La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h35 | Commenter Commentaires (18)

    19-2 et vous

    C’est LE sujet dont tout le monde parlait hier sur les réseaux sociaux. Et dont tout le monde parle encore ce matin: la première de la deuxième saison de 19-2. Radio-Canada propose d’ailleurs à nouveau un clavardage en direct sur la question, ce matin.

    Si, comme moi, vous avez raté l’épisode hier, sachez qu’il est déjà en ligne, sur TOU.TV. Alors qu’en est-il? Une mise en scène archi dramatique, dure, crue, 100% réaliste, d’une tuerie dans une école secondaire. Marc Cassivi pose ce matin d’excellentes questions artistiques sur le sujet. Il parle d’un “grand moment de télé” qui “fait réagir et réfléchir”. C’est clair.

    Mais j’aimerais parler au parent en vous. Au parent qui a peut-être aussi un enfant dans une école secondaire. Qui y a déjà été. Ou qui y ira sans doute un jour. Au parent qui a été bouleversé par toutes les tragédies des derniers mois, des dernières années. Ce parent-là, il réagit comment quand il voit ça? Est-ce qu’il est capable d’apprécier l’oeuvre, la fiction, ou pas? Ce parent-là, il réagit comment, avec ses trippes, disons? J’ai hâte de vous lire.

    Tags:


    • Si j’ai été bouleversée par les tragédies de Newton, Dawson et cie? Oui.

      Est-ce que j’ai apprécié la scène de 19-2? OUI!!!

      Il y a la réalité, et il y a la fiction. Cacher ou nier la réalité dans une fiction apporterait quoi? Ici, la scène n’était pas sensationnaliste, elle était relativement “soft” (on n’a pas vu de cervelle éclatée) et surtout, elle réussissait à faire passer l’émotion avec peu de texte. C’est quelque chose de difficile à faire pour un réalisateur. Alors oui, j’ai apprécié ces minutes d’angoisse, mais pour rien au monde je souhaiterais que ça arrive pour vrai! ;-)

    • J’avoue en pas trop comprendre la polémique autour de cet épisode…

      À moins que je sois complètement insensible ou un parfait abruti!

      Moi j’ai vécu dans la peau des deux policiers appelés à appréhender un tireur fou. Le réalisateur Podz a réussi maginiquement sa mission et atteint sa cible avec perfection. Pendant une heure hier soir, j’étais un policier qui tentait, tant bien que mal, de faire son boulot dans un chaos total. Tout ce qui était mis de l’avant pendant cet épisode ne visait que ça, ni plus ni moins. Vouloir trouver d’autres significations est pure spéculations et pour moi totalement futile.

      J’ai rarement suivi une émission de télé québécoise avec autant de suspense… j’en étais essouflé.

      PS Je suis parent d’une petite fille et bientôt d’un petit garçon et j’ai vécu la nouvelle de Newton très difficilement. Je ne cessais de m’imaginer ma petite fille parmis les victimes…

    • J’ai été passablement ébranlée hier lors de l’épisode (ça été tourné dans l’école ou j’ai fait mon secondaire, je connaissais tous les racoins), mais je peux dire WOW à cet épisode. Ça entre définitivement dans les annales de la télévision. C’est la réalité et je ne crois pas que Podz a dépassé les limites.

      Au contraire, je crois que ça aide à la prise de conscience collective qu’on vit actuellement avec toutes les dernières tragédies. Les écoles se dotent d’un plan d’urgence de confinement, les profs et élèves visualisent quoi faire et pas faire en cas de telle situation. Les parents peuvent en parler avec leurs ados. Il faut être naif de croire que ça ne peut pas nous arriver. Je pense que de nous avoir fait vivre la RÉALITÉ, de se sentir aussi mal…on peut peut-être éviter d’autres tragédies.

    • Je ne suis pas sûr qu’il soit bon de diffuser une telle scène à la tv.

    • J’ai regardé l’épisode et j’ai été grandement impressionné et soufflé par le réalisme et la qualité de la mise en scène. Également la sobriété: en aucun moment la musique n’est utilisée pour augmenter le côté dramatique car les images elles-mêmes sont suffisamment puissantes. J’ai trouvé également que l’utilisation du “sang” était somme toute assez raisonnable et qu’on en avait montré juste assez pour conserver le réalisme sans jamais verser dans le film d’horreur. Donc d’un point de vue “artistique”, il n’y a rien à redire, c’est un chef-d’oeuvre.

      Comme parent cependant, je ne crois pas que cet épisode de 19-2 a quelque valeur sociale ou politique que ce soit. Certains disent que cela va “sensibiliser” les gens à ce genre de tragédie. Franchement, avec la tuerie de Polytechnique, Concordia, Dawson et toutes les autres chez nos voisins du Sud, j’ose croire que toute la population est déjà très sensibilisée depuis un certain temps et que 19-2 n’apporte rien de nouveau. Tout le monde sait déjà que ce type d’événement est totalement injuste et horrible pour les innocents qui en meurent, et qu’il est hautement traumatisant pour les survivants comme pour les policiers et premiers intervenants qui y font face. Est-ce que certaines directions d’écoles ébranlées pourraient vouloir dépoussiérer leur plan d’urgence? J’ose croire encore là que la véritable tragédie de Newton a eu plus d’impact à ce sujet que 19-2.

      Donc en ce qui me concerne cet épisode de 19-2 est une solide oeuvre de fiction rudement bien faite, sans plus.

    • Je n’ai pas vu l’épisode d’hier et n’ai aucune envie de le voir. Pas parce que je suis dans le déni par rapport à ces situations mais parce que j’en ai assez vu dans les nouvelles. Pas besoin de rabâcher. C’est trop dur pour mon coeur de mère. Je me concentre à suivre comment ils vont, souhaitons-le, renforcer le “gun control” aux USA.

    • C’est simple, c’est en toute liberté que vous pouvez écouter ou non 19-2. Même chose pour les nouvelles du soir. En famille au souper, on jase, on écoute pas les nouvelles. Aussi, quand on me demande comment les parents qui ont déjà vécu l’horreur…..et…. font pour regarder ça? Alors j’espère de tout coeur que dans leur grande liberté de choisir, ils ne l’écoutent pas, mais encore, c’est à eux de CHOISIR. Bravo Podz, un génie, enfin de la grande TV (on aura pas besoin d’aller acheter des séries USA)

    • C’est déjà pas une fiction, ce pourrait être une mise en image de “Tuerie dans un école 101″. J’ai du faire un recherche sur les tueries dans les écoles, et, de mémoire, la fin de l’épisode est une copie conforme de ce qui c’est passé à Columbine. Podz n’a fait que prendre (mais de brillantisime façon) le point de vue des policiers (ce qui est quand même le but de le série).

      Ceci étant, le tueur aurait pu être plus “humain”, au sens ou il aurait pu intéragir. Parce bon, ca aurait pu être un mannequin et ca aurait pas changer grand chose. Et être plus humain non pas pour être voyeur de ce que ce genre d’individu peut être, mais ne serais-ce que pour rappeler que le gars qui tient un gun, ben ca reste un humain (choix artistique pour continuer la saison?)

      Et je suis pas trop inquiet pour la sécurité en général, parce que ce genre de truc est par définition imprévisible, que la plupart des armes qui servent sont enregistrées d’une quelconque façon (au Canada, en attendant du moins, que les caves , euh, les cons-servateurs aient terminé leur propre oeuvre de destruction massive) et que les abrutis qui se promènent avec des outils dont ils font une utilisation déficiente sont légions.

      Et donc que mis à part celles pour un contrôle sur certains type d’arme, les solutions pour contrer un détracké me semblent bien pire le risque de croiser ce détracké en liberté (et non, je voudrais jamais avoir la possibilité de me promener avec des armes sans que personne ne le sache).

    • De tout ce que j’ai pu regarder à la télévision touchant de près ou de loin aux tueries dans les écoles, l’épisode de 19-2 était de loin ce qui m’a touchée le plus. On était loin d’une surabondance de larmes, d’informations, de clichés.

      C’était cru, oui. Comme l’est une véritable tuerie.

      Mais contrairement aux bulletins de nouvelles, entrevues de toutes sortes, extraits de “tweets” et autres facebookeries, ce qui se dégageait de 19-2 hier était un profond respect. Respect pour les victimes, pour les policiers, pour tout ce qu’il y a d’humain dans ce genre de tragédies. Bravo à toute l’équipe de 19-2, qui a su laisser toute la place aux humains, dans toutes leurs imperfections.

    • Le massacre de Newton exigeait de nous que nous trouvions les mots pour expliquer l ineplicable. Pire! Les médias suggéraient des scénarios auxquels nous devions associer figures et atrocités.
      L`émission d`hier ne laissait aucune place à l`improvisation et démontrait completement le sentiment humain et les choix qui s`offrent à lui dans de telles circonstances. En ce sens, 19-2 était moins incidieux car malheureusement trop limpide.

    • Je n’ai pas vu une “tuerie dans une ecole” mais plutot “se mettre dans la peau d’un policier qui fait face a un tueur dans une ecole”….. Il y a une petite subtilite qui fait toute la difference.

    • Ils nous avaient tellement prévenus qu’on attendait quasiment un carnage interminable et du sang coulant sur les murs… Heureusement ce n’était pas ça. Toutefois c’était intense et stressant mais une vraie bonne émission de télé. Podz est un réalisateur talentueux qui a su en mettre juste assez selon moi.

      J’ai une ado qui va bientôt avoir 16 ans et qui a écouté l’émission avec nous car elle est (comme mon mari et moi) une grande fan de 19-2. Je ne crois pas qu’elle ait été traumatisée ni nous non plus. Évidemment on sait que ça peut arriver chez-nous mais c’était fictif. J’ai trouvé le courage dernièrement de regarder le film Polytechnique et j’ai trouvé ça plus difficile car on sait que ça s’est vraiment passé et on se souvient tous de ce que l’on faisait et où on était quand on a appris cette terrible tragédie.

    • J’en ai vu deux minutes vers le début. Les policiers étaient dans l’école. Et c’était “flat”. Sans émotion. Je croyais que c’était le “making of” où on voyait les acteurs répéter. Ca ne faisait pas réaliste. Comme le sujet ne m’intéressait pas, j’ai zappé.
      Ce que j’ai entendu de certains collègues ce midi, c’est que tous les clichés y étaient. Les policiers catastrophés après, les jeunes figés alors que le tireur est pas loin, le jeune avec ses écouteurs qui n’a rien vu … J’ai peut-être trop d’imagination mais cette émission ne m’aurait rien appris. Il y a bien logntemps j’ai été témoin de loin d’un meurtre. C’était mieux pour moi de zapper.

    • Bien que la scène était audacieuse, elle m’a sincèrement mis mal à l’aise… Jusqu’à quel point pareille scène est-elle susceptible d’éveiller les mauvaises intentions chez les âmes désespérées… N’était-ce pas Tom Clancy qui avait fait le récit d’un avion dirigé sur le Capitole quelques années avant les évènements du 11 septembre… Ce récit a t-il jouer un rôle dans l’élaboration d’un plan chez les terroristes… Ce pourrait-il que 19-2 inspire de mauvaises personnes ?

    • La province au grand complet est traumatisé ce matin par cette scène de tuerie. Pourtant, des milliers de films on dépeint sous toute les coutures l’holocauste qui a été une tuerie fois six millions. Si c’est légitime de filmer l’holocauste, ce serait logique d’y aller du mème raisonnement avec les tueurs fous dans des écoles. Par contre, c’est tout à fait normal que cela nous touche davantage puisque le risque de tireur fou existe dans notre réalité collective.

    • J’espère que Radio Canada a pensé à consulter des spécialistes en santé mentale (psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux,etc..) avant de décider de passer cette émission en onde. Quand on diffuse un tel contenu, on ne peut se dissocier des conséquences possibles sur la société ou encore sur des gestes possibles que cela peut entraîner chez certains individus. J’espère simplement que Radio Canada est une société responsable qui sait ce qu’elle fait.

    • quand je regarde la télé , je veux pas réagir et réfléchir , un peu tannée que nos réalisateurs producteurs et écrivains se prennent pour des anciens curés

    • Personnellement, en tant que mère de jeunes enfants qui a été très ébranlée par la plus récente tuerie, j’ai réagi en personne responsable: je n’ai pas regardé l’émission. Ce n’est pas comme s’ils avaient tenté de nous suprendre, c’était annoncé partout! Je n’ai même pas de télé et j’étais tout à fait au courant du sujet de l’émission pour l’avoir lu dans les journaux. Je me suis rendue sur la page de l’émission sur tou.tv, j’ai hésité parce que ça m’intéressait, mais finalement j’ai changé d’émission, jugeant que je n’étais pas prête. Mais je n’ai rien contre le fait qu’on présente l’émission. Ceux qui ne veulent pas voir ça n’avaient qu’à faire comme moi et éteindre leur télé.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « jan   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité