La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Archive, septembre 2012

    Jeudi 27 septembre 2012 | Mise en ligne à 10h30 | Commenter Commentaires (13)

    L’année scolaire la plus importante de toutes

    Le saviez-vous? Il existe une année, dans toute la scolarité de vos enfants, bien plus importante que les autres. Fondamentale, en fait. Celle qui déterminera si vos enfants réussiront, ou pas. Carrément.
    C’est du moins ce qui ressort de récentes études, dont les résultats sont rapportés ici, dans le magazine Time. Et de quelle année s’agit-il, à votre avis? Non, pas de la première année, ni non plus du secondaire trois. Mais bien … de la troisième année du primaire!
    Pourquoi celle-là? Parce qu’il s’agirait d’une année clé dans l’évolution de la lecture. L’année où la lecture cesse d’être une lecture d’histoires, pour devenir une lecture d’information. L’année où l’on lit pour apprendre, donc, et non plus pour se divertir. Conséquence: c’est ici que les meilleurs apprendront davantage, et que les moins bons prendront du coup du retard. Toujours d’après les dernières études sur la question, les élèves de troisième année les moins doués pour la lecture seraient aussi quatre fois plus à risque de décrocher que les plus doués. D’où l’accent mis sur cette année charnière.
    Qu’en pensez-vous? Je ne sais pas si vous avez un enfant en troisième année, mais personnellement, je trouve cette information à la fois terriblement intéressante et stressante…

    Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article






    Mercredi 26 septembre 2012 | Mise en ligne à 10h45 | Commenter Commentaires (29)

    À la recherche d’une école secondaire

    La vie est drôle, parfois. Me voilà qui cherche une garderie pour mon bébé, et … une école secondaire pour mon aînée! C’est moi ou c’est un job à plein temps? Au secours! Je regarde le calendrier familial sur le frigo, et on dirait qu’il y a des rendez-vous partout pour aller visiter une école secondaire. La plupart des écoles organisent leurs visites les soirs et la fin de semaine. Mais certaines, si si, je vous jure, font ça carrément en pleine journée! Tant mieux pour moi qui suis en congé, mais comment font les autres familles? Vous faites/avez fait comment, vous?
    Mais plus important: comment avez-vous fait pour faire le choix final de votre école? Je trouve cela terriblement excitant, mais aussi drôlement stressant. Toutes les écoles semblent avoir des programmes plus alléchants les uns que les autres (même ma fille n’est pas dupe: “maman, ils disent ça pour se vendre!”), comment faire un choix? Dans la cour d’école, chez nous, c’est LE sujet de discussion: tu visites quoi, tu veux aller où, as-tu vu tel ou tel programme? Zut, j’ai raté celui-là…
    Et visiblement, à lire tous les reportages (ici et ici, samedi dernier dans La Presse) sur la question, entre le choix des écoles, le stress de l’examen et de l’audition (pour les écoles musicales et autres), l’entrée au secondaire est loin d’être une mince affaire.
    Alors ma question: si je vous demandais trois critères importants dans le choix d’une école secondaire, ce serait quoi? Est-ce vraiment important d’avoir des activités parascolaires intéressantes, ou vaut-il mieux d’abord miser sur un encadrement plus solide? Merci d’avance pour tous les parents que vous allez ici dépanner!

    Lire les commentaires (29)  |  Commenter cet article






    Mardi 25 septembre 2012 | Mise en ligne à 10h35 | Commenter Commentaires (13)

    Dangereux, marcher pour aller à l’école en ville?

    Mes deux filles marchent pour aller à l’école toutes seules, depuis cette année. À sept et dix ans, je me suis dit qu’il était temps. En plus, avec mon petit bébé à la maison, disons que j’ai d’autres chats à fouetter. Il était temps de les responsabiliser. Et sans blague, j’adore ça. Elles reviennent si fières le soir, c’est adorable. Mes deux grandes ont pris un coup de vieux!
    Vrai, parfois, elles sont quelques minutes en retard: “il y avait un gros camion qui bloquait le trottoir, on a dû attendre”. Vrai, souvent, ces jours-ci, les trottoirs sont bloqués, pour toutes sortes de raisons: travaux, rénos, etc. C’est le règne du cône orange. Vrai, aussi, il n’y a plus de brigadier le soir, au coin de ma rue. Pour une question de délimitation du quartier, le temps que mes filles reviennent de l’école, à 16h, le brigadier est déjà parti.
    Est-ce que tout cela me fait peur? Non. Est-ce que, à la lecture de nouvelles comme celles-ci, qui indiquent qu’il est plus dangereux pour les enfants de Montréal de marcher pour aller à l’école, je vais changer d’avis? Non plus. À un moment donné, on ne peut plus tout contrôler. Mais ça, c’est mon avis.
    Et vous? Qu’en pensez-vous? Les dangers de la ville vous font-ils peur pour vos enfants? Votre verdict: à pied, ou pas?

    Lire les commentaires (13)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité