La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 28 mars 2013 | Mise en ligne à 14h31 | Commenter Commentaires (41)

    “Ma maman est partie faire les courses”: un fait divers qui fait réfléchir

    9h du matin, dans un stationnement. Une voiture attire les curieux. Pour cause: à l’intérieur, un bébé. Et cette note. “Ma maman est partie faire les courses, appelez-la au besoin”.

    Le fait divers se passe en Nouvelle-Zélande. L’incident n’a pas été rapporté à la police. Il n’y aura donc pas d’enquête.

    N’empêche que tout cela fait bien réfléchir. Qu’est-ce qui a bien pu motiver ainsi une mère à laisser son poupon tout seul dans un stationnement pour aller faire des courses? De l’inconscience? Un vrai besoin de souffler? Une urgence? Toutes les spéculations sont possibles.

    Mais avant de condamner, réfléchissons un instant. Si vous avez de jeunes enfants, vous savez comme moi qu’ils sont parfois durs à endormir. Et quand ils dorment enfin, il est souvent crève-coeur de les réveiller. Je l’avoue: Il m’arrive aussi régulièrement de laisser ma petite dernière endormie en voiture avec ses grandes soeurs, de 8 et 10 ans. Pour une course express, payer un parcomètre au bout de la rue, ou que sais-je encore. Suis-je pour autant criminelle? Si les grandes soeurs n’étaient pas là, oserais-je? Je ne sais pas. Mais probablement que le besoin se ferait sentir un jour ou l’autre. De là à partir carrément magasiner en laissant une note, il y a un pas. C’est vrai. Mais je peux penser à toutes sortes de situations où je me suis posé la question: je réveille mon bébé ou je fais ça vite vite toute seule? Un exemple entre 1000: déplacer la voiture (vous savez, quand elle est malencontreusement garée du côté interdit, dans une zone d’une heure, etc.) quand bébé fait la sieste. Avec ou sans bébé?

    Et puis d’un autre côté, est-ce qu’on s’énerve ici pour rien? Au Danemark, il est courant de laisser les bébés dormir dans leurs poussettes à l’entrée des cafés, une pratique inimaginable ici. Quand on se compare…

    Vous pensez quoi de tout cela, vous? Et ne me dites pas que vous n’y avez jamais pensé…

    Tags:


    • Après avoir vu Le Seigneur des Anneaux, je croyais qu’ils allaient tous à cheval en Nouvelle-Zélande !!!

    • J’avoue l’avoir déjà fait, mais uniquement pour des courses ultra-rapides et seulement si le commerce était situé en face d’où la voiture était garée. Par exemple, un dépanneur (où on peut voir le véhicule de l’intérieur et qu’on achète juste une pinte de lait sans faire la file d’attente) ou une station d’essence où on doit payer à l’intérieur. Ou bien quand je trouvais une boîte à lettre, je descendais rapidement pour poster le courrier et remontais aussitôt.

      Le problème avec le cas dont vous parlez, c’est que la mère avait visiblement l’intention de partir plus que 2 minutes autrement elle n’aurait pas pris la peine d’écrire un mot.

      J’ai déjà lu sur un forum il y a quelques années une mère qui racontait avoir un besoin urgent d’un produit à la pharmacie et qu’elle avait laissé son poupon endormi seul dans son lit, à la maison. Mais la pharmacie était située de l’autre côté de la rue…Est-ce inconscient? C’est dur à dire. Quand j’avais le bébé, je vivais dans un immeuble à co-propriété et j’allais porter mes vidanges dans le garage pendant qu’il dormait, pour cela il fallait que je prenne l’ascenseur …Physiquement, j’étais chez moi mais dans les faits, j’étais quand même loin.

      Quand on est épuisée par les pleurs du bébé et le manque de sommeil, parfois oui on prend des décisions qui peuvent être discutables.

    • J’avoue que de voir la photo des carrosses de bébés “parkés” à l’extérieur, c’est assez spécial! Mais au Danemark le taux de criminalité est quasi inexistant!

    • Selon l’article 380 du code de la route au Québec, c’est effectivement interdit de laisser un enfant de moins de sept ans seul dans un véhicule. Je comprends que ce n’est pas évident, mais l’enfant pourra reprendre son sommeil plus tard.

      Voir un article de La Presse de l’an dernier: http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201208/27/01-4568694-enfants-laisses-seuls-en-auto-82-constats-dinfraction-depuis-2009.php

    • Cas rarissime: une pauvre femme a laissé ses enfants et un petit ami de la famille endormis dans une tente, sur un camping à St-Profond des Creux, où il y avait moins d’une chance sur un milliard qu’il se passe quelque chose. Elle était à 45 secondes à pieds du dépanneur. Le feu a pris dans la tente, un seul survivant terriblement mutilé. Une tente, ça brûle vite sur un temps rare….

      Autre cas rarissime: un père est rentré 20 secondes dans une station-service pour payer son essence. Un voleur de voiture est parti avec le véhicule sans remarquer qu’un bébé dormait en arrière.

      Si j’ai “commis” des imprudences en me disant que c’était juste 30 secondes? Oui et rarement. Mais je vous assure que ce ne serait pas la Loi qui m’aurait fait amèrement regretter si une tragédie était survenue. La vie est bien différente aujourd’hui. Je ne prendrais jamais la chance de perdre l’un de mes petits en me disant que les chances sont minces. Parce que les gens qui ont été victimes de ces cas rarissimes ont pensé ça aussi. Et je ne voudrais pas être l’un de ces cas.

      Je ne suis pas parano, mais je ne me le pardonnerais jamais si quelque chose arrivait. Que le p’tit soit maussade d’avoir été tiré de son bienheureux sommeil, je serais contente qu’il soit encore là en bonne santé pour m’égratigner les nerfs plutôt que je sois en train de pleurer toutes les larmes de mon corps en m’en voulant pour le reste de mes jours.

      Un enfant, c’est trop précieux.

    • Oh là là! S’il fallait que j’écrive tout ce que j’ai fait avec mon enfant, je serais sûrement lynchée!!! Sans blague, c’est sûrement mon côté bohème, mais ça ne me choque tellement pas. Je trouve qu’au contraire la mère a démontré qu’elle n’avait rien à cacher en laissant son numéro; personnellement, j’ai beaucoup plus de scrupules à réveiller un bébé qui dort bien qu’à le laisser dans la voiture, quelques instants, on s’entend…

      Vous dire combien je suis indigne, quand mon mari, qui termine à minuit m’a appelé l’autre fois pour aller le chercher parce que l’auto ne partait pas, et bien la marâtre que je suis n’a eu aucun doute: je suis montée sur ma monture et je suis allée à son secours. Sept minutes plus tard, j’étais revenue, et mes enfants étaient toujours vivants. Bien endormis, mais bien vivants. Si ça paraît complètement démentiel pour certains, sachez que j’en connais qui prennent beaucoup plus de temps que ça pour aller dans la douche.

      Sur ce, j’y vais, mes trois enfants poireautent dans le char! ;)

    • J’ai déjà laissé mon enfant devant la télé pour aller prendre un bain. Lynchez-moi.

    • Pour ma part, je trouve ça inadmissible de laisser des enfants seuls dans une voiture. L’été ils peuvent suffoquer et l’hiver, ils peuvent geler. Laisser les enfants seuls pour aller faire une commission? Tout autant inadmissible. Il y a, dans le pire des cas, des voisins qui peuvent s’en occuper pendant quelques minutes si on ne veut pas les amener avec nous. J’ai toujours traîné les miens partout. Ils ont 2 ans de différence. Qu’ils dorment ou non, ils sortaient de l’auto et embarquaient dans le carrosse, le panier ou autre. Sinon, ils étaient avec leur père.

      Je les ai fait garder jusqu’à 5 et 3 ans. Un jour, par hasard, je téléphone à la garderie car le plus jeune avait l’air chigneux un matin lorsque je suis allée les porter, je voulais savoir comment il se comportait. Elle gardait son maximum d’enfants selon le ratio autorisé (il me semble que c’est 6 mais je ne me rappelle plus trop…), et les miens étaient les plus âgés. Son plus jeune (7 ans) répond au téléphone. Je lui demande de parler à sa mère, il me répond qu’elle est partie chercher son plus vieux à l’école. Je lui demande de parler à celle qui la remplace, il n’y a aucun adulte sur place. Elle avait jugé raisonnable de laisser un enfant de 7 ans surveiller – admettons – 6 enfants qui dormaient, dont 4 étaient capables de se lever et de marcher partout. Elle a été absente 30 minutes de son domicile… Son gars aurait pu mettre le feu, décider de lever les jeunes, les échapper en les sortant des parcs, il aurait pu arriver n’importe quoi pendant ces 30 minutes! J’ai retiré mes enfants de cette gardienne le lendemain. Je ne pouvais admettre qu’elle ait commis cette imprudence. Bien sûr il n’est rien arrivé, mais s’il avait fallu…

    • Se culpabiliser ne sert strictement à rien et est une perte de temps…de plus ,si vous donnez ce pouvoir à autrui de vous culpabiliser ,vous êtes candidat(e) à la dépression nerveuse…arrêtez de surprotéger les enfants, ils sont bien plus résillients que vous le croyez…

    • J’ai déja laissé un de mes mousses seul a la maison et malgré un plan de match impeccable, je l’ai toujours regretté. Heureusement, rien de sérieux malgré les pleurs mais les enfants ont un 6e sens qui est difficile a expliquer.

      Julie Provencher

    • @hdufort
      Oui. On devrait vous lyncher parce qu’un bain prend beaucoup trop d’eau. Une douche en gaspille moins. ;-)

    • Je laisse souvent un ou des enfants/bébés dans l’auto, pour payer de l’essence dans le dépanneur par exemple. Je verrouille les portes et garde un oeil sur eux. Je me suis quand même fait dire que mon auto pouvait prendre en feu et l’intérieur se remplir de fumée en 10 secondes! Je me dis que j’ai plus de chance de faire face à un hold-up dans le dépanneur qu’un feu dans mon auto bien entretenue… M’enfin, je garde un oeil sur les enfants autant que je peux. J’ai déjà laissé mon bébé dormir dans l’auto pendant que j’achetais le journal au dépanneur.

      Mais dans un épicerie ou un centre d’achat? Si tu sortais faire des courses, amène l’enfant avec toi, il se rendormira dans le panier!

    • Ouais… C’est sûr que moi, je pense en femme en couple avec enfants. C’est plus facile de les laisser avec papa dans ce cas… Mais il faut croire que mon commentaire a semé le doute dans mon esprit car j’ai cogité là-dessus dans mes rêves cette nuit… Il est vrai qu’en ayant déjà perdu un, j’ai eu une très grande tendance (qui n’est toujours pas guérie même si mes gars sont maintenant de jeunes adultes) à beaucoup, beaucoup, beaucoup les couver. J’ai survécu au décès du premier, mais je ne survivrais pas si je devais en perdre un autre…

      Admettons que pour payer l’essence ou des choses vraiment très super courtes, avec un oeil dessus, ça peut être ok. Mais je ne démords pas par contre que pour un long moment, c’est vraiment trop risqué et il est préférable de les avoir avec nous. On entend parler à chaque année d’événements épouvantables qui arrivent parce que des parents ont laissé des enfants dans les voitures et ça se termine plus souvent qu’à son tour par un drame pour l’enfant. Par exemple, l’an dernier ou peut-être l’autre d’avant (le temps passe tellement vite que ça se pourrait), une mère a laissé son bambin dans la voiture pendant qu’elle allait brosser. C’était pendant la journée en plus! L’enfant était déshydraté, a fait une grave insolation et quelques moments de plus et il en mourait… Tabarouette, ça ne se fait pas! Si t’as les moyens d’aller te saouler, paie une gardienne pour le petit, c’est le minimum… Bon c’est sûr que là, on parle de négligence mais quand même, dans ma tête, que ce soit par négligence ou non, je ne comprends pas le concept, j’ai beaucoup de difficultés à l’intégrer. Mais comme je disais en haut, je suis vraiment très protectrice, peut-être beaucoup trop, mais la vie m’a appris à grands coups de pieds dans la face qu’on ne tenait vraiment à rien, que le fil de nos vies était très mince et qu’il se brisait en un claquement de doigts. Ça arrive tellement vite, un accident…

    • Si ça avait été un homme qui avait fait une telle niaiserie il en aurait bavé un coup. Billet d’infraction, ostrasisme, rejet, jugements. Mais c’est une “pauvre femme”, bien à plaindre, probablement “fatiguée”, à “bout-de-souffle” parce qu’elle est surchargée. Tant que les femmes se victimiseront il n’y aura pas d’égalité possible.

    • Mes frères et moi avons dormi l’après-midi dans la poussette l’hiver pas à -30 mais des belles journées on dormaient bien :) Pas aucun trauma d’enfance c’est sûr qu’aujourd’hui avec toutes les histoires d’horreur qu’on entend il faut se montrer prudent. On est humaine aussi :)

    • Je me souviens lorsqu’un de mes enfants avait été diagnostiqué avec une pneumonie. Je venais de passer plusieurs heures à la clinique et je devais passer à la pharmacie pour le médicament. Il s’était endormi arrivé à la pharmacie.

      Cette pharmacie à un accès à l’auto, mais seulement pour les prescriptions existantes dans leurs systèmes, alors elle me demande d’entrer à l’intérieur.

      J’ai stationné l’auto et en pleurs car j’étais totalement épuisé, j’appelle mon mari pour qu’il parte du travail plus tôt et vienne prendre la prescription et entre dans la pharmacie.

      C’est toujours long l’attente à la pharmacie et étant très malade, je ne voulais pas le laisser seul.

      Je ne le regrette pas par contre et ne pense pas que c’est de la sur protection. Aujourd’hui ils sont assez vieux pour comprendre de ne pas débarrer la porte quand je suis dans le dépanneur.

    • Je n`ai pu qu`esquisser un sourire à la lecture de certains commentaires pleins de bon sens. Ca m`a fait penser à un jour ou je me promenais en Beauce dans le stationnement d`un centre commercial et que j`ai capoté parce qu`un paquet de voitures avaient les fenêtres baissées. Mon ami de la Beauce m`a vite fait comprendre que c`était un reflexe de tit gars de la ville.

      On vit parfois à l`autre extreme et nos enfants sont asceptisés et cloîtrés afin de ne pas s`égratigner le genou… Je crois qu`il y a des situations ,des occasions ou des contextes ou ces réflexes peuvent et doivent prendre le bord et ce, sans devoir se culpabiliser sur les possibles conséquences…

    • Je crois qu’il faut réapprendre à se servir de notre gros bon sens…

      Je ne crois pas que de laisser un bébé dans une auto le temps de payer l’essence soit dramatique alors que de le laisser dans l’auto toute l’après-midi est, à mon sens, ridicule. Voulez-vous ben me dire pourquoi vous avez pris la peine de l’habiller de le mettre dans le siège auto pour le laisser dans le char?!? Fine, là il dors, mais il peut aussi bien se rendormir dans la poussette. Me semble qu’un bébé c’est pas un chien, et déjà là pourquoi amener son chien et le laisser dans le char? Tant qu’à pourquoi ne pas l’avoir laissé dans son lit à la maison? Il n’y a pas plus ou moins de surveillance. On crois que les gens nous aideront en cas de problème, mais avant que quelqu’un passe spécifiquement devant votre voiture et remarque qu’un enfant est à l’intérieur, ça peut être long. (vous regardez dans les voitures des autres vous?)

      En plus, laisser un bébé dormir dans un siège d’auto n’est pas du tout recommandé, Mme Galipeau en a même parlé le 4 février 2009… et en plus s’il faut qu’il soit sans surveillance.

      Un bébé c’est pas une poupée, quand ça ne fait plus notre affaire on la laisse dans le bac à jouets… et là on voudrait magasiner tranquille et hop on laisse le bébé dans le char?!?!

      Mais comme je disais au début, si vous allez juste payer l’essence et que vous avez la voiture en vue il n’y a pas de quoi faire un plat. On laisse bien un enfant dormir 8h dans une autre pièce (du moins quand il fait ses nuits).

      Et pour ceux qui parlent des risques… comme que le char prenne en feu… il y aura toujours des risques! Toujours! Mais c’est ça la vie! Vous pouvez traverser la rue avec la poussette et vous faire renverser par une voiture! Vous pouvez prendre votre enfant des vos bras, glisser, tomber et que le bébé se blesse. Vous pouvez regarder ailleurs pendant 10 secondes pour attraper la couche et le bébé est rendu par terre! La vie c’est ça on ne peut pas avoir 100% du temps les yeux rivés sur notre bébé.

    • Je pense qu’il faut se servir de son jugement et les situations ne sont pas toutes les mêmes. Laisser bébé dans l’auto pendant qu’on va payer l’essence à l’intérieur? Oui. Le laisser seul dans un stationnement de centre d’achat? Non.

      C’est quoi la différence entre le laisser seul dans son lit pour aller porter les poubelles dehors, ou pour prendre une douche, et le laisser dans l’auto pour aller poster une lettre ou payer l’essence? Il ne faut pas devenir fous…

      En fait il faut évaluer les risques : risques physiques (froid, chaleur, incendie, chute,…), risques d’enlèvement (?) et risque qu’il panique et se sente abandonné. S’il a 6 mois et qu’il est dans son lit à barreaux, le seul risque est le dernier; est-ce que ce sera la fin du monde s’il pleure 10 minutes? S’il est dans l’auto, il y a le risque de suffocation l’été, mais si on laisse les fenêtres ouvertes?

      Dans les années 80, mon père avait eu une conversation avec plusieurs amis Français, qui lui disaient qu’il était parfaitement normal et accepté socialement de laisser un bébé seul dans son lit pour aller… au cinéma!!! Et c’était des gens instruits, des profs et des médecins, on ne parle pas de personnes irresponsables, et ils étaient tous d’accord qu’il n’y avait aucun danger!

      Je laisse mon fils jouer seul dehors depuis qu’il a 2 ans 1/2. La cour arrière est clôturée tout le tour, il ne peut pas en sortir (sauf s,il passait à travers la haie de cèdres qui est très épaisse). Je reste dans la cuisine et je jette un coup d’oeil aux 3-5 minutes.

    • Aller faire des courses dans un centre commercial en laissant une note sur l’auto au cas où…, est franchement inacceptable. Aller payer son essence tout en gardant un oeil sur l’auto (barrée!) est acceptable.
      Je préfère un parent qui laisse son enfant consciemment quelques minutes qu’un parent pressé qui “oublie” d’aller porter son enfant à la garderie et qui le retrouve mort de chaleur à la fin de la journée dans la voiture…

    • Sujet très intéressant… merci
      Je trouve qu’en théorie ce n’est pas bon de laisser son enfant seul. Sauf qu’en pratique, cela se fait, et depuis que le monde est monde. Que ce soit admissible ou non dépends de bien des choses. Les lieux, le temps,l’age de l’enfant, la météo, les circonstances, etc. Il y a ceux qui protègent leurs enfants de leur propre ombre et ceux qui se servent de leur jugement. Je ne prone pas la chose mais je crois que le faire dans certaines circonstances et compte tenu du danger potentiel est tout à fait acceptable. Dans le cas de Nouvelle-Zélande, je ne pense pas que c’était correct ou responsable de le faire. Mais pour avoir souvent laissés mes jeunes enfants avec leur petit déjeuner ’special samedi’ sur un plateau et regarder les dessins animés, j’avoue avoir été partie 15 minutes au supermarché du bout de la rue (fort peu achalandé en cette heure matinale) leur ayant dit que je m’absentais un moment. Je l’ai fait, je le referais et je ne me suis jamais sentie coupable. Oui, il y avait un risque, un risque infime, j’en suis consciente mais la vie est un risque et de l’irresponsabilité à la paranoia, il y a le bon vieux ‘juste milieu’
      Bon samedi et Joyeuses Paques de Suède
      Chantal

    • Le Québec paranoye bien souvent pour des niaiseries. J’ai éduquée mes enfants en leur faisant confiance (dosée selon les âges), et ils sont parfaitement autonome maintenant.

      Des fois, il est préférable de se mêler de ses affaires, si on veut être aimable avec nos semblables. Faire confiance en l’humain, comme disait monsieur J.M. Chaput.
      Joyeuses Pâques à tous…

    • On paranoye? Peut-être mais personnellement, je ne trouve pas que de laisser les enfants dans l’auto pendant qu’on fait des commissions soit une niaiserie. Je trouve que c’est vraiment plus de la négligence, de l’irresponsabilité, que d’autre chose.

      Notre rôle de parent est d’interférer dans les affaires de nos jeunes, jusqu’à ce qu’ils puissent s’occuper eux-mêmes de leur vie. Cela ne les empêche pas d’être autonomes mais ça leur donne des références, des lignes conductrices. Plus ils grandissent, plus on donne de la corde mais si on en laisse trop à la fois, ils ont une très forte tendance à se pendre avec. Effectivement, il faut doser mais il ne faut pas les traiter en adultes dès leur jeune âge.

    • On a lu beaucoup de bons commentaires, des commentaires qui font du sens. Ce que j’en pense évidemment c’est que les gens vont (veulent) faire ce qu’ils veulent…peu importe les lois. Il y a des mères qui ont un bon jugement, par contre, il y en a d’autres avec peu et très peu de jugement et ce sont elles qui sont les plus inquiétantes! Un enfant de 10 ans laissé seul par la mère à la maison, sans surveillance, sans tout le baggage de connaissances en cas d’urgence, en cas de situation qui sort de la normalité des choses, est aussi inquétant. Il restera toujours de ces mères qui iront à l’encontre de l’entente du ‘couple’ pour protéger les enfants…du couple! Il suffira souvent qu’un désastre survienne pour faire changer la mère et lui redonner un bon jugement! C’est malheureux mais c’est souvent comme ça et c’est dommage.

    • “Un enfant de 10 ans laissé seul par la mère à la maison, sans surveillance, sans tout le baggage de connaissances en cas d’urgence, en cas de situation qui sort de la normalité des choses, est aussi inquétant”
      —————-

      Ouf! À 10 ans un enfant normalement constitué est parfaitement capable de rester seul pendant quelques heures à l’intérieur d’une résidence! Évidemment, il FAUT lui avoir enseigné les bases en cas d’urgence, c’est-à-dire numéros de téléphone, trousse de secours et directives si quelqu’un frappe à la porte. Mais tout ça, on l’apprend aux enfants dès l’àge de 4-5 ans…

    • Bien dit larousse_estdouce, ma fille se garde seule quelques heures et se fait même à manger. Je doit être drôlement dénaturée. Quand ma voisine m’envoie sa grande de 12 ans pour une course au dépanneur, je la trouve nouille au max et sa fille n’est pas débrouillarde pour 5 cents.
      Un bébé de quelques mois dans une voiture, ça dépend vraiment de la durée de la course et de la température…

    • Votre blogue donne la chance à toutes les femmes qui ont déjà commis ces imprudences de se déculpabiliser …Ne sommes-nous pas la pour protéger nos enfants ?

    • Que diriez-vous de cette mère qui faisait son jogging le matin avant que les enfants se réveillent en apportant son moniteur?

      Qu’auriez-vous fait à ma place, par deux fois je me suis embarrée dehors, involontairement, en rentrant le linge sur la corde. La première fois, le bébé dormait à poings fermés et mon conjoint était à deux coins de rue. Je suis allé lui demandé ses clés. L’autre fois, le même bébé avait grandi et jouait dans la cuisine. J’ai cassé la fenêtre pour entrer. Je me suis domptée. J’ai commencé à cacher une clé en lieu sur. J’ai aussi laissé mes enfants seuls en auto, que j’avais barrée et munie d’un “child lock” pendant que j’allais au dépanneur ou payer de l’essence. Tout est une question de coût bénéfice et de calcul de risque. Un enfant qui dort en auto, barrée, les fenêtres entrouvertes et à la vue, ne court pas grands risques.

    • “Ne sommes-nous pas la pour protéger nos enfants ?”
      —-

      Les protéger, oui. Les surprotéger, sûrement pas.

    • Laisser son bébé dans l’auto portes barrées quelques minutes pour payer de l’essence, arrêter au guichet chercher de l’argent, pourquoi pas? On a toujours un visuel.

      Mais laisser son bébé le temps d’aller acheter des trucs à l’épicerie, aller chercher le plus jeune à la garderie j’ai quelques réserves. Des fois, le 5 minutes dans l’épicerie se change en plusieurs minutes: files aux caisses, au boucher, on rencontre une connaisance, il faut parler avec l’éducatrice… 10 minutes dans un auto, un bébé peut suffoquer ou prendre un coup de chaleur même s’il fait relativement frais dehors.

      Quand aux enfants, c’est du cas par cas. Il y a des enfants qui sont capables dès 8-9 ans de passer une heure seul et d’autres qui en seront incapables jusqu’à l’adolescence. De toute façon, la majorité des parents ont un cellulaire maintenant et l’enfant peut toujours appeler en cas d’urgence.

      Jogger, prendre une marche, faire une petite course, aller porter Junior à l’arena, les poubelles, je n’ai rien contre.

      J’ai un ami qui laissait ses jeunes enfants (peut-être 7-8 ans) devant la télé à la maison pour un petit 20 minutes chaque matin le temps d’aller reconduire sa blonde au travail. Et bien un jour, il a fait un petit accident. Pas grand chose, un peu de tôle froissée mais assez pour avoir plus d’une heure de retard sur la routine du matin. Ben, les enfants ont été insécures pendant plus d’un an. Il a fallu qu’il change sa routine et amène les enfants dans l’auto avec lui à chaque matin. C’est un peu pourquoi je me garderais une ”petite gêne” de laisser les petits seuls dans leur bassinnette, même s’ils dorment, pour aller faire une course. On ne sait pas ce qui peut nous arriver. Mlaheureusement on ne controle pas tout.

    • On dirait bien que la maman blogue est aussi partie faire des courses… Ça fait un bout en plus!

    • Mon dieu…non, non, non…on ne fait pas ça! si le bébé s’était étouffé, elle aurait eu l’air fine la mère !

      Quand je vais porter les vidanges dehors (quand papa n’est pas là) et que bébé dort, j’apporte le moniteur bébé avec moi! Jamais je vais laisser ma fille seule dans une voiture ou ailleurs, seule…ayoye.

      Ce n’est pas surprotéger d’être près de son bébé…je dis pas d’être à 2 pouces en tout temps, mais y’a une limite à respecter tout de même.

    • Il serait temps d’écrire un autre billet, Madame Galipeau! ;-)

    • J’espère que ce long silence n’est pas dû à un problème. Ce serait gentil à La Presse de nous tenir au courant.

    • En tant que parent, notre rôle est de se fier constamment à notre bon jugement, peu importe la situation. Personnellement, je ne laisse JAMAIS ma fille de 2 ans seule dans la voiture, sauf pour aller chercher le courrier.

      N’empêche que je crois que les jeunes enfants, je ne parle pas ici des nourrissons, sont marqués par ce genre d’événements lorsqu’ils se produisent à répétition. Que fut ma suprise lorsque je faisais des commissions avec conjoint au tout début de notre relation et que je lui dit : “Attends-moi dans la voiture, je vais à la pharmacie 2 minutes”. Ça réponse fut catégorique : “NON. Il n’en est pas questions. Lorsque j’étais petits, ma mère me laissait toujours dans la voiture lorsqu’elle faisait ses courses. Je me souviens avoir poireauté plusieurs quarts d’heure dans l’auto !”. Dorénavent, la question ne se pose même plus ;-)

    • Art. 380 duCode criminel: on a pas le droit de laisser un enfant de moins de 7 ans seul dans une voiture. Il y a une nounoune qui s’est fait prendre hier à Québec. Elle a écopé d’une contravention de 60 $ vu que l’enfant commençait seulement à être moins fringuant à cause de la chaleur. Selon la journaliste, la température dans une voiture peut monter jusqu’à 50o C l’été… ça donne encore plus à réfléchir, me semble…

    • @ annie.roy: Un lien vers votre source? L’article 380 du CC ne parle pas de cela il me semble…

    • @ anniie.roy: l’article 380 du CC parle de la fraude…pas de l’interdiction de laisser un enfant seul dans un véhicule.

    • Ma source: la reporter aux nouvelles. Je n’ai pas vérifié si c’était le bon article mais je vais vérifier duquel il s’agit.

      http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2013/05/20130502-143804.html

    • Il s’agit du Code de la sécurité routière, pas du Code criminel. Mon erreur…

    • bah voilà, il faut quand même savoir nommer le bon code vous savez ;-))

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité