La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 15 mai 2017 | Mise en ligne à 12h44 | Commenter Commentaires (24)

    Docteur Welby, sors de ce corps

    Avant d’être parents, nous sommes très au fait qu’un bébé qui pleure, ça hurle à pleins poumons. Ce que l’on sait moins, c’est que les nourrissons, la nuit, ça fait plein de bruits bizarres.

    Quand Petite a intégré sa chambre après quelques semaines dans son berceau à côté de nous, nous avons allumé le moniteur qu’on nous avait prêté. C’est ça que ça fait, des parents, avions-nous intégré.

    Après quelques heures d’écoute de gazouillis, on s’est demandé s’il était vraiment utile de documenter et de tendre l’oreille au premier gazouillis venu. Et si on éteignait cela, chéri ? On a éteint et dormi à poings fermés (entre deux boires, s’entend).

    Voilà que les associations médicales mettent en garde les parents contre la tentation d’acheter un moniteur, qui plus est un moniteur 2.0, un gadget technologique qui permet maintenant de surveiller le rythme cardiaque et la saturation en oxygène de son bébé.

    Grâce à ces bidules électroniques sans fil qui peuvent être accrochés à une couche ou une chaussette, les parents peuvent donc suivre en temps réel les fonctions vitales de leur bébé.

    Des médecins interviewés par le Washington Post ont avoué que ces gadgets les ont eux-mêmes inquiétés. Quand des parents arrivent aux urgences avec en poche des données maison anormales, peut-on vraiment les renvoyer chez eux sans faire passer quelques tests à l’enfant ?

    Le Journal of the American Medical Association (JAMA) s’est penché sur la question en janvier. Sa conclusion ? Il n’y a pas de raison «de monitorer des bébés en santé» et de le faire les expose à plus de risque qu’autre chose.

    Car si la fiabilité de ces gadgets n’a pas été démontrée et qu’ils n’évitent pas la mort subite du nourrisson, il semble qu’ils présentent des risques potentiels de brûlures lorsque portés trop longtemps.

    Mais surtout, ils exposent les bébés à toutes sortes d’examens qui se révèlent tout à fait inutiles et les parents, à un manque de sommeil et à une anxiété inutile.

    Autrement dit, les parents sont mieux avisés d’éteindre tout, de dormir tranquillement et surtout, de résister à la tentation de jouer au docteur Welby à la maison.

    * Petite note à l’intention des plus jeunes : le docteur Welby, c’est ce pédiatre médecin américain de la série éponyme qui secourait ses patients, souvent sans qu’ils n’aient besoin de se déplacer, le bon docteur Welby allant sauver le bon peuple de maison en maison. Une autre époque !


    • Ces parents modernes, qui “dompent” leurs enfant à la garderie dès l’âge de 6 mois pour une deuxième auto et un cellulaire tout en écoutant le battement de coeur de leur enfant unique la nuit!

    • Je comprends qu’on puisse sortir l’argument de “Il semble qu’ils présentent des risques potentiels de brûlures lorsque portés trop longtemps.” pour se dire qu’il vaut mieux se passer de ces gadgets.

      Mais de la à utiliser cet argument pour “éteindre tout”.

      Le moniteur de bébé, ne cause pas de risque de brûlure au bébé.

      Ça reste un choix personnel, moi je préfère pouvoir écouter l’enfant, sans qu’il ait besoin de crier à tue tête pour que je l’entende.
      Je veux le savoir s’il a faim, froid, chaud ou que sais-je.

    • Certains moniteurs peuvent être réglés à un niveau de décibels X, c’est-à-dire qu’en deçà de ce niveau, le son n’est pas transmis. Donc on entend uniquement les vrais pleurs. C’est plus cher, mais moins dérangeant.

    • @pourvoyeur: vous êtes passablement méprisant vis-à-vis les parents qui doivent mettre leur enfant en garderie parce qu’ils doivent travailler tous les deux après le congé de maternité d’un an! Peut-être que dans votre temps votre seul salaire suffisait à faire vivre votre famille, mais essayez donc aujourd’hui d’avoir une maison et une seule auto avec juste un salaire! On ne parle pas d’un château, on parle d’une maison bien ordinaire. Avant de taper sur la tête des plus jeunes, regardez la situation de la majorité d’entre eux et ensuite vous pourrez porter un jugement ÉCLAIRÉ!

    • @pourvoyeur : wow, la généralisation et le jugement!!!

      Ça dépend toujours de la situation… On a toujours eu un moniteur pour bébés avec nos deux enfants. La grande, on l’a utilisé jusqu’à ce qu’elle ait environ 2 ans, parce que dans la maison dans laquelle on vivait, la salle de séjour où on passait nos soirées était loin de la chambre de la petite, et séparée du reste de la maison par un mur de briques, donc c’était nécessaire pour l’entendre s’il y avait quelque chose… Quand nous avons déménagé, ce n’était plus nécessaire, alors nous avons rangé le moniteur jusqu’à l’arrivée du petit frère.

      Pour mon garçon, qui a maintenant 4 ans et demie, on l’utilise encore… Parce qu’après un autre déménagement (le dernier avant au moins 30 ans!!!), on passe nos soirées dans le salon du sous-sol quand les enfants sont couchés, oui, mais surtout parce qu’il est sujet aux laryngospasmes en pleine nuit… Quand ça lui prend, il faut réagir le plus vite possible!!! C’est rassurant aussi de savoir que si ça arrive on va l’entendre, on dort un peu plus sur nos deux oreilles… j’ai hâte de ne plus en voir besoin, mais tant qu’il n’aura pas passé au moins une année complète sans épisode de laryngospasme, le moniteur est là pour rester!

      Par contre ça a toujours été de simples moniteurs pour entendre, pas de caméra, pas de pad, pas de capteurs… ça à mon avis, à moins d’avoir un enfant très malade, ce n’est pas nécessaire…

    • @pourvoyeur 12h56

      je vous trouve un peu sévère monsieur à l’endroit des jeunes familles. Pour plusieurs jeunes couples, il est devenu indispensable que les deux travaillent, non pas pour se payer des caprices mais uniquement pour répondre aux besoins essentiels de leur famille!

      Quant au gueugus pour veiller au bien être du bébé, c’est selon. Parfois il suffit de laisser vos portes de chambre ouvertes en n’oubliant pas, que généralement la vie est faites pour se poursuivre à cet âge!

    • En ce qui me concerne, n’étant pas une personne très ‘techno’, je me suis arrangée pour dormir à côté de ma Petite pendant toute sa première année; d’abord dans ma chambre où j’avais installé son berceau à côté de mon lit, puis dans sa chambre qui avait encore le ‘lit d’amis’ à côté de son propre lit à barreaux

    • @tous
      Au sujet de @pourvoyeur

      Je trouve qu’il fait une bonne caricature de certains parents.
      Relisez son commentaires, il ne dit pas que tout ceux qui envoient leurs poupons à 6 mois à la garderie sont comme cela.
      Il dit: “Ces parents modernes”.
      Comme dans Certains parents modernes.

      Et oui, certains parents font le choix de travailler les deux, pour se payer des gogosses.
      Parfois sans s’en rendre compte, deux voitures, la maison, le câble, les cellulaires, les voyages.
      Certains font le choix qu’un des parents ne travaillent pas et vivent plus sobrement.

      C’est Brad Pitt qui disait, qu’au final ce sont nos choses qui finissent par nous posséder ?

    • À Cimequaire

      besoins essentiels mon oeil… M. Pourvoyeur a fait une caricature, donc les traits sont nécessairement grossis. Mais les besoin essentiels, je crois qu’on ne sait même plus c’est quoi aujourd’hui.

      Les agences de voyages débordent, les concessionnaires encaissent, les spas pullulent etc… Parlez de désirs ou de luxes essentiels plutôt ce sera plus juste.

    • @stravinski 17h03

      “besoins essentiels mon oeil… M. Pourvoyeur a fait une caricature, donc les traits sont nécessairement grossis. Mais les besoin essentiels, je crois qu’on ne sait même plus c’est quoi aujourd’hui. ”

      Je ne sais pas, bien entendu, dans quel environnement vous vivez monsieur. Peut-être avez-vous raison en vous référant uniquement à votre expérience.

      Mais je vous invite à prolonger votre regard hors de vos horizons, hors votre expérience de vie, de votre parenté, de vos amis et de votre quartier avant d’affirmer péremptoirement que :«Les besoin essentiels, on ne sait même plus c’est quoi aujourd’hui et que les agences de voyages débordent, les concessionnaires encaissent, les spas pullulent etc… Parlez de désirs ou de luxes essentiels plutôt ce sera plus juste.

      Bonne recherches monsieur! Quant à monsieur «pourvoyeur» je crois que le choix qu’il à fait de son «surnom» parle de soi!

    • Cimequaire

      C’est drôle, c’est justement en élargissant mes horizons que j,ai pu constater que nous vivons dans le luxe.

      je peux continuer mes recherches si vous voulez.

      je vais commencer par la définition de “besoins essentiels”.

    • Avec ces gajets, les assureurs vont se delecter.$$$$

    • Je ne fais que constater les faits. Notre désir collectif de consommation a surpassé l’amour que nous portons envers nos enfants? Un par famille et pas trop dérangeant svp. Avez-vous déjà calculé combien d’heures de qualité vous passiez avec votre enfant dans une semaine vs les heures de garderies, l’écoute assidue de vos télé-romans ou vos playoffs de hockey?

    • Personnellement, je n’ai jamais utilisé ces gadgets, même quand on en a essayé, ça ne fonctionnait pas à notre goût. Nos oreilles et notre “feeling” ont toujours été suffisants. En plus, même lorsqu’il était en crise de laryngite en pleine nuit, je ne pouvais me résoudre à amener mon fils à l’urgence pour le faire poireauter des heures et l’empêcher de dormir! On se rassurait en appelant le 811 et on avisait le lendemain.

      @pourvoyeur
      On dit qu’il faut un village pour élever un enfant. Nous n’avons plus de villages, mais on a les garderies! Je n’ai aucun remord à envoyer mon fils à la garderie, j’ai moi-même été gardée étant jeune et je n’ai jamais eu l’impression de me faire “dumper”. Mon fils rencontre beaucoup plus d’enfants et dans un meilleur contexte que si je le gardais à la maison (si je pouvais me le permettre, s’entend!). Quand il est à la maison, j’ai le ménage, le lavage, les commissions, les repas à faire! Autant de choses dont les éducatrices n’ont pas à se préoccuper pour se consacrer totalement aux enfants!

    • @pourvoyeur

      Je me suis reconnu dans votre commentaire et j’avoue que c’est ridicule: quand on a eu notre premier, ma conjointe et moi, j’ai eu même envie d’acheter un moniteur pour mesurer le taux de saturation d’oxygène dans le sang, une sorte d’épingle que l’on place au bout de la grosse orteil, mais une chance que ça coute assez chère comme bébelle. Le recourt au gadgets, je crois que c’est le résultat d’être “parent moderne”: comme homme, n’ayant jamais vu le père s’impliquer plus qu’il faut pour prendre soins des ses enfants et n’être finalement que pourvoyeur, à mon tour, vu que supposément je suis de la génération de pères “plus impliqués”, alors je me disait que la technologie est là pour m’aider; j’ai vite découvert par des tristes expériences (incidents) que l’Univers conspire à notre avantage pour sauver petit exactement au bon moment par le pur hasard ou conscience divine, au même moment que maman détourner le regard… ni vue ni connu.

    • @émilie_michaud : il y a quand même une méchante différence entre une simple crise de laryngite et un laryngospasme… dans le cas de mon garçon, ça se décide en 5 minutes maximum : soit le spasme casse en le sortant à l’air froid, soit c’est l’urgence direct, avec traitements d’épinéphrine et de corticostéroïdes… et quand il faut aller à l’urgence, il ne poireaute absolument pas des heures, il se ramasse en salle de traitement immédiatement… on ne passe même pas par l’étape du triage, ils nous font venir en arrière directement! Et dormir quand on ne peut pas respirer, c’est assez difficile…

      Le premier (et le pire) qu’il a fait, ça n’avait rien à voir avec un virus, c’était en salle de réveil après ce qui aurait dû être une simple chirurgie d’un jour… Il a passé trois jours hospitalisé finalement. Et depuis il a gardé une fragilité au niveau du larynx…

    • Le moniteur est très utile. « Fermer tout » c’est pour les parents irresponsables, faibles et lâches, comme la majorité des adultes occidentaux contemporains. Les parents sont supposés dormir près de leur bébé. C’est la richesse et les caprices des peuples occidentaux post industrialisation qui ont fait que des parents se disent maintenant qu’il est sain de dormir sans entendre son bébé. 99.9999% des parents de l’histoire de l’humanité dormaient (et dorment encore, pour la forte majorité des parents de 2017 hors occident) près de leur enfant la nuit, et donc les entendaient la nuit. Les parents sont supposés dormir près de leur enfant, c’est naturel. Faire le contraire, c’est se dégonfler.

    • Ce qu’il faut, c’est entendre le bébé la nuit, tous les autres gadgets sont de la scrap

    • @mamanvalou Désolée si vous vous êtes sentie blessée par mon commentaire, je faisais plutôt référence à une hypothétique baisse du rythme cardiaque ou de saturation comme Mme Leduc le mentionne dans son article.

      @Taxman55 Calmez-vous le pompon! La très grande majorité des parents que je connais ont dormi avec leur bébé pendant une période plus moins étendue. Et les parents peuvent bien décider, selon la configuration de leur maison/appartement, s’ils ont besoin d’un moniteur ou non!

    • Nous avons un bébé de 4 mois et nous avons un moniteur audio / vidéo. Nous aimons beaucoup. Cela ne nous a jamais empêché de dormir bien au contraire. S’il y a un bruit suspect ou qu’il chigne ou pleur nous pouvons d’un bouton tout de suite vérifier s’il a vraiment besoin qu’on le dérange en entrant dans sa chambre ou s’il ne fait qu’essayer de se mettre sur le côté. C’est temps-ci il reste pris sur le ventre et puisqu’on le voit nous allons l’aider / il ne fait pas du bruit pour rien. Bref, ça prend la vidéo. Avoir juste le son ce serait effectivement invivable.

    • @emilie_michaud : ce n’est pas que je me sois sentie blessée, mais j’ai ressenti le besoin de préciser… il m’est arrivé quelques fois de me faire dire que je m’en faisais pour rien par des parents dont les enfants ont fait de simples laryngites… j’aimerais tant qu’il ne fasse que de simples laryngites!!! ;)

      J’aimerais aussi tellement ne plus avoir besoin d’un moniteur à l’âge où il est rendu, ça voudrait dire que c’est enfin terminé!!! Malheureusement, après presque un an sans en faire, il en a refait un la semaine dernière, alors il se peut que ce soit un sujet légèrement sensible pour moi…

      Mais pour en revenir au sujet, un enfant en santé n’a absolument pas besoin que son rythme cardiaque ou sa saturation soient surveillés. Et quand un enfant a effectivement besoin de monitoring à ce point, il faut que ça se fasse avec du véritable équipement médical, sous la supervision de personnel médical qualifié, pas avec les versions “cheap” et moins fiables qu’on trouve sur le marché… ça ne fait qu’entretenir les inquiétudes des parents et enrichir les compagnies qui leur présentent ces gadgets comme une panacée…

    • @ Émilie: “Et les parents peuvent bien décider, selon la configuration de leur maison/appartement, s’ils ont besoin d’un moniteur ou non!”

      Évidement, le besoin d’un moniteur dépend de la configuration du logement. Mes commentaires allaient en ce sens. Si vous êtes dans un 4 1

    • … Si vous êtes dans un 4 1/2 avec des murs de gips sans laine, et que votre chambre est proche de celle de votre enfant, les portes ouvertes, pas de problèmes auditifs, pas besoin de moniteur, ça va de soit

    • J’ai un moniteur avec caméra pour mes 2 enfants. J’adore vraiment car je peux voir ce qui se passe dans la chambre. AUssi, il y a un mode qui fait qu’il s,allume seulement lorsqu’il y a du bruit. On dort donc tous très bien sur nos 2 oreilles. Les bidules qui permettent de surveiller l’oxygénation du sang… à moins vraiment d’avoir un bébé qui a une condition particulière, je ne vois pas l’intérêt. Je trouve que l’industrie joue beaucoup sur notre peur du MSN.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2017
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives