La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 14 janvier 2013 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (23)

    Une petite vitamine pour lutter contre ce vilain rhume?

    Classique. Avec tous les microbes qui circulent, bien des familles ont leur cocktail personnel pour lutter: vitamines par ici, tisanes par là, sans oublier l’échinacée, les huiles essentielles, alouette. Un sondage mené auprès de plus de 900 parents dont fait écho le Globe and Mail ici nous apprend même que la moitié des familles donnent à leurs enfants des médicaments traditionnels ET non traditionnels, et ce en même temps.

    D’où le hic, pour les médecins, qui craignent que leurs patients ne leur dévoilent pas tout. Pourquoi cette crainte? Car bien des traitements de la médecine dite douce peuvent avoir des interactions méconnues, potentiellement dangereuses, avec les médicaments traditionnels.

    L’auteure de l’enquête en question conclut d’ailleurs en ces termes: “dans bien des cas, les patients ne dévoilent pas tout car ils craignent que leur médecin n’approuvera pas. Mais il faut pourtant avoir des discussions franches.”

    D’accord, ou pas? Dites-vous tout à votre médecin, vous? Et quel accueil vous réserve-t-il?

    Tags:


    • Pas de problèmes ici car nous n’utilisons pas la médecine douce. Nous misons plutôt sur une saine alimentation pour obtenir les bonnes vitamines etc…

    • Pas de surprise venant de ma part: il faut t.o.u.t. dire au médecin. Comment voulez-vous qu’il vous soigne de façon efficace, sinon?

      Deuxième élément sans surprise: nul besoin de tous ces produits. Le seul qu’un adulte en santé a besoin de prendre est la Vitamine D l’hiver. À la limite, une huile de poisson de qualité pour les oméga-3. Le reste, il suffit de s’alimenter convenablement.

      Pour les enfants, c’est la même chose: vitamine D, oméga-3 et fluor selon le degré de fluorisation de l’eau (à discuter avec le dentiste).

      Enfin, pour ne pas avoir le rhume, il suffit de se laver les mains, de tousser dans le creux du bras, d’éviter d’embrasser tout le monde et de se moucher au lieu de se frotter le nez avec sa manche. Assez simple, et beaucoup moins cher et dangereux que tous les suppléments dont vous traitez.

    • Oui, on devrait tout dire à son médecin! En fait vaut mieux tout dire à son pharmacien! C’est lui le mieux placé concernant les interactions médicamenteuses! C’est lui le spécialiste des médicaments, le médecin est le spécialiste des diagnostiques!

      Certains aliments courants peuvent avoir de graves interactions avec des médicaments, tout comme avec des “produits naturels”. Produit naturel ne signifie pas sans danger!

      On peut pense rapidement au jus de pamplemousse qui peut peut avoir des interactions mortelles! Donc s’il est inscrit de ne pas consommer de jus de pamplemousse sur votre boîte de pilules, surtout n’en consommez pas!!

      On peut pense aussi aux inhibiteurs de la monoamine oxydase (antidépresseurs, peu prescrits) qui peuvent interagir avec des médicaments ou des aliments qui contiennent de la tyramine entre autres et tout ce qui est fermenté (alcool, vinaigre balsamique…) Ça cause des réactions d’hypertension pouvant mener à la crise cardiaque!

      Donc pour notre propre bien être mieux vaut être honnête avec nos professionnels de la santé. Ils sont là pour notre mieux être et non pour se moquer. S’il le fait vous pouvez porter plainte… Il ne devrait donc pas y avoir de gêne entre les professionnels de la santé et nous. Dites vous bien qu’ils en ont vu d’autre et des situations probablement bien plus gênante que la vôtre!

      Aussi, la médecine n’a pas encore la réponse à tout et les médecins/pharmaciens sont très conscients que les gens cherchent des remèdes alternatifs…

    • Je vois mal l’individu qui avouerait à son médecin qu’il paye et administre un produit homéopathique à 20$ pour aider le corps de son enfant qui vient d’être vacciné… Vitamine, produit naturel. gugusse… Il y a tant de produits supposés être pour notre bien être mais qui nous sont vendu sans scrupule faisant appel à nos croyances!

    • En complément à gebgeb (votre commentaire n’était pas encore affiché lorsque j’ai écris le mien)…

      Oui c’est important la vitamine D. Au québec, le lait et beaucoup de substituts comme les boissons de soya/amande/riz… et certains jus de fruits sont enrichis en vitamine D. Donc attention avant de prendre des suppléments! Les vitamines A,D,E,K sont des vitamines liposolubles donc elle peuvent s’accumuler dans les gras. Si vous consommez toujours plus que la valeur recommandée par jour, vous risquez de faire des surdoses! Et ça peut être très dangereux surtout lors de perte de poids. (les autres vitamines tel que la C sont hydrosolubles donc se distribue dans l’eau, les surplus sont directement éliminés dans l’urine, donc pas de risques…)

      La vitamine D est aussi produite par notre cher ami le soleil… ont dit que 15 minutes à l’extérieur avec l’équivalent des 2 avants bras au soleil fournit notre dose quotidienne de vitamine D.

      Mais bon si vous ne prenez pas de lait ou de produits enrichis, Pensez à la vitamine D… et au calcium. Les Oméga-3 aussi, je suis d’accord avec gebgeb…

    • 1: on dit absolument tout à son doc. La réaction du mien? Il me fait la morale. C’est de bonne guerre.

      2: on se dit qu’un rhume dure 1 semaine soigné et 7 jours pas soigné.

      3: on cesse de lire les recommandations farfelues du Globe and Mail si ça mine notre confiance en notre GBS.

      4: on prend des mesures d’hygiène de base: lavage de mains, repos, bonne nutrition.

      En l’absence de fièvre, on s’abstient de prendre des cochonneries. Une toux, on l’endure quelques jours et on consulte quand on n’en dort plus, pas avant. Le pharmacien de préférence si vous ne voulez pas aller sécher pendant 8 heures dans le bain de microbes des autres dans une salle d’attente de clinique médicale. Quelques pastilles pour la gorge feront la job pour une toux légère ainsi que les bons vieux remèdes de grand-mère style miel et citron ou miel et lait chaud. Personnellement, pour une grippe, pas un rhume, une bonne vieille ponce au gin, c’est difficile à battre.

      Pour les intéressés:

      1/4 de tasse de gin
      1 once de jus de citron
      1 c. à thé de miel
      1 clou de girofle
      2/3 de tasse d’eau bouillante

      Allez vous coucher sous une belle grosse doudou. Vous allez suer un bon coup et vous sentir comme un neuf après.

      Évidemment, si la fièvre persiste, si on a mal aux poumons en toussant, si on a des symptômes alarmants: douleurs persistantes, sang, vomissements répétés, on consulte.

    • La médecine officielle est complémentaire aux médecines douces. Ainsi, vous aurez le meilleur des deux mondes. Le médecin n’a pas à savoir l’autre médecine que vous utilisez, car il n’y connaît rien et ce n’est tout simplement pas de ses affaires. De toute façon, il s’en fout complètement. Qu’il essaie de vous soigner ou de vous faire voir un spécialiste, déjà c’est beaucoup lui demander. Quant aux vitamines, seule la vitamine D est à prendre avec un produit laitier. Les autres ne sont pas absorbées, donc, ont seulement un effet placébo, ce qui n’est pas mauvais en soi.
      La médecine officielle et ses milliards de $$$ pourrait être transformées du jour au lendemain en médecines alternatives. La région du Lac est au prise avec des maladies MTS, alors que le dr Réjean Thomas, que j’admire beaucoup, demande aux gens d’utiliser des condoms avec des personnes étrangères. Or, les antibiotiques, c’est comme de l’eau de javel dans le sang, ça lave toute. Cessez d’avoir peur avec les légendes urbaines à la con, un pamplemousse n’a jamais envoyé quelqu’un à l’urgence. C’est à l’hôpital que vous risquez le plus votre vie.
      Les médecins, quelle joke!!! Au moins, développez une ou plusieurs médecines alternative. Je suis très content d’être naturopathe non-diplômé et maître-Reiki, 4ième degré. Il faut se servir de la médecine comme d’un dépanneur ouvert 24/7.

    • J’ai toujours cru que la grippe jouait le role de vacin naturel contre d’autres maladies. D’ailleurs, la grippe espagnole qui a tue tant de gens explique pourquoi le tier des europeens sont imunises contre le SIDA. Pensez-y!

    • La médecine douce ou alternative… Je connais quelques personnes qui ne jurent que par ça… C’est à croire que si le “médicament” en question est issue d’une plante, qu’il est forcément meilleur pour la santé qu’un “médicament” issue d’un laboratoire… Ça me fait penser à cette connaissance qui a soigné le “rhume” de son bébé avec un sirop homéopathique pcq bon on le sait tous, le advil, c’est le diable :-O Ils n’ont pas trop apprécié quand je leur ai dit que leur dit-médicament n’avait jamais été testé et que son efficacité n’avait jamais été documenté, tout le contraire du advil…..

      Bref, règle générale, je fais confiance aux vrais médicaments et je dis tout-tout-tout à mon médecin/pharmacien.

    • Un rhume, c’est un truc qui dure 10 jours si tu le soignes.
      Et 10 jours si tu l’ignores.

      Fa que !

    • J’ai lu l’étude en diagonale alors j’ai peut-être manqué quelque chose mais il me semble qu’une question centrale qui en découle est la suivante : qu’est-ce qui fait en sorte que les parents choisissent de ne pas tout dévoiler au médecin de leur enfant ? Par peur du ridicule suite à une mauvaise expérience avec un autre clinicien ? Parce qu’ils perçoivent que le médecin ne sera pas ouvert aux approches alternatives ?

      Lorsqu’il est question de médicaments ou d’un problème de santé, je dévoile tout à la pédiatre de mes enfants car j’ai confiance en elle et je me sens écoutée et respectée. Sauf lorsqu’il est question de sommeil, je lui ai d’ailleurs menti au nez à ce sujet à plus d’une reprise. Elle prône une approche par les larmes pour entraîner les petits à dormir toute la nuit alors que je m’y oppose fermement. J’ai subi une fois un discours sur les bienfaits des larmes pour les bébés et je n’ai pas envie de le subir encore et encore. Alors j’évite le sujet tout simplement, dans la mesure où le sommeil entrecoupé de mon bébé n’indique pas de problème de santé particulier.

      La comparaison n’est pas parfaite mais si je cache certains faits pour ne pas me sentir jugée, j’imagine que d’autres parents font de même dans d’autres circonstances.

      De plus, j’imagine que certains parents pensent à tort que ces produits sont sans danger.

    • une petite heure de vélo stationnaire ou de natation et hop fini , les virus aiment pas bien ça quand la température augmente dans le corps

    • Quand les médecins seront assez instruits pour prescrire de la médecine douce, les patients leur feront confiance. Pour l’instant, lorsque je visite mon médecin sans rendez-vous pour une grippe d’homme, il ne me pose aucune question et il ne m’osculte pas. Par contre, il est très rapide sur la gachette de la prescription. (Vive les commissions!)

      Alors autant que je peux, je m’en remets à la médecine douce. Et ça marche merveilleusement bien jusqu’à maintenant! Évidemment, il faut le faire dès l’apparition des symptômes (fatigue, frissons, déshydratation) et non une fois que le virus a pris le dessus sur nos anticorps…

    • Il y a quelques années, pendant la crise du H1N1, une mère à la garderie me dit que ses enfants recevaient le vaccin homéopathique de leur naturopathe à chaque année et que tout allait bien… J’étais en tab***… Je lui ai demandé si elle irait voir son naturopathe si ses enfants attrapaient la grippe et tombaient en difficulté respiratoire! A-t-il un respirateur artificiel, votre naturopathe? Grrrrr! :D

    • Oui, il faut tout dire à son médecin. En passant, ce n’est pas parce que c’est naturel, biologique, écologique, olistique ou tout en ique que ce n’est pas dangeureux pour la santé.

      Les vitamines, on les retrouve dans l’alimentation quotidienne. Prise en comprimés, c’est beaucoup plus compliqué. Une vitamine est plus efficace avec un oligo-élément. Mais chaque vitamine doit être prise avec son oligo-élément. La vitamine D est plus efficace prise avec du calcium (le pourquoi elle est ajouté dans du lait) et ainsi de suite pour la plupart des vitamines. Souvent, le comprimé est plus bon pour le moral que pour la santé et pour le porte-monnaie.

      Perso, je préfère me soigner avec le GBS: alimentation diversifiée autant que possible, sortie extérieure à tous les jours même à -30, hygiène impeccable. Et quand je suis trop fatiguée et que je combats un microbe, je me couche tôt avec une tylénol. Quand j’ai des sueurs, je fais comme piedoq dit si bien et je cours, je marche ou je pédale pour faire sortir la sueur. Si jamais ça ne passe pas, je vais voir le médecin (c’est arrivé 2-3 fois dans ma vie) et je peux lui dire tout ce que j’ai fait. Je dis ” je” mais c’est la règle pour toute la famille.

      @snapeblackrose

      Pour l’alimentation et les médicaments, vous avez entièrement raison. Une cliente à moi pharmacienne dans une petite localité rurale me disait comment à la récolte en août, elle avait des problèmes avec les patients. La plupart faisant un jardin, les gens mangeaient des tomates et des haricots à profusion, beaucoup plus qu’à l’habitude. Comme les tomates et les légumes verts interragissent avec plusieurs médicaments, elle devait avertir, des fois sévèrement de ne pas trop en manger sinon les médicaments seraient moins efficaces. Imaginez si en plus, certains prennent n’importe quel produit naturel vendu en tablette. On y perd rapidement son latin.

      Les rares fois où mes enfants, mon chum ou moi avons été malades, nous avons suivi à la lettre les recommendations du médecin. La guérison n’en a été que plus rapide.

    • @loubia

      Vous avez la même recette que ma mère…

      Il y a aussi la traditionnelle soupe bouillon de poulet maison-carottes-céleri-tagliatelles et poivre. Cette soupe guérit tout: gastro, rhume, fièvre, peine d’amour, deuil et réconforte les mamans qui viennent d’accoucher. Bref, elle vaut son pesant d’or.

    • @ bernem
      “Cessez d’avoir peur avec les légendes urbaines à la con, un pamplemousse n’a jamais envoyé quelqu’un à l’urgence.”

      Au contraire! Du jus de pamplemousse a déjà envoyé du monde à l’hôpital et a même déjà causé la mort! D’après vous comment on s’est rendu compte qu’il pouvait être dangereux?!?! Il y a des cas documentés et des études sérieuses qui le prouve. Mais comme je doute que vous soyez abonné aux divers journaux scientifiques les banques de données de Pubmed et Medline ne vous seront d’aucun secours.

      Je crois plutôt que vous-même devriez arrêter de croire aux légendes urbaines.

      Dire que les vitamines ne sont pas absorbées ça c’est une grosse légende urbaine! Savez vous pourquoi on appelle les vitamines , vitamines justement?? Allez voir sur Wikipédia c’est assez bien vulgarisé… je n’ai pas l’intention de copier/coller le texte ici. (oui, Wikipédia peut être considéré comme une source fiable… il faut faire attention à ce qu’on y lit surtout s’il n’y a pas de références, mais en général tout est vérifié.)

      @ chouettemaman

      Vous pouvez être en désaccord avec votre médecin sur certaines choses surtout en ce qui concerne le psycho-social (comment élever ses enfants par exemple…) Parce qu’il y a beaucoup de contradictions et de controverses… il s’agit surtout d’écoles de pensées. Et si vous décidez de suivre une technique plutôt qu’une autre en général vous le faite avec votre coeur de mère. (le médecin généraliste/de famille/pédiatre ne sont pas spécialisés en psychologie de l’enfance!)

      Je ne sais pas ce que votre médecin en dit et j’ai côtoyé des mères qui ont utilisé une technique ou l’autre soit de répondre aux pleurs ou non pendant le sommeil. Les dernières études que j’ai lues sur le sujet disaient de laisser pleurer légèrement l’enfant (ie si les pleurs sont légers et durent moins de 5 minutes) car il se peut que l’enfant soit dans une période de pseudo-sommeil et que de répondre automatiquement réveille l’enfant alors que celui-ci était toujours en sommeil. (chez l’enfant et l’adulte on peut observer plus facilement la période de pseudo-sommeil, comme par exemple vous donnez du sirop contre la toux à votre enfant en pleine nuit, celui-ci semble réveillé, mais pourtant ne s’en souvient pas le lendemain… c’est parce qu’il n’est pas à 100% réveillé). Par contre un enfant qui s’époumonne, on devrait répondre aux pleurs et ne pas le laisser pleurer. Aux dernières nouvelles, les enfants (de mon entourage, donc non scientifique) dont les parents ont répondu ou non aux pleurs étaient tous en bonne santé et ne semblaient pas plus perturbés les uns que les autres…

      Vous pouvez toujours dire à votre médecin que vous n’êtes pas d’accord avec une technique ou une autre. En général il pourra vous expliquer les dernière données concernant la technique ou l’autre pour que vous puissiez faire un choix éclairé. S’il ne le peut pas, c’est qu’il a probablement un préjugé (négatif ou positif) envers une technique. Rien n’est blanc ou noir et toute médaille a son revers! Et en général un médecin suit une ligne de pensée ou une autre, il est rarement entre les 2, ce qui fait que vous pourriez aller voir son confrère et qu’il vous dise l’inverse… comme je disais, les médecins ne sont pas spécialisés en psychologie de l’enfance.

    • @snapeblackrose, en effet, il y a plusieurs approches possibles lorsqu’il est question de sommeil. J’ai confiance en mon approche et elle me convient. Par cet exemple imparfait (laisser ou non pleurer n’aura pas de conséquences lourdes comme un mauvais mélange médicament et produit naturel), je cherche à me mettre dans la peau d’un parent qui choisit de ne pas tout dévoiler au médecin. Pourquoi ? Par ignorance, par peur, par sentiment d’indépendance ? Les réponses à cette question méritent une étude en tant que tel car si on veut justement éviter des incidents graves chez des enfants, il vaut la peine qu’on se penche sur les attitudes des parents et les approches qui les incitent ou non à tout dévoiler au médecin.

    • @ nemo

      je veux votre recette de soupe!! ;)

    • la seule utilité des suppléments de vitamines si vous vous nourrissez convenablement et que vous avez votre 15 mnutes au soleil par jour et d’augmenter la valeur monétaire de votre urine.

      @Bernem

      moyen farceur

    • Tellement d’accord avec Jeffypop… combien d’argent les compagnie de vitamines font avec des vitamines que nous évacuons dans les heures qui suivent la prise… c’est comme uriner de l’argent…

    • Pour ma part le naturel reste la meilleur solution pour le rhume.
      J’en connais beaucoup qui se rabattent automatiques sur des antibiotiques en cas de rhume alors c’est pas nécessaire quand il y a pas d’infection
      laissez votre système naturel se défendre accompagner de quelques produits naturels pour soulager les symptômes. voir ici http://rhume.fr/

    • D’accord avec le commentaire ci-haut: Vitamine D et Oméga-3, on est tous carencés donc en doit en prendre en suppléments, incluant les enfants. Mais pour la vitamine D, les doses recommandées sont encore cruellement trop basses: c’est 1000 ui par 25 lbs de poids corporel qui devraient être prises, selon le réputé Vitamin D Council. C’est ce qu’on prend chez nous et on est moins malade, sans compter les effets protecteurs contrem le cancer et le maladies auto-immunes. Informez-vous! Moi je n’atends aps après Santé Canada pour me dire quoi prendr epr ma santé et celle de ma famille.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité