La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 6 novembre 2012 | Mise en ligne à 9h40 | Commenter Commentaires (39)

    De quoi j’me mêle?

    Bon, encore une journée lourde en nouvelles, riche riche en actualités. Alors je ne vais pas vous dégoûter avec des histoires comme celle-ci (horreur), mais plutôt essayer de vous amuser. Rigolons un peu, bon.

    Avec des enfants, c’est inévitable, tout le monde a toujours un avis sur tout. Et tout le monde se permet il va sans dire de le partager. Parce que les autres savent mieux que nous, c’est clair. On en entend presque tous les jours: elle doit avoir faim, elle doit avoir froid, etc. La meilleure? C’était cet été. En pleine canicule. Mon chum décide, pour soulager un peu la cocotte, d’aller courir avec elle, pour l’endormir. Dormir à l’ombre, avec le brise de la course, quoi de mieux pour un bébé, n’est-ce pas? Tant pis pour la canicule. Au péril de sa vie (bon, j’exagère à peine…), le père sort donc faire quelques tours du parc avec la poussette et ses baskets. Que pensez-vous qu’il ait entendu?

    “Pauvre enfant!”

    Je vous jure!

    Pauvre enfant? Elle dort! Dans sa poussette! Elle se fait bercer pendant que son papa court! En quoi est-elle une “pauvre enfant”, je vous le demande? Pauvre papa, oui, qui sue à grosses gouttes, plutôt!

    J’en ris encore. Alors merci de me faire rire avec vos perles personnelles. Et tiens, dressons un palmarès: que la meilleure perle gagne!

    Sur ce , je sors courir. Pauvre enfant, elle va geler dans son sac de couchage polaire, c’est clair!


    • je porte mon fils dans un porte bébé depuis sa naissance, je n’ai malheureusement pas assez de doigts pour compter le nombre de fois ou on n’a demandé si il respirait…. 8-)

      évidement, que mon objectif est de faire mourir mon fils…

      le pire, c’est quand qu’on répond d’une facon gentille, qu’on explique… mais, que la personne INSISTE pour nous faire comprendre que c’est dangereux…

    • Depuis la naissance de mon premier, ma mère s’inquiète à chaque fois que les enfants n’ont pas de bas… J’ai demandé à mon père, médecin, quelle maladie s’attrapait par “avoir froid aux pieds”! Ça n’a pas réglé les choses.

      Ma belle-mère est pareille. La première chose qu’elle dit aux enfants quand elle arrive c’est “Aye, comment ça t’as pas de bas?”. Ils aiment ça être nu pieds dans la maison, bon!

    • J’ai des dizaines d’exemples cocasses à partager. Ceux-ci sont juteux. Lorsque mon 2e bébé avait environ 6 semaines, je l’amène faire les courses, bien installé dans sa coquille. Mais il déteste porter un chapeau. Alors une fois à l’intérieur du supermarché, j’enlève le chapeau pour qu’enfin, bébé cesse de chigner. Bébé est enfin serein, au chaud dans le nid d’ange de la coquille. Voilà qu’une dame d’un certain âge se dirige vers moi d’un air paniqué alors que je traverse l’allée des produits laitiers. ‘Madame, votre bébé va prendre froid, vous devriez lui couvrir la tête’, et elle essaie de lui couvrir la tête avec le chapeau. Je déguerpis. Eh bien, elle se met à me crier de couvrir bébé alors que je suis déjà à l’autre bout de l’allée.

      Il y a aussi cette fois où une dame a décidé de bercer la coquille installée dans le panier d’épicerie parce que bébé pleurait un peu. Sans me demander la permission.

      Et la palme revient à cette dame qui m’a fait le reproche de ne pas prendre le bébé dans mes bras alors qu’il pleurait dans sa coquille. C’était une de ses journées où il était inconsolable, mais je devais faire quelques achats pour le souper, pas le choix (j’ai un enfant plus vieux à nourrir). J’avais tout essayé pour le consoler, bras, porte-bébé, allaitement, en vain, alors aussi bien me dépêcher de faire mes achats et retourner vite à la maison. Commentaire chargé de reproches de la dame : ‘Mais prenez votre bébé madame, c’est VOTRE bébé voyons.’. Ah bon, je ne le savais pas.

      Je comprends que ces dames étaient bien intentionnées mais si au lieu de paniquer, elles avaient jasé un peu avec moi, elles auraient compris que je ne négligeais pas mon bébé!

    • Effectivement, le « est-ce qu’il respire » ou le « il va manquer d’air » en portage revient souvent!

      Mes enfants sont nés en juin. En pleine canicule de juillet, je me fais souvent reprocher de les sortir sans chapeau. C’est sûr, les chances qu’il attrape froid sont très fortes… Toi, t’en mettrais une tuque?

      Mais la meilleure, c’est à ma fille. Elle adorait se faire brasser, se faire virer à l’envers, future gymnaste. Si on avait le malheur de jouer avec elle de cette façon après les repas ou les boire, les gens catastrophés nous avertissaient qu’elle allait être malade. Vous l’avez entendu rire? Elle ne se plaint pas! Et jamais nous n’avons ramassé un vomi…

    • Entendu un jour : Vous laissez les enfants jouer avec votre chien ? La pauvre bête ! Ils vont le rendre fou.

      J’ai demandé à la dame : Ah ! Vous pensez qu’ils vont le mordre ? Pas de problème madame, il est vacciné contre la rage.

      Un Golden tout doux qui adore les enfants. !!!!

    • Pas d’anecdote à raconter concernant mon enfant, mais quand j’étais petite (environ 10 ans) un homme nous a harcelé, moi et ma petite soeur, dans un magasin La Baie car il jugeait nos bottillons pas suffisamment chaudes pour la période de l’année (avril). Il est revenu à la charge une couple de fois, même dans un escalier roulant, avec sa voix un peu menaçante et pointant nos bottes d’un air accusateur…C’était tellement weird que j’en ai encore la chaire de poule! Non mais, de quoi se mêlait-il??

    • Après une épidémie de rhume et de gastro dans sa famille, mon collègue s’est fait dire par son proprio qui habite en bas de chez lui “Vous prenez trop de douches. C’est pour ça que vous êtes malades”.

      Et j’ai connu l’autre extrème. Un autre collègue disait “Je ne prends de conseil de personnes car si le conseil ne marche pas, je perds un ami” (en parlant de conseils pour le nouveau-né) !!! Rancunier le monsieur !!

    • Ma mère aussi pense que les enfants auront le rhume parce qu’ils n’ont pas de bas à l’intérieur, de mitaines, chapeau, foulard même quand il fait à peine 10 degrés dehors. Même quand il faisait 35 degrés avec 200% d’humidité, fallait couvrir le bébé de la tête aux pieds. Je pense que ça date de l’époque où on chauffait au bois dans les maisons et qu’il faisait toujours un peu froid et humide à l’intérieur.

      Quand j’allaitais mes enfants, le nombre de fois où on m’a dit que le lait maternel était moins “riche” parce qu’il est plus liquide que de la préparation. Que mon bébé allait avoir faim, que je devrais lui donner des céréales à 2mois, surtout à mon fils parce que c’est un garçon. Et ce, même si mes bébés avaient l’air de petits boudhas tellement ils avaient de belles joues et cuisses et qu’ils étaient au top de la courbe de croissance. Ça me tapait tellement sur les nerfs….

    • Mon fils ainé est né à la fin août. Je suis une fille d’extérieur. À partir de 5 jours, mon fils faisait toutes ou presque ses siestes d’après-midi dans la poussette. Je marchais quelques kilomètres pour qu’il s’endorme et ensuite je le laissais dans sa poussette car il dormait et j’en profitais pour jardiner. Puis l’hiver est arrivé. Je marchais toujours autant et bébé dormait toujours aussi bien dans la poussette. Je laissais alors la poussette sur le perron à l’abri du vent jusqu’à ce qu’il se réveille. Des fois ça prenait plus qu’une heure tellement il était bien. Vous dire les commentaires de ma voisine! Selon elle j’étais la pire mère au monde. Je me suis toujours demandée pourquoi la DPJ n’avait jamais débarqué chez moi.

    • Je ne sais pas pour vous mais un des commentaires que j’haïs le plus venant d’inconnu ou même de membres de la famille: ”Hé que vous aimez ça vous le trouble!” Surtout quand c’est marmoné d’un ton condescendant avec un gros soupir d’impuissance.

      Vous voyagez avec des enfants? Hé que vous aimez ça le trouble!
      Vous allez à des sorties sportives avec des enfants? Hé que vous aimez ça le trouble!
      Vous allez dans un resto autre qu’un Mc Do et vous devez apporter quelques jouets, cahiers
      ou autres? Hé que vous aimez ça le trouble!
      Vous allez en camping avec les enfants? Hé que vous aimez ça le trouble!
      Vous invitez des amis à souper et ils amènent leurs enfants ce qui fait qu’il y aura 10 enfants
      et 6 adulte? Hé que vous aimez ça le trouble!

      Ben oui, finalement comme beaucoup de mamans-papas, j’aime ça le trouble si ça peut vous faire plaisir. Avoir des enfants ne veut pas dire couper toute sa vie d’un coup et se replier sur soi-même 24 heures sur 24. Avoir des enfants c’est du trouble, de l’organisation mais comme le plaisir est grand, on fait vite abstraction du trouble que ça nous donne… Avec en prime une foule de souvenirs et il faut le dire, de bons dodos pour tout le monde les jours ont on fait des activités…

    • Je comprend que les gens se mêlent beaucoup trop de comment les autres éduquent et traitent leurs enfants. Par contre la situation inverse se passe souvent.
      Un exemple? Il y a quelques années à l’entré du métro Jean-Talon, une dame fesait passé son petit par-dessus les trouniquets alors qu’il étais toujours dans la petite chaise de style poussette. Elle lêve le siège par les deux poignés, le bébé lui, penché vers l’avant, en position de tombé, mais la ceinture de sécurité le retiens, oui le retiens par la peau du cou, parce que tellement penché qu’il glisse vers le sol. Voulant épargné ce supplice au bébé, j’ai placé ma main sous le siège pour le stabilisé, question qu’il ne soit plus dans la position du pendu. La mêre, horrifié s’est mise à me crier dessus :” TOUCHE PAS À MON ENFANT ESPÈCE DE…” je vous épargne le language utilisé ici. Je lui ai répondu que je ne touchais pas au bébé mais juste à la chaise pour l’aider à le faire passer pusique le petit semblais s’étouffer. Elle s’est mise à crier de re-chef. Et bien arrangez vous si vous ne voulez pas d’aide, mais faites quand même attention à vos enfants, un accident ça arrive vite. Donc maintenant quand je vois une maman dans le métro qui doit monter les marches avec béb dans son siège, je ne m’arrête plus pour porter main forte. Faut pas se demander pourquoi bien des gens sont de plus en plus individualistes, et ne vous regarde même pas quand vous les obervez avec des yeux de chiens battus alors que vous avez besoin d’aide à monter les marches avec bébé au milieu d’une foule.

    • Au centre d’achats, une mère qui promenait son bébé dans sa coquille d’auto et qui me voit avec mon écharpe porte-bébé vient me voir pour me dire que c’est inconscient de transporter son enfant là-dedans. Je lui demande: ça fait combien de temps que votre bébé dort dans sa coquille ? Elle me répond toute fière que ça fait 3 heures. Je lui ai alors répondu que je n’avais jamais entendu parler d’un seul cas de bébé mort étouffé dans une écharpe de portage, mais que plusieurs nourissons étaient mort après avoir passé trop longtemps dans une coquille. Ce n’était probablement pas la façon la plus gentille de répondre, mais j’étais vraiment énervée.

    • Oui, le portage amène beaucoup de commentaires négatifs. Je me suis souvent fait dire de faire attention à ne pas écraser mon bébé. Il y a aussi les « chatouille pas ton bébé, il va bégayer plus tard », les « redressez-lui donc la tête, il va avoir la tête plate » et les « MOI, je n’ai jamais donné de suce à mon bébé! ».

      Mais ce sont les « il n’a pas froid cet enfant-là? » que j’ai quand même entendus le plus souvent.

      Un jour, dans l’avion au retour de vacances, ma fille, qui avait trois mois à l’époque, a chaud. Mon chum lui enlève sa petite veste pour la laisser en t-shirt. La dame assise de l’autre côté de l’allée nous fusille du regard et nous jappe : « Mais voyons! Elle va prendre froid cette enfant-là! » Je lui explique que « mais non, elle est bien, elle pleurait tout à l’heure justement parce qu’elle avait chaud, mais là, elle est de bonne humeur, voyez pas? » Eh bien, la dame détache sa ceinture, se lève, et vient toucher au bras de ma fille pour vérifier qu’il n’est pas froid! Mon chum et moi étions pétrifiés! Tout ce qu’elle a trouvé à dire, c’est un « Ah bon » avant de retourner s’asseoir.

      Mais j’ai eu une douce revanche un jour. J’arrive à l’épicerie avec ma fille (elle devait avoir autour d’un an), et, comme toujours, je lui enlève sa tuque et je sors le haut de son corps de son habit une-pièce. Devant le comptoir des viandes, une dame m’apostrophe : « Mais habillez-la, cette enfant-là, c’est un congélateur, ça, elle va attraper son coup de mort! » Alors, ma fille la regarde droit dans les yeux, et lui répond « Non! » en pointant son petit index vers elle. Je suis partie à rire, et j’ai passé mon chemin. Ça m’a fait du bien!

    • Ma fille est née à 4lbs13. En pleine forme: juste petite. Donc, évidemment, lorsqu’elle avait un mois, elle était minuscule.
      Mon mari et moi sommes en ligne chez Wal Mart, à la caisse. Notre cocotte dort paisiblement dans la coquille…
      Soudainement, j’entends la dame dernière nous ”non mais, ça a aucun bon sens!! J’te dis, dans mon temps, on sortait pas les enfants naissant dans les magasins! Franchement! Ce bébé là n’a pas plus que 2 jours, c’est sur! Il va attraper pleins de microbes”
      Euh… madame?? Ma fille a un mois…. et oui, il m’arrive de la sortir en public!!! Non mais…

    • J’étais dans une file d’attente de magasin avec mon bébé dans sa coquille, dans le panier du magasin. Il hurlait, du genre de pleure qui rend mal à l’aise. Tellement que les gens m’ont laissé passé dans la file (la compassion existe encore!). Mais un homme (le genre de ptit vieux qu’on voit arriver de loin) essaie de consoler en mettant sa grosse main sur sa joue. EURK!!!

      J’ai pris son bras et je l’ai tassé de là sans douceur en lui lâchant un « non mais franchement » (ok, j’aurais pu être pire…)

      Pas besoin de dire que fiston n’a pas été de meilleure humeur :)

    • Je suis un brin trop ambitieuse : je voulais écrire une dizaine d’exemple et non des dizaines. ;)

    • Je suis au club vidéo avec mon garçon de 2 ans à la traine. Il arrête pour regarder les jouets au milieu du magasin, moi je cherche un film, je dois être à 10 mètres de lui…

      Eh bien voilà-ti-pas une madame qui vient pas me faire la remarque “faut pas laisser ses enfants sans surveillance, sinon ils vont se faire kidnapper comme la p’tite Cedrika!”

      Eh misère.

      (Pour l’anecdote, quand j’étais gamin, c’est à l’aéroport que j’ai “perdu” mes parents… j’attends l’inévitable retour du karma!) ;)

    • Ma propre mère a tenté de nous dissuader d’avoir un troisième enfant sous prétexte qu’on s’embarquait dans quelquechose d’insurmontable (elle même n’en a eu que 2). On ne l’a pas écouté et la journée que nous avons annoncé la bonne nouvelle, nous n’avons eu qu’un ”Bien contente pour vous!” comme félicitations. Elle a boudé parce qu’on n’a pas écouté son conseil. Aujourd’hui ce troisième est pétant de santé et fait la fierté de ses parents. La grand-mère semble avoir oublié le début puisqu’elle l’adore, mais les parents n’oublient pas…

    • Ah le fameux “il va prendre froid”! C’est vraiment impressionnant le nombre de personnes qui croient encore en 2012 qu’on peut attraper une maladie parce qu’on a froid. Y a jamais personne qui a eu une grippe parce qu’il ne portait pas de tuque sur la tête dans le coin des réfrigérés à l’épicerie.

    • @azteca13 Comment t’as fait pour pas rire à “chatouille pas ton bébé, il va bégayer plus tard”? C’est vraiment trop folklorique!!!

      Je n’ai jamais reçu de commentaire désobligeant directement (je crois que j’ai l’air intimidante) mais j’ai des grands-tantes qui ont dit à ma mère que j’allais “gâter” ma fille en la prenant trop souvent. Bein oui c’est ça l’amour ça gâte…je suis pas en train de lui acheter 5 ipod… et puis c’est quoi je suis supposée faire avec un bébé de 1 mois qui hurlait dès qu’on la déposait?? hop dans le porte-bébé… Moi les commentaires de méthodes de parentage datant de la guerre ça me passe 10 pieds au dessus de la tête…

      Aussi, ce qui m’énerve, c’est quand ma fille porte un gilet rose, des pantalons rose, des bas rose et des souliers roses et qu’on me demande si c’est un gars ou une fille…take a wild guess!!!! C’est arrivé plusieurs fois et pas juste à moi! Coudonc les gilets rose avec des pouliches pis des papillons c’est-tu rendu à la mode pour les petits gars?

    • Une de mes copines s’est fait dire parce qu’elle prenait dans ses bras son bébé qui pleurait : Tu le prends à chaque fois qu’il pleure?
      Elle a répondu : Non, des fois il ne pleure pas et je le prends quand même!!!

    • J’ai, comme presque tout le monde, reçu les fameux commentaires du genre “il va prendre froid” lorsque je refusais de mettre une tuque à mon bébé pendant les canicules. À la naissance de ma deuxième, il faisait 40 dans la chambre d’hôpital et les infirmières me réveillait la nuit pour que je mette une tuque au bébé, misère!

      J’ai eu aussi beaucoup de commentaires sur le sommeil de mes enfants. Mes bébés se couchaient tôt et il faut croire que cela frustrait certaines personnes. Ma deuxième, ma plus dormeuse, devait être au lit à 18h00 sinon on manquait le bateau. Elle filait ensuite jusqu’à 7h00 le matin.

      Une fois, elle nous accompagnait au parc, mon plus vieux, mon mari et moi, en début de soirée pour une activité. Elle devait avoir 4 mois. Vers 17h45, j’ai dit à mon mari que je rentrais mettre la petite au lit. Un homme âgé s’est fâché et m’a lancé que “j’exagérais” et que “je privais ma fille de sa vie”, qu’il était évident “que je n’étais qu’une égoïste qui voulait ses soirées libres”. Bien oui, ma fille est fatiguée, elle a besoin de beaucoup de sommeil (c’est encore le cas à 7 ans!) et je devrais la garder éveillée de force pour plaire à tous et chacun? Je lui si demandé s’il était libre pour s’occuper d’elle ce soir pendant ses pleurs de fatigue interminables, ou demain lorsqu’elle sera encore en manque de sommeil et qu’elle pleurera à tout instant?

      Enfin, alors que je disciplinait mes 2 plus vieux au restaurant lors d’un souper pendant lequel ils étaient particulièrement agités, j’ai été apostrophée par un homme qui me trouvait trop sévère. Celui-là s’est fait répondre de se mêler de ses affaires! Comme le contraire m’est aussi arrivé, je dois conclure que ma sévérité dépend de mes spectateurs…

      Personnellement, s’il m’arrive de discuter avec mon époux de certaines de mes observations, jamais il ne me viendrait à l’idée d’aller présenter mon commentaire aux parents concernés (à moins d’abus évident). Il est normal, je crois, qu’on juge ce que les autres font selon nos valeurs et notre style de vie. La moindre des choses est de le garder pour soi!

    • La voisine, qui n’a jamais eu d’enfants, qui nous reproche de ne pas mettre de chapeau à notre fille née l’été. Une chaude soirée de canicule, on sort dehors, fille chevelue toujours sans chapeau : “aujourd’hui c’est différent, vous les laissez gagner (le bébé a 2 semaines…) mais dans mon temps, ils n’avaient pas d’otites”.

      La grande-tante du côté maternelle qui trouve que le congé de paternité, c’est juste une perte de temps parce que les bébés, c’est une histoire de femmes.

      Tellement con…

    • J’ai des jumelles et 5 enfants… J’en ai entendu assez pour écrire un livre!

      À partir de la 3e grossesse j’ai reçu que des commentaires négatifs lorsque je l’ai annoncé. Tellement que ma 4e, je n’ai rien dit et les gens s’en son rendu compte quand ils m’ont vu avec le ventre bien gros.

      À l’épicerie avec les 5 et des parents clairement débordés: “Est-ce que c’est tous vos enfants?” Ça, je réponds “Non, je prends les enfants des voisins pour me compliquer la vie.”

      Une personne voulait que je badigeonne les gencives de mon bébé avec du whiskey(!) pour calmer la douleur des dents!

      “Est-ce que c’est tous du même père?” Quand mon chum est juste à coté de moi.

      “Avez-vous eu des traitements de fertilités pour les jumelles?” Tant qu’à, veux-tu savoir combien de fois nous avons fait l’amour dans le mois?

      “Les jumelles, elles-ont combien de mois de différence?”

      Ont m’a déjà demandé si j’étais dans une secte!

      Quand j’ai annoncé qu’un de mes enfants était sourd je me suis fait demandé “Il est pas débile là hein?” Les deux bras m’ont tombé.

    • Tout récemment, nous étions en visite et avons passé quelques jours avec ma belle soeur. De tempérament très instable, souffrant de troubles mentaux non diagnostiqués, elle passe d’un régime alimentaire à l’autre (juste du cru, juste des fruits, aucun sucre, aucun gluten) au fil des ans en jurant chaque fois qu’elle allait tellement mal avec l’ancien régime mais que maintenant, tout est réglé.

      Devant ma fille de deux ans qui, oui, fait souvent des crises énormes, elle se met à m’expliquer que ce n’est pas normal, que ce n’est pas juste une question d’âge (elle qui ne connaît rien aux bébés, n’en ayant jamais eus ni même côtoyés), que je devrais lui faire faire des tests d’allergie, qu’elle ne doit pas tolérer le gluten ou bien assimiler le sucre, qu’elle aussi a toujours eu des sautes d’humeur avant de couper le gluten (comme si elle était devenue un modèle d’équilibre depuis).

      J’ai tellement dû me retenir pour ne pas provoquer une crise diplomatique familiale de proportions gigantesques!

    • Une de mes vieilles tantes m’a déja offert de ses valiums pour ma fille de 6 mois qui ne cessait de pleurer. On en parle encore en riant dans les party de famille.

    • @MIMI.B
      En fait, la première fois que je me suis fait dire ça, je n’ai pas ris parce que je n’étais pas sûre d’avoir bien compris ! J’étais dans un parc, une petite madame bien intentionnée (elles le sont toutes, on le sait bien !) s’approche et me sort ça, sans plus d’introduction, pas de bonjour ni rien, juste : « Tu ne devrais pas chatouiller ton bébé, il va bégayer plus tard.»

      Le pire, c’est que, quand j’ai raconté l’anecdote à ma mère, et elle m’a répondu : « Ah oui? Tu chatouilles la petite? » Et là, j’ai ri !

    • C’est vrai que ce genre de situations arrive tellement (trop) souvent avec un enfant, mais j’ai envie de raconter une situation inverse, parce que ça faisait tellement changement.

      Mon bébé de quelques mois était dans la poussette et, pour toutes sortes de raisons, il pleurait. Alors que je me dépêchais pour arriver au plus vite à la maison, j’aperçois deux vieilles dames devant moi. Une se retourne – je m’attends déjà à recevoir tous les commentaires et suggestions habituels -, mais non : elle me regarde une seconde, agrippe son amie par le bras et lui dit : « Tasse-toi! Elle, elle a envie d’arriver chez elle rapidement! ». Ouf! Ça m’a fait tellement de bien d’entendre ça que je l’ai remerciée en la dépassant.

    • @ aristiana: Eweeeee….Je vous lèche mon chapeau si vous êtes capable de rester zen!

    • Je suis tout simplement renversée par la quantité de personnes qui croient encore qu’on attrape des maladie lorsqu’on a froid mais encore plus par ceux qui craignent qu’un bébé ait froid s’il ne porte pas de tuque en pleine canicule!!!

      Le mythe de froid qui rend malade date de longtemps (les anglophone utilisent même le mot “cold” pour désigner le rhume) et que les auteurs d’émissions pour enfants et même certaines comédies pour adultes continuent stupidement à donner le rhume à TOUT les personnages qui ont été exposés 5 minutes au froid ou même à la pluie mais il va falloir qu’on finisse un jour par se rentrer les faits suivants dans la tête:

      -les maladies contagieuses sont causés par des virus et des bactéries, elles ne surgissent pas du néant

      -leur période d’incubation est généralement d’une bonne semaine, pas une minute, une heure ou un jour

      -des gens attrapent le rhume et la grippe même dans les pays chauds

      -ce n’est pas le froid qui rend vulnérable aux infections respiratoires l’hiver mais l’air sec dû au chauffage, le fait que tout le monde s’encabane et une aération insuffisante (tout le monde respire continuellement le même air vicié)

      -du moment qu’un bébé n’est pas exposé au soleil, lui mettre un bonnet en pleine canicule me semble plus néfaste qu’autre chose.

    • Est-ce que certaines mères ici se sont fait dire que si leur enfant avait froid aux pieds, il allait avoir un “tranchement d’urine” (une sorte d’infection urinaire, je pense)? Certaines personnes de ma famille le croient dur comme fer! :D

    • @stephanie2009

      Ma mère le croit dure comme du fer. Et pas seulement pour les enfants mais pour ses filles aussi même si elles ont largement dépassées le cap du 40 ans!

    • Ma mère aussi est persuadée qu’on attrape des infections urinaires parce qu’on «prend de la fraîche aux pieds» ou des hémorroïdes parce qu’on en prend aux fesses…

    • Ce qui me frappe en lisant plusieurs commentaires ici ce ne sont pas les paroles parfois malhabiles de personnes autres que les parents des enfants. Non. C’est la réaction immature des parents.

      On réalise à la lecture des réponses que beaucoup d’enfants sont la “possession” de leurs parents. Possession maladive même. Beaucoup d’insécurité à travers les réactions acerbes de certains parents.

      Quand on est à l’aise avec nos choix, nos décisions, nos manières de faire, on ne se sent pas menacés du regard (questionnement) des autres. Le parents non-belliqueux et qui a du temps explique son point de vue. Il peut même être intéressé à en savoir plus sur l’approche différente de la sienne.

      Le recroquevillement du parent dans sa coquille hermétique (mon enfant et moi contre l’univers) me laisse dubitative.

      Deux faits vécus

      1. J’ai la peau très claire et je dois éviter le soleil. Même à l’ombre, sous un parasol par exemple, un chapeau léger m’aide à protéger ma peau. C’est la même chose pour les tout-petits j’imagine.

      2. Nous piqueniquions au Parc de l’Île-de-la-Visitation dans le quartier Ahuntsic. Quelques familles avec de très jeunes enfants étaient installés près de nous, au bord de la rivière. Les adultes ne surveillaient pas leurs enfants -parfois autour de 2 ans seulement- qui jouaient tantôt au bord de l’eau, tantôt pendus à des branches d’arbres qu’ils essayaient de casser… On s’est dit que ces parents semblaient du genre à ne pas vouloir entendre des conseils de la part des “étranges” ou de leurs propres mères même, alors on n’a pas dit un mot mais on a surveillé discrètement du coin de l’oeil ceux qui se penchaient au-dessus de l’eau peu profonde mais quand même… afin d’être prêts à réagir quand l’un d’eux y tomberait. Ce qui arriva. Les parents n’ont même pas vus que leur chérubin perdait le pied pour ensuite se ramasser à pleine face dans l’eau. En 3 secondes, mon mari a empoigné le bras du petit et l’a sorti de sa situation. Pas de merci, rien. Des drôles de regards mais au moins… il ne s’est pas fait engueuler d’avoir franchi sans permission le cocon fermé à double tour de cette famille. On se sentait presque honteux d’avoir aidé rapidement un enfant d’à peine 2 ans. Pas normal.

    • @nemo

      Vous pouvez toujours lui dire que chez les femmes, les infections urinaires se développent lorsqu’en s’essuyant après être allée à la selle, on ramène par mégarde des matières fécales vers l’urètre (ce qui peut arriver même si on n’utilise pas le même papier qui a servi à s’essuyer le derrière!)

      Il y a aussi le mythe du courant d’air, vous savez l’air qui est totalement inoffensif lorsqu’il circule dehors mais qui mystérieusement deviendrait nuisible lorsqu’il entre par une fenêtre? :D

    • @ simon_c au sujet des otites.

      Voir le conseils # 6:
      http://www.commentfaiton.com/fiche/voir/84575/comment-prevenir-l-otite-chez-le-bebe

      Une accompagnante à la naissance nous dit “Pourquoi est-t-il important que bébé porte un bonnet?” Le texte est des plus intéressant et parfois les raisons données sont étonnantes mais pleines de logique:
      http://babillagesaveclaurie.blogspot.ca/2012/05/pourquoi-est-t-il-important-que-bebe.html

    • J’avais mon bébé (2 mois) dans mon porte-bébé à l’épicerie. Une dame m’a demandé si c’était un vrai bébé!
      Qu’est-ce que ça pourrait bien être d’autre???

      Il y a aussi le classique “Mais il ne pleure jamais, c’t'enfant-là!” parce que tu as vu mon bébé pendant les 3 minutes de la journée où il est éveillé et calme.

      Et les fameux conseils quand tu n’en as pas demandé!
      N’importe qui que je connais plus ou moins en dehors du travail: Comment va ton allaitement?
      Moi: Mal..je fais des mastites à répétitions.
      N’importe qui: Ah oui oui l’amie de la nièce de ma cousine en a eu une… As-tu essayé _________(insérer ici n’importe quel truc évident ou farfelu) ?

    • Mon mari est noir, moi blanche. Le bébé est donc mulatre. Entendu souvent: “Est-ce qu’il est adopté?”… “Non, je l’ai accouché dans la douleur!” Me semble qu’en 2012, les couples mixtes ne sont plus une rareté tant que ça!?

      Entendu plus d’une fois alors que j’étais avec le fils de mon mari, 17 ans et Noir comme son pere, et mon bébé mulatre: “est-ce que c’est le papa?” Ben oui, j’ai 40 ans pis je me suis trouvé un flot de 17 ans pour me faire un bébé!!!

      Mais le plus fou c’était à Cuba, avec le bébé de 3 mois, dans la famille de mon mari. Toutes les Cubaines, famille, voisines, etc. se mêlaient de TOUT. Aussitôt qu’il pleurait, elles me l’arrachaient des bras et tentaient de le consoler en le promenant dans leurs bras, en le berçant, n’importe quoi mais c’était la panique totale, et une étrangère comme moi était forcément incompétente pour s’occuper d’un bébé. Et quand j’allaitais, c’était un show, tout le monde venait voir comment je faisais et passaient leurs commentaires, je ne le tenais pas comme il faut, j’avais pas besoin d’un oreiller, le bébé allait s’étouffer parce qu’il avait le nez collé sur mon sein (?!?!), bla bla bla. Une pure inconnue m’a même pris le sein à pleine main, pour le “replacer” dans la bouche du bébé, sans même me demander! Je suis restée assez figée merci!!!

      Une autre fois, la tante s’en va avec le bébé dans les bras pour le montrer à la voisine… et n’est toujours pas revenue après une demi-heure, j’étais furieuse, je l’ai cherché dans tout le quartier jusqu’à ce que je la retrouve avec le bébé chez une autre tante, à 4-5 rues de là!!!

      Et puis sortir avec un bébé après le coucher du soleil, pas de chapeau, je me faisais arrêter dans la rue par carrément tout le monde: c’est dangereux de sortir un bébé le soir, car le “serin” va tomber sur sa tête!!! Eille, il fait 40 degrés le soir à 9h00, 150% d’humidité en tout temps, est-ce que le serin va vraiment changer grand chose?

    • @prof_mal_lunee:

      Hé oui! Moi aussi, on m’a posé la question un nombre incalculable de fois: “où est-ce que vous l’avez pris votre bébé?” (comme si c’était une marchandise achetée dans un magasin) et cela, juste parce que fiston avait (et a encore) un teint plutôt basané parce que le père était d’origine maghrébine… (soupir)

      Quant aux pleurs incessants de mon fils, (il a été un bébé très difficile) c’était inévitablement parce que je ne le nourrissais pas assez! Seigneur! Dire que bébé, mon fils avait l’air du “bonhomme Michelin”!

      Quant au fameux “serin” du soir… je serais millionnaire si j’avais eu une “cenne noire” chaque fois que je l’ai entendue celle-là!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2008
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité