hui (longtemps autour du salaire minimum), mais il joint les deux bouts et est fiers de ne pas être un bougon. Cependant, il ne mettra jamais 33% de son salaire de côté. Sa situation illustre assez bien mon point de vus sur le sujet.

    • bah, de toute façcon les pauvres vous le diront, l’argent ne contribue pas au bonheur.

    • @justdoit Évidemment point de vue des employés, le régime à prestations déterminées est ce qui est le mieux mais…

      Le problème c’est quoi? La mauvaise attitude des patrons et des syndicats qui lorsqu’il y avait des surplus actuariels cherchent à se les approprier à réduire leurs cotisations à demander des bonifications et tout cela peut avoir de l’allure sauf qu’ils tirent tous trop fort la couverte de leur bord.

      Tu ne peux pas vraiment prévoir tout d’avance et même pas avec les actuaires. Tu ne connais pas ton rendement d’avance, tu ne sais pas ce qui va arriver dans une compagnie ni même dans une municipalité. Si ce n’est pas un régime assez axé sur la capitalisation tu peux bien plus créer des inéquités entre les générations. Le REER collectif alors ? Moins de sécurité pour les employés et il est géré par qui ? Non mais dans une grande entreprise et avec syndicat en plus…

      Cela aurait pris plus de bonne foi et moins de politique et des règles facilitant les décisions ou encore être moins généreux au départ tout en laissant une possibilité de bonifier les prestations si les rendements sont meilleurs que prévus. Quand la vision n’est pas à long terme et que les dirigeants eux-mêmes sont sous pression. Ont-ils vraiment intérêt à entretenir le sentiment d’appartenance et de bien être pour tous leurs employés ?

    • @ concombre masqué de BD

    • @ concombre masqué de BD

      Comme on dit dans mon milieu, c’est ce que les arrivistes se disent… :-)

      L’argent permet de dormir sur ses 2 oreilles simplement. Pour certains, ça ne prend beaucoup, pour d’autres pas. À chacun de s’arranger pour vivre selon ses moyens. N’empêche que ça va nous prendre un sacré bas de laine pour vieillir décemment. je regarde ma mère, 89 ans, elle a n petit apart pour personne autonome avec un repas par jour et ça coûte… pas mal cher… je n’ose penser quand elle ne sera plus capable et déménagera dans l’aile des non-autonomes… Par chance, mes parents étaient des gens prévoyants.

      Le bonheur, c’est les rires, les câlins, les bonnes discussions ou simplement être proche les uns des autres… Ça ne sert à rien de vivre isolé entouré de bebelles.

    • nemo, vout tombez encore dans le discours habituel, isolation vs famille, comme si avoir de l’argent signifie ne pas être en famille et être isolé, être arriviste, bref n’importe quoi….

      Toutes choses étant égales, je vous soumets respectueusement qu’avoir de l’argent augmente les chances de vivre du bonheur.

    • @concombre
      Un bon article pour vous :
      http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/08/psycholgie-de-l-argent-comportement_n_4558981.html

      Je retiens surtout :
      “Plus d’argent, moins d’empathie ?”
      “Il n’existe pas de corrélation directe entre revenus et bonheur. ”
      “seul un quart des Américains croient encore que c’est la fortune qui détermine le succès.”

    • gl

      Un bon article pour vous!

      http://deficit-attention.com/symptome/

    • “gl000001

      17 mai 2017
      17h14
      @Mononke
      Il y a les TDA tout court également. Sans hyperactivité. J’en étais probablement un, à un certain degré. Mon épouse dans ses classes de maternelle en a 1 ou 2 par cohorte. Des médicamentés, 1 à tous les 7 ans environ. C’est rare qu’ils medicamentent si jeune.’

      PS: Est-ce qu’ils médicamentent les vieux?

    • @concombre
      Rien sur le sujet ? Juste une attaque personnelle pour détourner l’attention. Typique !
      Vous affirmez que la richesse donne plus de chances d’être heureux. Or il n’en est rien.
      A vous …

    • d’accord gl avoir de l’argent n’augmente pas les chances de vivre du bonheur.

      Mais pour avoir un jardin de roches zen, faut quand même avoir un peu d’argent, non?

      Et avoir un peu d’argent permet également de ne pas se tapper l’expérience moche (telle que décrite par vous)des transports en commun?

      Et avoir un peu d’argent permet de ne pas habiter dans un milieu de vie moche peuplé de calottés conduisant des voitures a muffler modifiés et de malotrus qui crient constamment après leurs enfants?

      J’en passe et j’en passe.

      Mais bien sûr, c’est vous qui avez raison.

    • @Préjugé_masqué
      Vous avez compris votre surnom ?

    • gl, parlez-nous de tonte de gazon dominicale, de thermopompes bruyantes, etc…

      Bref, pleins d’autres trucs qui n’ont rien a voir avec le bonheur, ni avec l’argent.

      Je peux vous rafraichir la mémoire si vous ne portiez pas attention lorsque vous nous avez parlé de cux-ci.

    • Moi je pense qu’il y a d’autres options dans la vie, comme ne pas avoir d’enfants, de voiture, de gazon et de thermopompe. Il y aura toujours assez de monde pour faire des enfants et assez de banlieusards pour acheter des thermopompes. À chacun sa vie!

    • @préjugé_masqué
      On détourne l’attention encore ?
      Quel est le rapport avec le bonheur ? Tout ce que vous mentionnez a rapport avec le confort.
      Vous vous contredisez ou vous dites comme moi ?

    • gl, lorsque je vous ai lu au sujet de vos voisins malotrus, des calottés a mufflers modifiés, de tonte de gazon dominicale, de theromopompes bruyantes, je vous sentais malheureux que ceci fasse partie de votre quotidien.

      Allez-vous me faire encore un flip-flop à-la transports en commun?

    • Je vos relis gl, et vous m’avez l’air d’un gars parfaitement heureux

      “gl000001
      1 septembre 2010
      10h35

      Ben oui. Les voitures aux mufflers modifiés dans Laval. La fin de semaine, il doit bien en voir une qui passe près de chez nous à toutes les 5 minutes.

      Et le tarlais de voisin qui tond sa pelouse à l’heure du souper la fin de semaine alors qu’on mange sur la terrasse.

      Et les autres voisins qui harcèlent leur chien pour qu’il rentre dans la maison au plus vite après avoir fait ce qu’il avait à faire. On les entend crier à quatre maisons plus loin.

      La thermopompe du voisin qui a plus de 20 ans. La mienne est neuve et fait le dixième du bruit que fait la sienne. Elle doit être dix fois plus efficace aussi. Il n’a pas voulu profiter des subventions l’an dernier pour la changer.

      Il y a aussi l’usine de Béton Québec sur la 440 à Laval qui fait un bruit aigu qu’on entend 3 kilomètres plus loin la nuit.

      A part de ça, c’est bien tranquille.”

      Le grand bonheur mon gl, lol

    • @préjugé_masqué
      “Je vous sentais malheureux ”
      Avez-vous seulement posé la question ?
      Et toujours rien sur le sujet du blogue ?

    • ok gl. On va faire semblant de ne pas savoir lire et vous poser la question: lorsque vous avez écrit votre post du 1er septembre 2010 ci-dessus, vous faisiez-nous part de trucs qui vous rendaient heureux?

      Mes post cadrent très bien dans le sujet du blogue. Avoir un peu d’argent permet d’éviter toute sortes de trucs désagréables, inconfortables, dites-le comme vous voulez en continuant de jouer sur les mots, brefs des trucs qui ne contribuent pas au bonheur.

    • Bien sûr qu’ils faut récompenser ceux qui travaillent fort et réussissent: La reconnaissance est un besoin fondamental, et dans notre société c’est essentiellement le salaire qui l’exprime. Mais aussitôt qu’on accepte de reconnaître uniquement les gagnants, et bien tout le monde est en péril, car les gagnants peuvent tout perdre du jour au lendemain. En fait ce système fait l’affaire de la minorité la plus riche, qui elle est presqu’assurée de ne jamais être en péril économique. Seule un seuil minimum d’entraide permettrait à tous de vivre dignement. La vérité toute simple et bête c’est que le bonheur passe nécessairement par celui des autres: Je rêve d’un jour où les gagnants seront reconnus par tous dans la mesure où ils participeront plus que les autres qu bien-être de la communauté: Un tel “salaire” leur apporterait bien plus de bonheur et de joie que ce que l’argent seul peut donner.

    • “L’avenir est dans le futur”. Le Prophète.

    • @Préjugé_Masqué
      Parfaitement heureux. Je suis capable de passer par-dessus des petits désagréments dans la vie. Même vous. Et il y a beaucoup de gens dans des situations bien pires que la mienne. Arrêtez de supposer des choses. Posez des questions à la place. Vous avez trop souvent prouvé que vous ne comprenez pas la réalité.

      “l’argent augmente les chances de vivre du bonheur.”
      “brefs des trucs qui ne contribuent pas au bonheur.”
      Donc, le flop-flop, c’est vous qui le faites.

    • Cré gl, ce ne sont pas la bonne foi et la lucidité qui vous étouffent….

      Faut croire que lorsque vous écrivez quelquechose, il faut vous croire à nos risques et périls.
      Ok.

      Quant a mon prétendu flip-flop, relisez-moi en portant attention cette fois-ci.

    • “Toutes choses étant égales, je vous soumets respectueusement qu’avoir de l’argent augmente les chances de vivre du bonheur.”

      “Avoir un peu d’argent permet d’éviter toute sortes de trucs désagréables, inconfortables, dites-le comme vous voulez en continuant de jouer sur les mots, brefs des trucs qui ne contribuent pas au bonheur.”

      Ca augmente les chances mais ça n’y contribue pas. Qui joue sur les mots ? Qui flippe-floppe ?

    • je me suis trompé de mot, dans ce cas-ci, ce n’est pas lucidité que j’aurais du utiliser, c’est franchise.

    • un peu de sérieux gl….

      Vivre des désagréments, ca rend le bonheur plus difficile. Avoir un peu d’argent ca pemet d’éviter des désagréments. Ce qui rend le bonheur plus facile. Et dans bien des cas, contribue au bonheur.

      Tient, je vais vous donner un exemple que vous ne pourrez pas comprendre, mais que d’autres lecteurs pourront comprendre.

      J’ai de l’argent. Savez-vous ce que cela me permet, notamment? D’être à la maison pas mal tous les jours quand les enfants reviennent de l’école. Le temps que je passe alors avec eux me rend profondément heureux.

      C’est du bonheur que je n’aurais pas si je n’avais pas d’argent et que j’étais plutôt pogné sur un pont.

      Vous avez beaucoup, beaucoup de fornt de m’accuser de quoi que ce soit après votre réponse de 19:18 hier. Aucun lecteur doué d’un minimum de capacité de compréhension de texte ne comprends de votre post du 1er septembre 2010 que vous y décriviez des situations qui vous font rendent heureux, font en sorte que vous viviez le parfait bonheur. Aucun.

      Votre réponse était, comment dirais-je, un gl-onge.

    • Ah les tannants…

      Une citation déjà entendue sur l’argent.

      ” L’argent rend le malheur plus confortable.”

      Le reste cela peut ressembler à pyramide des besoins de Maslow mais sans en faire une véritable hiérarchie mais plutôt une boucle entre besoins pour l’idéal ils sont tous satisfaits. Si tu es dans l’insécurité financière, tu ne peux pas te nourrir, te loger, ni vêtir convenablement et tu as peur de te faire frapper. Tu peux difficilement être heureux.

    • C’est évident que l’argent peut contribuer au bonheur….
      Discussion stérile.

      Il y a plein d’études sur le sujet.
      Ce qui fait consensus et que plus on a d’argent, plus on est heureux, jusqu’à un certain point ensuite il n’y a plus de corrélation.
      Ensuite, ça dépend aussi du facteur de comparaison.

      Une famille qui a un revenu de 120k brut qui se tient en majorité avec des familles dont le revenus est de 100k aura l’impression d’être priviligié.
      La même famille qui fait 120k qui se tient avec des familles qui font 150k aura l’impression inverse.

      quelqu’un qui travaille 40h semaine et que tout ses amis font 35h semaine aura l’impression de travailler plus et trop.
      La même personne qui se tient avec des gens qui travaillent 45h aura l’impression de travailler moins.

      Bref, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.
      Mais affirmer que l’argent ne contribue pas au bonheur…. c’est troublant.

    • @préjugé_masqué
      Encore une fois, vous prouvez que vous ne comprenez pas les gens.
      Des désagréments, tout le monde en a. Quelqu’un qui n’est pas capable d’accepter ça, ne sera jamais heureux. Il sera continuellement ennuyé, frustré .. pas heureux.
      Moi, je l’accepte. J’ai passé à autre chose et je suis capable d’être heureux parce que le bonheur, c’est autre chose que le confort et de ne pas avoir de désagréments.

      La dame pas riche qui est sur le BS et qui est à la maison pour recevoir ses enfants à leur sortie de l’école aura le même bonheur que vous si on suit votre logique ? Prouvé par l’absurde que l’argent ne fait pas le bonheur !!

    • @miket
      Discussion stérile car vous et Préjugé_Masqué avez un manque d’empathie. Vous ne comprenez pas beaucoup les autres.

      Regardez ce que vous dites :
      “quelqu’un qui travaille 40h semaine et que tout ses amis font 35h semaine aura l’impression de travailler plus et trop.”
      Pourquoi trop ??? Je connais des gens qui ne sont pas capable de travailler moins de 50 heures. C’est ça qui les rend heureux de travailler beaucoup. Ils se réalisent dans leur travail.

      C’est évident que pour certaines personnes l’argent va les rendre heureux. Mais ce n’est pas tout le monde. Regardez le sens du mot corrélation si vous voulez être moins troublé.

    • @Préjugé_Masqué
      “un exemple que vous ne pourrez pas comprendre, ”
      C’est d’une drôlerie incroyable car je vous comprends parfaitement bien parce que j’ai de l’empathie.
      Un exemple de ce qu’est l’empathie : je n’ai jamais fait de tour d’avion de chasse et je ne pourrais pas en faire car je serais malade, mais je comprends que ça doit être un thrill incroyable de décoller à 3-4 G.
      Au contraire, mon épouse ne comprend pas quel est le trip de vouloir embarquer là-dedans.

    • Effectivement, tout le monde n’a pas les moyens de préparer une retraite confortable mais beaucoup de gens qui en ont les moyens ne le font pas.

    • @GL

      Continuez à vous obstiner si vous voulez.
      Mais ne le faites pas avec moi ou concombre.

      Allez plutôt vous obstiner avec Daniel Kahneman, Prix Nobel d’Economie en 2002.

      qui a réalisé une étude qui porte sur le bien-être de 450.000 Américains interrogés en 2008 et en 2009 pour l’indice Gallup-Healthways.

      Les auteurs en viennent à la conclusion que l’argent fait bien le bonheur… mais jusqu’à un certain point. Le seuil est défini à 75.000 dollars par an.

      Voila.
      CQFD.

      Personne ne dit que c’est une règle qui s’applique à chacun.
      Tout le monde est différend, c’est le propre de l’humain.

      Mais selon cette étude oui l’argent rend plus heureux.

      Je vous invites à écrire aux auteurs de l’études pour leurs exposer vos “arguments”.

    • gl, 11:17

      Ok, vous comprenez parce que vous avez de l’empathie. Très bien.

      Comprenez-vous ce qu’est l’amour qu’un parent pour ses enfants? Pensez-vous que cela ce compare à l’amour que vous avez pour Mme gl et son jardin de roches?

    • @Miket
      “Mais ne le faites pas avec moi ou concombre.”
      Je vous rends la pareille. Vous faite du “pick and choose”. Vous choisissez une étude qui va selon vos croyances alors que la majorité des études disent le contraire.
      Et je ne m’obstine pas, j’essaie de discuter. Contrairement à vous.
      Avez-vous regardé le sens du mot “corrélation” ? <– Tentative de discussion

      @Préjugé_masqué
      Oui et non ça ne se compare pas. Vous voulez en venir à quoi avec ça ? Juste détourner la conversation encore ?

    • “Nous ne sommes pas pauvres parce que l’on possède peu, mais parce que l’on désire plus.”

      Cette excellente citation de Cicéron démontre bien la valeur de l’argent face au bonheur. Tout est question du niveau d’attente et de désir.

      Un hermite vivant en forêt peu parfaitement être heureux, alors qu’un millionnaire enviant son voisin milliardaire ne peut profiter pleinement de sa situation. Des religieux ayant fait voeux de pauvreté sont plus heureux que bien des riches, tout est question d’attente et de consommation. Si la consommation vous rend heureux, l’argent sera un avantage, mais si c’est les rapports humains qui suscite votre bonheur, aucun argent ne peut acheter un ami sincère.

    • @gl000001

      Gl, svp, faites un effort de lecture.

      pas de pick and choose.
      J’ai choisi l’étude qui fait consensus. une étude basé sur près de 500k personnes.
      menés par un prix Nobel en économie.

      Vous dite: “majorité des études disent le contraire.”

      Laissez moi rire….
      ou sont elles ses études ?

      VOulez vous parler de votre lien ?
      “http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/08/psycholgie-de-l-argent-comportement_n_4558981.html”
      L’avez vous seulement lu et compris ?

      Lisez:
      “Une fois atteint un certain niveau de revenus pouvant subvenir à nos besoins élémentaires et soulager la pression (certains disent environ 37.000 euros par an, d’autres 55.000), la richesse ne fait plus vraiment la différence au niveau du bien-être et du bonheur. ”

      Même votre lien dit la même chose que l’étude que je parle (qu’ils ont probablement comme base.)
      Oui l’argent contribue au bonheur, jusqu’à une certaine limite, par la suite, il n’y a plus de corrélation entre l’argent et le bonheur.

    • @kelvinator
      Bien dit.

    • @miket
      Toujours du pick and choose. Pensez plus global.
      La Chine, la Corée et le Chili ont doublé leurs revenus mais leur indice de bonheur n’a pas changé.
      https://www.theguardian.com/science/2010/dec/13/happiness-growing-wealth-nations-study
      https://hbr.org/2016/04/when-economic-growth-doesnt-make-countries-happier

      A propos de la théorie de Easterlin qui dit que le revenu aide jusqu’à un certain point:
      “This conclusion is not, however, universally shared by happiness researchers.”
      http://www.pewglobal.org/2007/07/24/happiness-is-increasing-in-many-countries-but-why/
      Voila pour votre “consensus” !!

    • Dites-moi gl, c’est quoi un consensus?

    • En fait je vais vous poser la question autrement: regardez le sens du mot consensus.

      Eh oui. C’est condescendant. Je demande à un adulte d’ouvrir le dictionnaire parce qu’il ne “comprend pas” un terme assez simple.

      C’est ca le style gl. “Vous ne comprenez rien”, vous avez tout à l’envers”, “vous n’avez pas d’empathie”

      De la grosse condescendance crasse et méchante.

      Wake up gl.

    • kelvinator

      Ben oui c’est possible. C’est possible aussi d’être parfaitement heureux avec un raisin défraichi comme cerveau.

      Mais venez me dire qu’en général, les gens pauvres sont aussi heureux que les gens qui ont de l’argent. Essayex-moi cela juste pour voir.

      Come on dude.

    • Et en passant, être vous certain que les gains de revenus per capita étaient super bien distribués au Chili, en Chine et en Corée?

    • @Préjugé_masqué
      Il y a consensus sur vous et vos interventions.

      “Come on dude.” <– condescendance teintée de mépris

    • et sur la qualité des écoles à Laval.

    • Préjugé encore !!

    • @ConcombreMasque
      Croyez-vous être plus heureux que le Dalaï-Lama par exemple?

      Bien sur c’est difficile être heureux si on ne peut manger, mais tant que nos besoins de base sont comblé, je ne crois pas que la différence soit aussi importante que vous l’imaginez.
      Les gens plus fortunés ont une fâcheuse tendance à s’imaginer meilleur qu’ils ne le sont en réalité, ça aussi c’est un fait!

    • ah oui? Ok gl.

    • kelvinator

      Une analyse mesurant le bonheur de 2 individus en particulier n’a aucun intérêt pour répondre à cette question. Please….

    • @gl000001
      “Chili ont doublé leurs revenus mais leur indice de bonheur n’a pas changé.”

      *soupir…
      lisez l’article au moins.
      On parle de revenus qui double en 20 ans. (EN VINGT ANS !!)
      on parle donc d’une augmentation d’environ 3.5% par année.
      Bien sur, on ne mentionne aucunement le coût de la vie qui a peut-être même plus que doublé pendant cette période.

      Au canada, on a des revenus 100x plus grand qu’il y a 100 ans !
      Comment ca on n’est pas 100x plus heureux ???
      (sarcasme)

      Bon, désolé pour vous Gl, continuez à faire du pick and chose.
      mais la vérité, la voici:

      Oui il y a consensus au sujet de l’argent et du bonheur aux niveau des experts.
      Il y a corrélation entre le bonheur et le revenu dans une certaine plage, ensuite ça ne fait plus vraiment de différence.
      C’est pourtant facile à comprendre, ça prend un minimum de revenu pour survenir aux besoins de base d’un être humain, après les besoins de base, on augmente sa qualité de vie.
      Pour certains, ca va être un logement plus confortable, pour d’autres ca sera de meilleurs vetements. Mais passé un certain seuils, l’argent de fait plus de différence.

      CQFD.

    • miket

      Je vous lance un gros, gros défi. Démontrez-moi que gl est de bonne foi dans ses interventions.

    • @ConcombreMasque
      Effectivement, cela ne vaut pas plus que votre propre analyse basé uniquement sur votre situation personnelle, non?

      Si la généralisation semble évidente dans ce cas comparatif, pourquoi ne l’avez-vous pas souligner avant lorsque vous faisiez la même analyse? Peut-être ne l’aviez-vous pas remarqué?

    • @miket
      “Oui il y a consensus au sujet de l’argent et du bonheur aux niveau des experts.”
      Prouvez-le !! Je viens de vous donner un article qui dit le contraire. Il a été écrit par quelqu’un qui s’y connait plus que vous et moi.

      @Préjugé_masqué
      Miket ne sait pas vraiment comment démontrer. Il aime juste reprendre les expressions des autres sans trop savoir ce que ça veut dire.
      Et il y a l’autre moitié du texte de Kelvinator auquel vous n’avez pas répondu. Son commentaire était très bon. Vous ne savez pas quoi y répondre ou vous le savez trop bien. Vous plaidez le cinquième amendement ?

    • @ConcombreMasque

      Votre défi revient à tenter de prouver que 2 + 2 = 4.
      À l’impossible nul n’est tenu ….

    • oups !
      Il fallait bien sur lire:

      @ConcombreMasque

      Votre défi revient à tenter de prouver que 2 + 2 = 5.
      À l’impossible nul n’est tenu ….

    • @gl000001
      Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

      Je vous ai pourtant déjà apporté mes arguments qui prouvent ce que j’avance:
      - l”études exhaustive sur près de 500 000 personnes menés par un prix nobel d’économie.
      - Votre article ne dit pas le contraire (que vous n’avez surement pas bien lu). Il s’interroge sur l’augementation de revenu sur 20 ans, sans tenir compte de l’inflation. C’est disons, plutot faible.
      - le gros bon sens: oui ca prend de l’argent pour subvenir au besoin primaire de l’être humain, necessaire au bonheur.

      On va “agree to disagree” gl, arrêtons cette discussion stérile:

      Ma position, partagé par la plupart des experts:
      En général, ça prend une minimum d’argent pour être heureux et le bonheur augmente avec le revenu jusqu’à un certain plateau, passé ce plateau le bonheur n’augmente plus en fonction de l’argent.

      Votre position ?
      L’argent ne fait pas le bonheur.

      Ha bon.

    • kelvinatror

      Retourné au début de mes interventions. Vous réaliserez quelle est mon analyse.

      Après, j’ai du dealer avec gl.

      Qui d’ailleurs, continue. Alros gl, qu’est-ce que j’essaie d’éviter de commenter dans le post de kelvinator. Soyez précis, et je répondrai.

      Et ar ailleurs, je peux vous faire une liste des quetions que je vous ai posées et qui sont restées sans réponses, si ca vous chante. On va voir qui se cache.

    • @mike
      Vous déformez les propos de l’étude qui parle de corrélation. Ou absence de.

    • oh god.

    • @miket
      “C’est disons, plutot faible.”
      Vous raillez des experts alors que vous n’en êtes pas un !! Ha bon ;-)

    • @ConcombreMasque
      J’avais justement revu vos commentaires, mais rien ne diffère d’une analyse basé sur votre expérience personnelle uniquement. À quel commentaire faites-vous référence? S’aurait été plus efficace de directement ciblé ce commentaire, plutôt que d’y allé d’une déclaration floue et nébuleuse du genre “Allez voir”.

    • @Kelvinator
      Il dit et répète qu’en dehors de VMR et autre place de riches, on ne peut être heureux parce qu’il y a des “désagréments”. Il est flou et nébuleux pour une seule raison : essayer de vous faire mal paraître !! Tactique d’avocaillon.

    • kelvinator

      Mes 2 premiers commentaires. 19 et 20 mai. Misère.

    • franchement gl, vous dites n’importe quoi!

      Vivre dans mon coin, ca permet notamment d’éviter des désagréments, ce qui facilite la poursuite du bonheur.

      Ce qui ne veut pas dire que c’est impossible d’être heureux à Laval voyons donc! C’est juste un peu plus difficile. Il faut ‘accepter’ “passer à autre chose”, etc…

      La preuve que je crois que c’est possible d’être heureux à Laval, c’est mon post du 23 mai, 21:19. On pourait en débattre, mais si c’est possible d’être heureux avec un raisin défraichi comme cerveau, caa devrait être possible d’être heureux dans votre coin, non?

    • @Préjugé_Masqué
      Quand on lit sur ce que ça prend pour être heureux, rarement ça mentionne les “désagréments”. C’est l’attitude face à la vie qui compte le plus. Et la vie est faite de bons cotés et de moins bons cotés. Pour tout le monde.
      Tiens, je vais faire comme vous pour deux minutes. Je vais prétendre pouvoir vous connaitre juste en lisant ce que vous écrivez. Je commence : “Je remarque vos propos méprisants envers les gens, vos préjugés, vos insultes (raisin défraichi !!), vous ne me semblez pas une personne équilibrée avec une telle attitude. A cause de ça, je vous sens malheureux que ceci fasse partie de votre quotidien.”

    • ben voyez, moi le raisin défraichi m’a plus fait rire que jokes plattes de l’autre jour.

      Je suis très gentil avec les gens lucides, vous savez. Avec les gens qui manquent de bonne foi et qui sont prêts à dire n’ importe quoi pour “gagner un point”, un peu moins.

    • @ConcombreMasque
      Ou voyez-vous autres chose qu’une analyse personnel dans ces commentaires?
      Ça l’air compliqué répondre à une question aussi simple? Ça doit être pour ça que vous écrivez “Misère”, vous avez de la misère.

      Sinon vous pouvez simplement avouer que c’est le cas, il n’y a aucun mal.

    • dites-moi gl, quand on est “parfaitement heureux”, est-ce qu’on va se plaindre a la ville?

      J’imagine que vous allez me dire uqe l’hotel de ville est sur le chemin de votre petite marche de comptage d’arbres (c’est quoi votre record déja, 400 arbres comptés, un par un?)

      Et ca me parle d’équilibre. Parfaitement équilibré comme comportement. Ces marches de comptage d’arbres, c’était après la période Canal Lachine, right?

    • kelvinator

      Je vais vous aider.

      Je crois que l’argent aide les gens a avoir du bonheur.

      Les gens. En général. Pas juste moi. Et il y a des exceptions.

      Est-ce assez clair maintenant?

    • Effectivement, cela ne vaut pas plus que votre propre analyse basé uniquement sur votre situation personnelle, non?

      Et voici ce que vous me reprochiez, initialement, kelvinator. Je note que ca a évolué un peu depuis.

    • @Préjugé_masqué
      Se plaindre à la ville ! Pourquoi pas ? Et ce n’est pas incompatible avec le bonheur. Ca veut juste dire qu’on prend en charge sa vie !
      Pour le comptage d’arbres, je voulais répondre à quelqu’un sur le blogue. Et la curiosité, c’est un très bon indicateur pour mesurer la santé mentale de quelqu’un justement.
      Pas quand c’est maladif au point de fouiller dans les blogues de La Presse pour essayer de me prendre en défaut ou pour essayer de me discréditer (auprès de qui ? personne ne vous prend au sérieux). Vous devriez travailler un peu plus. Vous avez trop de temps pour venir haïr les gens sur les blogues !!
      Depuis quand est-ce drôle d’insulter les gens ? Je ne croyais pas trop à mon exercice de faire comme vous. Mais malheureusement (juste une figure de style !), ça se confirme.

    • gl

      Vos tranches de vie sont, disons, assez “particulières” pour qu’on s’en rappelle assez facilement gl.

      Et vos contractions pour ne pas simplement avouer que votre post de 2010 étaient des trucs qui ne vous rendent pas heureux commencent à être franchement bidonnantes.

      Tsé, le gars s’est plaint à la ville.

      Savez-vous c’est quand la dernière fois que je suis allé brailler à ma ville?

    • Vous savez gl, il n’y a rien de mal a ce qu’un citoyen se plagine a sa ville, lorsqu’il vit des désagréments qui nuisent a son bonheur.

      Mais c’est, disons, factuellement incompatible avec le fait de se déclarer parfaitement (rien de moins que parfaitement!) heureux, malgré ces désagréments.

      On met cela dans la catégorie des gl-ismes?

    • Savez-vous pourquoi la ville n,a rien fait suite a vos plaintes gl?

      C’est parce que vous leur avez dit que vous étiez pargfaitement heureux. Ils ont allé jugé qu’il ne devait pas y avoir de problème, et que vous plaigniez sans aucune raison.

      Bref, ils ne vous ont pas cru. On les comprends.

    • @Préjugé_masqué
      “étaient des trucs qui ne vous rendent pas heureux” Faux. Votre opinion.
      “plaint” … “brailler” Déformation.
      “des désagréments qui nuisent a son bonheur.” Faux. Pourtant bien expliqué.

      Vous faites exprès pour ne pas comprendre et/ou déformer les propos des gens ? Ca doit nuire à votre bonheur !!

      Le plus drôle de tout ça, c’est que vous contribuez un tout petit peu à mon bonheur. Ca me dit de plus en plus qu’au moins une personne dans le paradis de VMR semble plus malheureuse que moi ;-)

    • @amoureux des roches

      Si ces trucs ne vous rendaient pas malheureux, c’est donc que vous êtes allé voius plaindre à la ville pour rien, gl.

      Vous êtes bon pour cela.

      Et pour dire des gl-onges.

      Mais au moins vous avez fini par avouer que vous êtes malheureux. Ca fait une gl-onge de moins, félicitations.

    • @préjugé
      Depuis quand se plaindre qu’un voisin fait quelque chose de pas correct est un signe qu’on est malheureux ? C’est un raisonnement indigne d’un enfant de première année !!
      Et vous ne comprenez pas l’ironie en plus. Indice : lisez la phrase juste avant.

    • Exact. Se plaindre lorsqu’on est “parfaitement heureux”, c’est indigne d’un enfant de première année.

      Parlant d’écoles, ouf…..

      Dans mon coin, les voisins sont corrects. Je vous laisse deviner quelques facteurs qui font en sorte que mes voisins le sont, et les votre pas.

      Vous allez finir par voir la lumière gl.

    • @ConcombreMasque
      Nous y sommes arrivé alors!

      Votre analyse ne vaut pas plus que celle des autres. C’est tout simple!
      Alors inutile de tenter de rabaisser constamment les autres.

    • @l’homme-qui-comptait-les-arbres

      En passant, quelle fut la réaction de votre merveilleuse municipalité, suite à vos plaintes?

      PS; j’espère qu’après tout ce temps, vous réalisez que lorsque je vous pose une question, j’ai, la plupart du temps, déjà la réponse. L’épisode du jardin zen de roches aurait au moins du vous faire allumer un peu.

      Alors svp pas de bobard cette fois-ci, ok, histoire de conserver un minimum de dignité.

    • Je vais vous le dire différemment, @le_canal_lachine_m’a_rendu_fou

      Se plaindre alors qu’on est “parfaitement heureux” c’est signe de plusieurs, plusieurs trucs.

    • kelvinator

      Votre gros bons sens vous dit qu’il est aussi facile d’être heureux lorsqu’on est dirt poor qu’en moyens?

      Sérieux?

    • J’oublias que votre gros bon sens vous dit que dieu existe.

      Scusi, vous pouvez ignorer ma question.

    • Lars Eller !!

    • Sarah Palin !!

    • Bonne analogie. Une personne resplendissante de bonheur !

    • @Sarah

      Je pense que vous venez de comprendre mon post du 23, 21:19.

    • @Don Quixote de la Monte Real
      Je pense que vous devriez arrêter d’essayer de comprendre ce qui se passe dans les cerveau des autres. Vous ne l’avez pas. Mais pas pantoute !!!

    • bon, on va blamer ca sur les daddy issues.

    • D’habitude, les gens ont des fantasmes “personnels”. Mais vous, les vôtres, sont d’inventer des situations chez les autres. Fascinant !

    • Vous voulez vraiment qu’on parle de vos daddy issues, gl? Je ne voulais pas entrer la-dedans, mais si vous insistez, on va y aller.

    • “J’oublias que votre gros bon sens vous dit que dieu existe.”
      Votre condescendance vous pousse désormais à dire des mensonges?

      Est-ce que le DalaI Lama est heureux selon vous?
      Est-il “dirt poor”?
      Vous avez la réponse à vos questions.

    • @concombre
      Allez-y. Inventez comme toujours !!

    • Dites-moi gl, si vous père n’avait pas agit comme il l’a fait durant votre enfance, seriez-vous aujourd’hui l’homme que vous êtes?

      kelvinator

      Je me trompe d’intervenant? Vous ne croyez pas en dieu? Si ce n’est pas le cas, alors mes excuses.

      Et non. Le fait que le Dalai Lama soit heureux, malheureux, pauvre ou riche ne permet de tirer aucune conclusion sur la relation entre l’argent et le bonheur de la population en général.

      D’ailleurs, je parie que 95% des hommes du 450 seraient malheureux de porter un kit comme celui du Dalai Lama pour aller travailler. Or, le Dalai Lama, lui, s’en porte très bien. Sans joke, me sortir le Dalai Lama pour démontrer quoi que ce soit qui soit pertinent a l’ensemble de la population c’est du grand guignol…

    • Vous allez surement me dire que lorsque vous parliez de votre père, c’est du père de Madame gl (ou encore mieux, de votre frère) dont vous parliez, comme c’était son jardin de roches zen, et non le vôtre.

      cré gl….

    • @concombre
      Mon père n’était la père idéal mais pourquoi insistez-vous autant sur les “daddy issues”. Vous pensez que les gens restent marqués à vie par les désagréments de leur enfance ? La plupart des gens en guérissent. Vous, êtes-vous guéri ? On ne dirait pas. Exemple : “me sortir le Dalai Lama pour démontrer quoi que ce soit qui soit pertinent a l’ensemble de la population c’est du grand guignol…” Pendant que vous généralisez à outrance avec votre condition. Vous généralisez que tous les 450 sont des “douchebags”. Etc.
      Et tout votre 15h28 est une grosse monstrueuse invention. Cré Basile !!

    • Vous êtes tannants et vous tombez dans les pièges du concombre.

      Est-ce que je crois qu’avoir de l’argent est une bonne chose ? Bien sûr que oui mais toutes choses égales par ailleurs bien que tout fluctue constamment. Peu importe. La personne a une augmentation de salaire, est-ce une bonne nouvelle ? Cela devrait être le cas. La même chose pour un gain de loterie mais disons de 25 000$, plus d’argent c’est une bonne nouvelle.

      Par contre de comparer et des quartiers ? Oui ils sont plus riches mais sont-ils plus heureux ? Vraiment pas sûr. Le sont-ils moins ? Pas vraiment.

      Allez un vieux téléroman québécois…

      https://www.youtube.com/watch?v=oI0lT35Rr3c

      Les Moineau ne sont pas moins heureux que les Pinson mais pas plus non plus. Par contre, plusieurs ne voudraient jamais être de l’autre espèce. On a tous notre façon de voir la vie avec nos valeurs. Tu as plus de chance d’être heureux si tu vis en accord avec tes valeurs.

    • @gl000001

      La vie était expliquée simplement dans les téléromans et tout.

      https://www.youtube.com/watch?v=0gTQXLy2CN4

      Plusieurs stéréotypes et clichés ? Mais pour apprendre à s’en moquer et à les surpasser.

      Puis avant encore ? Encore mieux mais il y a des nuances quand même à apporter.

      https://www.youtube.com/watch?v=xZbKHDPPrrc

      Il faut les deux, essayer d’être prévoyant mais en même temps on ne contrôle vraiment jamais pleinement sa destinée alors il faut être prêt à plusieurs choses.

      La fille Moineau qui tombe en amour avec un Pinson. Sacrilège ! Et les grands-parents aussi. Camille Ducharme versus La Poune. Tu dépasses tes différences !

      C’est pareil pour ce film célèbre :

      https://www.youtube.com/watch?v=TQ3wXC5jqKE

      Ou une autre différence bien avant…

      https://www.youtube.com/watch?v=UMx178X-1BY

    • C,est pourtant assez clair que je ne parle pas “des gens” mais bien de vous, gl. Aux derniàèere nouvelles, vos daddy issues persistent, puisqu’elles vous ont marqué, à vie

      Vous niez?

      “Vous généralisez que tous les 450 sont des “douchebags”. Etc.”

      Je ne sui évidemment jamais même passé proche de dire une telle chose, qui est complètement ridicule, a sa face même.

      Ca fait dur votre affaire gl.

      En passant, mon père a été (et est) un excellent père de famille, et il est un excellent papi également. Rien à voir avec le vôtre.

    • @concombre
      “vos daddy issues persistent,”
      Qu’en savez-vous ? Quelle arrogance. De la mythomanie au cube !!

      “Mon père est plus fort que le tien” Vous en être rendu là ? Sérieux ? Un “reverse-daddy-issue”, ça existe ?

    • gl

      J’en sais ce que vous nous en avez dit. Je peux vous citer, si vous insistez pour vous enfoncer le plus creux possible dans yet another gl-onge.

      Vous avez cru bon de nous parler de votre père, en de termes peu élogieux. Je ne fait que relater ceci. Ce n,est pas moi qui l’ai décrit ainsi; c’est vous.

      Pour ma part, mon père est un bon père.

      C’est tout. c’est factuel.
      Mon père n,est pas plus fort que le votre. J’affirme que mon père est un bon père, et vous affirmez autres chos

    • “Sans joke, me sortir le Dalai Lama pour démontrer quoi que ce soit qui soit pertinent a l’ensemble de la population c’est du grand guignol…”

      Au même titre que tous vos interventions sur le sujet depuis le début qui se base uniquement sur votre expérience, “ne permet de tirer aucune conclusion”.
      Ne soyez pas si dur envers vous-même, vous n’êtes pas un guignol.

      Comme toute opinion sur le sujet, ça ne reste qu’une opinion difficilement quantifiable, même les études sur le sujet ont une grande part de subjectivité.

    • @concombre
      “Vous avez cru bon de nous parler de votre père, en de termes peu élogieux. ”
      Et qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que j’en ai des séquelles ???? Vous ne me connaissez pas !!!!

    • gl

      Euh, c’est que lorsque vous nous en avez parlé, vous avez justement dit en avoir des séquelles…

      Ayoye ca fait dur votre affaire.

      kelvinator

      J’imagine que ceci va vous prendre complètement par surprise, ma vie et mes expériences se rapprochent pas mal plus de celle de Joe Average que celles du Dalai Lama.

      Alors, vous croyez en dieu, ou non?

    • @concombre
      Dit textuellement ou bien (mal) interprété par vous encore ?

    • @gl000001 ou kelvinator

      Relisez Huis Clos de Jean-Paul Sartre et imaginez passer l’éternité en enfer avec ConcombreMasqué.

    • “Avec du recul, je crois m’en être bien sorti mais je ne suis pas la personne que j’aurais pu être si j’avais eu un père un peu plus en controle de ses émotions.”

      Je ne commente même pas gl, vous n’en valez pas la peine.

      lecteur: Bravo!

      Maintenant essayez d’écrire 2 phrases tout en demeurant cohérent.

    • @Concombre et gl

      Ouch ! Mais arrêtez cette discussion stérile bon Dieu !

      Concombre, êtes vous en mesure de sortir la citation qui prouve que gl a mentionné avoir des séquelles ?
      Si oui, je pense que ca mettre un terme au débat.
      Après que GL se soit fait prendre à mentir au sujet du jardin de roche, un 2e mensonge viendrait mettre la cerise sur le sundae.

    • miket

      Discussion? Ca relève plus du traitement de canal, ou, pour faire plaisir a kelvinator, d’une crucifixion. Vous aurez par contre remarqué comment je lui ai donné, par charité chrétienne et par extrème empathie, la chance d’y mettre fin, mais bon, c’est gl….!!!???!!!

      Par ailleurs, si vous me posez la question c’est que vous avez du rater le post ou j’ai dit que lorsque je pose une question (an sens large de la chose), j’ai habituellement déjà la réponse.

    • @concombre
      ” je crois m’en être bien sorti” Ou voyez-vous des séquelles là-dedans ? Votre interprétation est totalement fausse comme d’habitude. Posez des questions à la place. Vous aurez les vraies réponses.

      @Miket
      Vous êtes tombé dans son panneau. Répéter un mensonge assez souvent et ça devient une vérité.
      “lorsque je pose une question (an sens large de la chose), j’ai habituellement déjà la réponse.” Ca confirme ce que je dis. Il a déjà SA réponse.

    • bonjour gl

      Etes-vous confortable dans le fond du baril?

      Je ne sais pas si un jour vous allez retrouver un minimum de crédibilité, mais là, en plus, vous venez de perdre votre dignité.

    • Répétition du mensonge sans être capable de donner un semblant d’explication.

    • Cher gl

      Je ne peux pas croire que je doive continuer d’écrire sur le sujet.

      C’est très simple, mon gl. C’est qu’il y a un “mais” dans votre affirmation. Et que ce qui suit le “mais” est la parfaite description de séquelles encore présentes aujourd’hui des agissements (je reste poli) de votre père à votre endroit.

      La différence entre vous et moi (efin, il y en a plusieurs, mais en voici une)? Vous dites que j’invente des trucs, que je mens, etc…

      Vous, vous le faites, et c’est maintenant clair, puisque démontré à plusieurs reprises, dont cette fois-ci de façcon assez éclatante, je dois dire.

      Cet entêtement à nier vos écrits et votre situation, c’est aussi une séquelle de votre enfance?

    • “En autant que ça soit familial qui brasse un peu.”

      Beau lapsus, lol!

    • Rien démontré et c’est déjà démontré. Comme pour Miket … bla bla bla !!

    • Je vous laisse a vos séquelles permanentes, gl. Effectivement, il semble que vous n’êtes pas la personne que vous auriez pu être si vous aviez eu un daddy un peu plus en controle de ses émotions.

    • J’ai démontré que vous aviez un jardin de roches zen, malgré que vous m’ayez accusé de l’avoir inventé. Pris devant vos propres écrits, vous nous avez alors sorti que ce n’était pas “mon jardin de roches zen”, mais celui de votre épouse. La séparation de bien au secours du désespéré, pris en plein délit de gl-onge.

      C’était franchement hilarant, mais vous avez quand même trouvé le moyen de vous surpasser par la suite.

      J’ai dit que vous aviez des daddy issues. Vous m’avez accusé d’inventer cela. J’ai alors sorti vots propres écrits ou vous nous parlez de vos daddy issues. Pris avec vos propres écrits, vous continuez d’affirmer que ce n’est pas le cas, en coupant votre propre citation de façon complètement loufoque, alors que celle-ci pourrait difficilement être plus claire. Encore une fois pogné avec un gl-onge éhonté, vous continuez de prétendre que je n’ai rien démontré.

      Franchement, c’est pathétique votre truc.

    • Répéter assez souvent un mensonge et il devient une vérité.
      ” j’ai habituellement déjà la réponse.” -C_M
      Rien de plus à dire.

    • Ca doit être votre fantasme de croire comprendre les gens.
      “lors que celle-ci pourrait difficilement être plus claire. ”
      Il est là votre problème. Vous faites semblant de ne pas savoir interpréter car je crois fermement que vous le savez mais que vous le faites dans un seul but : discréditer arbitrairement les gens. Des situations gagnant-gagnant, c’est juste pour les perdants. Vous, il faut que ça soit gagnant-perdant. Que dis-je “gagnant-écrasé” !! Mais le seul vrai résultat est que tout le monde perd là-dedans. A cause de vous.

    • @gl000001

      Pourquoi continuez à tenter de faire dérailler la discussion.
      Vous vous êtes fait prendre à mentir noir sur blanc deux fois plutôt qu’une.
      Excusez vous et passez à autre chose.

    • “Avec du recul, je crois m’en être bien sorti mais je ne suis pas la personne que j’aurais pu être si j’avais eu un père un peu plus en controle de ses émotions.”

      C’est très clair, gl.

      Nous avons perdu beaucoup de temps parce que vous m’accusé malicieusement, encore une fois, d’inventer des choses. Alors désolé, mais le blâme porte principalement sur vous. Assumez.

    • “Et arrêtez de tatillonner en jouant sur les mots.”

      Celle-lè c’est la meilleure.

      Il prétendait ne pas avoir des jardin de roches zen sur son terrain parce que c’était le “jardin de roches zen de son “épouse.”

      Il m’a accusé d’avoir inventé ledit jardin de roches zen.

      Deux poids, deux mesures ne décrit même pas ce genre de procédés…..

      La barre de savon, ca presse!!!!???!!!….

    • En fait non, ce n’est pas la meilleure, même pas proche, désolé.

      La meilleure c’est
      “Avec du recul, je crois m’en être bien sorti mais je ne suis pas la personne que j’aurais pu être si j’avais eu un père un peu plus en controle de ses émotions.”

      “” je crois m’en être bien sorti” Ou voyez-vous des séquelles là-dedans ?”

      Dans la catégorie Baghdad Bob, on fait difficilement mieux!!!!!!!!

    • “Il m’a accusé d’avoir inventé ledit jardin de roches zen.”
      Pas du tout. Vous avez insisté et insistez encore sur une JOKE !!!! Votre vérité. Votre interprétation. Plutôt que de demander des précisions, vous avez assumé. Vous devez savoir ce qu’on dit en anglais “When you assume you make an ass of you and me”

    • @miket
      “Dérailler” Vous en êtes le spécialiste du déraillement. Vous énoncez vos opinions et vous essayez de les faire passer pour des faits. J’amène des faits et vous dites que ce sont des opinions.
      J’argumente et vous ne faites que répéter la même chose. Vous êtes obtus !!

    • @concombremasqué

      Je ne vous connais pas outre vos écrits.
      Si ceux-ci reflètent votre personnalité réelle, je ne vous aime pas.

    • non gl. Vous m’avez accusé d’avor inventé votre jardin de roches zen. POur finalement admettre qu’il existait. Mais que vous ne m’aviez pas accusé injustement puisque ce n’était pas “votre” jardin de roches zen, mais plutôt de celle qui a choisi de partager sa vie avec vous.

      Ce sont vos daddy issues qui vont font agir comme cela?

      Dommage. Vous auriez sûrement pu être meilleur que cela. On vous crois sur parole la-dessus, gl.

      lecteur

      Content de voir que l’Immodium permet également de contrôler votre truc. Je ne peux pas dire que je ne vous aime pas. J’ai par contre très peu de respect pour votre façon d’exprimer votre pensée. Je vous poste ceci pour vous aider.

      https://www.youtube.com/watch?v=9pPlFrmkXlE

    • Très intéressant ce qui est écrit sur le brainstorming sur Wikipedia et pour moi dans un forum et au surplus avec des inconnus, il faut partir de là mais il faut des gens ouverts à la discussion ce qui est très rare et c’est la vie, nous ne formons pas une véritable équipe. Alors on assiste à des dialogues de sourds ou des monologues, des courts et des longs…

      Le lien Wiki :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Brainstorming

      Quatre règles :

      ” -ne pas critiquer,
      -se laisser aller (« freewheeling »),
      - rebondir (« hitchhike ») sur les idées exprimées,
      -et chercher à obtenir le plus grand nombre d’idées possibles sans imposer ses idées ”

      Des principes un peu similaires devraient être mis en oeuvre dans un bon forum de discussions. Attention encore la nuance ? Cela dépend des sections, des buts recherchés, de vos modérateurs, de vos animateurs et de vos participants. Si vous ne voulez pas discuter contentez-vous de faire des sondages. Le sondage peut quand même être pondéré et avec plusieurs choix de réponse illustrant le degré d’accord des participants. Il ne faut pas les regrouper sans apporter les nuances sauf qu’on peut faire des classements pareil comme pour des familles ou encore se servir de la théorie des ensembles.

    • Si votre vérité vous réconforte, continuez. Je suis bien content pour vous. Voir des gens qui se croient heureux me rend heureux ;-)

    • @Lecteur_curieux
      ” il faut des gens ouverts à la discussion ce qui est très rare et c’est la vie”
      Je seconde. Le pire problème, ce sont les gens qui se disent ouvert et qui ne le sont pas. Lorsqu’on est curieux (qui amène l’ouverture, bravo à vous !), on apprend de tout. On essaie pas de faire déguerpir les gens qu’on juge inapte à venir discuter dans un blogue en particulier.

    • Concombre : un test pour vous :
      http://fr.rorschach-inkblot-test.com/

      Mon résultat :
      Vous avez une bonne logique, vous êtes toujours équilibré, constant.
      Vous avez une forte personnalité bien mûre. Vous comprenez et acceptez votre monde intérieur, vos besoins et vos envies. Vous êtes capables à la compassion et à l’empathie. Les émotions de vos proches sont d’un vrai intérêt pour vous. Vous aspirer de faire quelque chose d’inhabituel et d’original, combiner les idées et les solutions.

    • Le seul problème gl, c’est que pour ce qui est de vous, ma vérité ce sont vos écrits.

    • et 2 points de robot pour vos résultats.

    • Votre papa doit être fier!

    • Pourquoi vous disputer inutilement.

      Pour ce qui est du délire verbal, voyez un des maîtres :

      https://www.youtube.com/watch?v=QCQJ18ly2Fo

    • “Vous aspirer de faire quelque chose”

      “Vous êtes capables à”

      Et il y en a un ou 2 autres qui sont douteux, je n’ai pris que les 2 épouvantables.

      Wow. Ce n’est pas le français qui les étouffe.

      Moi aussi je vous trouve très constant. Il y a eu le transport en commun, puis le jardin de roches, puis les déasgréments qui ne nuisent pas au bonheur mais dont on prend le temps de se plaindre a la ville, puis les daddy issues.

      C’était également très “original” de scinder votre propre citation en deux pour faire semblant d’avoir raison.

    • “C’était également très “original” de scinder votre propre citation en deux pour faire semblant d’avoir raison.”
      Vous parlez de quoi là ? Toujours aussi obscur pour ne pas se faire prendre en défaut !

    • Bien moi je suis sceptique devant ces tests là…

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Test_de_Rorschach

      En clinique c’est un peu mieux que par choix de réponses. Avec un professionnel, un thérapeute peut-être, un membre en règle de l’ordre des psychologues.

      https://www.ordrepsy.qc.ca/-/l-utilisation-des-methodes-projectives-rorschach-et-test-tat-aupres-de-la-clientele-adolescente-en-psychologie-scolaire

      https://www.ordrepsy.qc.ca/-/l-usage-des-tests-psychometriques-dans-la-demarche-evaluative

    • Je l’ai fait pareil le test proposé par gl. Mais je n’aime pas les choix de réponses cela ne nous laisse pas suffisamment de liberté.

      Le Résultat, pour le fun ?

      ” Vous pouvez résoudre impartialement les problèmes quotidiens et vous tenez à être objectif. Vous vous confiez plutôt aux réflexions logiques qu’à l’émotion. Vous avez la tendance à vous développer, votre psychique est solide et résistante, vous savez bien vous maîtriser. Il vous manque une certaine spontanéité à la prise des décisions.

      Vous avez des capacités créatives et une riche imagination. Vous êtes curieux et vous avez l’esprit original. Souvent, pour l’inspiration vous devez rester seul et examiner votre monde intérieur.

      Vous analysez souvent votre comportement et celui de votre entourage. Peut-être, ainsi vous essayer de trouver dans leur comportement la solution qui vous aidera à surmonter les problèmes dans vos relations interpersonnelles ou à résoudre le conflit avec votre proche.

      Vous n’aimez pas les changements. D’abord, vous préférez bien réfléchir et ensuite vous lancer dans une aventure. ”

      Cela vaut ce que ça vaut et tous pourraient dire en lisant leur résultat qu’il y a du vrai là-dedans.

    • @Lecteur_curieux
      Les choix de réponses sont très limités en effet et les réponses sont vagues.
      Je l’ai proposé à C_M pour lui changer les idées. Ca doit rendre malheureux quelqu’un de venir ici juste pour haïr les autres. Remarquez qu’il ne nous a pas montré ses résultats.
      Tant qu’à être dans les suppositions et les vérités alternatives que C_M nous inonde, vous avez remarqué qu’il ne parle jamais de son épouse. Elle ne doit plus être dans le portait avec l’attitude déplorable qu’il a. Tant mieux pour elle.

    • gl, 2 juin 22:13

      gl000001

      31 mai 2017
      11h43
      @concombre
      ” je crois m’en être bien sorti” Ou voyez-vous des séquelles là-dedans ?

      Alors que la citation complète est la suivante:

      “Avec du recul, je crois m’en être bien sorti mais je ne suis pas la personne que j’aurais pu être si j’avais eu un père un peu plus en controle de ses émotions.”

      Vous cherchez les séquelles? Elles sont après le “mais”, gl.

      Je vous ai expliqué tout cela le 31 mai a 18L:28, mais vous êtes probablement trop obtus pour l’avoir compris.

      Concombre, Madame concombre et leurs 2 merveilleux enfants se portent très bien gl. Madame concombre et moi ne sommes pas un couple du genre “le jardin de roches zen n’est pas a moi, c’est a toi”.

      Tient puisque vous allez la-dessus, pour ma part mon petit doigt me dit que vous n’étiez pas avec Madame gl a l’époque du Canal Lachine, et que c’est un rebound de 2 personnes toutes seules, i.e. de loners. Je me trompe?

    • Sur toute la ligne !

    • @Gl Mais que Concombremasqué soit avec son épouse ou même qu’il soit bigame ou qu’il ait des maîtresses dans toutes les grandes villes du Canada, cela ne me regarde pas à moins qu’il voudrait nous en parler… Sauf que le blogue deviendrait consacré à lui.

      Il fera ce qu’il veut et peut. On est juste sur un blogue pour essayer de donner des opinions pas pour juger les autres sauf que tout le monde vit des émotions et peut être porté à juger une autre personne qu’il ne connaît pas.

      Et encore pire quand vous vous mettez à parler de politique ou de religion . Alors , il vaut mieux le faire avec des purs inconnus ou des connus sous pseudos ? Sinon avec des personnes dont vous être sûr de l’amitié.

      Pour la politique c’est tellement partisan (…)

      OK

    • donc vous êtes seul avec elle depuis longtemps.

      Cool!

    • Personne n’est vraiment seul sauf VOUS êtes seul parmi les intervenants qui ont vraiment rien à dire. Combien de fois êtes vous hors-sujet ? 95% du temps ?

    • @gl Vous tombez dans les pièges de concombre et si moi je le fais trop aussi ? Bien là la modération me censure et je dirais avec raison ! C’est inutile de dire cela et ne sert vraiment pas le lectorat. Revenez-en ! Il a beau penser ce qu’il veut de votre vie personnelle, il n’est pas allé vous visiter. Sur un autre blogue ou forum une personne gentille, se mettait à mettre des photos non pas d’elle-même mais d’où elle demeurait. Dangereux cela. Et il dit s’être fait ensuite harcelé par un autre intervenant et son numéro de téléphone donné publiquement et tout. Il avait manqué de prudence. N’empêche que c’est cela. Dire aux intervenants de donner leur vrai nom n’est pas du tout une bonne chose. C’était bon cela pour les lettres de lecteurs écrites et corrigées pendant plusieurs jours et que la direction se donne le loisir de publier ou non et d’abréger aussi. Encore là ceux l’ayant écrite peuvent sentir leur pensée travestie.

      Pareil pour les chroniqueurs se disant victimes de harcèlement. Jamais au grand jamais, le numéro de téléphone personnel n’était donné. Et ils pouvaient recevoir du courrier sauf qu’il était trié avant. Pareil pour des appels de téléphone, ils sont filtrés , n’empêche qu’ils recevaient quand même des menaces parfois. Les protections ont été déjouées. De nos jours, la personne a son compte Twitter et Facebook et se plaint d’être intimidée. Tu es une personnalité publique ? Où sont tes gardes du corps ? Pas pour les journalistes tout de même mais c’est cela, le grand public n’avait pas un accès direct aux journalistes pas sans filtre tout d’abord.

    • gl

      Avez-vous trouvé les séquelles finalement?

      lecteur

      Calmez-vous.

    • Oui, à chaque fois que vous écrivez quelque chose, j’en vois des séquelles chez vous. Les mêmes que chez les autres habitants de VMR : font pas leur Stop, mettent pas de clignotants, appellent la police lorsqu’on prend une marche sur l’heure du dîner dans “leur” quartier, …

    • C’est sûr qu’a Laval c’est ben, ben mieux mon gl.

      Pour ma part, je n’ai rien a redire sur mes concitoyens.

      Contrairement a vous.

      Mais je suppose que maintenant vous allez les défendre ardemment, puisque ca ferait bien votre affaire de dire que vos concitoyens ne sont pas des malotrus de la pire espèce.

      Dommage que vous soyez pogné avec la vérité, hein?

      PS: pas de ma faute si vous avez l’air chelou mon gl.

    • Vous l’avez dit, j’ai la vérité ;-)

    • je n’ai jamais douté du fait que vous connaissez la vérité, gl. Le problème, c’est ce que vous faites avec.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2017
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives