La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 9 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Commentaires (15)

    De la préparation pour mamans?

    similac-mom-Sept03-2010

    Ça y est. Après la préparation pour nourrissons, voilà que Similac a mis sur le marché une formule pour les mères, actuelles ou en devenir. Baptisée Similac Moms, la préparation se veut un “complément idéal” pour une saine alimentation, que ce soit pour la femme enceinte ou la nouvelle mère. Dans une publicité, Similac Moms assure même apporter des compléments essentiels au bon développement des os et du cerveau du bébé.

    Sceptique, un chercheur a interrogé plusieurs scientifiques, pour comprendre la composition de la formule en question. Sans surprise, le deuxième ingrédient est nul autre que … du sucre! (et le premier … de l’eau): chaque bouteille contiendrait aussi l’équivalent de 7 cuillères à thé de sucre.

    Vrai, la boisson contient aussi toutes sortes de vitamines, protéines, et autres bons minéraux. Mais est-ce suffisant pour vous convaincre d’en boire? Ici, plusieurs mères ayant goûté se prononcent. Et vous, qu’en pensez-vous?


    • faut bien tester sur quelqu un ce qu ils prévoient donner aux soldats en cas de conflits

    • Non, je n’en boirais pas. Enceinte je prennais des materna surtout pour l’acide folique… le reste, j’étais pas mal confiante de le trouver dans mon assiette (finalement, j’aurais du juste prendre de l’acide folique…)

      Surtout, ne comparez pas ÇA aux préparations pour nourrissons… le nom est le même, mais je vous mets au défi de trouver une préparation pour nouveau né dont le 2e ingrédient est le sucre.

    • Non, merci!

      Je prends de l’acide folique enceinte pour des raisons évidentes.

      Le reste, je le trouve dans une alimentation saine. Ma seule drogue est 2 cafés par jour (1 si grossesse).

    • Ça me laisse assez indifférente…c’est comme du boost, ensure ou autres. J’aime bien trop manger pour me taper des trucs du genre! J’imagine qu’un médecin peut recommander ça à quelqu’un qui a une alimentation vraiment déficiente. Je n’ai pas eu de nausées enceinte mais si c’est quelque chose que celles qui ont des nausées peuvent “garder” ça vaut peut-être le coup d’essayer.

    • Un peu comme MIMI.B je suppose que pour les femmes qui ont des nausées, ça peut peut-être aider… J’ai une amie qui s’est tappé une gastro (une vrai pas juste des nausées) en début de grossesse et qui a dû être hospitalisée parce qu’elle perdait trop de poids. Je crois que si on peut tolérer/garder le similac mom c’est plus avantageux de prendre ça que de la soupe Lipton poulet et nouilles (en sachet) point de vue nutritif. Ça peut peut-être aussi être utile pour les femmes qui ne prennent pas assez de poids mais qui ne sont pas capable de manger plus. Comme c’est liquide, ça ne bourre pas autant que de manger plus. Donc pour augmenter son apport calorique sans se sentir ballonnée, pourquoi pas. Mais j’en parlerais avec mon médecin d’abord.

      Mais attention, ce n’est pas considéré comme un substitut de repas mais comme un complément alimentaire! Donc, utile comme collation et non pour remplacer son alimentation.

      Je suis allée sur le site voir les informations nutritionnelles… et à mon avis ça ne vaut pas tellement la peine d’acheter ça vs du boost/ensure et des multivitamines pour femmes enceintes. En prenant Boost/ensure + acide folique (ou multivitamines, mais attention à la quantité finale!) vous aurez un meilleur apport d’acide folique (parce qu’à 0,06 mg, alors qu’on recommande 0,4 ou 0,6 mg par jour, ce n’est pas du tout une source importante!)

      Aussi je crois que de se garder soit le similac mom ou du boost dans un coin au bureau pourrait être utile, dans les cas où la journée fini plus tard que prévu ou pour une fringale, plutôt que d’aller s’acheter des biscuits au chocolat c’est plus complet comme collation en terme de glucides et de protéines. Mais ce n’est pas un produit que j’achèterais.

    • Je ne sais pas ce que vaut le produit dans l’état actuel de la science, mais l’idée ne peut être critiquée par qui ce soit (elle est franchement géniale du point de vue marketing). Je suis persuadé que la qualité de l’alimentation de la mère pendant la grossesse, ainsi que pendant l’éventuel allaitement, est un facteur extrêmement important pour la santé de l’enfant (infiniment plus important que la décision d’allaiter ou pas, à mon avis).

    • Étant moi-même un expert en alimentation, surtout en ce qui a trait au traitement du cancer du sein, en partie grâce à une alimentation très ciblée, délicieuse, variée, ici, dans le cas qui nous préoccupe, un principe fondamental est absent, et malheureusement, je me rends compte de l’ignorance crasse des femmes qui sont enceintes, ou qui allaitent leur bébé, ou qui sont atteintes du cancer du sein: allez chercher vos vitamines, vos minéraux, etc… dans les aliments que vous allez trouver dans l’épicerie du coin, plutôt que dans la pharmacie Jean-Coutu. Manger de la vie, des fruits, des légumes, du boeuf de qualité, peu cuit, non-rôti, presque tartare, du poulet biologique, des produits laitiers biologiques (le lait à prévilégier), éviter tous les produits du soya (trop de contreverse ici), ne consommer que de l’huile d’olive, 1ière pression à froid, vierge, biologique préférablement. Beurre, fromage, yogourt. Seule vitamine permise, vitamine D avec lait bio. Bâtissez des protocoles que vous consommerez durant la journée. En prenant les breuvages industriels, vous augmentez vos chances d’attraper le cancer du sein.

    • Je pense qu’on trouve tout ce qu’il faut dans une alimentation équilibrée. Enceinte, j’ai pris des Materna pendant 2 mois. Mon organisme n’aimait pas ça. J’ai eu de gros problèmes d’intestin. Je ne savais pas que je faisais une intolérence au fer parce que jamais je n’avais pris de vitamines de ma vie. Sur les conseils de mon médecin, j’ai rencontré une diététicienne qui m’a aidée à aller chercher le fer dans mon alimentation. C’était un peu plus contraignant mais qu’est-ce qu’on ne ferait pa pour la santé du bébé et la nôtre?

      Ce produit peut peut-être aider les femmes enceintes avec un problème de prise de poids ou une alimentation déficiente mais encore… Parce que les femmes qui n’ont pas une bonne alimentation pendant leur vie ou leur grossesse ne seront pas portées nécessairement à prendre ce produit complémentaire.

    • @ bernem

      vous pouvez citer des études scientifiques qui prouvent ce que vous avancez?

      Je ne doute pas qu’une bonne alimentation ait des impacts positifs sur la santé, mais je trouve que vous allez un peu loin dans votre raisonnement… On apprends assez vite en science qu’une corrélation entre deux variables n’équivaut pas à une relation de cause à effet.

      Et en passant on n’attrape pas un cancer, il se développe à partir de nos propres cellules qui, suite à une multitudes d’erreurs dans l’ADN entre autres, se divisent de façon incontrôlée en parvenant à échapper aux mécanismes de contrôle cellulaires menant normalement à l’apoptose ie la mort cellulaire programmée.

    • @bernem
      Très intéressant. J’imagine que vos conseils sont bons pour les hommes également.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine_B9#Alimentation
      “le foie gras est la source la plus importante d’acide folique ”

      Yes sir !!! ;-)

    • Actuellement, je conseille une femme atteinte du cancer du sein. Et, croyez-moi, lorsqu’une personne apprend que la bosse qui lui pousse sur le sein est une tumeur, c’est très paniquant.
      Les résultats suite à mon approche de la maladie sont spectaculaires. D’abord, appliquons une chimiothérapie basée sur l’alimentation. Richard Béliveau est une sommité mondiale dans le domaine. Malheureusement, Mitsou et Stéfano ont réussi à gâcher par leur amateurisme et leurs vulgarités, les apports de ce prestigieux savant en ce qui a trait à la chimiothérapie par les aliments, lors de l’émission Kampaï.
      Au lieu de boire de ce douteux cocktail, elle devrait, je vous le donne gratuitement. Vous aussi, madame la blogueuse très sympathique, vous pouvez en faire profiter à vos enfants. Voici un protocole très simple à consommer avant le souper par exemple et excellent pour combattre le cancer du sein, au lieu de boire le liquide de cette compagnie: une demie-branche de céleri, un quartier de pomme, un quartier d’orange, une demie grappe de raisin. Pas nécessaire de prendre des grosses quantités, mais, en prendre moins, mais plus souvent, idéalement à tous les jours. C’est délicieux, facile à préparer, pas nécessaire d’être biologique, même si c’est préférable. Si vous voulez pousser plus loin, consommer ensuite une demie-tasse de thé vert avec 2-3 champignons crus, le tout avant le souper. La somme d’ingrédients anti-cancer du sein dans ces deux protocoles est phénoménale.
      J’ai créé aussi d’autres protocoles très efficaces.
      Reste le souper. Surtout pas de pizza Tony à la farine blanche. Plutôt un souper bouilli comme nos grands-mères en faisaient.
      Mon approche est scientifique. L’oncologue de l’hôpital Juif de Montréal dit que son taux de globules blancs est parfait.

    • Je trouve ça un peu curieux mais cela suit notre société du “j’ai pas le temps de…”

      Donc, pas le temps pour un bon repas, Hop! le supplément!

      @nemo
      Je suis d’accord dans le cas ou un médecin le suggèrait parce que la mère a des nausées et que cela aiderais ou… bref, il y a des situations ou ces suppléments aurait leurs place. Mais faudrait pas abuser.

    • Tout d’abord, c’est un énorme coup de marketing. Ils perdaient de l’argent (le précieux argent!) avec les mères qui choisissent d’allaiter. Comment rattraper ça? En leur faisant croire qu’elles ont besoin de leur produit pour fournir tout ce dont elle et bébé ont besoin…

      Mais, c’est tellement faux!!! Pendant l’allaitement, comme pendant la grossesse, le corps de la mère privilégie le bien-être et la croissance du bébé. Bébé passe en premier et le corps de la maman en second (la nature est bien faite!).

      Donc, si une femme ne s’alimente pas suffisamment, ou mal, elle se retrouvera en carence bien avant le bébé. Et, l’intervention à privilégier devrait être de rencontrer une nutritionniste pour apprendre à la mère à mieux se nourrir et où trouver des aliments de qualités, plutôt que de courir à la pharmacie pour acheter un shake tout prêt d’avance et bourré de sucre… Tout ce dont a besoin une femme enceinte ou une mère qui allaite se retrouve à l’épicerie!

      Finalement, @Weeza, on peut en effet, comparer le Similac Mom aux préparations pour nourrissons (malheureusement)… Je vous invite à jeter un œil au dos des cannes de préparations…
      Si vous n’en avez pas sous la main, voici le lien vers le site de Similac (je vous invite à cliquer sur le lien ‘’informations nutritionnelles’’ de la préparation de votre choix) : http://similac.ca/fr/products/

      En fouillant un peu, on voit que plusieurs préparations de Similac ont comme 2 premiers ingrédients le sirop de maïs et le saccharose (le sirop de maïs, on sait ce que c’est et le saccharose, c’est du sucre de table…). C’est le cas du Similac pour bébés sensibles au lactose, du Isomil avec oméga 3 et 6 (version en poudre) et du Isomil 2ème étape.
      Certains ont ces mêmes ingrédients (sirop de maïs et saccharose) en 2ème et 3ème position… C’est le cas du Similac advance Neosure Préparation enrichie de DHA et d’ARA, du Similac Isomil avec oméga 3 et 6 (versions prêt à servir et liquide concentré) et de l’Alimentum.

      Je pourrais continuer avec les autres compagnies de produits commerciaux pour nourrissons et je ne serais pas surprise d’y retrouver sensiblement la même chose, mais je vous laisse le faire vous-même si l’activité vous intéresse…

      Bref, qu’on parle de la version ‘’maman’’ ou de celles pour bébés, la nature nous fournit toujours le meilleur, alors profitons-en et consommons intelligemment!

    • @ bernem
      Les travaux de Richard Béliveau parlent surtout de prévention… oui quand vous changez votre alimentation vous améliorez vos chances de vaincre le cancer, parce que vous adoptez de meilleures habitudes de vie… Je connais les livres de M Béliveau, mais je crois que vous prenez ça un peu trop pour du cash. J’espère que la personne que vous “traitez” poursuit ses (réels) traitements pour le cancer (que ce soit de la chimio ou de la radiothérapie).

      Mais avoir de bonnes habitudes de vie n’est pas un gage de vie sans cancer, et votre”traitement” n’en est pas un. J’ai vu des gens avec une alimentation irréprochable mourir du cancer et des gens qui mangent de la cochonnerie mourir à un âge vénérable…

      Mais bon je ne veux pas partir un débat. Surtout que ce n’est pas le sujet.

    • @Tous

      Vous pouvez sauter les message de Bernem. C’est un troll qui croit que les clinique d’avortement vous permettent de ramener votre foetus chez vous pour le manger.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2009
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité