La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 18 janvier 2012 | Mise en ligne à 10h56 | Commenter Commentaires (58)

    Facebook et l’allaitement, encore…

    Photo Bernard Brault, LA PRESSE.

    Photo Bernard Brault, LA PRESSE.

    Je ne sais plus trop quoi penser de cette obsession qu’a Facebook contre les photos d’allaitement. Cela oscille entre la lassitude (encore?), l’indignation (encore !!!!), et puis le ras-le-bol (ENCORE ?!?!?!?!?!).
    Ça n’est pas la première fois, ni malheureusement la dernière non plus, que le réseau social le plus populaire du moment fait les manchettes pour sa censure, jugée, par bien des femmes, comme non seulement aléatoire, mais surtout insultante, offensante, voire carrément nuisible à la cause.
    Une mère de Vancouver, tenez-vous bien, voit ses photos censurées depuis pas moins de six ans. Six ans! Une vingtaine de photos ont été retirées du site, et chaque fois, elle a perdu l’accès à son compte pour un mois.
    Son histoire est rapportée ici dans le Toronto Star.
    Vous pensez qu’elle fait tout un plat pour rien? “Facebook est le troisième plus gros pays au monde, dit-elle. Le réseau à 500 millions d’utilisateurs. Et en ce moment, il envoie le message que l’allaitement en public n’est pas correct!”
    Pourquoi elle s’obstine, vous demandez-vous? Mais pourquoi pas? On affiche ses photos de vacances, de beuveries, pourquoi pas son nouveau-né en train de … manger! “Tout cela revient à une chose, conclut la mère: normaliser, une fois pour toutes, l’allaitement.”
    D’où son appel à tous: mesdames, affichez sans honte vos photos d’allaitement sur le site. Qu’on en finisse.
    Qu’en pensez-vous? D’accord, ou pas? Selon vous, l’allaitement relève-t-il de l’intime …. ou pas? Doit-on se garder une petite gêne … ou pas? En un mot: est-ce alimentaire … ou pas?


    • Je suis outré de cette photo pornographique qui accompagne cet article de votre blogue ;-)

      Franchement, je n’ai aucun problème avec l’allaitement, que ce soit en photo et même en public; toutefois, en public, cela doit être fait avec une certaine discrétion, par exemple avec une serviette ou couverte pour couvrir. Disons que j’ai déjà vu des femmes allaiter avec les seins à l’air en public, ce que je trouve de mauvais goût.

      Il semble que certaines personnes ont de la difficulté avec la sexualité et veulent chasser toute image s’apparentant, à tort ou à raison, avec la sexualité.

      Facebook, au lieu de donner la chasse à ce genre de photos, devraient plutôt s’attaquer aux pédophiles qui traquent nos jeunes.

      Bon, c’était ma petite montée de lait de la journée ;-)

    • Ça dépend de la maman. C’est à elle de juger et non à facebook. Si ça ne la dérange pas que ses ”amis” facebook la voit en train de nourrir son enfant et par le fait même voit un petit bout du sein, pourquoi pas? De toute façon souvenet on s’attarde plutôt (comme c’est le cas sur la photo en haut) sur le visage de l’enfant que sur le sein en tant que tel.

      Quand j’étais enceinte, je me suis fait poser nue de côté une main qui cache à peine mes seins. Cette photo est dans l’album de photo de mon garçon (facebook n’existait pas). Plusieurs personnes l’ont vue. C’était une photo d’une future maman très heureuse d’être enceinte et soucieuse de montrer la beauté de la chose…

      Il me semble que facebook devrait plutôt s’attarder sur les photos des petites filles de 13-14-15 ans en bikini qui ne mesurent pas les consquences de tels photos montrées à leurs 1000 ”amis” facebook que sur la photo d’une maman qui allaite son enfant.

    • Je comprends les arguments de cette femme et je pense qu’elle a plutôt raison. Mais personnellement, je ne mettrais pas de photos de moi en train d’allaiter sur facebook. Premièrement, je n’en ai pas. Je n’ai jamais senti le besoin d’immortaliser les tétées de mes filles. Deuxièmement, c’est quelque chose d’assez privé pour moi. Je n’ai jamais hésité à allaiter en public quand il le fallait, mais je l’ai toujours fait avec discrétion autant que possible. Ça a beau être mon enfant qui mange, c’est aussi mes seins, une partie de mon corps que je considère comme privée. Finalement, je n’ai pas que des amis proches dans ma liste d’”amis” facebook. D’où le contrôl des photos que je publie sur ma page. Si je n’hésite pas à envoyer à ma mère et à ma belle-mère la dernière photo de bain trop mignone de l’une ou l’autre de mes filles, je ne la mettrais pas sur facebook. Je fais le tri. Il y a des photos qui ne sont tout simplement pas de nature “publique”. Je n’y écris pas non plus le détails de ma vie et de celles de mes filles (genre “bébé a fait 3 cacas aujourd’hui”).

      Les photos d’allaitement ne me choquent pas. L’allaitement en public non plus. Je trouve ça beau. À partir de là, à chacune de décider de ce qu’elle veut mettre sur son facebook.

    • C’est quoi cette obsession, j’en reviens pas: 6 ans !

      Ca fait 6 ans qu’elle ne se fait pas respecté par Facebook, et elle continue a y retourner.
      Je suis contre cette censure de Facebook, mais il faut agir en conséquence de nos paroles.

    • Je ne sais pas trop sur quel pied danser ici. Je n’ai rien contre l’allaitement en public et tout, mais Facebook a le droit de dire ce qu’ils veulent sur leur site. Si on n’est pas content, on n’y va plus. On ne paye pas pour les services rendus par Facebook…

      Moi, je voudrais bien que Facebook empêche de mettre des photos de beuveries et de fumage de joint parce que je pense que ce n’est pas un comportement responsable ou acceptable. Mais je n’y peux rien, Facebook ne m’appartient pas.

      Comme dit le dicton: quand tu ne payes pas et que tu n’es pas payé, c’est que tu es le produit! ;)

    • Oui l’allaitement est naturel mais est-il besoin de l’infliger à tout le monde juste par principe? Pourquoi pas des photos du nouveau-né mais dans d’autres situations? C’est bien plate à dire mais à Rome on fait comme les Romains et si Facebook refusent ce genre de photos, hé bien il ne reste qu’à se soumettre ou à se “défacebooker” comme l’a fait une amis. Malheureusement, cette femme n’aura jamais le dessus sur FB. Et de plus, ces photos seront sur le web éternellement et qui veut tomber là-dessus dans vingt ans?

    • “Je suis contre cette censure de Facebook, mais il faut agir en conséquence de nos paroles.”

      Autrement dit:

      Ne protestez pas et prenez votre trou si vous jugez
      qu’un organisme prend des mesures inappropriées…

      Si Rosa Park avait agi de cette manière,
      les noirs s’assoiraient encore à l’arrière des autobus!!

    • En effet, il s’agit d’une drole de censure. Par contre, savez-vous que votre compte Facebook et tout ce que vous y avez écrit ou déposé, ne vous appartient plus. Il appartient à Facebook. Donc, ils peuvent bien enlever les photos de qui ils veulent comme ils veulent, les comptes utilisateurs n’appartiennent pas au utilisateurs, mais bien à Facebook. Le compte est bel et bien associé à une personne, mais elle ne lui appartient pas. C’est peu comme le principe d’une location…

    • C’est quoi ce besoin d’afficher sa vie personnelle sur facebook?
      Exhibitionnisme ou nombrilisme?

    • Heu le problème est pas Facebook, c’est cette pauvre tite dame narcissique qui met des photos d’elle en train d’allaiter. C’est quoi cette foutue manie de mettre des photos de soi en train de souper, en train de boire, en train de faire un beau ti-pipi, avec la bedaine de femme enceinte, avec la bedaine de bière.

    • Facebook = plate-forme de propagande

      Si Facebook permets des photos de beuverie mais pas de photos d’allaitement, c’est simple à comprendre : allaiter c’est mal !

      .. pis surtout faire la promotion de l’allaitement maternel c’est pas payant. Vendre des tites cannes de lait maternel, ce l’est par contre !

    • J’ai allaité discrètement en public. J’en ai des photos à la maison. Que j’ai montrées à des proches.

      Mais pourquoi s’entêter à publier ça sur Facebook? Pour gagner son point?

      Facebook est rendu un site pour exhibitionnistes. Pas qu’il y ait de l’indécence à allaiter, mais je ne saisis pas l’insistance à publier ces photos INTIMES (oui le bébé mange, mais au sein).

      Pas plus que je ne trouverais de bon goût une femme qui nous mettrait ses photos d’accouchement même si c’est beau, même si c’est un grand miracle, même s’il n’y a rien là.

      En plus, Facebook est une entreprise privée. Qui a le droit de se gérer comme elle l’entend.

      Donc cette femme devrait se trouver un autre hobby!

    • De plus en plus de commentaires qui font du sens sur la blogospère… J’ajouterai, c’est quoi le foutu problème de s’afficher partout? Oui je sais, le réseau social permet enfin d’exister et de partager son quotidien! Foutaise! Si s’afficher en trian d’allaiter devient plus important que ce geste maternel naturel, il y a un méchant problème. Tout comme s’afficher en train de ne rien faire, d’être dans un party avec trois bières dans les mains, de recevoir son diplôme, de parler au téléphone intelligent, de faire quelque chose autre que si haut mentionné…

      C’est sidérant cette décennie qui ne s’améliore pas dans la deuxième tranche…

      En réponse à VELOMAN: Nombilisme existentiel… se créér un besoin de s’afficher pour montrer au gens que JE existe avec des excuses bidons pour justifier le geste.

      Pas surprenant que les prescriptions en pilules de toutes sortes explosent… Que du bon la techno social? Yeah right… Je m’en remet au personnage Luck Charm et sa quête du “pot of gold” sur l’arc-en-ciel pour réaliser qu’en bout de ligne, ce pot était remplie de… Luck Charms…

      André Dubois

    • Bien que ça ne me viendrais pas à l’esprit de publier des photos de moi en train d’allaiter, je trouve cette pruderie tout à fait ridicule, surtout lorsqu’on sait ce que Facebook laisse passer en terme de looks chez des filles parfois très jeunes.

      Le très beau film d’animation “Azur et Asmar” n’a jamais été diffusé aux États-Unis juste parce que le film commence par une courte scène d’allaitement (les deux garçons sont frères de lait) dans laquelle on ne voit qu’un soupçon de sein (Même Pocahontas en montraient davantage!)

      Tenez, voici une peinture “pornographique” de la Sainte Vierge:

      http://www.lankaart.org/article-fouquet—vierge-a-l-enfant-67766961.html

    • hé hé hé…..
      Ben voyons dont….. Le problême dans tout ca, c’est que les gens ne comprenne rien à rien.. Facebook est un service, que les gens utilisent, gartuit, mais qui n’apaprtient pas au usagés. Donc Facebook a le droit de fair ela censure qu’il considère necessaire.
      Le pire, c’est cette dame qui continu autilisé Facebook malgré le fait qu’elle n’accepte pas les r;egles d’utilisation du réseau. Hé Ho! On se réveil…… De grace, faitent juste arrêter de l’utilisé Facebook si ca ne fait pas votre affaire et arrêter d’en parler non??
      Vous ne faitent qu’alimentés le feu……

      Lisez les petits caractère sur l’utilisation de Facebook, vous aller rester surpris jusqu’a quel point vous n’êtes plus propriétaire de vos remarques, photos, et information personnel.

      On se réveil au compte de trois….1,2,…. Messner, de grace, réveil ces incultes des réseaux sociaux…..

    • Elle a parfaitement raison d’être scandalisée. Facebook n’est plus réellement un choix; c’est devenu un outil difficile à éviter si on veut communiquer en réseau social sur Internet et je crois que Facebook, tout comme Google ou Youtube, devrait avoir le sens des responsabilités qui va avec son succès et ne pas se laisser gouverner par la bigoterie. Des photos d’allaitement, ou même des photos de nudité, n’ont rien de répréhensibles. Les personnes que cela dérange ne sont pas forcées de les regarder. D’ailleurs, ces gens devraient faire un effort pour se questionner sur les raison de leur malaise à ce sujet.

      - Jean-Marc Chevalier

    • Mais pourquoi s’entêter à mettre des photos de soi en train d’allaiter ? Parce que c’est beau ? parce que c’est naturel ? Je connais d’autres choses qui sont toutes à fait naturelles, certaines moins belles (je vous fais grâce des détails), d’autres aussi belles, mais loin de moi l’idée de mettre des photos de moi en train de faire l’acte qui a conçu l’enfant même si c’est naturel.
      M’enfin! Si après 6 ans elle n’a pas encore compris, c’est que cette dame est franchement stupide !

    • Y’a aussi le fait que Facebook ne passe pas systématiquement les photos. Normalement, il faut que quelqu,un qui a vu la photo clique sur le lien “report this picture”, la facon facebook de faire une “plainte”.

      N’oubliez pas une chose, Facebook ne vous appartient pas, c’est un service (privé de plus) pas un privilège. Comme on dit “Si vous ne payez pas pour un service, vous n’est pas le client, vous êtes le produit”.

      Je suis un utilisateur très actif sur facebook, mais je sais bien que ce que j’y fais fait partie de la sphère publique.

    • @heinzblut57, et que dire de cette manie qu’on certaines personnes de donner leur opinion sur La Mère Blogue! Hein ?

    • NON! Facebook n’est PAS un lieu public, c’est un site web PRIVÉ, point barre! Qu’est ce que c’est que cette manie de toujours vouloir qualifier de « public » des lieux qui sont privés! Si vous n’êtes pas prêts à accepter les règles de Facebook, alors n’y allez pas, c’est tout! Libre à vous de vous partir un site web concurrent où les photos d’allaitement seront permises.

    • Il y a une grosse différence entre allaiter dans un lieu public et publier de telles photos sur Facebook.

      On allaite dans un lieu public parce qu’on doit répondre aux besoins de notre bébé où que l’on soit. Et que l’on ne doit pas s’arrêter de vivre et de circuler librement parce qu’on allaite. C’est donc une question de nécessité.

      Je serais curieuse de voir le nombre de photos que cette dame a publiées montrant son bébé mangeant de la purée. Probablement aucune sinon très peu. Elle s’est mise dans la tête de faire de l’activisme, c’est juste ça. Mais pourquoi au juste ? Pour promouvoir l’allaitement ? Si c’est ça, il me semble qu’il y a de meilleures façon de militer que de montrer des photos de ses seins à son beau-frère, son collègue de travail ou à son ancien ami de classe de sixième année.

    • D’autres représentations de Marie allaitante:

      http://www.google.ca/search?q=%E2%80%9CMaria+lactans%E2%80%9D&hl=fr&lr=lang_fr&client=firefox-a&hs=bdw&sa=X&rls=org.mozilla:fr:official&tbs=lr:lang_1fr&prmd=imvnso&tbm=isch&tbo=u&source=univ&ei=7hgXT9zMJYXq0gGalr2CAw&ved=0CC4QsAQ&biw=1024&bih=610

    • Et ca donne quoi de mettre toutes sortes de photos sur Facebook?
      A voir certains utilisateurs, ca frise le narcissisme.
      La plupart de ces photos sont d’aucun interret, comme celle du sujet
      du jour, sauf peut-etre pour les parents de l’enfant.

    • @chouettemaman

      18 janvier 2012
      13h09
      @heinzblut57, et que dire de cette manie qu’on certaines personnes de donner leur opinion sur La Mère Blogue! Hein ?

      Avez vous un argument, kékechose à me dire parce que c’est pas avec ça que vous allez me faire la morale sur Facebook. Ce blogue comme la majorité des blogues sur ce site en sont d’opinions et d’échange d’idées tandis que Facebook en est un de pauvres petits narcissiques en manque d’attentions.

      Je suppose que vous avez 682 ti-namis et 22 photos de votre bedaine pour me répondre de cette façon.

      Pffff.

    • Tout dépend des médecins. Hitler avait des médecins bruyants industriels à sa solde et l’alaitement au sein, c’est naturel, c’est pas bon pour l’industrie… ni pour facebook, qui est une industrie…

    • @jutamat
      quelle utilitee , ben juste comme c , j’ai de la famille en france (Lyon) en suisse (geneve) au luxembourg a montreal , en chine (shenzhen et shangsha ), au maroc (casablanca ) et en russie rostov ni danu .
      et comme j’ai pas mal biyrlinge un peut partout sur la planete j’ai des amis aussi un peut partout , ben facebook , c;est moins cher qu’un timbre et ca prend moins de temps pour que tout le monde soit au courant de ce qui se passe dans la famille
      et puis l’allaitement en public revenez en y’a sept milliards de seins sur cette planete , et si vous etes pas cap , rejoignez une commune quaker

      tom bombal mtl

      tom bombal mtl

    • C’est que voyez vous, Facebook est, tout comme La Presse, une entreprise privé. Facebook a donc le droit, tout comme La Presse, de décider ce qui est publiable ou non.

      Cela dit, je m’indigne autant que vous. Je réprouve avec véhémence qu’une entreprise privé m’impose son carcan de valeurs. Facebook censure les photos d’allaitement, mais au moins il nous laisse la possibilité de publier nos idées politiques, aussi décentrées soit-elles. Ce qui vous en conviendrai, est nettement plus avantageux que la maigre libertée que nous offre certains blogues de La Presse.

      Je trouve quelque peu audacieux de votre part , vous qui avez recours a la censure, de critiquer la censure des autres.

      André Després

      PS: Dans, ” vous qui avez recours à la censure” le vous, fait référence bien sur à La Presse et non pas a vous personellement Mme. Galipeau. Je ne me rapelle pas avoir jamais été censuré sur votre blogue. C’est tout a votre honneur.

    • re3e

      Il y a aussi une invention récente pour envoyer ses photos:

      Ça s’appelle un COURRIEL. Inclus dans votre forfait internet. Pas besoin de dépenser un timbre. Vous pouvez envoyer toutes vos photos à votre carnet d’adresse en même temps. D’un seul mouvement!

      Pour reprendre votre exemple, il doit bien y avoir au moins 3 milliards de personnes sur terre qui font l’amour. Filmons-ça et mettons ça sur le net sinon rejoignez une communauté quaker.

      Ça fera l’exhibitionnisme! Et j’en ai plus qu’assez des braillards qui ont “des droits” eux!

    • “sexually explicit.”???? Mais on ne voit presque rien!
      Que Facebook censure cette photo c’est une chose, c’est leur choix!
      Mon problème est qu’il n’ose pas censurer des photos de filles en bikini sur des voitures de luxe les jambes écartées!
      Dans la vie, il faut être conséquent, ce que Facebook n’est certainement pas!

    • @Mme Galipeau

      Pourquoi votre blogue est de loin celui avec les intervenants les plus agressifs?

      J’aimerais bien savoir.

    • @heinzblut57

      ”Avez vous un argument, kékechose à me dire parce que c’est pas avec ça que vous allez me faire la morale sur Facebook. Ce blogue comme la majorité des blogues sur ce site en sont d’opinions et d’échange d’idées tandis que Facebook en est un de pauvres petits narcissiques en manque d’attentions.

      Je suppose que vous avez 682 ti-namis et 22 photos de votre bedaine pour me répondre de cette façon.

      Pffff.”
      _________

      Pas tout à fait. Mais Facebook étant un site privé de réseautage, j’y affiche fièrement des photos de ma progéniture, photos que mes amis et membres de ma famille semblent apprécier. C’est la fonction de ce site.

      Un blogue comme celui-ci est un lieu virtuel de débat. Or, on a ici l’insulte très facile, parfois au détriment de l’argumentation polie et raisonnable. Je trouve qu’une telle utilisation d’une si belle tribune – encore impossible dans certains pays – bien plus scandaleuse et narcissique qu’une photo d’allaitement (ou de bédaine comme vous l’écrivez) sur Facebook.

    • @re3e
      Je vous invite a relire mon commentaire ou je n’ai jamais dit un
      mot contre l’allaitement en publique.
      Je suis entierement pour cet acte essentiel et naturel.
      Epargnez-moi votre montee de lait SVP, vous vous trompez de cible.

    • Perso, c’est avec «Fécebouke» et aussi «Touïtteur» en tant que tels que j’ai des problèmes. Voilà deux entreprises privées très lucratives qui font ce qu’elles veulent avec les données que vous leur confiez. Lisez ce que la Commissaire fédérale à la vie privée, Jennifer Stodard, en a dit récemment dans L’actualité. Je partage totalement son point devue.

      Et ce qui me sidère c’est de voir des médias traditionnels, des journalistes sérieux et d’envergure, et d’autres personnalités qui nous implorent presque de les «suivre» sur FB et TW, qui affichent les logos de ces firmes, bref, qui leur font de la publicité gratuite tout en sachant fort bien que pour échanger avec elles et eux là-dessus, il faut s’inscrire et donc fournir à ces gens nos renseignements personnels. Alors, pourquoi ne pas nous inviter à les suivre aussi dans leur café préféré avec logo et tout le tintouin? C’est le même principe, non? FB et TW offrent-ils la réciproque aux entreprises qui leur font une telle pub?
      Moi, c’est bien simple: Je ne suis ni ne serai sur ni l’un ni l’autre. Je n’aurai donc pas à me plaindre de leur comportement à mon égard. Et, entre vous et moi, je n’ai juste pas besoin de 8,888 amis FB. Ceux que je puis compter sur les dix doigts de mes mains me suffisent amplement.

      Et, si vous voulez rire un peu, allez donc voir ceci:
      http://www.youtube.com/watch?v=CWW05O05ypA .

      Ça remet certaines choses en perspective.

    • @taberly

      Si je peux me permettre, toute cette agressivité résulte du fait que personne ne lit l’article de référence et les discussions ne s’attardent même pas au problème soulevé par l’histoire de cette mère de famille.

      Le problème est dans le message que facebook envoi à toutes ces mères de famille qui luttent contre un endoctrinement. Voici un petit extrait de l’article du Toronto Star:

      “To then be told by Facebook that those images are obscene hurts her and sends her terribly mixed messages about breastfeeding.”

      Par conséquence, on parle de blesser de sentiments par l’affirmation de Facebook dans un message probablement envoyer par un “bot”. Autrement dit, c’est irresponsable, c’est froid, c’est inhumain de dire à une mère de famille que sa photo montre une image obsène.

    • J’aimerais que les seins, les vulves, les pénis et les craques de fesses restent dans le département de l’intime. Lorsque nous voudrons reculer dans le temps (de plusieurs époques), alors nous pourrons nous mettre à nu et en assumer les conséquences. Le voyeurisme, vous connaissez? Et le respect et la solidarité envers ces femmes, assises aux côtés de leur conjoint, qui se rince l’oeil à la vue de votre poitrine à découvert (et oui!)? Personne ne remarquera un coude ou une cheville à nu. Mais un sein à nu, oui, car tout le monde connait son caractère sexuel. Mesdames, svp, il y a des limites à s’exhiber, il y a un équilibre entre nourrir son enfant et se montrer les mamelons au public, en personne ou sur Facebook. Et votre enfant, sera-t-il content, lorsqu’il sera grand, d’apprendre que cette photo de lui (ou d’elle) buvant au sein de sa mère, a été publiée et l’est peut-être encore? Personnellement, je n’aimerais pas me voir ainsi. cela est intime, personnel. Alors respect pour autrui, pour la société actuelle et pour notre enfant. C’est mon avis. Bonne journée à tous!

    • Je n’ai rien contre l’allaitement en public tant que c’est fait discrètement. Je trouverais de mauvais goût une femme qui enlèverait son t-shirt et son soutien-gorge pour donner le sein à son bébé, mais honnêtement j’ai jamais vu ça. En général, quelques boutons de chemise ouvert, un soutien-gorge approprié, une petite couverture et rien n’y paraît. J’ai été en compagnie de cousines ou d’amies qui ont allaité au restaurant de cette façon et je n’ai jamais été gênée.

      Quant à Facebook, la plus grande prudence s’impose concernant les photos qu’on y met et tout ce qu’on y dit. Qualifier des photos d’allaitement de sexuellement explicites, c’est très exagéré, cependant. Par contre, j’abonde comme plusieurs intervenantes, me semble que c’est privé comme image.

      @jean-françois couture: d’habitude l’humour français, en général, ne me fait pas rire mais là cette vidéo elle est franchement hilarante. Merci.

    • @chouettemaman

      Désolé mais je n’embarque pas avec Facebook et le fait d’y mettre des photos du train train quotidien. Moi quand je veux voir mes amis, je les appelles et je me déplace. Je demeure à Edmonton et lorsque je veux des photos de ma soeur ou bien la voir en train de manger son rigatoni ben nous nous branchons sur Skype car c’est entre elle et moi. Facebook est utilisé par la grande majorité comme un site de m’as tu vu par des gens qui veulent simplement montrer aux autres à quel point ils s’imaginent différent car ils ont 847 amis et des photos dans pleins d’endroits. Le hic est que ce n’est pas génial ni extraordinaire et ca interresse qui??? Pas moi car mes vrais amis et membres de la famille je leurs parle de vive voix. Si votre utilisation de Facebook n’est pas de ce genre et ben tant mieux et même félicitation mais vous êtes une exception.

      P.S Pu capable du ti-commentaire facebook à Météomédia du genre, Suzie nous dit qu’aujourd’hui c’est une journée couette et film parce qu’il fait froid. Suzie on s’en c****** !!!!!

      Re P.S. Comme je n’ai pas Facebook je vous le dit en primeur, il fait -32 présentement donc une belle journée couette et film ici car il fait froid!!!

    • “Moi, c’est bien simple: Je ne suis ni ne serai sur ni l’un ni l’autre. Je n’aurai donc pas à me plaindre de leur comportement à mon égard”

      @jeanfrancoiscouture

      Avant tout, j’accepte vos salutations passées et veuillez accepter les miennes. Et à propos du ton, j’essaie toujours d’être le plus neutre possible, mais des fois même en me forçant cela tourne au vindicatif, alors veuillez m’en excusez.

      Cela étant dit, décidément, vous avez une dent contre les grandes entreprises; j’admire ce que vous affirmez et me faites penser à une affirmation de Jean-Paul Sartre

      “On est condamné à être libre”

    • Un acte normal devrait être accueilli normalement.

      Le fait que Facebook soit un service public ou privé n’a pas de réelle importance. Sa politique traduit simplement un fait saillant: un paradigme ridicule du corps de la femme. Qu’on se le mette tous bien creux dans la tête, les seins existent biologiquement pour nourrir les enfants, pas pour exciter la gente masculine. D’ailleurs, dans les sociétés ou se promènent allègrement les femmes aux seins dénudés, cette partie n’est pas considérée comme excitante et tabou.

      Les hommes ont également des mamelons (partie qu’on voit le plus souvent sur des photos d’allaitement ou d’allaitement en public) et on ne s’offusque pas d’en voir sur la place publique l’été. Et ceux-ci n’ont même pas de raison d’être biologique. Alors que ceux des femmes, servant à nourrir sa progéniture sont catégorisés d’indécent, de privé, de tabou.

      Je vous mets en lien un travail fait sur les causes du déclin de l’allaitement au 20ième siècle. Il ne traite pas de la conception que se fait la femme de son corps vis à vis la société, mais le texte explicite tout de même bien les faits qui ont menés l’allaitement à presque disparaître en occident: http://absense.wordpress.com/2011/10/11/en-occident-quelles-ont-ete-les-causes-du-declin-de-lallaitement-maternel-au-20e-siecle/

    • ..@menoplz,19 janvier 2012,11h46« …Cela étant dit, décidément, vous avez une dent contre les grandes entreprises;…»
      +++++++

      Merci pour tout.
      Et non, je n’ai pas «une dent contre les grandes entreprises». J’ai même travaillé dans la «grande entreprise».
      Je suis d’avis qu’une entreprise, contrairement à une personne, cela n’a pas de personnalité propre. Elle va être aussi bonne ou aussi mauvaise que les personnes qui l’animent, point final. C’est pour cela que je n’ai jamais eu de relation avec «une entreprise», seulement avec des gens qui l’habitaient.
      Et, bien entendu, puisque, comme le dit le proverbe:«Un poisson pourrit toujours en commençant pas la tête», une «entreprise» peut difficilement être meilleure que ceux ou celles qui y exercent le leadership.
      Or, ce qui vous a paru être un mauvais sentiment à l’égard de «l’entreprise» n’est que ma réaction à l’égard de ceux que John R. Saul, dans son livre éponyme, avait surnommé «Les bâtards de Voltaire». Je vous en suggère la lecture. Il serait trop long d’épiloguer ici sur le sujet mais c’est fascinant et instructif.
      Heureusement, même s’ils sont nombreux, il reste des entreprises où ils ne sévissent pas encore.

    • Je suis absolument pour l’allaitement, mais il faut comprendre que c’est un geste intime et qui peut rendre mal à l’aise.

      Que Facebook retire les photos d’allaitement sur son réseau est difficile à comprendre quand on voit toutes les photos sexuellement explicite qui y circulent, mais ils ne font rien d’illégal: Facebook est une entreprise privée qui imposent des règles, libre aux utilisateurs de l’accepter ou pas.

      Cela dit, les commentaires anti-Facebook m’agacent. Vous n’aimez pas Facebook, grand bien vous fassent, mais foutez nous la paix. Moi je l’utilise quotidiennement (en filtrant beaucoup tout ce que j’y publie et en sélectionnant soigneusement mes amis FB), c’est mon espace de rencontre virtuel entre amis et familles (dont certains vivent à l’étranger – y compris en Afrique – et malheureusement, je ne peux pas les appeler pour prendre un café avec eux! Et Skype, quand il y a 7 heures de décalage horaire, c’est compliqué!).

      Mais rassurez-vous, mes “amis Facebook” et moi, on se voient aussi dans la réalité.

      Oui, plusieurs font une mauvaise utilisation de Facebook mais bon, y’a pas de quoi en faire un drame. Moi, les statuts redondants et inintéressants ou la 375ième photo de type “je-me-photographie-moi-même-en-gros-plan”, je les “hide” et je configure mon compte pour que seules les notifications pertinentes soient affichées.

      Facebook est ce que vous en ferez.

    • @babsi :

      Arrivez dans notre société, nous ne sommes pas dans un pays du tiers-monde où Facebook, les vêtements et la pudeur sont absents pour diverses raisons. Tout le monde sait à quoi sert un sein féminin. Mais dans la société actuelle, la poitrine de la femme excite les hommes parce que le sexe est devenu une priorité, un point c’est tout. Alors soit on suit et on se couvre un peu, soit on s’exhibe et on assume les malaises de notre mésadaptation.

    • @Patricia, j’ai les deux pieds bien sur terre, dans notre société. Je comprends très bien ce que vous dites, je vis dedans depuis ma naissance, il y a de cela 29 ans. Je soulignais les différences et ses effets directs sur la perception de l’allaitement.

      Par contre, je trouve votre façon de voir les choses un peu fataliste. Parce que c’est comme ça, à nous de s’y conformer et de ravaler notre mécontentement face à la société. Les acteurs de changement nécessaire à tout progrès social, j’imagine que vous n’en faites pas partie…

      Je n’aime pas suivre lorsque je trouve les tenants et aboutissants non légitimes, et c’est exactement le cas avec notre vision du sein et de l’allaitement, en Amérique du Nord. Et heureusement, nous vivons dans un pays libre, sans dictature politique, sans dictats religieux, donc lorsque cela reste légal, j’aime bien contester, de façon inoffensive et personnelle, ce que je trouve stupide.

      J’ai allaité en public, souvent dans les toilettes (et j’ai détesté chaque fois!), souvent avec un vêtement ou un foulard, mais plus ça allait, plus je sentais le besoin de montrer l’acte d’allaiter dans nos lieux publics. Je prenais confiance envers la légitimé du geste, peu importe que cela provienne de mes seins.

      Je trouve notre mentalité hypocrite. On laisse nos enfants regarder Lady Gaga, Britney et autres se dénudé et faire leurs esclaves sexuelles, mais on passe des commentaires négatifs devant eux lorqu’on voit une mère allaiter un peu trop en public. Elle est ou la cohérence? Surtout qu’eux y voit un geste banal et inoffensif, un petit bébé collé sur ma maman, qui tète au sein comme sur sa suce. Comme la beauté est dans l’oeil de celui qui regarde, le problème est dans celui qui regarde, dans son conditionnement et dans son acceptation livide des cadres dans lequel il a grandi.

    • @patriciag: ’soit on s’exhibe, et on assume les malaises de notre mésadaptation’.

      1. allaiter n’est pas de l’exhibitionnisme, c’est un geste absolument normal même au 21e dans les sociétés occidentales, ce qui m’amène au petit 2.

      2. les mésadaptés, c’est peut-être nous, société occidentale, qui refuse de voir la fonction totalement physiologique et normale d’un sein.

      3. Pour qu’une photo soit retirée, il faut que quelqu’un le signale, ce quelqu’un qui a accepté ou demandé d’être un ‘ami’ de la page ou se retrouve la photo qu’il a trouvé si ‘choquante’. Si la photo choque ce ‘quelqu’un’, il lui est toujours possible de s’enlever de la liste d’amis plutôt que d’ameuter la police Facebook de la vertu et de la bienséance.

      Quand je lis la majorité des commentaires, je me demande à quand mon déménagement en Suède ou le monde se fout bien de voir un petit bout d’aréole quand on nourrit son bébé.

    • En fait, Facebook a bel et bien un article qui stipule que les photos d’allaitement sont PERMISES! Donc à tous ceux qui disent le contraire, pouvez-vous svp faire vos recherches avant de dire n’importe quoi?

      Désolée le texte est seulement disponible en anglais sur leur site:
      “Does Facebook allow photos of mothers breastfeeding?
      Yes. We agree that breastfeeding is natural and beautiful, and we’re very glad to know that it is important for mothers to share their experiences with others on Facebook. The vast majority of these photos are compliant with our policies, and we will not take action on them.

      Photos that show a fully exposed breast where the child is not actively engaged in nursing do violate Facebook’s Statement of Rights and Responsibilities. These policies are based on the same standards which apply to television and print media.

      It is important to note that photos which we act upon are almost exclusively brought to our attention by other users who complain about them being shared on Facebook.”

      Et si ça vous enrage tellement de voir des photos d’allaitement sur Facebook, au lieu de les rapporter en tant qu’indécent auprès de Facebook, rendez-nous service et RETIREZ-NOUS de votre liste d’amis!!!

      Et allaiter en public avec une couverte, vraiment? Aimeriez-vous ça, vous, de manger avec une serviette sur la tête? Je ne pense pas! J’aimerais vous voir, vous, aller manger votre repas dans une toilette publique avec une couverte sur la tête, mais non, vous, c’est NORMAL de manger devant tout le monde!

      Il y a des coups de pieds au derrière qui se perdent et j’ai honte de vivre dans une société aussi “boquée” !

    • Nous vivons en occident et ici, malheureusement, un sein est avant tout un objet sexuel. Que la nature ait prévue les choses autrement n’y change rien. C’est un fait. J’ai horreur de lire des messages parlant d’à quel point les seins ne sont que nourriciers et que ds les pays du tier-monde les choses sont différentes et que les primates eux……. Nous ne sommes plus des primates et nous ne sommes pas tier-monde. Assumez. Voilà c’est dit.

      Pour ce qui est de Facebook, comme plusieurs l’ont mentionné, si Facebook censurait les photos de jeunes filles prépubères à l’habillement laissant aucune place à l’imagination adoptant des positions suggestives, alors je ne dirais rien. Facebook est ds son droit de censuré ce qu’il veut. Sauf que, quand des photos inoffensives, pas du tout sexuelles, pas du tout aguichantes soient censurées pcq’on y voit un petit bout de sein alors que d’autres où l’on voit beaucoup de sein ne le sont pas, on est en droit de se poser des questions.

      Pour le reste, si vous n’aimez pas Facebook, ne l’utilisez pas, mais laissez dont ceux qui aiment bien en paix. Ce n’est pas le démon, c’est simplement un outil virtuel.

    • @rg8487. Premièrement, ce n’est pas que dans les pays du tiers-monde, l’allaitement et le sein sont beaucoup mieux vu en Scandinavie et dans les sociétés orientales. Et bien sur, l’Afrique, mais bon, comme ça fait partie du tiers-monde, ils sont complètement différents de nous…hein.

      Mais oui, le sein est perçu de façon sexuelle. Pour porter un 34C bien placé, ça fait longtemps que je m’en rends compte. Mais ce même sein est aussi nourricier. Cela fait autant partie de la réalité.

      Laquelle de ses fonctions est la plus vitale???

      Il est curieux, lorsqu’on remonte un tant soit peu dans l’histoire, que l’allaitement et le sein étaient mieux vu autrefois. Le biberon n’existait pas ou que très peu, c’était courant de voir des femmes allaiter sur la place publique. Je crois que c’est l’hyper-sexualisation de nos cultures modernes et le fait que pendant des décennies, on a vu beaucoup plus de mères donner le biberon que le sein, qui ont transformés notre perception.

      Bonne journée

    • @rg8487:

      Vous auriez sans doute besoin de voyager un peu dans ce cas. Allez donc faire un tour dans les pays Scandinaves, et vous constaterez que non seulement ils sont loin d’être des pays du ‘Tiers-Monde’ mais que l’allaitement en public fait partie intégrante du quotidien et de la normalité.
      La perception du sein comme sexuelle est effectivement culturelle, ce qui signifie que la culture peut évoluer si tous les membres de cette collectivité s’en donnent l’opportunité, les moyens et surtout l’ouverture.
      Et même si ça vous déplait, OUI, nous sommes TOUJOURS des mammifères, et une des hormones qui entre en jeu dans l’allaitement est exactement la même qui est sécrétée lors de l’acte sexuel, l’ocytocine. Alors c’est bien dommage si la vérité vous fait horreur, mais cela ne changera pas le système endocrinien de sécréter les hormones qui produiront du lait. Et si vous vous renseignez un peu, vous trouverez que nous sommes aussi pourvus d’un cerveau reptilien ET mammalien qui prend le relais de temps en temps (chez certains il est même parfois très sollicité!). Et parfois, comme maintenant, je me dis qu’il est plus qu’évident que l’Homme descend du singe et que beaucoup ne sont vraiment pas tombés loin de l’arbre…On aurait peut-être besoin d’être davantage allaités peut-être?

    • Je me demande, comment, dans une même culture, une même ville, une même tranche d’âge, une même famille, deux personnes, qu’ils soient hommes ou femmes, puissent voir l’allaitement en public de façon si différente?

      Car c’est souvent le cas, que j’ai constaté depuis plusieurs années. Certains sont très ouverts à ça, sans jamais même avoir eu d’enfants allaitée, ne sont pas outrés par un sein qui nourri. Et une autre personne, à ses cotés, qui voit la chose beaucoup plus négative et choquant.

      C’est la portée de nos réflexions qui ouvre l’esprit, personnel et collectif.

      J’espère que de moins en moins de femmes s’empêcheront d’allaiter librement leur bébé en public, sein un peu visible, à cause de gens de la deuxième catégorie.

      Et plus il y en aura sur la place publique, mieux ce sera compris sur Facebook.

    • @babsi
      @calipso30

      Je ne comprend pas votre acharnement sur mon cas. Si vous prenez la peine de lire l’entièreté des propos vous verrez que la plupart des propos sont largement plus aggressif que les miens.

      Il est vrai que tous les arguments sur le naturel me font horreur et non, rassurez-vous, il ne s’agit pas de traumatisme enterré par rapport au sein. J’ai moi-même allaité et oui parfois en public, mais je ne suis pas d’accord qu’il faut faire fi des réalités de notre société simplement pcq’elles ne nous plait pas!

      Je considère simplement que la comparaison avec la gente animal ou encore la fonction première d’un organe ne tient pas la route en matière d’argumentation. Pourquoi? Pcq nous sommes des créatures évolutives qui avons construit notre monde autour d’éléments culturels et fockloriques. Pcq notre capacité de pensée, de décortiquer le monde, de se poser des questions et surtout de créer nous a amener justement à diverger de ce monde animal. Pourquoi allaitons-nous moins? Pcq’à un moment de notre histoire et de notre évolution ont est arrivé là. Pourquoi le sein est-il devenu sexuel? Pcq’il projettait le désir, la passion et le fait qu’il soit caché en permanence lui a conférer une auras particulière. Il y était d’une époque où les chevilles des femmes étaient considérées sexuelles pour les mêmes raisons…

      Vouloir faire fi des réalités de notre société et de clâmer tout haut oui mais en Afrique, en Scandinavie (et soit-dit en passant j’ai VÉCU en Scandinavie et non je n’ai jamais été témoin d’allaitement et pour ce qui du sein, les jeunes trouvent ça aussi sexuel que les pauvres nord américains dépravés que nous sommes), ce n’est pas comme ça: imitons-les, ils ont raison, nous avons tord est somme tout un peu ridicule.

      Oui, la culture peut évoluer, mais ce n’est pas en attaquant ceux qui pensent différemment que ça va changer. Ce n’est pas non plus en comparant l’humain aux primates ou aux reptiles ou à n’importe quel animal et ce n’est pas non plus en niant les réalités de notre société. Ce genre d’argumentation ne sera jamais bien reçu par la majorité pour les raisons énoncées plus haut.

      Le sein est sexuel point et ce n’est pas demain la veille que ça va changer. Maintenant, faisons avec et adaptons-nous. Prenons cette réalité en main et tentons d’être le plus respectueux possible, avec TOUT le monde.

      Ah et babsi, ils sont très différents de nous culturellement en Afrique. Le nier c’est se mettre un vase sur la tête. Par ailleurs, ce continent n’est pas un exemple pour grand chose: la mortalité infantile, la pauvreté, la corruption et non ce n’est pas la vision “romantique” de vous semblez y avoir de leur allaitement qui vient faire pencher la balance du bon côté.

      Ah et calipso30, ce n’est pas pcq quelqu’un a une opinion différente de la vôtre qu’il n’est pas renseigné et qu’il n’a jamais quitté son patelin. Franchement. En passant, j’ai probablement plus voyagé que vous.

    • @rg8487: Dans ce cas, je trouve bien dommage que les voyages n’ouvrent pas davantage l’esprit. Et pour votre information, je suis immigrante, alors laissons faire les suppositions sur mon cas si vous le voulez bien, et restons dans le sujet qui nous concerne. Une partie de ma famille est norvégienne, alors en matière de culture scandinave, nous avons tous notre façon de voir semble-t-il. Vous dites que vous n’avez jamais été ‘témoin’ d’allaitement, et bien je peux vous confirmer que vous n’avez probablement pas assez ouvert les yeux ou que nous ne fréquentons pas les mêmes personnes natives de ces pays.
      Nous sommes des créatures évolutives qui donnent toujours naissance de la même manière, jusqu’à preuve du contraire, et par conséquent, nous nourrissons aussi les enfants comme il y a des milliers d’années. Ce n’est pas parce qu’on a inventé la préparation commerciale au 20e siècle que cela remet en question cette réalité physiologique. Etje constate que tous ces siècles d’évolution ne nous ont pas enlevé la faculté de produire du lait et nourrir un enfant au sein, probablement parce que cette fonction est toujours utile et bienvenue, même dans nos ’super’ sociétés occidentales tellement évoluées.
      Nous allaitons moins que les soiciétés primitives, mais nettement plus que dans les années 80, force est de constater que certaines réalités nous rattrapent toujours. Le sein ne sera peut-être plus sexuel dans 200 ans, mais il produira toujours du lait, je suis prête à gager là dessus :)

    • @calipso30: Je fais les mêmes suppositions sur vous que vous sur moi ;-)

      C’est drôle cette histoire car je viens de terminer un épisode des Tudors. Dans cet épisode, la reine veut allaiter son bébé, mais le roi le lui interdit car ce n’est pas digne d’une reine. Il lui dit de laisser ça à la nourrice. On est en 1530. Comme quoi certains moeurs ne datent pas d’hier. Il est faut de penser que c’est l’arrivée de la préparation commerciale qui a tout changé. C’est faux. Déjà avant, les femmes donnaient du lait de vache à leur nourrisson. Si vous voulez vraiment trouver un coupable, regarder davantage du côté de la tétine inventée au 19ème siècle.

      Pour le reste, ce n’est pas pcq je rejette l’argument du “naturel” que je suis fermée à l’allaitement. N’ai-je d’ailleurs pas mentionné avoir allaiter et en public ds un message précédent? Ce n’est pas de la fermeture d’esprit que de ne pas accepter la comparaison avec les animaux comme d’un argument pro-allaitement.

      Je n’aime pas non plus les comparaisons avec les pays où les continents qui vivent une réalité à des lunes de la nôtre. Pour moi, ça ne tient pas la route. Encore une fois, ce n’est pas de la “fermeture d’esprit” que de rejeter cet argument. C’est simplement un peu de réalisme et l’acceptation que d’autres ne vivent pas de la même façon que nous et que non, nous ne vivrons jamais comme eux pour XYZ raisons qui n’ont rien à voir avec l’allaitement.

      Pour ce qui est de la Scandinavie, je n’ai pas les yeux bouchés comme vous supposez. Je raconte simplement que je n’ai pas été témoin d’allaitement. Pour votre information, j’ai vécu en Suède durant une demi année et si j’ai vu une femme allaiter alors ça n’a pas du me marquer car je n’en ai pas pris note. Je ne suis pas allée ds ce pays simplement pour prendre note des moeurs en matière d’allaitement! Encore une fois, ce n’est pas de la fermeture d’esprit que de le mentionner.

      Pour ce qui est de la finale, bien vous parler de notre société en termes si péjoratifs que je me demande bien pourquoi vous continuez d’y vivre! C’est vrai, notre société est tellement mauvaise et néfaste qu’elle est celle qui garantit le meilleur niveau de vie global, la meilleure espérance de vie, les plus bas taux de mortalité infantile et j’en passe , mais bon c’est vrai, vu que nos taux d’allaitement sont en deça de ceux des pays du tier-monde alors ce n’est que du négatif! Encore une fois, je n’aime pas les critiques sur notre société qui bien qu’imparfaite est somme toute pas si mal que ça. Ce n’est pas en dénigrant ce que nous sommes que votre message va passer. Il faut accepter ce que nous sommes et travailler avec. En ce qui a trait à l’allaitement, il faut accepter la façon dont sont perçus les seins et partir de là et non dire que nous sommes tous des fermés d’esprit idiots et nous balancer que les autres pays sont teeeeeeeeeeeeeellement mieux.

    • @rg8487

      La différence majeure dans votre exemple, c’est que personne ne se choquait de voir une femme allaiter, fusse-t-elle ’seulement’ une nourrice.

      Et si ces pays scandinaves vous semblent ‘à des lunes’ des nôtres, c’est peut être parce qu’ils sont à des lunes *devant* nous en terme d’évolution ;) Je préfère suivre ceux qui ont compris que nous n’avions pas besoin de cacher un geste aussi normal que celui d’allaiter un enfant, pas vous? Pourquoi ne pourrait-on pas assayer de nous améliorer en tant que collectivité?
      Et dire que l’allaitement est normal et physiologique n’a RIEN à voir avec le fait de nous comparer à un animal. Nous sommes humains, et cependant, nous avons des seins qui produisent du lait. Que l’on veuille s’émanciper de la vache (assez comique pour des êtres si évolués que de donner du lait de bovin, soit dit en passant ;)) ne change pas cet état de fait. Nous partageons cette faculté avec la vache, même si ça vous gêne et que vous en refusez la comparaison au nom de je ne sais quelle théorie de l’évolution. A la limite, il me parait nettement plus primaire le fait d’associer un sein uniquement au sexe…Je ne vois pas tellement ça comme une ‘évolution’ de notre condition!

      Pour tout le reste, nous dévions totalement du sujet. Le point principal concerne simplement l’acceptation de la population devant l’image d’un bébé allaité au sein. Ça n’a rien à voir avec le taux d’allaitement ici ou là, ou encore le fait qu’on ne devrait pas se comparer à des animaux…mais seulement le fait que ce geste devrait être normalisé, de la même manière qu’on normalise une craque de sein dans un décolleté.

    • Cessez de jouer les offensés… quoi de plus beau qu’une maman qui donne son sein à son bébé !
      Jadis nos mères nous ont allaités, c’est un moment privilégié tant pour la maman que pour le bébé… si vous voulez vous scandaliser, faites-le à partir de toutes celles qui se promènent avec des décolletés si profonds que l’on voit très loin, pour ne pas dire les seins presque à l’air, sans aucune limite et cela même à leur travail alors que leur tenue devrait être plus modeste… mais ça c’est une autre histoire !

    • @calipso30: Je pense que vous vous méprenez sur mon message. Je n’ai jamais dit que les femmes devaient se cacher pour allaiter. Ne pas être d’accord avec certaines argumentations ne fait pas de moi une “anti-allaitement “;-)

      Je pense simplement qu’on ne peut pas se mettre la tête ds le sable et prétendre que le sein n’est pas un objet sexuel ds notre société. Je n’ai pas commenté à savoir si cela était “bien” ou “mauvais”, mais j’ai commenté sur l’existence de cette situation et sur le fait qu’elle ne date pas d’hier.

      Je crois également que tous devraient le garder en tête et arrêter de traiter ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’allaitement public comme des parias de la société. Je crois également que c’est en discutant ds le respect qu’il est possible de faire change les mentalités. Or, je trouve que la majorité des messages des, pardonnez-moi l’expression mais c’est la seule qui me vient en tête, “pro-allaitement” sont tellement aggressifs et jugementaux envers celles qui ont des réticences que l’essentiel se perd. Lorsqu’un message commence en ridiculisant la perception du sein ds notre société et compare notre réalité à celle de l’Afrique, je réagis et je suis contre.

      La perception du sein de notre société est une forme d’évolution. Or toute évolution n’est pas nécessairement positive ou idéale, mais s’en est une pareil. Au bout du compte, la réalité demeure qu’un boeuf ne peut avoir d’attachement ou d’attirance face à un sein. La réalité est que les animaux n’ont pas de relations sexuelles pour le plaisir (sauf les dauphins) et leur seul et unique but est la reproduction. Il y a belle lurette que l’humain n’en est plus là. Ainsi, tant qu’il y aura du plaisir sexuel, il y aura de la sitgmatisation de certaines parties du corps humains dont le sein qui est également une zone érogène…

      Pour ce qui est de la Scandinavie, je n’ai pas dit que ce pays était à des lunes de nous, je parlais davantage de l’Afrique lors de cette affirmation. Cependant, je n’ai pas senti là-bas toute cette haine et ce discours violent face à l’allaitement. J’ai senti davantage de respect. Or, ici il n’y a peu de respect: on sympathise avec la mère qui a vu ses photos censurées, mais on diabolisent tous ceux qui ne sont pas à l’aise de les voir… En ce sens, oui je vous l’accorde la Scandinavie est plus “évoluée” que nous.

      Le geste devrait être normalisé, oui, mais la façon dont on s’y prend importe beaucoup. Le ton moralisateur, les comparaisons boîteuses et les accusations graves n’aident pas, du moins pas selon moi.

    • Bon moi… je le sais que je ne me ferez pas d’amis ici… Mais je suis tanné de voir des nouvelles mamans sentir l’obligation de se flasher les seins avec un rejetons au bout… aussi cute et doux que cela puisse paraître… Personne n’est obliger de voir ca placarder partout.. Il me semble que ce moment d’intimité avec son propre enfant devrait, pour ma part rester intime. Je comprend parfaitement que certains puissent trouver ça vraiment beau, pure et profond puisque ce l’est mais je crois qu’en tant qu’individus, on doit avoir le choix de voir ou non cela. Pourquoi est-ce correct pour Facebook et que dans la vraie vie, comme dans le métro, on ne l’accepte pas. Je dois dire que cela me rend franchement mal à l’aise. On comprend parfaitement le bonheur qu’ont les nouvelles mères de montrer a tout le monde leur nouvelle vie mais pour ceux qui comme moi ne veulent pas de bébé, déja on doit faire avec des réaction de panique de maman angoissé de savoir qu’on en veut pas, si en plus, faut se farcir les photos de maman top contente de donner le seins… Où sommes-nous rendus. On n’accepte pas de voir le sein d’une belle femme dans un film sans mettre la mention de 13 ans ou 16 ans et plus mais c’est correct d’en voir une allaiter… Franchement!!! Gross

    • Je n’ai vu ici aucune accusation ‘grave’ bien franchement, ou alors votre notion de gravité m’échappe.
      Tout ce que je constate c’est que la ‘morale’ pour le moment penche davantage du côté de Facebook et de tous les bien-pensants qui dénoncent les photos d’allaitement.
      Si cela dérange, je le répète pour la sempiternelle fois, on a la possibilité sur les médias sociaux d’enlever les personnes dont les photos nous offense de la liste, tout simplement.
      D’autres parts, ce n’est pas en ‘cachant’ ou ’stigmatisant’ un phénomène normal qu’on parviendra à rejoindre la Suède. C’est plutôt en le normalisant, et une des façons, c’est de le montrer, désolée, je n’en vois pas d’autre.

    • Les gens ont la manie de penser qu’il y a une “personne” derriere Facebook, les resultats de Google ou les videos de You Tube. La censure de Facebook se fait par des logiciels perfectionnés d’analyse d’image et quand ceux-ci ne bloquent pas les images automatiquement, il y a des centaines d`yeux payés 5$ de l`heure qui voient défiler des centaines d’image a la minute et clique sur ce qui ne devrait pas passer le filtre. S’attaquer au système est inutile, comme de demander ”a Google” de nous enlever des resultats. Il y a plein d’article la dessus car tout les sites permettant de mettre des images publiques doivent filtrer la nudite pour ne pas se faire taper dessus par le gouvernement.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité