La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 21 avril 2017 | Mise en ligne à 9h32 | Commenter Commentaires (61)

    En faire ou pas

    Un lecteur de ce blogue a mentionné ces derniers jours que les politiques natalistes des dernières décennies – de plus longs congés parentaux, la création des CPE, etc. – n’ont pas fait bondir le nombre de bébés au Québec.

    Les dernières données de l’Institut de la statistique du Québec confirment qu’il n’y a de fait pas eu miracle.

    «La fécondité poursuit sa baisse au Québec en 2016. On estime à 86 400 le nombre de naissances, soit quelque 400 de moins qu’en 2015», peut-on lire dans le bulletin de l’Institut.

    Les Québécois continuent de faire peu d’enfants et de plus en plus tardivement : il y a baisse de la fécondité avant 30 ans et quasi-stabilité au-delà de cet âge.

    Outre le nord du Québec où la réalité autochtone, notamment, est tout autre (avec un indice de fécondité de 2,51 enfants par femme en 2016), c’est en Abitibi-Témiscamingue qu’on fait le plus de bébés (1,9 enfant par femme) et à Montréal qu’on en fait le moins (1,43 par femme).

    Si de plus longs congés parentaux et les services de garde ne nous amènent pas à procréer davantage, qu’est-ce qui nous fait hésiter ? Le marché du travail incertain ? Le marché de  l’amour incertain ? Les études ?

    Vous, qu’est-ce qui réfrène votre envie d’être parent ? Ou, au contraire, qu’est-ce qui vous fait foncer ?


    • C’est faux de dire qu’il n’y a pas eu de mini boom.
      http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/naissance-fecondite/401.htm

      Augmentation de 15-20% dans les derniers 10 ans, vs les 10 années antérieures.

      400 sur 86000….
      C’est une baisse de 0.4%. Faut pas virer fou.
      Depuis près de 10 ans, le nombre de naissance est pourtant stable à autour de 87k.

      De plus, le nombre de naissance par habitant est trompeur pour savoir si les gens font bcp d’enfants.
      Si dans une région, il y a peu de personnes de 40 ans et plus c’est sur que le taux de natalité va être plus que dans une region ou il y a une plus forte concentration de personnes âgées.

      Il serait mieux de connaitre le taux de natalité sur les gens âgées entre 18 et 40 ans par exemple et de comparer ce chiffre.

    • La consommation et l’endettement.

    • Il faut arrêter de penser comme un bon p’tit nationaliste au cerveau brainwashé et voire la situation globale. On est entre 7 et 8 milliards d’être humains sur la planète. Nous ne sommes pas en dangez d’extinction. De plus, le travail se fera de plus en plus rare avec la robotisation et l’intelligence artificielle. Et il fudrait encore plus d’enfants??

      Et pour ceux qui disent qu’il faut protéger notre culture, sérieusement, ça donne quoi? Les langues évoluent avec le temps. Le latin est mort, pour donner place au français, à l’italien, à l’espagnol, etc.

    • Nationalistes, soyez conséquant! Faites des marmots, bon dieu! Ou adopter!

    • Avec deux, on est à bout de nos énergies. On entend dire que le troisième s’élève tout seul, mais on prendra pas la chance.

    • Faut pas ce leurrer qui fait hésiter le monde, c’est la perte de comfort.

      L’attitude: Après moi le déluge.

    • J’en ferais bien d’autres.. Mais le gouvernement a coupé la FIV. On a eu notre premier apres plusieurs tentatives en FIV, on aurait bien continuer mais entretemps, le financement a ete coupé et nous n’avions simplement pas les moyens de payer 10,000$ a chaque fois pour une mince chance d’avoir un autre enfant.

    • Le taux de natalité diminue tout simplement parce que la population vieillit : ‘une population avec une proportion élevée de femmes adultes jeunes aura un taux de natalité supérieur à celui d’une population ayant un pourcentage plus faible de femmes d’âge fertile.’

    • Quand je regarde la pression qu’on fait peser sur la planète, les conséquences de la consommation actuelle, et que c’est les générations futures qui devront faire face à ces conséquences catastrophiques dont ils ne seront même pas responsables, moi ça me fait décider de ne pas faire d’enfant. Comme ça cet enfant hypothétique n’aura pas à faire face à ces problèmes très sérieux (pollution, réchauffement climatique…), et en plus ça permettra à ceux qui devront y faire face d’avoir moins de difficulté pour gérer la situation, ça fera autant de consommateurs, et donc de pollueurs, en moins. La reproduction est rarement un acte réfléchi, il est bien souvent le fruit d’un acte pulsionnel (plus de la moitié des naissances ne sont pas planifiées au Québec) : il faut donc que ceux qui réfléchissent compensent pour ceux qui réfléchissent avec leurs pulsions. Donc pas ‘enfant pour moi.

    • J’ai eu mes enfants tardivement et c’est mon corps qui a décidé qu’il fallait s’arrêter à 2 car sinon, j’aurais bien aimé avec une famille de 3 ou 4 enfants.

      Et pourquoi les avoir eu sur le tard ? Un peu malgré moi. Je voulais une famille stable et j’ai pris du temps à trouver un amoureux prêt à s’engager et partageant mes valeurs. Le bon côté est que justement, mes enfants grandissent dans un milieu familial très stable. Le mauvais côté est que je n’ai pas pu avoir autant d’enfants que souhaité. L’idéal aurait été d’avoir une grande famille stable mais entre deux maux, je préfère moins d’enfants et davantage de stabilité. Le congé parental d’un an a été un beau bonus mais je voulais une famille à tout prix et je l’aurais eu sans congé payé, sans remboursement de frais de garde, etc, quitte à me priver d’autre chose.

    • Dans mon cas ce qui m’a bloquée c’était des problèmes d’infertilité. Trois fausses couches et un seul bébé né à terme en 11 ans… Ça n’a pas été facile, mais voilà maintenant j’attends mon deuxième pour bientôt.

    • Sur les milliards d’humains sur terre : Ce sont les pays pauvres qui font beaucoup d’enfants. Le meilleur moyen pour stabiliser la natalité à l’échelle planétaire passe par une meilleure éducation (notamment celle des femmes) et un accès à la contraception dans les pays en voie de développement. Je sais qu’un humain dans un pays riche consomme davantage et pollue davantage qu’un humain dans un pays en développement. Mais une natalité trop basse peut avoir des conséquences très sérieuses sur le bien-être d’une population.

    • Moins de bébés probablement parce qu’il y a moins de couples, il y a une multitude de hobbies en 2017 autres que de former un couple

    • Pas facile de faire des enfants lorsqu’un des traits principales de la génération X (35 ans et moins) est la peur de l’engagement…

    • @M_Tremblay

      Trop d’humain, oui.

      Mais pas assez de Québecois.

    • M_Tremblay: ‘Contribuber à la continuation de la nation québecoise? Ah quelle niaiserie! Vous savez, même l’empire romain est tombé alors a quoi bon! Adil et ses chums vont s’en occuper du Québec, yen a pas de problème. Avez-vous vu mon nouveau écran géant?’

    • @M_Tremblay
      “Nous ne sommes pas en dangez d’extinction.”
      Si un méga-krash boursier arrivait et que les chaines d’approvisionnement se détérioraient gravement, dans 6 semaines on commence à s’entre-tuer avec des couteaux de cuisine.

      La nov-langue, ça serait “plus-bien” en effet.

    • Avez-vous chercher un service de garde qui ouvre à des heures qui ont du bon sens pour DEUX parents qui travaillent à temps plein? Bonne chance… J’aurais un 3ème enfant dans l’heure qui suit, mais à la pensée de devoir chercher un CPE (maudites listes d’attente…) ou un service de garde qui veuille bien fermer à 18h, non merci. Et je ne parle même pas du jonglage avec les patrons lorsque junior est malade, les coûts des activités, camps de jours, frais scolaires. Me taper un 3ème classe dojo avec les récriminations/demandes multiples du prof, etc… Non merci, non merci,non merci. Les nuits blanches, les couches à changer , les crises dans le supermarché: aucun problème. Mais tout ce qui vient par la suite: pu capab’… La pression sur les parents est tellement grande pour notre génération, que ce soit financière ou psychologique, que je ne suis absolument pas étonnée de lire un constat pareil.

    • @miket
      20 pct de 1.4, c’est rien. Lâchez-nous avec le baby-boom. On ne parle que de laïcité, d’égalité etc. La famille, pourtant ce qu’il y a de plus important dans une société en santé, qui en parle? On a tout mêlé et on parle de la famille de façon arriérée avec des anachronismes “comme dans le bon vieux temps”!

    • J’ai 35 ans, mon deuxième garçon devrait arriver à la mi-juin. Ce que je remarque autour de moi, c’est que les gens attendent trop le moment parfait (le bon chum/blonde, la bonne maison, après la promotion que je vise, après avoir remboursé mes cartes de crédit, etc.). Souvent, quand le dit moment parfait arrive, les gens ont vieilli et dès que la trentaine avance, la fécondité diminue… Faque c’est long avant que ça marche.

      Aussi, regardez le prix des maisons dans la grande région de Montréal (en lien avec le salaire moyen), il FAUT deux salaires pour payer les coquettes maisons de banlieue se vendant près de 300K$. Ça a un impact.

      @cedricmic : Tu sais qu’en écrivant sur un blogue tu laisses une vilaine empreinte carbone ? J’espère aussi que tu digères bien et que tu n’as pas de gaz !

    • Les obligations de procréation de l’Église Catholique étant moins présentes, la natalité doit en être un peu affectée………

    • Je n’ai aucune intention d’avoir des enfants parce que c’est un choix environnementalement irresponsable. La surpopulation est à l’origine de tous les maux de la planète (la surconsommation, la guerre, etc.) et je refuse d’y contribuer.

    • @arthon :Précision : la génération x désigne les personnes nées à la fin des années 70 et au début des années 80. Ils ont aujourd’hui entre 30 et 40 ans.

    • @korut : Je crois que vous vous êtes trompé d’époque. Les années 50 sont terminées.

    • @savoyarde : Regardez du côté des garderie en milieu familial, plusieurs fonctionnent sur l’horaire 9 à 6. Pour les CPE, techniquement il devrait être ouvert de 7h à 18h.

      Les garderie en MF doivent ouvrir leurs portes durant une période de 10 heures, pour les CPE c’est 11 heures.

    • C’est bien beau les CPE, le congé parental mais une fois que les enfants vieillissent il y a beaucoup de coûts associés… Il y a la réalité de la gestion d’horaire aussi. Les coûts de tout augmentent mais les salaires sont stagnants, ça aussi ça fait parti de la réalité. Acheter une maison assez grande pour avoir plus de 2 enfants coutent une forture. Louer un logement qui accomode plus de 2 enfants est souvent très difficile et très dispendieux aussi. La nourriture, les études, les vacances. Le 0-5 ans c’est bien beau mais reste le 6-25 ans après ça. Pour notre région, l’Outaouais, il y a aussi l’accès aux services. Des médecins de famille impossible à trouver, ça aussi ça fait parti de la réalité.

    • @pourvoyeur

      D’ou sort votre 1.4 ?
      Moi je parle de passer d’une moyenne de de pres de 75k a près de 87k bébé par année.
      Il est faux de dire que les mesures gouvernementales n’ont pas eu d’effet, qu’il est faux de parler de baisse.
      C’est mon point principal.

      Pour le 1.4 qui je présume est le nombre de natalité à MTL, est justement mon 2e point.
      Ce chiffre ne veut pas dire grand chose et c’est sur que dans une population vieillissante il sera bas.

      Maintenant votre point c’est quoi ?
      Qu’il faut parler de la famille dans une société en santé ?

      Bien sur, faisons s’en un sujet de blogue et on en discute mon cher. C’est juste que ce n’est pas le sujet principal en ce moment.

    • Je n’ai qu’un seul enfant, et ce par choix. D’abord, une complication physique inattendue est survenue à la fin de ma grossesse, et ne m’a pas vraiment donné envie de renouveler l’expérience. Ensuite, une longue dépression post-partum a suivi cette naissance et a failli mettre mon couple en péril. Sans compter d’autres problèmes personnels. Finalement, on s’en est sortis, mais cette expérience a tellement été difficile qu’on a mis une croix sur une autre grossesse. La semaine dernière, j’ai rêvé que j’étais enceinte et je me suis réveillée en sueur, c’est tout dire comme je ne veux rien savoir d’une autre grossesse!

      On a pensé adopter, mais les délais sont trop longs (des années) et c’est trop cher. On a tenté de devenir famille d’accueil, mais on a été refusés au milieu du processus d’évaluation.

      Cela dit, avoir un seul enfant (qu’on aime et adore!) nous permet de faire beaucoup de choses (voyages, séjours à l’étranger, écoles privées, sports, etc.). Et puis, on a acheté un chien et adopté des chats. Finalement, ça nous convient parfaitement! Notre famille est complète :)

    • @molsonex1903 : C’est vrai que les gens attendent souvent le moment “parfait”. Nous, on avait un simple condo à Montréal, pas de chambre d’enfant, le bébé a dormi pendant 1 an avec nous (dans la chambre), j’avais une voiture coupé sport qui n’était vraiment pas pratique pour installer le bébé, on n’avait pas de cour, etc. Je trouve que tout cela est secondaire au début, il y a toujours moyen de changer de maison ou de voiture un peu plus tard.

      Après, les gens arrivent à 35, 37 ou même 40 ans et ça chiale qu’ils n’arrivent pas à avoir de bébé…non mais!

    • @korut_zelva

      Votre commentaire est stupide. Moi je dirais plutôt le contraire. Trop de québécois et pas assez d’humain humain.

    • @Zombie69
      C’est une blague ?

      Disons que ce n’est pas une blague.
      Vous êtes au courant que votre seule présence contribue à la cause de tout les maux de la terre selon vous ?

      J’espère que vous n’avez pas de voiture et que vous êtes végétalien et portez toujours les mêmes vêtements sans trop les laver , sinon ce n’est pas très logique votre affaire.

      Se pourrait t’il que vous ne voulez pas d’enfant, parce que vous n’en voulez pas c’est tout ?

    • @molsonex1903, il me semble que les personnes nées au début des années 70 sont également gen X. En tous les cas, je me suis toujours considérée comme une Gen X et non comme une baby-boomer!

    • @molsonex1903

      Ya des choses dans la vie qui demeure importante même si on décide de pas s’en soucier. La vie est faite comme ca. Un Québec avec les Adil charkaoui en supériorité numérique sera différent que celui d’aujourd’hui et d’hier. Il risque même d’etre moins bon.

      Les Erdogan de ce monde sont patient, il sait que les idiots utiles et les paresseux vont céder les clés de la maison à ces descendants.

    • Est-ce que c’est l’envie de devenir parent ou l’envie de d’avoir de nombreux enfants? Comparons les femmes de 50 ans et plus (en 2017) aux femmes de 50 ans et plus des années 1985? Combien avaient au moins 1 enfant? Combien en avait aucun? Le taux de fécondité était plus haut parce que celles qui en avaient en faisaient plusieurs ou parce qu’une grande majorité de femmes en avaient au moins 1?

      Pour ma part, j’ai toujours voulu des enfants. Ce n’est pas rationnel, c’est une forte envie de connaître la maternité. J’adorais garder des enfants à l’adolescence. Et dans ma tête, j’allais les avoir dans la vingtaine. Je pense que si j’avais été encore célibataire à 30 ans, je me serais arrangée pour avoir un enfant seule. Il y en a qui veulent voyager et expérimenter avant d’avoir des enfants. Moi c’était le contraire – avoir des enfants en premier / je voyagerai plus tard. J’ai des amies qui n’ont jamais eu cette envie là de materner qqn, et qui encore aujourd’hui, dans la trentaine, ne l’ont toujours pas. Ce n’est pas plus rationnel, c’est comme viscéral. Et après ça, pour le nombre qu’on veut, ça change avec le temps! Ce que j’ai observé, pour ma part, ce sont des femmes de 35 ans et + qui stressent bcp à leur première grossesse à cause des risques de trisomie qui sont automatiquement plus élevés; et qui donc, conscientes que les risques continuent d’augmenter avec l’âge, hésitent à en avoir plusieurs car un moment donné, peu importe le résultat du prénatest, l’amniocentèse est prescrite et c’est très stressant comme processus. Il y en a aussi qui ont bien du mal à tomber enceinte.

    • @molsonex1903

      Félicitations pour votre second (ainsi qu’à la sonde)! Vous allez voir qu’un enfant c’est bien, mais 2, c’est tellement mieux!

      A 300 000 $, dans la RMR de Montréal, on parle d’une unifamiliale qui coute moins cher que l’uni médiane. Ca prend de l’imagination pour trouver cela coquet…Mais je vous félicite pour votre optimisme débridé.

      Maintenant, on va se dire les vraies choses.

      300K, pour une maison familiale, c’est des pinottes. Ca ne requiert qu’une job qui paie bien. SVP, ajustez votre discours.

    • 95% des hommes que je connais qui on pris des congés parental
      C’étais pour allé a la pêche ou a la chasse.
      Pis quand il recommence a travaillé ils nous rient en pleine face.
      Programme completement inutile.
      Ceux qui chiallent contre les garderies…
      Si vous faitent des enfants pour les envoyés a la garderie
      Aussi bien pas en faire…

    • @korut_zelva – Il est clair que vous n’avez pas du tout compris le message de molsonex1903 (13h10). Dans les années 50 (et 40), il y avait plein d’enfants à adopter (dont moi-même). Les enfants disponibles pour l’adoption maintenant – il n’y en a pas tant que ça – sont, à ma souvenance, plus âgés et parfois pas mal hypothéqués par la vie. Donc l’adoption n’est pas une option pour bien des gens.

    • @korut_zelva

      Respirez par le nez. C’est à Montréal que se trouve la plus forte concentration d’immigrants et c’est encore à Montréal que le taux de natalité est le plus bas. Pour votre information, au Québec les immigrants ont à peu près le même nombre d’enfants que les non-immigrants.

    • @jolico

      Serait peut-etre bien de sortir du mode de l’avortement a tout crin alors, non? Pour ce qui est de mon cas, je suis en en processus d’adoption a l’international pour un deuxième. Ca va me couter 50 mille balle a peu près. I walk the talk. On m’entendra pas chialer du prix des maisons ou d’avoir sacrifier mes vacances. On fait des famille de bonnes taille avec un centième de notre richesse partout dans le monde.

      @montrealaise

      Des classes a 9 sur 10 allophones. Je vous laisse deviner ca va ressembler a quoi dans 30 ans. Nos curé de jadis croyait dans la magie divine mais au moins ils avaient compris que tout est une histoire de nombre.

    • La somme de ces initiatives aussi louables soient elles ne pouvait pas donner comme résultat une hausse du taux de naissance. J’ose malgré tout espérer que c’est pas un cheque qui va être le facteur décisionnel prépondérant dans une telle décision. On a tu le droit d’être un peut fleur bleue des fois ?
      J’ ajouterais sarcastiquement que c’est peut être malheureusement un incitatif pour les parents qui n’auraient jamais dû l’être mais bon…

      C’ est certain qu’en quelque part il faut être conscient de ce que ca implique financièrement et quotidiennement d’avoir des enfants mais de la a être calculateurs a ce point je ne crois pas. Je crois beaucoup plus a des facteurs hors de notre contrôle pragmatique comme l’amour ou la fierté de former une nouvelle entité ,le couple, qui pourrait se transformer en cellule familiale.

      J’ ajouterais aussi une vieille notion qui ne tiens plus la route au Québec depuis des décennies c’est celle de la fierté d’un peuple et de son identité a préserver et a multiplier mais je suis certain que ce sont des propos que plusieurs vont nier et tenter de rendre négligeable. Ceci explique aussi cela…

    • @concombre : À 300k je pensais plus à une unifamiliale de banlieue, j’aurais dû être plus clair. Pour ce qui est du revenu nécessaire, ben oui, si tu fais 100k par année tu n’auras pas de problème, mais j’ai visiblement pas étudié dans le bon domaine parce que même quand je serai près de la retraite, je n’aurai pas ce salaire.
      Merci pour vos félicitations ;)

    • Personnellement, je n’ai pas encore trouvé une raison rationnelle d’avoir des enfants.

      À l’ère d’internet, l’information circule vraiment mieux qu’avant et des sujets tabous comme les mauvais côtés de la gestation, de l’accouchement et tout ce qui vient après se discutent de plus en plus. Ça permet de savoir vraiment plus dans quoi on s’embarque et je suis persuadée qu’à l’époque, si certaines avaient eu accès à cette information, elles n’auraient pas voulu enfanter!

      Et puis il y a aussi la question environnementale et économique là-dedans.

    • Toutes les raisons sont bonnes pour faire ou ne pas faire d’enfant(s) car c’est un choix personnel. Là où je décroche, c’est quand les gens invoquent l’absence ou le manque d’aide gouvernementale pour justifier leur choix. Croyez-le ou non, il est possible d’avoir une famille avec des revenus modestes. Il faut simplement modérer ses transports. Je suis dans la cinquantaine, et ma génération a été élevée sans grosse maison, voiture et le reste, et nous n’étions pas plus malheureux que les familles d’aujourd’hui. Les aspirations personnelles ont changé, et pas nécessairement pour le mieux.

    • “La surpopulation est à l’origine de tous les maux de la planète
      (la surconsommation, la guerre, etc.) et je refuse d’y contribuer.”

      Naahhh! C’est pas la surpopulation le problème…

      Les problèmes viennent de la pauvreté,
      de l’inégalité dans le partage de la richesse et du fanatisme idéologique*!!

      * politique, économique, sectaire et, bien sur, religieux!

    • Plus les femmes sont éduquées et moins d’enfants elles ont: C’est aussi simple que ça. De plus, parce que les mesures pro-bébés n’ont pas donné d’augmentation ne veut pas dire qu’elles n’ont eu aucun effet: Sans elles peut-être que la baisse serait encore plus grande. Partout sur la planète la natalité baisse et les gens sont de moins en moins fertiles: Je me demande s’il n’y a pas aussi une pression naturelle indétectée qui fait pression à la baisse sur la natalité.

    • “95% des hommes que je connais qui on pris des congés parental
      C’étais pour allé a la pêche ou a la chasse.”

      Vos choix de *connaissances* sont plutôt déplorables… Vous trouvez pas??

    • “Serait peut-etre bien de sortir du mode de l’avortement a tout crin alors, non?”

      Un questionnement qui ne concerne que la femme qui choisit
      de porter une grossesse à terme et d’avoir un enfant ou pas!

      L’argument démographique/sauvetage de la race
      pour s’opposer à l’avortement est particulièrement minable!

      Il évacue complètement toute la dimension humaine au fait de donner la vie
      et mettre au monde un être humain désiré et voulu par sa mère;
      il réduit la femme à un vulgaire rôle de machine à enfanter
      et les bébés naissants à des numéros dont le but de l’existence
      est d’augmenter le nombre de la population…

    • (ajout à 11h33)

      Le gaspillage et la consommation à outrance sont aussi des facteurs…

    • @mouettefluo
      Avoir un enfant n’a rien de rationnel. Si vous attendez d’en avoir une, vous n’en aurez pas.
      Si vous ne voulez pas d’enfant, c’est votre choix le plus strict.

      @noirod
      Le sujet du jour le laisse sous-entendre, mais c’est faux, il y a bel et bien eu augmentation de naissance depuis les multiples mises en place du gouvernement:

      http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/naissance-fecondite/401.htm

      Augmentation de 15-20% dans les derniers 10 ans, vs les 10 années antérieures.

    • @Yack
      Vous le voyez à l’envers. La surpopulation amplifie les maux que vous nommez. Mais sans elle, quel est le besoin d’aller exploiter les autres pays qui fonctionnaient très bien sans nous.

    • @ gl …

      Êtes-vous en train de me dire que l’exploitation/colonisation des pays non-industrialisés a été une réaction à la surpopulation … qui n’existe que dans certains pays que les puissances industrielles ont … colonisés pour exploiter leurs ressources?
      Sérieux??

    • @Yack
      Si vous connaissez bien votre histoire … oui !!
      Ce qui vous trompe, c’est votre “qui n’existe que dans certains pays”. Il n’y a pas grand chose “qui n’existe que dans certains pays”.

    • @ Le taux est de moins de 15,3 depuis 2011. Comme vous le voyez, s’il y a eu une augmentation temporaire, ça redescend depuis lors…Bref, s’il y a eu légère augmentation, elle n’a pas duré dans le temps.

    • @ Mike t: Le taux est de moins de 15,3 depuis 2011. Comme vous le voyez, s’il y a eu une augmentation temporaire, ça redescend depuis lors…Bref, s’il y a eu légère augmentation, elle n’a pas duré dans le temps.

    • @ korut_zelva qui s’inquiète “Des classes a 9 sur 10 allophones.”

      1. Les 9 élèves allophones sur 10 ne proviennent pas de familles de 5 enfants et c’est là le propre de mon commentaire précédent à savoir que les femmes immigrantes ont un taux de fécondité semblable au nôtre.

      2. Faites-en des enfants si vous voulez sauver la Patrie.

      3. Les Canadiens français, cessez de fuir Montréal et vous y serez nombreux dans les classes. Ceux que je connais qui l’ont fait ont fui les turbans, les hijabs et les ti-nouères mais ils camouflent le tout en prétextant la grande cour, l’air pur et bla bla bla.

      4. J’ai travaillé dans des classes où les allophones sont nombreux. Praise the Lord! travailler avec des enfants pour qui l’école est importante et dont les parents respectent le personnel scolaire. On ne veut plus jamais rien connaître en bas de ce niveau.

    • @miket

      Je me voyage à vélo (je suis dans la quarantaine et je n’ai jamais eu de permis de conduire), je mange de la viande (parce que l’humain n’est pas fait pour être végétarien) et je porte mes vêtements (pas les sous-vêtements, bien sûr) plusieurs fois avant de les laver. J’évite toute forme de surconsommation. Ça vous va?

    • @Louise Leduc

      Merci de votre réponse, mais je ne la comprends pas.
      “Le taux est de moins de 15,3 depuis 2011″.

      De quel taux on parle ?

      Selon le tableau suivant:
      http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/naissance-fecondite/401.htm

      Le taux de natalité au QC en 2011 est de 11,1 par 1000.
      et en 2016 est de 10.4
      La dernière fois qu’il a été au dessus de 15 c’est en 1980.

      De toute façon le taux de natalité par habitant est trompeur.
      Si pendant des années on a une vague d’immigration plus grande que la moyenne de famille déja constitué ca va tirer le taux de naissance par habitant à la baisse.
      Si l’espérance de vie monte à chaque année(comme c’est le cas), ca tire le taux de naissance à la baisse aussi.

      Non, il faut regarder le taux de naissance des femmes en âge de procréer uniquement et aussi le nombre total de naissance.

      je me répète:
      Il se peut qu’il y ait une petite tendance à la baisse en ce moment, mais les mesures du gouvernements ont bel et bien eu un effet:
      Moyenne de 75 000 naissances entre 1998 et 2005.
      Moyenne de 87 000 naissance entre 2008 et 2016.

      Les chiffres ne mentent pas.

    • @Zombie69
      “je mange de la viande (parce que l’humain n’est pas fait pour être végétarien)”.
      Ceci est votre opinion et pas un fait.
      Ceci est contredit par bon nombre de nutritionniste et spécialiste de la santé.

      Non, vous mangez de la viande parce que vous aimez cela c’est tout.
      Et tant pis pour l’environnement.

      Comme vous n’avez pas d’enfant parce que c’est votre choix, c’est tout.
      Laissez faire que c’est un choix écologiquement irresponsable .

      Manger de la viande est un choix écologiquement irresponsable et pourtant vous en mangez.

      CQFD.

    • Pourtant l’humain n’est pas végétarien. Un être végétarien ne peut consommer que des végétaux. Il est incapable de digérer et d’utiliser la viande. Si c’était notre cas, nous n’aurions pas pu évoluer avec succès en mangeant de la viande. Nous sommes omnivores, en fait. Nous pouvons manger de tout. Nous pouvons digérer et utiliser les nutriments contenus dans la viande, les végétaux, les poissons, les fruits de mer, les insectes. Pour l’humain, le fait de s’alimenter exclusivement d’un de ces groupes d’aliments est un choix et non un impératif biologique. Donc, les humains sont des omnivores dont certain choisissent d’être végétariens.

      Pour en revenir au sujet du blogue, la plupart des gens veulent des enfants, c’est un instinct de souhaiter se reproduire. Certains l’ont moins fort que d’autres. Le nombre d’enfants dépend d’une tonne de facteurs dont on a un bon échantillonage dans les réponses ci-haut. Personnellement je n’en ai pas pour des raisons qui ont changé au cours des années. Dans la vingtaine c’est parce que ça ne m’intéressait tout simplement pas. Plus tard si j’en avais eu l’opportunité j’en aurais probablement eu mais ça ne m’a jamais démangée au point de vouloir en faire un seule. Maintenant à mesure que la 40aine avance c’est de moins en moins probable. C’est correct. Ça ne m’a jamais beaucoup travaillée. J’ai la plus grande admiration pour ceux qui en ont.

    • @ molsonex1909
      Vous avez raison, je voulais parler de la génération Y (35 ans et moins). Wikipedia : La génération Y regroupe, en Occident, l’ensemble des personnes nées entre 1980 et 1999. Donc, les bébés “y” viennent d’atteindre l’âge adulte, mais pour la majorité, ils sont dans la fleur de l’âge pour avoir des enfants.

    • Ceux qui se croient responsables de protéger la planète en ne faisant d’enfant sont vraiment crampants…

      Voyons donc… Vous êtes fatalistes comme ça ne se peut pas!

      Et si, au contraire de vos prétentions, vous pouviez engendrer le prochain sauveur? Le prochain messie?

      Vous avez autant de chance ou de risque de mettre au monde un bon écologiste ou un mauvais consommateur…

      Vous vous croyez plus fort que la nature en vous retenant de procréer?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives