La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 13 février 2014 | Mise en ligne à 10h09 | Commenter Commentaires (30)

    La caféine chez les jeunes

    À l’intention des lecteurs de la Mère blogue, le collègue Mathieu Perreault m’a transmis une étude publiée dans la plus récente livraison de la revue Pediatrics portant sur la consommation de caféine –provenant de toutes les sources possibles – chez les enfants et les adolescents américains.

    La campagne contre les boissons gazeuses semble avoir porté ses fruits. Les enfants et les adolescents en boivent beaucoup moins. Or, l’absorption de caféine, elle, est restée la même.

    Pourquoi? En gros, parce qu’il y a eu transfert. Les jeunes ont peut-être réduit leur consommation de boissons gazeuses, mais ils boivent désormais davantage de café et de boissons énergétiques.

    À voir la popularité des chaînes de café auprès des jeunes d’ici, il ne serait pas étonnant que les tendances observées dans cette étude américaine soient semblables à ce qui se voit au Québec…

    Fait à noter, dans l’étude, on remarque une diminution spectaculaire de la consommation de boissons gazeuses chez les 2 à 5 ans, mais là aussi, en partie au profit du café et du thé.

    Je m’étonnais de voir des catégories «café » et « thé » pour de si jeunes enfants quand je suis tombée, dans le magazine Ricardo, sur cette capsule évoquant la popularité grandissante du «babyccino » en Australie et  à New York. Voilà que dans les cafés australiens et de Brooklyn, on vend désormais de petits cappucinos pour les enfants qui accompagnent leurs parents dans les cafés. Le babyccino, fait d’une mini-dose d’espresso et d’une épaisse mousse de lait, de gingembre et de cacao, est servi, lit-on, pour occuper les enfants qui s’ennuient dans les cafés.

    Rendant compte de cette tendance, Marie-Soleil Michon demande non sans pertinence : « Mais où est donc passé le bon vieux chocolat chaud? »


    • Babyccino? N’importe quoi. Il y a en masse de quoi régaler nos enfants dans un café (jus, chocolat chaud, biscuits et muffins)… de un… et de deux, pour moi, l’idée même d’aller passer une heure dans un café avec mes enfants ne me séduit pas particulièrement. Si ça arrive, c’est occasionnel et circonstantiel… Sinon, si je vais dans un café, c’est pour relaxer avec un bon livre ou papoter avec une copine… SANS les enfants. Et surtout pas avec des enfants high sur la caféine!!?!!

    • “Fait à noter, dans l’étude, on remarque une diminution spectaculaire de la consommation de boissons gazeuses chez les 2 à 5 ans, mais là aussi, en partie au profit du café et du thé.”

      2 à 5 ans?!?

      Qui donne du café et du thé à un enfant de 2 à 5 ans?!… Notre société est-elle rendue là? j’ai 28 ans, et quand j’avais 2 à 5 ans, je buvais de l’eau, du lait, et du jus. point.

    • @ weeza: Pourtant, en Europe il est courant pour des parents de passer quelques heures dans un café avec leurs enfants…

    • Le sucre qui énerve les jeunes est un mythe. Mais la caféine énerve tout le monde. Et ça fait durcir les artères. Est-ce bon pour un être humain en pleine croissance ?
      Une demi-dose pour un enfant qui pèse quatre fois moins qu’un adulte, ça devient une double-dose si le calcul est valable (ca dépend si la caféine est aussi bien absorbée chez l’enfant, le sait-on ?).
      Oups. ça dit une “mini”-dose. Quelle quantité ?

      Wikipedia dit qu’il n’y a pas de café et pas de caféine :
      http://en.wikipedia.org/wiki/Babycino
      D’autres articles disent que c’est du déca. C’est au moins ça.

      Mais ça reste une bonne façon de former ses futurs clients.

      En tout cas, dans les écoles, le café et le Redbull est interdit.

    • Attention, il semblerait que les Babyccino soit DÉCAFÉINÉ.
      Selon le brooklyn paper (source fiable? je ne sais pas… ) : http://www.brooklynpaper.com/stories/35/7/all_brooklynbabycinnos_2012_02_17_bk.html
      “Brooklyn’s obsessive coffee culture is rubbing off on the borough’s youngest cafe-goers, with tots ditching their bottles and juice boxes in favor of “babyccinos” — mini decaf cappuccinos or frothy cups of steamed milk and foam.”

      Donc un mini décaf ou seulement du lait.

      Un chocolat chaud contient 5 mg de caféine.
      Un décaféiné contient 3 mg de caféine. Un mini décaf? encore moins.
      Un cola? entre 36 et 46 mg.

      Source : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/addit/caf/index-fra.php

      Selon santé canada toujours, un enfant de 4 à 6 ans peut consommer sans danger jusqu’à 45 mg de caféine par jour. Donc un babycinno de temps en temps, pas trop stressant… En tout cas, s’il y a un problème avec ce phénomène, ce n’est certainement pas la consommation de caféine.

    • @djobert: J’ai 34 ans, mon conjoint (européen) donne parfois du café à notre fille de…5 ans. Pas de tasse pour être toute seule, mais elle a droit à quelques cuillerées, pas plus. À mon avis, c’est plus pire qu’un jus de fruits avec du sucres ajouté, des colorants et des saveurs artificielles. D’ailleurs, ma fille ne boit pratiquement jamais de jus: elle n’aime pas ça!

    • Bien que je ne comprenne pas l`évolution de notre société qui a ouvert la porte à toutes sortes de dopes pour les enfants, je ne nierai pas non plus sa présence dans ce que nous ne considérons pas des drogues comme les boissons gazeuses ou le chocolat entre autres.

      Je m`insurge beaucoup plus devant une telle montée de bouclier pendant que de l`autre main le Québec est champion de la distribution de ritalin pour abrutir ce que la consommation aura excité…

    • Le chocolat contient de la caféïne; par ailleurs, les jeunes d’aujourd’hui consomment de grandes quantités de chocolat, en particulier parce qu’il semble y avoir du chocolat associé à chaque occasion tout au long de l’année: anniversaires, Noël, Pâques, Saint-Valentin, Halloween, sorties au resto, etc.

      Une quantité modérée de caféïne ne semble pas avoir d’effet nocif sur les enfants; cela ne les énerve pas outre mesure. Un petit gâteau au moka de temps en temps n’est pas un “péché”. Le sucre en quantités massives, par contre… ça fait grimper les enfants dans les rideaux.

    • ps: Je buvais du décaf dès l’âge de 11 ans. Pourquoi? L’hiver j’avais FRETTE le matin et je voulais faire comme mes parents. J’ai commencé le café avec caféïne vers l’âge de 16 ans. J’ai complètement arrêté la caféïne pendant 3 ans au début de la vingtaine (pour me sevrer des “smart drinks” que je buvais en étudiant et avant chaque examen). Puis j’ai recommencé à consommer du thé et du café en quantités raisonnables. Tout est dans le dosage…

    • *”pas plus pire”, il me manquait un mot

    • @larousse-estdouce: sont fous ces européens… ;)

      Je persiste… je ne vois pas le but de payer pour exciter des enfants avec de la caféine et d’être pognée ensuite pour les gérer en public. Je suis plus du genre à me simplifier la vie de ce côté là.

    • Pas croyable. Certains commerces fidélisent leur clientèle de plus en plus jeune. Enfant, je buvais aussi de l’eau, du jus, du lait sans oublier le plaisir du chocolat chaud. Parfois un verre de boisson gazeuse.

      Je ne bois toujours pas de café, mais il y a plein de breuvages savoureux à boire dans ces commerces. De quoi contenter tous les goûts.

      Peut-être qu’un jour ils feront comme certaines chaînes de Fast Food et de donner de petits jouets à leurs très jeune clients.

    • Pour avoir séjourné en Australie, les babyccinos dont vous parlez ne sont que de petites tasses de lait moussé ou de crème fouettée, avec ou sans bonbon et autre sirop de chocolat. Ils sont offerts aux enfants gratuitement ou pour un dollar. Rien d’alarmant, j’avais trouvé ça plutôt mignon.

    • Le café (sans lait, sans sucre) est bon pour la santé. La caféine n’est pas dommageable si consommé en quantité raisonnable.
      Pour le reste, c’est la job des parents d’éduquer leurs enfants… dans la majorité des cas, ils font une job excécrable.

    • hahaha chocolat chaud…c’est pire que le café et le thé…c’est rempli de sucre ce déchet toxique, qui est le chocolat chaud…Wake up

    • Qaudn mon fils de 5 ans a lu qu’on avait remarqué une diminution spectaculaire de la consommation de boissons gazeuses chez les 2 à 5 ans, mais là aussi, en partie au profit du café et du thé, il a failli s’étouffer avec sa bière.

    • @djobert Ma fille de 5 ans est une grande amatrice de tisanes. J’ai donc une belle collection de “thé” à la maison, et c’est son petit plaisir de le prendre avec moi. Nous sommes même allées prendre le thé à l’anglaise au Queen Elisabeth. Par contre, je prend soins de choisir des versions sans théine ni caféine.

    • @pierrala
      Excellent. Une shot de whisky et un chaser de bière !!

    • Vous avez soif? Faut surtout pas boire d’eau! À moins qu’elle n’ait été vitaminé et aromatisé.

      Les sorciers de la mise en marché sont trop fort…

    • @pierrala

      En Écosse, c’est 5 ans l’âge minimum pour boire! (Mais 16 pour en acheter, quand même!)

    • Quand j’étais enfant, ma grand-mère diabétique vivait avec nous et c’était zéro sucre à la maison en dehors des biscuits Graham Petite Abeille, donc nul besoin de préciser qu’on ne consommait pas de boissons gazeuses et autres liquides de même acabit. Par contre ma tante nous faisait des Popsicles au café (au lait), mais seule ma soeur en mangeait. J’ai commencé à boire du café à 18 ans passés, je n’aimais pas vraiment ça jusqu’au jour où j’ai arrêté de mettre du sucre et que j’ai ‘découvert’ le goût du café (vers l’âge de 20 ans). Depuis, il m’est impossible de boire du café ’sucré’.

    • @larousse_estdouce : La dose de caféine que votre conjoint fait boire à votre fille est insignifiante, mais son geste fait comprendre à votre fille que le café est une sorte de privilège ou de récompense. Il lui fait aussi comprendre que prendre un café est un acte social. D’une certaine façon c’est une bonne préparation à sa vie d’adulte, le café est effectivement une drogue sociale au même titre que la cigarette ou l’alcool, mais je considère que c’est un défaut de notre société, pas une quelque chose à promouvoir auprès des enfants.

      @hdufort : Justifier le café en disant que le chocolat contient aussi de la caféine est malhonnête. Un chocolat chaud contient environ quinze fois moins de caféine qu’un café. Et à ma connaissance, peu d’enfants vont boire quinze chocolats chauds par jour.

      Pour ce qui est du sucre, la quantité ajoutée dans un chocolat chaud maison est entre 10 et 15 grammes. Avec les 12 grammes de sucre déjà présent dans les 250 ml de lait, cela fait donc entre 22 et 27 grammes de sucre. Ce n’est pas pour moi une dose “massive”.

      Évidemment, ce qui est vendu dans les commerces contient beaucoup plus de sucre, mais le problème dans ce cas n’est pas le chocolat chaud en tant que tel, mais notre nourriture industrielle de mauvaise qualité.

    • @lynypixie

      Vous l’avez dit.. vous donnez de la TISANE. C’est sans caféine, comme du jus de fruit. franchement je ne la comprend pas, donner du café à un enfant. J’aimerais avoir l’avis de pédiatres là dessus!

    • “La dose de caféine que votre conjoint fait boire à votre fille est insignifiante, mais son geste fait comprendre à votre fille que le café est une sorte de privilège ou de récompense”
      ———–

      Et il faut bannir les privilèges et récompenses? C’est écrit où ça dans le guide du parent parfait? ;-)
      Mon Dieu, il ne faut surtout pas offrir quelques plaisirs à nos enfants, quelle idée!

    • La récompense pourrait être un verre de jus de pomme 100% nature…

    • En fait, ce ne devrait même pas etre une récompense. Il y a pleins de jus dans le commerce qui ne contiennent rien d’autre que… du jus.

      Je bois du café et considère que ce n’est pas une super habitude. Alors ce n’est certainement pas moi qui vais accélérer leur addiction a la chose. ca viendra quand ca viendra.

    • @89170,
      Je sais qu’on est juste dans un blogue et qu’on n’est pas obligés d’être aussi poli et raisonnable qu’en personne. Mais de là à crier à la malhonnêteté… c’est assez ordinaire.

      On parle de caféïne ici. Des sources de caféïne. Si quelqu’un mentionne le thé, on peut très bien lui taper dessus en sortant les statistiques sur le thé blanc versus le thé noir, etc.

      Et OUI, les produits commerciaux au chocolat contiennent beaucoup, beaucoup de sucre. La plupart des familles consomment des produits commerciaux.

    • @larousse_estdouce : Non, il ne faut pas bannir les récompenses, ce que je dis est qu’associer artificiellement le café à une récompense n’est peut-être pas des plus approprié.

      Le café est un peu comme l’alcool ou la cigarette, ce n’est généralement pas quelque chose de plaisant tant qu’on n’en a pas pris l’habitude. Le café est une récompense directe pour votre conjoint par la caféine qu’il procure, mais pour votre fille ce n’est pas le café la récompense, c’est l’interaction qu’elle a avec votre conjoint. Si elle veut sa récompense (l’interaction avec votre conjoint), elle doit boire du café. C’est ça que je me permets de critiquer.

      Évidemment, je suis conscient que le café est une drogue sociale. Donc si elle prend l’habitude du café et des rituels qui y sont associés, cela va probablement aider à sa socialisation quand elle sera adulte. Aussi, la caféine, prise à petite dose, n’a à peu près pas d’effets néfastes significatifs. Donc considérez que ma critique est modérée.

      @hdufort : Je ne “crie” pas à la malhonnêteté, je ne fais que souligner que vous l’êtes. Si cela vous déplaît, la solution serait peut-être de ne plus l’être?

      Pour ce qui est des produits commerciaux, toute la nourriture industrielle contient des tonnes (au sens figuré) de sucre, de gras et de sel, principalement pour cacher sa piètre qualité. Cibler le chocolat en particulier est, encore une fois, malhonnête (oui, je sais, vous n’aimez pas entendre cette vérité), surtout que le sujet ici était le chocolat chaud en général, pas forcément celui du McDo (relisez le dernier paragraphe de mon commentaire précédent).

      En logique, votre argumentation tombe dans la catégorie des sophismes du type “homme de paille”, ce qui est évidemment malhonnête (héhé, je m’amuse).

      Et en passant, je suis très poli et très raisonnable. Ma pensée quand je vois des propos tels que les vôtres est généralement un peu plus… brutale.

    • @hdufort

      Comme l’a mentionné gl000001, le sucre qui énerve les enfants est un mythe. Les études sur le sujet ont démontrée que le sucre n’excite pas même qu’au contraire, il a plutôt tendance à induire de la somnolence. Si on a l’impression qu’une “quantités massives ça fait grimper les enfants dans les rideaux”, c’est que la plupart des évènements durant lesquels les enfants en consomment beaucoup sont également ceux où ils sont déjà hyper excités (Noël, Halloween, anniversaires, etc).

    • “Si elle veut sa récompense (l’interaction avec votre conjoint), elle doit boire du café. C’est ça que je me permets de critiquer.”

      C’est là que vous vous trompez. Mon conjoint passe énormément de temps avec notre fille: jeux, sorties, discussions, cuisine, etc. Elle n’a pas besoin de boire du café pour interagir avec lui.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité