La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 24 décembre 2012 | Mise en ligne à 8h52 | Commenter Commentaires (3)

    Top chrono: plus que quelques heures avant le réveillon

    Ouf! Ça y est! Plus que quelques heures et c’est le réveillon. C’est moi ou le sprint a été particulièrement sportif cette année?

    Je ne sais pas si c’est pareil dans toutes les familles, mais j’ai l’impression que les activités en terme d’échanges de cadeaux, dons, et autres levées de fonds augmentent de façon exponentielle avec les années. Entre les petites pensées pour les profs, l’éducatrice du service de garde, les meilleures copines en classe, les meilleures copines des activités parascolaires, les biscuits à faire ici, les gâteaux là, sans oublier le fameux panier de Noël et le traditionnel déjeuner de Noël à l’école, le mois de décembre n’est franchement pas reposant. Et dire que tout cela ne touche que la périphérie des Fêtes!

    Du coup, ce soir, c’est la veille de Noël, mais cela fait près de deux, voire trois semaines, qu’on célèbre déjà!

    Oui, certaines années, j’adore ça. D’autres, cela frise l’épuisement. J’imagine que cela dépend de l’énergie du moment.

    Chez vous aussi, c’est la folie? Comment choisissez-vous où donner de la tête?

    En attendant de lire vos réponses, joyeux Noël à tous! Surtout, savourez votre victoire: vous y êtes arrivés…

    Tags:


    • C’est vrai que les fêtes se multiplient proportionnellement aux activités et à l’étendue de famille qu’on a. De mon côté, j’adore.

      Le 24 par contre, c’est magique chez nous. Nous nous retrouvons toute la famille élargie pour fêter, jouer à des jeux, manger, développer les cadeaux. Tout les âges y trouvent leur compte et ce n’est pas rare de trouver le petit-neveu endormi sur le divan du salon. Mais bon c’est Noël comme on dit. Et comme une petite fille de 7 ans, j’ai hâte j’ai hâte j’ai hâte à ce soir!

      Dans la vie, il y a plusieurs moments. Il y a le temps pour étudier pour les examens, travailler fort pour les parents, s’entrainer pour ceux qui font du sport, pratiquer son instrument de musique pour ceux qui en jouent,… Comme on enseigne aux enfants, il faut garder le focus sur nos buts même si des fois c’est difficile. Mais il y a aussi le temps de faire la fête sans arrière-pensée, rire, jouer, danser. S’amuser fait aussi partie de la vie.

      À travers tout ça, on choisit la manière de faire la fête, notre manière de la faire. Les gens qui viennent à la maison sont là pour nous (du moins je l’espère) et non pour la propreté de notre maison et la grosseur de nos cadeaux. Quand on a bien assimilé ça, on respire mieux. Et surtout on profite du moment présent.

      Vous avez une fille de 11-12 ans je crois? Demandez-lui de vous nommez TOUS les cadeaux qu’elle a reçu au Noël 2011. Il y a des chances qu’elle puisse en nommer 1 ou 2, peut-être 3. Demandez-lui de vous nommez les personnes présentes au Réveillon ou au souper de Noël 2011, c’est selon les familles, et il y a des chances qu’elle n’en oublie pas une. L’important ce sont les gens présents.

      À tous les blogueurs, passez de belles fêtes, profitez de ces moments en famille ou entre amis. C’est ce qui est important. XXX

    • Nous, on simplifie un peu plus.

      Je ne donne pas de cadeau aux enseignants, surveillants du dîner et tutti quanti.

      Je ne participe qu’à un échange entre adultes.

      Mes enfants ne reçoivent qu’un cadeau, celui du Père Noël.

      Je ne fais pas de biscuits pour la ville au complet, ni de gâteau.

      Dans les déjeuners à l’école, mes enfants choisissent les items “faciles”: jus en boîtes, ustensiles, chocolatines.

      Nous n’allons pas à nos parties de bureau.

      Il ne reste que la parade du Père Noël, le déjeuner avec le Père Noël, les 2 déjeuners à l’école et le réveillon. Pour nous, rien de plus qu’un mois normal.

      Pourquoi faites-vous si compliqué?

    • “Entre les petites pensées pour les profs, l’éducatrice du service de garde, les meilleures copines en classe, les meilleures copines des activités parascolaires, les biscuits à faire ici…”

      En faite, c’est vous qui vous l’imposez… Vous n’êtes aucunement obligée d’acheter une pensée pour le prof, l’éducatrice et encore moins les petites copines!!! Vpus pourriez très bien dire a vos filles que si elles veulent offrirent quelque chose qu’elles le bricolent elles-même. Elles pourraient très bien faire des cartes de Noël Pour tout ce monde là… et hop vous venez de vous éviter des courses folles et un peu de surconsommation par le fait même.

      Il y a 20 ans c’était “téteux” de donner des cadeaux aux profs… Et pour moi ça n’a pas changé aujourd’hui! Un prof appréciera l’attention de votre fille d’autant plus si elle vient réellement d’elle!
      Et même pour la plus petite, une simple carte de souhait permet de mettre un sourire au visage… et d’éviter d’encombrer le prof/éducateur avec des tonnes de “gugus” qui finiront probablement aux poubelles (tout le monde se croit original à offrir des biscuits maison, des tasses/café et des articles pour le bain!)

      C’est bien de vouloir faire plaisir mais à un moment donné, il faut mettre une limite! Même pour le panier de Noël… vous pourriez le préparer en juin! Et lorsque le temps sera venu, vous donnez ce que vous avez point! (J’avais compris que vous parrainiez une famille… et bien vous n’avez qu’a mentionner ce que vous avez déjà acheté et les autres parents achèteront bien le reste… ou encore vous revenez au traditionnel, je donne ce que j’ai et non pas ce que je n’ai pas et ce que ti-joe voudrait bien! À mon avis, lorsqu’on est réellement dans le besoin on ne fait pas la fine bouche!)

      Car non je ne cours pas avant Noël… j’établis un budget Noël, je prépare ma liste de cadeau en conséquence (très courte… en général un cadeau pour mes parents, un pour mon frère et un pour mes parrain/marraine). Je prends une journée pour magasiner les-dits cadeaux. Je vide mes fonds d’armoire pour la guignolée (ce qui est encore bon quand même!). De plus, je choisis mes batailles, je choisis à quel organismes je vais donner (en temps et en argent) et je ne me sens pas mal de ne pas donner à tous les organismes… Et je prends mon TEMPS pour le passer avec ceux que j’aime. Si je suis crevée avant Noël, c’est à cause de mon travail et non pas à cause de toutes ces folies de Noël!

      À mon avis, il faut savoir s’imposer des limites avec la folie de Noël (car c’en est de plus en plus une) et savoir lâcher prise sur tout ça… revenir à la base, arrêter de s’imaginer Père Noël et de s’imposer de devoir faire plaisir à tout le monde!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2008
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité