La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 7 novembre 2012 | Mise en ligne à 21h56 | Commenter Commentaires (15)

    Douze minutes, chrono

    Désolée de vous avoir délaissés ces deux derniers jours. Seulement voilà, je n’ai tout simplement pas eu une petite minute pour m’asseoir à mon ordinateur. Oh si si, quelques instants ici et là, mais jamais 60 secondes d’affilées, disons. Bébé fait des dents, veut être dans les bras, dormir dans les bras, manger dans les bras. Et ainsi file la journée, quoi. Oui, je l’avoue, je crois que j’avais sous-estimé le défi: écrire avec un bébé à la maison, même s’il ne s’agit que de quelques paragraphes, c’est tout un exploit! Je lève donc mon chapeau à toutes les mamans entrepreneurs (non mais quel titre!) de ce monde. Pas sûre que je sois capable d’en faire autant…

    D’où mon intérêt pour cet article publié sur le webzine Jezebel (je viens de tomber dessus, crac, comme mon bébé dort, la vie est parfois bien faite!). Je résume le topo: qu’est ce qui change avec un enfant? Non, pas notre identité, chers parents, mais bien notre temps, écrit l’auteure de l’article.

    Que c’est vrai. Oublier la gestion du temps, l’organisation du temps, les prévisions dans le temps. Tout fout l’camp!

    Et le temps libre? Quel temps libre? L’auteure estime, comme ça au pif, qu’il est réduit à 12 minutes par jour. Un chiffre tout à fait non scientifique, purement empirique. Vrai, les enfants grandissant, la gestion du temps devient un poil moins chaotique. Mais le temps libre du parent, lui? Pas nécessairement plus présent. Alors dites moi, vous avez plus de douze minutes à vous par jour, vous?


    • Bien content que vous ne soyez pas neurochirurgienne. Oui chirurgienne cardiaque.

    • Aucun plan de guerre si bien conçu soit-il ne résiste plus de cinq minutes au contact avec l’ennemi. – Carl Von Clausewitz
      Vous pouvez changer “guerre” par “changement de couche” ou autre chose du genre. Et les “ennemis”, ils sont-tu cute quand ils sont tout petits ;-)

    • 12 minutes, la nuit quand nos trois enfants dorment. Juste assez pour se dire que ce doit être pour ça qu’il n’y a pas beaucoup de vrais papas et de vrais mamans qui peuvent écrire sur votre blogue qu’on adore… Et aussi pour écrire ce petit commentaire sur l’horrrible clavier de mon cellulaire à côté de notre plus jeune qui s’est enfin rendormie… On vous aime!

    • Oh, je me trouve bien un peu plus de 12 minutes pas jour… une fois les enfants couchés, la cuisine rangée, le linge plié et la préparation pour le marathon du lendemain faite, il me reste entre 30 minutes et une heure… ok, je les emprunte un peu aux 8 heures de sommeil recommandées… Mais sinon je pense que je virerais folle. J’aime mieux être un peu fatiguée et heureuse que reposée et avoir l’impression de courrir sans but comme un hamster dans sa cage.

    • Il faudrait peut-être définir pour chancun ce qu’est avoir du temps pour soi. Marcher avec bébé endormi dans la poussette, aller à une activité sportive avec les enfants, souper entre amis, pour moi c’est et ça a été du temps pour moi avec bébés, enfants ou maintenant ados.

      Comme gebgeb, j’ai toujours été convaincu que les enfants devaient se coucher tôt. Ils ont toujours eu toute mon attention pendant la journée ou la soirée mais une fois couché, excusez-moi mais j’avais poinçonné. Je pouvais passer du temps avec mon chum, plier du linge en regardant mon émission favorite, lire un peu (difficile parce que je m’endormais sur mon livre) ou encore faire la cuisine tranquille avec une belle petite musique qui est à mon goût à moi.

      Bien-sûr on va moins au cinéma mais on loue plus de films. On lit moins de livres mais on navigue plus sur internet. La maison est plus souvent le bordel mais ce sera pour une courte période et surtout, la maison est pleine de vie avec les enfants.

      Il y a des jours qu’on voudrait se cacher dans une garde-robe avec des bouchons dans les oreilles, une lampe frontale et un bon livre mais une chose est sûre, ça reviendra assez vite ce temps qui est supposé nous manquer si cruellement. Et foi de certains amis qui ont des enfants adultes, on tournera en rond à la rechercher cette vie de maison si douce et aimé par le passé.

    • J’ai habituellement, avec 3 enfants (10, 7 et 2 ans), un minimum de 2 heures de liberté par jour, jusqu’à 3h30 si je décide de prendre du temps pendant la sieste de la petite (ce que je fais rarement mais qui demeure possible).

      Il en a toujours été ainsi, même quand j’avais mes 2 plus vieux en bas âge. Le secret: coucher ses enfants. On commence dès qu’ils sont nés et après 2-3 mois, c’est fait. Mes petits ne dorment jamais dans mes bras, toujours dans leur lit. Au gros maximum, dès 11 semaines de vie, ils dorment 10 heures par nuit et 2-3 siestes par jour. À 4 mois, c’est 12 heures par nuit. Je l’ai fait trois fois pour trois enfants très différents. Il ne faut que de la routine.

      Comme mes enfants sont couchés dès 19h00 pour la plus jeune et 20h15 pour le plus vieux, j’ai donc au moins 2 heures de temps libre devant moi le soir. Toute la routine du soir est faite avant 8h30. Il suffit d’être organisé et de mettre nos enfants sur la voie de l’autonomie le plus tôt possible. Mes enfants ont une routine du soir sur papier qu’ils suivent et qui leur permet de m’aider à préparer tout pour le lendemain.

      Aussi: planification. Je sais ce qu’on mangera pour les 7 prochains jours à venir, selon les spéciaux des circulaires. Pas de course à l’épicerie à la dernière minute. Le repas est parfois près dès 8h le matin (vive les mijoteuses).

      La fin de semaine, on arrive même à écouter le football pendant 1h ou 2 l’après-midi!

      Avec la venue prochaine d’un nouveau-né, je m’attends à ce que mon temps libre diminue grandement pour les 3 premiers mois puisque je me coucherai vers 21h00 afin de me lever la nuit. Mais cela ne dure pas longtemps et la routine s’installera rapidement.

    • 12 minutes ça me semble bien mince. À moins que cet article exclut le temps qui suit l’heure du coucher des enfants, auquel cas je ne vois pas comment on peut avoir moins de quelques heures par jour pour soi.

      En moyenne, le temps est là et bien là pour soi, il suffit de le prendre. Si passer 21h vous avez encore votre balai à la main, déposez moi tout ça et prennez une heure à vous que diable.

    • Du temps libre? J’en ai au moins 4 heures par jour. Deux heures dans les transports en commun où je peux lire un livre, un journal, faire des mots croisés ou jouer à Angry Birds (faites votre choix), et un bon 2 heures après le dodo de la petite et le rangement. Quand on me demande si je souhaite avoir un autre enfant, je réponds: “Nooooooon. Chus bien trop bien comme ça!”

    • Ça ressemble à ça chez nous. Les enfants ne dorment pas avant 21h et même 22h pour le petit la semaine à cause des siestes de la garderie. Je n’ai jamais eu de dormeur…. Il me reste plus grand temps étant donné que le réveil ce fait à 6hr le matin.

      Mais bon, je trouve que ça ce gère de mieux en mieux à mesure qu’ils vieillissent, surtout quand ils commencent l’école car je n’ai plus besoin de me battre avec eux pour le dodo.

    • Les trois enfants (4 ans, 2 ans, 1 an) sont couchés au plus tard à 19 h 15. Comme nous nous couchons à 22 h maximum, ça nous laisse environ 2 h 45 par soir. Le problème, c’est que nous sommes crevés de nos journées de travail, alors on s’effouerre et on ne fait pas grand chose! En même temps, ça fait un bien fou. La fin de semaine, on arrive parfois à faire dormir les trois en même temps, mais c’est rare! Heureusement qu’on ne veut pas en faire un quatrième, car on ne trouverait pas le temps!

      Mais plus le temps avance, plus nous sommes capable d’avoir du temps à nous, mais chacun de notre côté. Les sorties de couple sont évidemment plus rares, mais avec l’aide des grands-parents, nous avons à l’occasion la chance de sortir en laissant les trois enfants derrière nous.

    • J’ai un point de vue un peu différent, c’est sans doute l’avantage de la maternité tardive. Du temps pour moi, j’en ai eu pendant 39 ans, en masse. J’en étais blasée. Au point de ne plus vouloir aller au cinéma ou au resto. Je suis fort heureuse de ne plus avoir de vrai temps pour moi, j’ai attendu longtemps avant d’avoir mes enfants, malgré moi – je ne vais quand même pas me plaindre maintenant qu’ils sont enfin dans ma vie! Je grapille quand même plus de 12 minutes par jour pour me consacrer à des activités personnelles, comme vous larousse_esdouce, je lis dans les transports en commun. Marcher d’un endroit à l’autre est du temps pour moi, je joins l’utile à l’agréable. J’aime cuisiner alors faire les repas est du temps pour moi, surtout les weekends quand je suis moins à la course. Jouer avec les enfants est aussi du temps pour moi, surtout quand c’est en plein-air.

      Je n’ai pas le choix de penser comme ça car mon plus vieux n’est pas dormeur, c’est une boule d’énergie qui dort moins que la moyenne et dont la sieste de 2h à la garderie est de trop. Il se couche rarement avant 21h00 ou 21h30, quoiqu’on y fasse. Une fois les enfants couchés, non, je n’ai presque pas de vrai temps libre. Je trouve donc le moyen de trouver du temps personnel ici et là durant la journée, comme en ce moment. ;)

    • Probalement plus que 12 minutes, mais pas ben ben plus que 30. Désolée, mais je n’inclus pas dans « temps personnel » les tâches comme plier le linge, même devant la télé. Le temps personnel, c’est du temps pour relaxer, se divertir, s’amuser, se détendre. Et si je veux passer du temps SEULE, après avoir pris du temps avec mon conjoint, alors ça diminue encore.

      Mes enfants sont encore jeunes, 3 ans et demi et 17 mois. Ils font ce qu’ils peuvent et j’imagine qu’ils en feront plus avec les années. Et qu’un jour, pendant que ma fille fera le souper, je pourrai prendre un verre de vin dehors…

    • 12 minutes par jour 365 jours par année, je sais pas comment vous faites??? Pour ma part avec des parents et des beaux parents qui habitent loin, je peux vous dire qu’il est essentiel à ma survie de planifier mon temps pour moi. Aussi, j’ai une soirée complète (et une journée complète à l’occasion) juste pour moi par semaine où je quite la maison à 19h et j’y reviens à 22h30. Je fais mon activité pour moi toute la soirée sans penser aux enfants, à mon chum, à ma job et à ma pile de linge à plier à la maison. Mon secret, je chante dans un choeur! En plus je trouve même du temps pour pratiquer 1 ou 2 soirs dans la semaine. Oui ça me demande beaucoup d’organisation les autres jours, mais l’effort en vaut la chandelle, puisque j’ai ma soirée à moi seule, et je l’attends toute la semaine, fiez-vous sur moi!

    • Ce n’est pas quand les enfants sont bébés qu’ils nécessitent le plus de temps. C’est quand l’école et les activités qui vont avec que le temps diminue encore plus. Les soirées racourcissent davantage avec les devoirs, le hockey, le ballet, le piano ou ce que vous voulez. C’est là que l’horaire et la planification deviennent si importants pour justement avoir du temps à nous. Et ça ne se calme pas à l’adolescence. La vie est très agréable mais maudit qu’elle passe vite!

      Une mauvaise blague. La dame est en train d’accoucher et demande à son médecin si le pire est passé. Non madame lui répond le médecin. Le pire ce sont les 18 prochaines années… ;-)

    • J’ai aussi appliqué la technique de ‘gebgeb ‘ avec deux enfants bien différents. Merci à ma belle-maman pour avoir insisté autant sur tout ce qui est sommeil avec la première. C’est grâce à ça qu’on a eu les enfants très rapprochés et un bon 2 heures par jour à nous. De plus, les enfants dorment facilement partout, vive les soirées chez des amis!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2008
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité