La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 2 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h39 | Commenter Commentaires (44)

    On vaccine contre la grippe, ou pas?

    Bon, je n’arrive pas à me faire une idée sur la question. Alors je vous sonde: le vaccin contre la grippe, pour les bébés, vous êtes plutôt pour, ou contre?

    Dans mon quartier, c’est la semaine prochaine que ça se passe. Le 9 et le 10 novembre, les personnes âgées, les malades chroniques, les femmes enceintes et les bébés de 6 à 23 mois, notamment, sont invités à venir se faire vacciner, à mon CLSC. J’ai donc une semaine pour me faire une idée.

    Enceinte, je ne me suis pas trop posée de questions. Je n’avais pas du tout envie d’être malade. Du coup hop, je me suis rendue pour recevoir mon vaccin. Mais là? Mon bébé a plus de six mois et est ciblé par la présente campagne. Je ne veux pas ici relancer le débat sur les vaccins en général, mais je m’interroge plutôt sur celui-ci en particulier. Car soyons clairs: je suis personnellement tout à fait d’accord avec l’idée de vacciner mon enfant contre la polio, la rougeole, le tétanos, et tout le reste. Là n’est pas ici la question. Mais la grippe? La simple grippe?

    Oui, je sais que les bébés sont plus à risque de complications. D’où la recommandation des médecins de les faire vacciner. Mais en même temps, je sais aussi que le vaccin n’est efficace que dans 70 à 90 % des cas, max. Parfois, c’est encore moindre. Et je trouve que les vaccins au calendrier sont déjà bien nombreux. Et soyons francs, assez pénibles merci.

    Alors je vous relance: on vaccine nos bébés contre la grippe, ou pas?


    • Absolument pas. À force de s’aseptiser comme çà, notre système devient de plus en plus fragile.

    • Pour avoir vu mon poupon intubé pendant huit jours aux soins intensifs de l’hôpital Ste-Justine, pour l’avoir vu en arrêt respiratoire, je peux vous dire que oui, chez-nous, on vaccine. Les complications de la simple grippe, comme vous dites, peuvent être très graves. Et malheuresement, ça n’arrive pas qu’aux autres… Comme le dit l’adage, vaut mieux prévenir…

    • Pour le poupon d’un an, je le fais vacciner car il semble avoir un profil asthmatique hérité de ma belle-famille. Je ne veux pas qu’une simple grippe donne lieu à un séjour aux soins intensifs ou à un traitement aux pompes. Même si le vaccin n’est pas efficace à 100%, il peut atténuer l’infection.

      La grippe peut être mortelle ou occasionner un séjour à l’hôpital.

      Par contre, j’hésite à faire vacciner mon plus vieux de 3 ans, je vais en discuter avec sa pédiatre en qui j’ai confiance et qui n’est pas du genre à recommander des traitement inutiles.

    • @mrjinx

      Un vaccin n’est pas l’inverse d’aseptiser? N’est-ce pas se mettre volontairement en contact avec un pathogène affaibli afin d’entreainer son système a réagir? Par conséquent j’en conclu que vous vous êtes soit trompé de conclusion soit trompé d’argument pour supporter votre conclusion.

      Je suis pour, même 70% de chances d’éviter une maladie ca veut la peine non? mieux que 0% et la grippe (pas le simple rhume) est une maladie dangereuse qui peut terrasser un adulte alors pourquoi rendre un enfant au système immunitaire plus faible vulnérable si on peut l’éviter.

    • J’étais médecin à l’urgence. Des complications graves dues à la grippe, j’en ai vues. Des bébés comme des plus grands.

      Pour moi, c’est un “no-brainer” absolu. Tout le monde ici est vacciné à chaque année. Et personne, je dis bien personne, ne peut entrer dans ma maison pendant la saison de la grippe lorsque j’ai un bébé de moins de six mois en résidence s’il ou elle n’est pas vacciné(e). Libre à eux de faire ce qu’ils veulent, mais ils ne viendront pas mettre la vie de mon bébé en danger.

      70% de risques de moins d’être intubé aux soins intensifs (ou de mourir), c’est appréciable. S’il s’agissait d’un traitement pour une autre maladie, personne ne discuterait de ces chiffres.

      De plus, je ne vois pas vraiment le rapport avec un calendrier vaccinal chargé ou non. Et j’ai déjà eu 3 enfants, les vaccins, ce n’est rien. Ça fait mal quand on pique et le site peut être douloureux pour 1 ou quelques jours. Les réactions graves sont très rares, beaucoup plus rares que les graves cas de grippe. Sérieusement, je n’ai jamais eu de problème avec mes enfants en raison d’un vaccin. Souvent, le parent présume que le vaccin cause tel pleur ou tel autre. Mais la fatigue est bien plus souvent en cause chez les pleurs des enfants que le fait d’avoir eu un vaccin ou 2 ou 3 ce jour-là.

      Enfin, je vaccin aussi tout le monde pour protéger mes parents et mes beaux-parents, dont certains ont des maladies respiratoires ou cardiaques ou sont simplement très âgés et ne méritent pas qu’on leur transmette cette maladie (il faut savoir que le vaccin est moins efficace chez les personnes âgées dû à une moins grande réponse immunitaire avec l’âge).

    • Pour ma part je suis pour les vaccins mais je réfléchis toujours à la situation avant de faire vacciner: mon bébé de 20 mois va à la garderie en milieu familial, il a une phase orale très prononcée (jouets, verre à boire, tout y passe), il a eu rhume après rhume, otites l’an passé… Comme les symptômes de la grippe sont beaucoup plus importants (et les complications aussi), j’espère éviter à mon bébé cette maladie… Et en plus, je connais le punch: il est malade, je ne travaille pas, je tombe malade à mon tour, je ne travaille pas, papa prend la relève et surprise!! il tombe malade et ne va pas travailler!! donc, oui je nous fais tous vacciner!! ;)

    • Et dire qu’avec l’argent que font les compagnies sur le dos des gens qui ont peur d’avoir peur, on pourrait payer la dette québécoise……

    • NON! laissez les enfants se faire un système immunitaire, je suis une personne proche du milieu de l’éducation, effarant les nombreux enfants pris avec des allergies et infections de toutes sortes. À chaque début d’année la liste s’allonge, tous les intervenants doivent avoir un protocole d’intervention, liste d’enfants fragiles, épipen et autres. Et vous c’était comment lorsque vous étiez jeunes? Plus ou moins d’enfants malades? Je ne suis pas loin de penser que le système de peur ne fait qu’enrichir la bizness de la santé. Rappelez-vous H1N1. Une société de plus en plus fragile, et comme héritage des enfants de plus en plus fragiles

    • Le carnet de vaccination de mes ados est à jour mais nous n’avons jamais été vaccinés contre la grippe. Est-ce nécessaire? Pour les personnes âgées, les gens avec des problèmes de santé chroniques, oui. Pour les autres, je ne sais pas…

      Je crois avoir lu que les vaccins sont préparés à l’avance, donc avant de connaître la «souche» qui sévira l’année suivante. Sommes-nous assurés d’être protégés contre la bonne grippe? Est-ce qu’il y a des risques connus et prouvés ( et non pas des légendes urbaines folkloriques et paranoïdes véhiculées trop souvent) associés à ce type de vaccins? Les risques d’avoir des complications liées au vaccin sont-ils plus élevés que ceux de la grippe? Même la communauté scientifique ne s’entend pas à l’unanimité sur le sujet.

      Heureusement que mes enfants sont plus âgés parce que ce serait vraiment difficile pour moi de prendre une décision. Tout comme je n’ai pas eu à décider de les faire vacciner contre la varicelle. On parlait peu de ce vaccin à l’époque (ça fait partie du carnet régulier maintenant non?) et ils ont eu la maladie à 3 et 5 ans. J’avoue que je n’aurais pas su quoi penser là dessus également.

      J’ai hâte de lire les témoignages.

    • Très ambigüe. Avoir un petit bébé comme vous et en plus avec 2 autres enfants qui vont à l’école, je ne sais pas…

      Je n’ai jamais fait vacciner mes enfants, bébés ou non contre la grippe. Mon chum et moi aussi n’avons jamais été vaccinés. Contre toutes les autres maladies oui, mais contre la grippe non.

      Mon plus jeune est né avec des problèmes respiratoires et a fait des bronchiolites à répétition la première année de sa naissance. Après, plus rien, aucune maladie fouillez-moi pourquoi mais on ne se plaint pas… Personne ne nous a jamais offert le vaccin. Il faut dire qu’il a maintenant 13 ans et est en excellente santé.

      Mis à part la première année de mon plus jeune, personne n’a jamais été malade. Grand mystère. Je ne m’appelle pas Madame Blancheville mais je crois que les règles de base doivent être appliquées à la lettre. Enfant-bébé, pas de location de poussette au centre d’achats, pas de bébé dans les petits sièges à l’épicerie. Les enfants se lavent les mains avant de manger et à la sortie de la toilette, je ne les ai pas habitués à se laver les mains compulsivement. Autre petit détail, je lave les livres qui viennent de la bibliothèque scolaire et municipale. J’ai travaillé longtemps comme bénévole à la bibli de l’école et vous ne pouvez et voulez pas savoir ce que les enfants font avec les livres… Genre s’essuyer le nez avec… Et surtout, surtout, on va jouer dehors minimum 1 heure par jour et même si on est ado ou adulte. Ma mère disait qu’on aère les microbes.

      Chanceuse? Fort probablement mais à date ça marche pour moi, mon chum et mes enfants.

    • Juste une note pour ceux qui minimisent les risques ici, on parle de grippe, la maldie qui peut terrasser un adulte pendant plus d’une semaine, qui cause plusieurs milliers de morts annuellement en amérique du nord surtout aupres d’enfants en bas ages et de personnes agées. Et on se pose la question si proteger la vie de nos enfants et de nos parents ca vaut la peine? On est vraiment chanceux de ne pas connaitre de vraies épidémies. Les virus sont notre plus grand prédateur actuellement alors si on peut se proteger, pourquoi ne pas le faire?

    • @marcelleduc

      Nous, quand nous étions jeunes, il y avait beaucoup plus de maladies et beaucoup plus d’enfants malades (il y avait déjà heureusement quelques vaccins, dont un m’a permis d’éviter les conséquences les plus graves de la polio). Nous avons trois enfants vaccinés, et aucun n’a jamais eu ni maladie d’enfance ni allergie (même s’ils n’ont pas été allaités). Bref, OUI aux campagnes de vaccination (en général).

    • On m’a dit que ceux qui côtoient les personnes à risque comme les bébés de 6-23 mois peuvent aussi se faire vacciner gratuitement. Donc si vous tenez absolument à éviter le vaccin, vous pouvez protéger indirectement votre bébé en vous faisant vacciner et le garder à l’abri des gens malades. Faut bien quelqu’un en sante pour s’occuper des enfants malades, non?

      Mais perso, je ferai vacciner mon enfant: il va à la garderie et ramène déjà toutes sortes de maladies. Les effets secondaires sont minimes, en fait, je n’en ai jamais eu pour le vaccin de la grippe à part avoir le bras endolori. Et je ne crois pas que le calendrier de vaccins est si chargé que ça pour justifier de ne pas vacciner.

    • @Mme Galipeau

      Je crois que vous confondez la grippe avec le rhume…

      Oui, je vaccine! La grippe chez les enfants peut avoir des complications graves! Je peux me questionner sur la nécessité d’autre vaccins (comme celui pour la varicelle) mais ceux pour la grippe, ils valent la peine! Le vaccin ne protège pas à 100%, mais il diminue grandement les risque d’attraper la maladie et dans le cas où on attrape la maladie quand même le vaccin peut en diminuer fortement la gravité.

      @ mrjinx
      On aseptise en utilisant du Lysol et autres nettoyants (cochonneries) qui tuent les germes! Pas en se faisant vacciner. Les vaccins sont là pour préparer votre système immunitaire à combattre un agent pathogène. Ce que vous devez retirer de votre mode de vie c’est le nettoyage à outrance!

      @marcelleduc

      Le taux de mortalité infantile du Québec en 1971 était de 17,3 pour 1000 naissances alors qu’en 2009 il était de 4,5 pour 1000 naissances. Il est peut-être possible que notre société se fragilise. Ou bien simplement que la technologie et les avancées médicales nous permettent de sauver des enfants qui seraient morts il y a tout juste 40 ans. Ces enfants là sont probablement plus fragiles que les autres, j’en conviens.

    • Vacciné depuis 8 ans sauf une. Aucune grippe. Quelques petits rhumes. L’année ou je n’ai pas été vacciné, j’ai fait une bonne bronchite. Hasard ?

      @madone
      “avant de connaître la «souche» qui sévira l’année suivante. ”
      Non. Il y a eu des années ou le vaccin est arrivé plus tard car ils devaient attendre de connaitre la souche la plus probable.
      Oui. Ca reste des probabilités.
      Non. Il n’y a jamais d’unanimité en rien (sauf qu’on va tous mourir un jour).

      @marcelleduc
      Les souches de grippe mutent trop vite pour que notre système immunitaire arrive à suivre. Le vaccin peut juste les aider à supporter tout le reste.
      Et pour le reste, il faut juste les faire bouger plus, mieux ventiler les maisons, utiliser moins de produits qui émettent des COV …

    • Ne pas confondre rhume et grippe. Des tas de gens ne font pas la différence. J’ai eu le rhume souvent, et des infections consécutives au rhume. Jamais la grippe jusqu’ici – je croise les doigts.
      Je me fais toujours vacciner (vaccin offert par mon employeur) et si j’avais des enfants c’est sûr que je les ferais vacciner.
      La propagande anti-vaccination est une des choses qui me fait le plus freaker présentement. On tient les maladies infectieuses en respect parce qu’il y a vaccination massive. Il faut savoir que la varicelle, justement, chez quelqu’un qui n’est pas vacciné, risque de tourner beaucoup plus mal pour l’enfant que quelques boutons gênants qui démangent. Si ces maladies n’avaient pas eu des conséquences graves, aurait-on développé des vaccins pensez-vous? Les vaccins n’empêchent pas d’avoir la maladie mais comme le système immunitaire reconnaît l’ennemi à l’avance, il sait déjà comment le combattre, ce qui fait que la maladie auparavant grave devient un problème bénin et surtout agaçant. Il ne faut juste pas perdre de vue que ce sont les vaccins qui permettent cela.

    • La dernière fois que j’ai eu la grippe, variante H3N2, et une vrai grippe, j’ai manqué 5 jours de travail, j’ai eu des tremblements causés par la fièvre, des douleurs musculaires, des étourdissements et tout le bataclan. Je ne suis pas une personne fragile ou sensible à la douleur, je suis le genre qui va travailler avec des côtes brisées ou une épaule déboitée, sans analgésiques. Ma boite de 12 Tylenols atteint toujours sa date de péremption avant que je ne la termine. Mais une vraie grippe, c’est pénible.

      La dernière fois que que je me suis fais vacciné, mon bras fut sensible 15 minutes.

      Je vais donc me faire vacciner et mes enfants aussi, car j’ai une poupoune de 11 mois qui commence la garderie bientôt et 2 jumeaux de 3 ans qui sont aussi à la garderie.

      C’est aussi parce que les conneries sur les vaccins me tapent sur les nerfs royalement, avec des commentaires provenant de gens n’ayant aucune base en immunologie.

    • @yul-plage
      Je ne suis évidemment pas contre les vaccins, polio, tuberculose, etc. Ici nous parlons du vaccin contre la grippe, toute une nuance. À l’origine, le vaccin contre la grippe était administré aux personnes à risques, principalement les personnes âgées, maintenant à tous, je m’interroge.

    • Seulement 70% d’efficacité! Mais c’est très bon. Si votre enfant a 70% vous n’êtes pas contents? 70% d’avoir pas mal moins de trouble qu’une hospitalisation pour 15 minutes de mon temps. Vous vous posez vraiment la question? Une hospitalisation peut entrainer une perte de salaire, des coûts imprévus, etc. Les vaccins sont un moyen génial et simple d’augmenter notre système immunitaire sans trop de danger. On vaccine tout ce qui ce vaccine!

    • Chaque fois qu’il est question de vaccins on lit les mêmes fausses croyances, la même ignorance. Premièrement, un vaccin ne peut fonctionner sans système immunitaire. Se faire vacciner développe ce dernier, non l’inverse. En fait un vaccin est la maladie, mais sans les symptômes, si on veut. Le système immunitaire qui combat ce virus “désactivé” saura donc le reconnaitre dans le futur et l’éliminer avant que l’infection ne commence.

      De plus, si les cas d’allergie et de maladies augmentent, c’est justement parce que les parents font de moins en moins vacciner leurs enfants en croyant, comme madone ci-dessus, que la communauté scientifique ne s’entend pas sur les risques vs bénéfices, ce qui est totalement faux. S’il y avait autant de risques que de bénéfices les vaccins seraient complètement inutiles. Dans la réalité, les faits démontrent que les risques sont pratiquement nuls, même pour le vaccin contre la grippe malgré sa mauvaise réputation.

      Il faut aussi apprendre à faire la différence entre une grippe et un rhume. Ce dernier est une infection très banale et inoffensive alors que la grippe est une infection sévère et potentiellement mortelle. Alors des questions comme “dois-je faire vacciner mon enfant contre la simple grippe?” n’ont pas de sens car la grippe n’est pas un rhume, c’est sérieux et pas simple du tout.

      J’ai appris un bon truc dernièrement pour savoir si nous avons attrapé un simple rhume ou une grippe: un rhume se développe lentement, sur plusieurs jours en fait, et suit une progression en forme de cloche, i.e. que les symptômes augmentent progressivement avant d’atteindre un maximum et redescendent ensuite tranquillement. Une grippe par contre, se déclare très rapidement et en deux ou trois heures on passe de “en santé” à “malade comme un chien”. Ensuite les symptômes restent assez constants durant plusieurs jours avant de disparaître rapidement.

      La grande majorité des gens qui affirment que leur vaccin n’a pas marché car ils ont été malade quand-même ont en fait eu un simple rhume qu’ils ont pris pour une grippe.

    • Parmis les ingrédients du vaccin anti-grippale, est-ce qu’il y a du thimérosal (49% mercure) ?

      Ce que je déteste, en plus de prendre un vaccin sans trop connaître ce qu’il contient, c’est que l’opinion de la majorité de la population se base sur le MARKETING des compagnies pharmaceutiques.

      Varicelle, allo ! J’aimerais ça que mes filles l’attrapent, la picotte, comme ça elles seraient protégés à vie.

      La journée où ton enfant se coupera contre un objet métallique souillé, là tu lui donnes le vaccin contre le tétanos. Avant ? Pffff ils vont lui redonner de toute façon.

      Je suis comme vous, je ne connais ni les ingrédients, ni la plupart des durées de protection. Pas plus que ceux qui les administre. C’est normal ? C’est notre tâche de poser des questions et de se renseigner avant d’être devant l’aiguille !!!

      En tapant les mots clés sur le net on apprend bien des choses…

      Souvenez-vous des campagnes de peur du H1N1…qui était vraiment renseignés ?

      La vrai grippe, c’est pas le fun. C’est rare, mais ça arrive. Certains sont plus à risque. Tant que ton choix n’est dicté par des mythes.

      À mon avis, les effets secondaires de la vaccination sont sous-estimés. C’est loin d’être tout le monde qui rapporte des effets après coup à son médecin, et que celui çi les notes pour de futures stats….

      Pour ma part, en bas d’un an, exposé à un entourage fragile ou en contact avec plusieurs personnes, peut-être. Sinon un adulte en santé, pas du tout. Ben oui, tu vas être détruit pour une semaine, pis ? Si tu l’attrapes !

      Nous vivons dans une ère de facilité pour le maintien de la santé. Il faut bien évaluer les risques-bénéfices et arrêter de tout prendre pour du cash.

    • Je suis entièrement d’accord avec tous les intervenants précédents qui précisent qu’un rhume n’est pas une grippe. Beaucoup de gens confondent.

      D’abord, pas le même virus (plusieurs différents pour le rhume et influenza pour la grippe). Deuxio, pas la même maladie du tout. Un rhume fait moucher, éternuer, congestionner, donne mal à la gorge et chez les enfants, peut aussi donner de la fièvre et des douleurs abdominales, de même que parfois des vomissements. Chez l’adulte, rarement de la fièvre et les gens fonctionnent soit sans médicaments, soit avec l’aide d’un décongestionnant ou d’antipyrétiques. On ne manque pas le travail pour un rhume (à moins d’être vraiment douillet) et les symptômes débutent lentement pour durer environ 7-10 jours.

      Une grippe, ça fesse dedans! Du jour au lendemain, tu fais de la grosse fièvre, tu as des myalgies incapacitantes, tu es incapable de fonctionner pendant 3-5 jours. Même un adulte normalement constitué est très malade lorsque l’influenza frappe. L’asthénie subséquente peut durer jusqu’à quelques semaines. Et les complications sont graves: insuffisance respiratoire, septicémie, mort. Il n’y a pas de conséquences à un rhume à part s’il se complique par une infection bactérienne (sinusite). Encore là, il est plutôt rare de mourir d’une sinusite.

      Finalement, tous qui êtes contre la vaccination, sachez que vos enfants et vos familles sont malgré tout rarement malades parce que le bassin de personnes vaccinées est encore assez grand pour défavoriser la propagation des maladies. Le jour où la campagne anti-vaccin sera efficace au point que ce bassin critique ne sera plus atteint, vous verrez ces maladies se remontrer le bout du nez.

    • Ici, on vaccine! Depuis que je travaille dans un hôpital, je reçois le vaccin à chaque année. J’ai eu la grippe une fois (c’est beaucoup plus désagréable qu’un vaccin). Cela ne m’empêche pas de croire au taux d’efficacité du vaccin. L’an dernier, bébé (il avait 6-7 mois), papa et moi avons reçu le vaccin. Bébé a eu peu d’effets secondaires (un peu de ‘chignage’ seulement). Je le ferai vacciner cette année, car il est maintenant à la garderie.

      Et petite rectification pour @marcelleduc: le vaccin contre la grippe est offert gratuitement seulement aux personnes vulnérables (maladies chroniques, personnes âgées, enfants de moins de 2 ans et à leur entourage)… Et non pas à tous. Le reste de la population demeure libre de payer pour recevoir la vaccination.

      Bonne réflexion! Sophie Lapointe

    • bof si votre bébé ne peut résister à des virus morts , que fera t il contre des vivants

    • Ici, on vaccine, pour tout. Si le vaccin existe, on le prend. Nous ne sommes pas des moutons ignâres. Nous sommes des gens instruits et renseignés justement et oui nous optons pour les vaccins. Je suis toujours découragée d’entendre les arguments (vides) des pro-vaccins! Un collègue de travail à moi refuse (ou plutôt sa conjointe refuse) de faire vacciner leur bébé. Selon lui, sa conjointe à vu sur Internet qu’il n’y avait eu que quelques case de polio au Canada la dernière année, pas de quoi recevoir un vaccin…. Quelle ignorance! À force que les gens refusent les vaccins, les maladies infectueuses reviennent!

      La polio…..

      Si vous doutez de l’efficacité des vaccins, allez donc parler avec nos ainés, vous savez ceux qui sont nés avant la vaccination, dans les années 30…. Ceux qui ont connu les vagues de polio justement… J’ai eu une conversation fort intéressante avec un tel homme dernièrement. Il m’a parlé de comment la polio frappait dans les villages et de comment ils pouvaient voir ceux qui en avait été atteint… Les enfants ou adultes qui marchaient croches et qui avaient des séquelles physiques horribles: polio. La simple écvocation du nom de cette maladie donnait des sueurs froides aux gens de l’époque!

      Alors non, les maladies pour lesquelles nous sommes vaccinées ne sont pas banales!

    • @ gebgeb

      “Le jour où la campagne anti-vaccin sera efficace au point que ce bassin critique ne sera plus atteint, vous verrez ces maladies se remontrer le bout du nez.”

      On peut malheureusement le voir avec la rougeole! Les jeunes parents n’ont jamais vu ça de leur vie la rougeole! Alors pourquoi faire vacciner ses enfants contre une maladie disparue? Le problème c’est que la maladie n’est pas disparue! Elle revient en force avec des petites “épidémies”. La rougeole est une maladie grave! Et en plus elle se transmet dans l’air! (bon ok pas tout à fait dans l’air mais vous voyez l’image!)

    • Ayoye, le monde évolue…ça me dépasse ceux qui sortent l’argument “dans mon temps, il en avait pas, on est pas mort de ça, bla bla bla”…ben oui, il en avait pas de vaccin avant, mais les gens mourraient avant 60 ans aussi !!

      Mon bébé sera vaccinée, bébé prématurée…je ne prends pas de chance. S’il lui arrive malheur parce que j’ai été trop inscouciante, je ne me le pardonnerai pas. Moi aussi d’ailleurs, étant asthmatique. La science et la médecine évolue pour notre grand bien, il faudrait suivre la tendance au lieu de rester à l’âge de Cromagnons…

    • Je crois que vous confondez la grippe avec le rhume…

      En effet, et c’est déporable. Quand le lis des choses comme “la polio, la rougeole mais contre la grippe? Voyons donc!”. On ignore que la grippe peut tuer, mais aussi peut apporter de graves complications, même chez un adulte! Alors pour les groupes à risque…

      Chez nous, on vaccine. Un point c’est tout.

      Et aussi, certains oublient ce que c’est une grippe. J’en ai eu une en 2011 (j’avais manqué la campagne de vaccination). Croyez-moi, c’est pas une partie de plaisir! Ce n’est pas un simple rhume où on est tout à fait capable de travailler et vaquer à ses occupations. La vraie grippe, tu ne peux pas travailler. La dernière fois, mes douleurs musculaires étaient tellement aigües que j’étais incapable de rester en position assise, quand je le faisais je poussais des cris de douleur. La fièvre vous rend incapable de fonctionner et vous souffrez réellement. Et j’avais 31 ans, je suis jeune, en pleine forme, je fais de l’exercice physique. Et cette grippe là m’a bousillée pendant plusieurs jours. Je n’en suis pas morte mais ça m’a rappelée ce que c’était une grippe.

      Alors, imaginez un petit nourrisson tellement fragile…

      Faites vaccinez votre enfant. C’est gratuit, ça prend moins de 30 min et ça va lui épargnez (ainsi qu’à vous) bien des choses pénibles.

      Bordel, on a la chance de vivre dans un pays industralisé où on a accès au système de santé. Ne jouez pas à tester votre endurance!

    • @ rg8487: Je pense que vous vouliez dire “des anti-vaccins” et non des “pro-vaccins”???

    • “Et petite rectification pour @marcelleduc: le vaccin contre la grippe est offert gratuitement seulement aux personnes vulnérables (maladies chroniques, personnes âgées, enfants de moins de 2 ans et à leur entourage)… Et non pas à tous. Le reste de la population demeure libre de payer pour recevoir la vaccination.”

      C’est faux. Nous ne faisons pas partie des groupes à risque et jamais on nous a demandé de payer. Même si c’est écrit que ça l’est seulement pour les groupes à risque, le vaccin est en fait gratuit pour tous!

    • pour faire travailler son système immunitaire, pourquoi ne pas le faire contre le vrai virus de la grippe au lieu du vaccin injecté dans le corps humain. Faites une recherche sur toutes les produits chimiques que contient un vaccin et plusieurs d’entre vous seront surpris!!!!! Les entreprises pharmaceutiques font d’énormes profits en faisant peur à la population pour gonfler au maximum leurs profits.

    • @gebgeb : ce que vous décrivez dans votre dernier paragraphe, c’est l’immunité grégaire. Des parasites sociaux se servent de l’immunité grégaire comme prétexte pour éviter la vaccination. Si trop de gens commencent à se servir de ce prétexte, des maladies peu communes grâce à la vaccination reviennent en force.

    • @ snapeblackrose:

      Entièrement d’accord avec vous! La rougeole est un bon exemple.

      @ rg8487:

      Tout à fait d’accord. La polio est une maladie grave, laissant des séquelles graves. Elle est presque éradiquée de la surface du globe grâce à la vaccination. Mais si les gens “désinformés” commencent à refuser la vaccination, et dans un contexte de mondialisation et d’immigration de plus en plus importante, le virus de la polio pourrait faire son apparition au Canada. Il suffit que le bassin critique de gens vaccinés ait diminué assez pour que les cas commencent à se multiplier.

    • @zboy : Des précisions s’imposent.

      1- Il est relativement facile d’obtenir le contenu d’un vaccin. Ce n’est pas un secret. Si vous l’ignorez ou si vous n’êtes pas capable d’obtenir l’information, c’est votre ignorance qui est démontrée ici et non celle des autres.

      2- Certains vaccins continent effectivement une infime quantité de thiomersal, un composé, dont un des 23 atomes est effectivement du mercure. Par contre il existe une très profonde différence entre un élément (le mercure) et un composé (le thiomersal). C’est une différence établie par John Dalton il y a 200 ans et qui est enseignée en 4ème secondaire.

      3- Vous désirez que vos filles aient la varicelle pour les protéger à vie. C’est le mécanisme de l’immunisation, mécanisme bien moins risqué par la vaccination que par une contagion. Les complications de la varicelle sont bien plus fréquentes que celles de la vaccination et surtout, bien plus sévères. De plus vous augmentez ainsi les risques pour tous les autres enfants.

      4- Nous avons la preuve immunologique que le A(H1N1)-2009 a causé directement plus de 16 000 décès. De nombreuses victimes n’ont pas été autopsiées, ce qui amoindrit le bilan de décès direct. De plus il faut compter un grand nombre de décès indirecte, c’est-à-dire des personnes qui sont mortes d’autre choses mais dont l’état de santé était fortement fragilités par le virus.

    • Moi je comprends la nécessité de se protéger par la vaccination.
      Or, ce que je déteste c’est qu’on soit obligé pour cela de recevoir un vaccin contenant du formaldéhyde et du mercure. C’est deux ingrédients sont nocifs pour la santé.
      Il me semble que le gouvernement devrait imposer d’autres méthodes de frabrication.

    • À force d’entendre les gens dire “J’ai la grippe” aussitôt qu’ils ont la goutte au nez, on en vient à s’imaginer que la grippe est une infectioin bénigne. FAUX! La grippe N’EST PAS UN SIMPLE RHUME. C’est une infection qui ne touche pas que les poumons et qui touche au corps entier. Les complications sont fréquentes et la durée d’une grippe dépasse généralement les deux semaines.

      Un rhume ne ressemble pas du tout à une grippe. Prenez n’importe quelle grille de symptômes et ça saute aux yeux. Imaginez un peu si les gens passaient leur temps à dire “j’ai le choléra” au lieu de dire “j’ai la diarrhée”!

      La vaccination contre la grippe sauve des vies et les risques sont très faibles. Toutefois, il y a de gros questionnements cette année sur l’efficacité réelle du “cocktail” proposé, car il semble que le choix des souches de grippes ne soit pas évident. On ne sait pas à quoi s’attendre et la sélection des souches pour le vaccin a été critiquée par des experts.

    • @ simon_c

      On vous a piqué ou quoi ! ;)

      Tout le monde connait vos précisions, woayons !

      Le mercure est 49% du poids du thimérosal. Je n’ai jamais dit que le thimérosal était un élément !
      Hé oui, j’ai passé mon 4 ième secondaire, même pas sur les fesses…

      Relisez-moi, JE VAIS MOI-MÊME VOIR SUR LE NET en tapant mes ti-mots clés pour ce que je décide pour me filles. Parce que c’est vrai, à priori, je ne sais à l’avance le composé que l’on veut m’injecter. Mais je reproche à beaucoup de ne pas en faire autant et de tout prendre pour du “cash”.

      La varicelle, c’est extrêmement rare en complications (possible chez le bébé, femme enceinte, immunodéprimé…). Une immunité à vie pour un malaise et un fort grattage d’une semaine ?! Pouvez-vous me dire si se faire vacciner contre le varicelle à 8 ans nous protège à 40 ans ? Parce que l’adulte qui l’attrape à cet âge ne va pas aimer sa semaine…

      Pour le H1N1 de 2009…Cette grippe a tourné en pandémie, alors le 2-3 % de complications a fait grandir le nombre de décès. C’est ça le problème et c’est pour protéger ces 2-3 % (qui étaient nombreux…) que l’on a fait cette campagne (en plus du cash…). Hé oui, j’avais à ce moment décidé de protéger tout mon monde.

      ” Les estimations du nombre total de morts tombent généralement dans les marges des morts des grippes saisonnières (250 000 – 500 000 morts toute souches confondues). ”

      “Fin janvier 2010, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe auditionne l’OMS, suspecté d’avoir exagéré la menace de la grippe “sous la pression des laboratoires” Sources, Wiki.

      D’où mon opinion sur la soumission marketing d’une majorité de gens en ce qui concerne la vaccination.

      Lire un commentaire sur un blog, en plus, sur un sujet comme celui ci, c’est comme parler politique ou de religion… ;)

    • @zboy : il y a une différence majeure entre “aller voir soi-même sur le net” et trouver des sources fiables d’information.

      La varicelle est bénigne chez les enfants et c’est vrai que la période incomfortable dure seulement de 2 à 3 semaines. Sauf que chez la adultes, la mortalité est de 30 par 100 000, tandis que le taux de complication est nettement plus haut. C’est un niveau de risque beaucoup plus haut que le vaccin. Le vacciné à 8 ans jouit d’une protection pour la vie, protection variable certes, mais qui réduit considérablement la probabilité d’infection, et, le cas échéant, de complications à l’âge adulte.

      Les auditions de l’APCE contre l’OMS n’ont rien donné de concluant, tout au plus des failles bureaucratiques et dans la transparence du processus. Le tout est expliqué sur une source fiable :

      http://www.bmj.com/content/340/bmj.c2912

      C’est bien beau parler du début d’une enquête, encore faut-il lire les conclusions.

      Faut dire que lorsque l’alerte fut donnée, les données de mortalité préliminaires indiquaient une mortalité tournant autour de 1/250.

      Un article publié dans The Lancet en septembre évalue la mortalité de la pandémie à plus de 200 000 personnes. C’est énorme. Si on ajoute les frais épouvantables encourus par les services de santé de la planète, on ne peut que conclure que ce fut bel et bien une pandémie. La mortalité avérée fut un peu moins importante que craint, mais être responsable de la gestion de crise, qu’auriez-vous fait ?

      Si le sujet vous intéresse vraiment, ainsi que la composition des vaccins, la monographie des 8 vaccins autorisés au Canada est disponible. Au Québec, le fournisseur habituel de vaccins étant Novartis, nous aurons probablement l’Agriflu et le Fluad.
      http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/ccdr-rmtc/12vol38/acs-dcc-4/index-fra.php#Toc324425255

      L’an dernier 524 canadiens de moins de 16 furent hospitalisés pour la grippe. 5 en sont morts.

    • D’accord avec Simon C, GebGeb, Jaylowblow et ceux qui sont pour la vaccination des bébés.
      Je n’ai aucune patience avec ceux qui privent leurs enfants de vaccins souvent par ignorance ou parce qu’ils ont lu un jour, 2 ou 3 études négatives contredites depuis par des dizaines d’autres depuis!
      Et merci encore de rappeler que trop souvent les gens confondent rhume et grippe. C’est incroyable ce que les gens ont la tete dure sur ce sujet. Pas moyen d’éternuer un peu au bureau ou de se moucher souvent sans entendre quelqu’un demander: “Oh tu as la grippe?. Non je suis simplement un peu enrhumée c’est tout” Et la personne de te regarder en secouant presque la tete pas du tout convaincue…
      Je pense que faire vacciner son bébé contre la grippe est une excellente chose, d’accord les risques sont minces que l’enfant l’attrappe mais il me semble que la notion de risque acceptable ne s’applique pas dans le cas de la vaccination des jeunes enfants. Et il ne faut pas exagérer le petit moment d’inconfort lors de l’injection et peut-etre une petite douleur par la suite. Encore là il y en aura toujours pour vous terroriser avec des histoires de bras quasi paralysé avec enflure monstrueuse, etc, etc. Mon avis est: faites vacciner la conscience tranquille!
      Chantal

    • Je suis curieuse de savoir, Mme Galipeau, si vous avez fait votre choix à la lecture des commentaires…

    • Je ne vaccine pas mes enfants, qui ne sont pas à risques, mais je me fais vacciner, étant donné que j’ai de l’asthme. Si mes enfants étaient dans les groupes à risques, je les ferais vacciner, c’est certain.

      Pour tous ceux qui croient que le vaccin contre la varicelle est superflu, c’est que vous n’avez jamais subi, ou même jamais vu quelqu’un subir une crise de zona… Le zona est la conséquence tardive d’une varicelle. Les symptômes peuvent se présenter des dizaines d’années plus tard… Premièrement, ce n’est pas beau à voir, mais en plus, c’est terriblement douloureux.

    • Après avoir vue un bébé d’une semaine hospitalisé pour la grippe pendant que mon petit était hospitalisé pour une pneumonie, je dis que oui, ça vaut mieux que de prendre le risque.

      Même pour la varicelle. j’ai trois garçons et j’ai vécu les trois situations. Un vacciné sans l’avoir attrapé, un non vacciné et l’avoir attrapé et un vacciné ET l’avoir attrapé quand même. Par contre, pusiqu’il était vacciné, les effets secondaires étaient beaucoup moins intenses. J’aurais voulu les laisser l’attraper naturellement, mais rien ne m’assure que ça va se passer pendant qu’ils sont jeunes et après avoir vue ce que ça fait sur des adultes, je ne voulais pas prendre le risque.

      Mais comme déjà mentionné par d’autres…je ne consulte pas pour un rhume….

    • @zboy

      Le composante du mercure dont vous parlez n’est pas dans le vaccin donné au populations a risques. Si j’ai bien entendu il n’est présent que dans un autre des

      De plus
      ” Les estimations du nombre total de morts tombent généralement dans les marges des morts des grippes saisonnières (250 000 – 500 000 morts toute souches confondues). ”

      Vous citez vous même pourquoi se faire vacciner contre la grippe saisonnière est une bonne raison.

    • À part pour la grippe H1N1, on ne se fait jamais vacciné. Cette année avec un bébé de 4 mois qui s’est fais opérer à la naissance, je vais me faire vacciner pour qu’il puisse en profiter à travers le lait maternel.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2011
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité