La mère blogue

Archive, octobre 2012

Mercredi 31 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h06 | Commenter Commentaires (30)

C’est la fête

La sentez-vous? L’excitation dans l’air? Évidemment, c’est l’Halloween, l’une des fêtes les plus appréciées des enfants (et des parents, dont moi, je m’assume…).

Pourquoi si festive? Mais parce qu’aujourd’hui, tout, ou presque, est permis! Surtout, il va sans dire, de manger tout plein de sucreries, le bonheur numéro un des enfants! Alors quand j’entends, et je lis, chaque année, toutes sortes de réflexions sur la surconsommation de bonbons à l’Halloween, des risques pour la santé, et surtout sur l‘art de lutter contre l’overdose de bonbons, je flippe.

Pourquoi? Je veux bien qu’on dénonce la surconsommation de cadeaux à Noël, mais la surconsommation à l’Halloween? On se fait répéter tous les jours de manger santé, on surveille le contenu de la boîte à lunch, on prépare des collations santé, alors à l’Halloween, est-ce qu’on peut se lâcher lousse? Faut-il vraiment suggérer de distribuer des raisins secs aux enfants, des muffins maison, des clémentines, ou, le pire du pire, des brosses à dents?
Sérieux. Est-ce qu’on peut s’amuser un peu. Une journée (ou deux, ou trois….)?

Ici et là, des parents commencent à revendiquer le droit de fêter.

Parfois, je me demande si cette phobie du sucre à l’Halloween n’est pas contreproductive. Mais dites moi, chez vous, comment gérez-vous les bonbons?

Lire les commentaires (30)  |  Commenter cet article






Mardi 30 octobre 2012 | Mise en ligne à 9h26 | Commenter Commentaires (17)

Tout le monde en parle

Bon. L’actualité est bien chargée ces jours-ci. Alors histoire d’oublier un peu l’horreur de ce fait divers, ou l’enfer des nouvelles météo, voici LE sujet famille dont tout le monde parle en France ces jours-ci: une mère au foyer qui se cherche un emploi. Voici la petite annonce qu’elle a publié sur internet (sorte de kijiji français), et dont tout le monde parle dans l’Hexagone depuis:

« Et voilà… La petite dernière va à l’école… Pas de jouets à ranger, pas de vomi à nettoyer et plus de 4 pattes pour jouer à Dora l’exploratrice…
Il est grand temps que je recommence à faire ce que je n’aurais jamais dû arrêter : TRAVAILLER.
Alors, bien sûr, quand vous verrez mon CV, vous allez pâlir… Ne nous fiions (A 1 “i” de la catastrophe) pas aux apparences, mine de rien, une maman au foyer, ça développe tout un tas d’aptitudes qui vous seront bien utiles.
-Je suis ponctuelle : avec un réveil en fanfare à 6 h, je suis large.
-Je suis une négociatrice à faire rougir le GIGN : si tu fais dodo, tu auras un cadeau… (Oui, je sais, c’est moche)
-Je sais valoriser un produit : 2 yeux, 1 bouche et ma purée Mousline devient un chef-d’œuvre digne de Picasso. Et j’exagère à peine…
-Je suis organisée : 9 h rangement, 10 h ménage, 11 h repassage, 12 h donner de la purée aux enfants.
-Je suis souriante en toutes circonstances : mais bien sûr que c’était une bonne idée de confondre ta peinture et mes vernis (Planques tes Oui-Oui, ça va faire mal !!!)
-Je sais tenir des comptes d’une main de maître : 3+6 (125/87)-0.567… C’est bon, je peux acheter une baguette !!!
-Je suis dynamique : la dernière fois que je me suis assise, c’était… Pfffff… C’était quel jour avant-hier ???
-Je suis volontaire : comme toute maman au foyer qui s’en sort enfin.
-Je ne suis jamais malade, je n’ai pas le temps.
Pour finir, ayant servi 5 ans dans un commissariat de police où j’ai essentiellement répondu au téléphone et rarement fait la vilaine, je suis rompue aux “Chef, oui chef”… CQFD
Et pour finir de finir, je dirai seulement qu’apprendre un nouveau métier ne me fait pas peur, quel qu’il soit. (Sauf garde d’enfants, c’est entendu…)
(Afin d’éviter de nouvelles demandes de photos de moi intégralement nue ou/et avec des petits chiens, je ne communiquerai mon numéro de téléphone qu’aux véritables employeurs.) »

Oui, c’est drôle. Drôlement vrai, non?

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Vendredi 26 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h19 | Commenter Commentaires (42)

Interdit aux poussettes

Vendredi dernier. Il est midi. Pardon, 11h41. L’heure du lunch de ma cadette. Je vais la chercher à l’école pour dîner. Pour dîner avec sa nouvelle petite soeur. Alors pour lui faire plaisir, je la laisse choisir le lieu. Évidemment, elle choisit sa rôtisserie préférée, au coin. Je me plie, toujours, il va sans dire, pour lui faire plaisir. Je me dis que bon, c’est du fast food, familial en prime, parfait pour les 50 minutes et des poussières qui nous restent pour le lunch. Arrivées au lieu dit, donc, la dame à l’entrée, qui nous attend avec menus et crayons de couleurs à portée de main, me dit qu’il va falloir plier ma poussette. Pas de place, dit-elle.

Précision: ma poussette ressemble à une poussette cane. Pas géante, donc. Deuxième précision: mon bébé dort. Zéro dérangeant. Et troisième précision: de l’angle où je me situe, je ne vois pas une seule place de prise dans le resto encore. Mais c’est mon angle de vision, il va sans dire. Je réponds gentiment à la dame que mon bébé dort. Non, il n’y a pas de place, tranche-t-elle. C’est non négociable.

Au secours.

Le pire, c’est que je suis à peine surprise. En furie, ça oui, mais à peine surprise. Cet été, un papa outré m’a écrit, s’étant fait refuser l’entrée du magasin d’un musée pour enfants “interdit aux poussettes”. Et puis j’ai remarqué la même interdiction au zoo. Au zoo!

Non mais quelqu’un peut m’expliquer comment on peut cibler ainsi les familles, mais leur interdire avec autant d’intransigeance d’entrer?

Lire les commentaires (42)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité