La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 30 novembre 2011 | Mise en ligne à 9h51 | Commenter Commentaires (80)

    De plus en plus d’enfants non-vaccinés

    De plus en plus d’enfants entrent à l’école sans les vaccins requis. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par l’Associated Press, reprise par plusieurs blogues (ici et ici) ce matin. Ainsi, dans plusieurs états des États-Unis, on retrouve dans les classes de maternelle jusqu’à un enfant sur 20 non vacciné. C’est énorme.
    C’est en Alaska que le taux de “non vaccination” chez les enfants est le plus élevé, à 9%. Suivent les états du Colorado (7%), du Minnesota (6,5%), du Vermont et de Washington (6%).
    On le sait, le Québec n’échappe pas à cette tendance. Récemment, une crainte de voir ressurgir la maladie de la rougeole a poussé la Santé Publique à lancer une vaste campagne de vaccination dans les écoles.
    Malgré tout, certains parents continuent de résister. Les trois quarts des pédiatres de Washington disent même entendre des demandes en ce sens, apprend-on.
    Qu’en pensez-vous: libre choix … ou pas?


    • Je n’ai jamais eu de vaccin et mes enfants n’en auront jamais.
      Je suis en grande forme, je pogne la grippe (rhume) 1 fois aux deux ans et mon corps s’adapte très bien.

    • Il faut savoir que le risque de complication lié aux maladies infantiles est beaucoup plus élevé que celui associé aux vaccins. Je comprends que les ingrédients chimiques inquiètent les parents mais j’ai l’impression que les arguments contre les vaccins sont surtout émotifs et non justifiés par des statistiques solides. Si ce n’avait été de la vaccination, nous aurions encore la variole et la polio.

    • Mes enfants seront tous vaccinés. C’est une méthode éprouvée avec de faibles probablités de conséquences négatives. Nous vivons aussi vieux et avons aussi peu de maladies infantiles en grande partie grace à la vaccination.

      Et ceux qui ne font pas vacciner leurs enfants profitent du fait que les autres se font vacciner pour protéger leurs enfants. Mais si la maladie ressurgit et que leurs enfants sont affectés, seront-ils aussi content de ne pas les avoir fait vacciner? J’en doute fortement.

      La science a fait ses preuves dans ce domaine. Arrêtons de croire au complot ou n’importe quel charlatant sans preuve. La vaccination fonctionne et est disponible sans effort (sauf celui de trouver un médecin pour nos enfants… bonne chance!). Ne pas l’utiliser est, selon-moi, stupide et incompréhensible.

    • C’est plus qu’une crainte de voir ressurgir la rougeole, c’est un fait avéré, la rougeole est en augmentation au Québec cette année. Pourquoi? Parce que de plus en plus de parents omettent volontairement ou non de faire vacciner leurs enfants. Le problème c’est qu’à partir d’un certain taux de non-vaccination les enfants non-vaccinés ne sont plus protégés par ceux qui le sont. Et les enfants qui attrappent la rougeole son ceux qui ne sont pas vaccinés… il y a une justice, tout de même!
      Il y a beaucoup de cas de complications et heureusement, pas encore de décès au Québec… mais il y en a eu 7 en France où, pareil, il y a de moins en moins d’enfants vaccinés.
      D’où la campagne…
      Libre choix? OK si on veut, mais les enfants non-vaccinés juste par libre choix des parents sont aussi un danger pour les enfants non-vaccinés pour raison médicale.

    • Les vaccins ne fonctionnent (en terme de santé publique) que si la très grande majorité se fait vacciner. Lorsqu’un très petit nombre ne se fait pas vacciner, ils bénéficient tout de même de la protection du vaccin (la maladie ne se propage plus) sans avoir à en subir les inconvénients. Ce qui est tentant et pourrait inciter ceux qui se faisaient vacciner à ne plus le faire! Mais plus ce “très petit nombre” grandit, moins c’est vrai. Et la maladie revient à grande échelle.

    • @justanopinion
      Vous êtes en forme et vos enfants aussi parce qu’ils sont protégés par tous ceux qui ont des vaccins – la masse critique est immunisée, donc les maladies ne se propagent pas.

      Quand je lis tous les arguments absolument pas justifiables scientifiquement de ceux qui prônent le “libre-choix” en fait de vaccination, ça me décourage. Ce sont probablement les mêmes gens qui croient à la conspiration des “contrails”.

    • Le problème avec la rougeole et les vaccins c’est que l’on confond les risques de l’un et de et d’autre.

      C’est sur qu’il est possible qu’on est la rougeole et que ce soit uniquement une maladie bénigne mais dans 10% des cas il y a des complications. (1 cas sur 10 000 cause la mort)

      C’est sur qu’il est possible que le vaccin cause un problème mais c’est arrivé dans 23 cas sur 700 000 et on parle de mot de tête et de fièvre élevé…

      Mais pour bien des gens le vaccin est plus dangereux que la maladie!!!

    • Madame Galipeau, vous m’avez rendue de mauvaise humaire avec le sujet de votre blogue!

      En ce qui me concerne, ces parents-là se préoccuppent nullement de la santé de leurs enfants, trop obnubilés par leurs croyances anti-vaccins. Ils mériteraient presque de se voir retirer la garde de leur enfant.

    • Mais ouiiii, vive les enfants-rois, on est pas pour le vacciner, il pourrait avoir maaaaaal.

      Oyoyoye, ca me décourage de l’espece humaine tout ca… La malscience triomphante…

      Et dire qu’on est en forme meme si non vacciné. Non mais quel argument! Je me censure ici…

      Etre anti-vaccin, et utiliser des arguments comme ceux-la, c’est nier l’évidence. Si vous le faites, je vous juge sans remords.

    • Rectification :

      Ce ne sont pas des “craintes” qui ont mené à la vaccination pour la rougeole au Québec cette année, mais bien une vraie éclosion. 747 cas déclarés à ce jour depuis le 3 avril dernier, surtout en Mauricie et dans les Laurentides. 80% de ces cas cas n’étaient pas vaccinés, n’en avaient pas la preuve ou n’avaient pas atteint l’âge de la vaccination (12 mois). 11% des cas au total ont dû être hospitalisés.

      En temps normal, on enregistre moins de 5 cas par année de rougeole au Québec.

      Sources :
      http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/rougeole/portrait2011.php
      http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/rougeole/rougeole.php

    • Ce sont des statistiques déplorables voir inquiétantes car s`il y a une utilité aux vaccins c`est bien pour les jeunes chez qui le systeme immunitaire est faible et/ou en croissance.

      Êtes vous surprise de cette constatation toutefois ? Pas moi. C`est un effet direct du scepticisme parental mêlé à une conscience qu`il y a manipulation des gouvernements par les firmes pharmaceutiques. Je ne veux pas ici repartir le débat et retomber dans la théorie de la conspiration mais il demeure que c`est ca qui est ca. 11 milions de comprimés de ritalin sont prescrits annuellement aux jeunes québecois et on va dire qu`ils sont tous requis ?

      Et pourtant comme philgoug le souligne, la science a fait ses preuves dans ce domaine et dans ce groupe d`âge. Je n`ai pas l`impression que la tendance va se renverser , au contraire, mais le bassin de microbes que constitue une maternelle ou une classe entre 4 murs va demeurer.

    • On ne peut pas forcer les gens à se faire vacciner, pas plus qu’on peut forcer ou empêcher une femme de se faire avorter ou qu’on peut forcer une personne à recevoir des soins médicaux contre son gré. Toute personne a le droit à l’intégrité de son corps, et ça inclut aussi le choix de refuser des soins médicaux, entre-autres des vaccins.

      Ceci étant dit, ceux qui refusent des vaccins importants comme la rougeole ou la diphtérie-tétanos à leurs enfants sont de parfaits imbéciles. Je sais que ce n’est pas politically correct de traiter des gens d’imbéciles, et que possiblement que mon commentaire sera censuré pour cette raison, mais il vient un temps où il faut appeler un chat un chat, et lorsqu’un parent met sciemment la vie de ses enfants en danger, le bon mot pour décrire ce parent c’est bel et bien “imbécile”.

    • Le manque de culture scientifique et l’ignorance explique ces faits. Les gens pensent avoir de l’information de qualité sur internet mais n’ont pas le jugement et la culture scientifique pour juger de la validité de ces informations.

      Lorsque les morts causés par les maladies infantiles seront plus élevés que celles causées par les effets secondaires des vaccins ont devrait avoir le retour du balancier.

    • @ elvince: J’approuve 100% vos propos! Cessons de mettre des gants blancs au nom du “libre choix” et disons nous les vraies affaires.

    • Heureusement, les Chartes des droits protègent les parents, et les enfants de ces parents, qui ne vouent pas une confiance aveugle en la médecine. La question que vous posez n’en est donc pas vraiment une, puisqu’il est impossible d’imposer la vaccination au Canada.

      Quant aux raisons qui poussent un parent à refuser de se faire vacciner ou de faire vacciner son enfant, elles peuvent être multiples et ne tiennent pas nécessairement de théories de conspiration.

      En ce qui nous concerne, notre réticence à faire vacciner nos enfants tient à une observation critique du processus menant à la mise en marché, parce que c’est bien de “mise en marché” dont il est question, des vaccins.

      - Les vaccins sont produits par des entreprises qui sont là pour faire des profits. Ces entreprises sont aussi de puissants lobbys.

      - Les tests menant à la mise en marché des vaccins consistent à observer les effets de ces vaccins à court et à très court terme: comment le patient réagit immédiatement et quelques jours ou semaines après l’injection. S’il n’y a pas de réaction immédiate, l’innocuité est prouvée!

      - Or, et il est impossible de dire le contraire, ce n’est pas parce qu’il n’y a aucun effet immédiat qu’aucun effet à long terme ne risque pas de se présenter. L’absence de preuve d’un danger à long terme n’implique pas nécessairement qu’il n’y a aucun danger à long terme.

      - Comment avoir confiance alors que l’on nous ment sur la supposée innocuité. Si les informations étaient claires et qu’il était aussi fait mention qu’il n’y a AUCUNE PREUVE de l’innocuité à long terme des vaccins, ça aiderait à se faire une idée juste.

      - Imaginez si, par hasard, quelqu’un découvrait, par exemple, que le vaccin contre le tétanos peut créer un problème en rendant le système immunitaire incapable de reconnaître une cellule cancéreuse. (Je ne dit pas que c’est ce qui se produit, je donne un exemple fictif). Qui a le plus de chances de déceler le problème en question? Une compagnie pharmaceutique? le gouvernement? Ces acteurs seraient-il naturellement tentés de dévoiler ce problème au grand jour, avec toutes les poursuites qui s’en suivraient? Avec les risques majeurs sur la confiance des gens? Il ne s’agit pas là de théorie de conspiration. Il s’agit simplement d’analyser froidement les intérêts des parties impliquées.

      - La grande majorité des vaccins servent à protéger soit de maladies disparues (diphtérie), soit de maladie sans danger (grippe!!!!!). Oui je sais, “Si ce n’avait été de la vaccination, nous aurions encore la variole et la polio”. Est-ce une raison pour se faire vacciner aveuglément contre ces maladies

      - Être méfiant à l’égard des vaccins ne veut pas nécessairement dire être contre à tous azimuts. Par exemple, vue l’éclosion actuelle de rougeole et le relatif danger de ce virus, je crois que les pours sont supérieurs aux contres DANS CE CAS.

      - J’aimerais que ceux qui vouent une confiance aveugle en la médecine aient un peu de respect pour ceux qui la remette en doute. Noubliez pas qu’il n’y a pas si longtemps, la médecine prônait la LOBOTOMIE contre la dépression!!!

      - “Les vaccins ne fonctionnent (en terme de santé publique) que si la très grande majorité se fait vacciner.” Exactement! C’est pourquoi le discours officiel est biaisé. L’objectif est de vacciner un plus grand nombre, quitte à embellir la prétendue innocuité des vaccins. Comme avec du bétail. On se soucie peu des individus. L’important, c’est la santé du troupeau.

      - Si vous croyez tant que ça aux vaccins et que vous êtes vaccinés contre tout QU’EST CE QUE ÇA PEUT VOUS FOUTRE QUE D’AUTRES NE SOIENT PAS COMME VOUS?!?!?! Vous êtes “protégés”, alors laissez nous vivre nos “risques” tranquilles!!! Pis sortez moi pas l’argument des frais de santé!

    • moi je suis tannée que d’autres, pour toutes sortes de bonnes raisons, me disent quoi faire dans ma vie et dans ma santé. C’est rendu sur les boîtes de céréales qu’on me dit quoi manger, quoi faire pour être en santé. Qu’on m’informe mais qu’on n’attende pas que tout le monde va nécessairement prendre les mêmes décisions.
      On sait depuis longtemps et de façon très scientifique que l’allaitement est bon pour la santé des enfants, à court terme et à long terme. Faudrait même allaiter jusqu’à 2 ans!
      On n’a pourtant pas parlé d’obliger les mères à allaiter et j’espère qu’on en arrivera pas là.
      Même en faisant de la pression pour qu’elles le fasse, au nom de la santé, il y en a une gang qui décident de faire autrement.
      Les enfants qui n’ont pas été vaccinés peuvent toujours décider de se faire vacciner à partir de 14 ans, l’âge où une jeune fille pourrait avoir un avortement sans que ses parents ne soient mis au courant.
      l’éducation est bien meilleure que la coercition.

    • Et bien, ce sont d’excellentes nouvelles. On n’a pas besoin de ces 48 doses de vaccins.

      Enfin, les gens sont aux aguets !

    • Je pense que toute l’histoire de la non-vaccination vient de deux choses: oui la plupart des maladies infentiles ont été contrées (par les campagnes de vaccinations passées. Je suis de la dernière génération des enfants vaccinés sans se poser cent mille questions et je me suis même fait vacciner autour de 15-16 ans contre la méningite) et aussi à cause des cas d’autisme et de Guillain-Barré qui seraient reliés. Or dernièrement, l’autisme a été rayé par des études scientifiques comme étant déclenché par des vaccins (en fait relecture de toutes les études sur ce sujet).

      Donc, personnellement, si j’avais des enfants, je les ferais vaccinés sans avoir peur de quoi que ce soit. N’oublions pas que l’inocuité (Qualité de ce qui n’est pas nuisible) est testée plusieurs fois en cours de production et surveillée par Santé Canada et par la FDA. J’aurais plus peur des complications de la maladie que du vaccin.

      Je pense qu’il y a par contre un petit peu d’éducation a faire pour la population en général par rapport à la production et à la sécurité des vaccins en lien avec les possibles maladies qui sont reliées. Cela enlèverait peut-être certaines craintes face aux vaccins.

      Pour l’autre maladie, il y a plusieurs vecteurs pour la déclencher et dans la majorité des informations disponibles, les vaccins ne sont pas mentionnés ou leur impact n’est pas significatif.

    • Ça parait que les parents qui ne font pas vacciner leurs enfants sont d’assez jeunes parents pour ne pas avoir vécu avec ces maladies et les épidémies. Si ces parents avaient vécu comme nos grands parents avec ces maladies et qu’elles avaient emportées au moins un de leurs proches, ils n’auraient pas cette opinion.

      Dans la tête des ces gens bien pensant qui ne font pas vacciner leur enfants, il leur manque de l’information très importante. Ils n’ont jamais vu la maladie. Ils ne savent pas de quoi ça a l’air alors pourquoi feraient-ils vacciner leur enfants contre une maladie inexistante (c’est le complot pharmaceutique qui invente des maladies… vous ne le saviez pas?? (Sarcasme)).

      Mais comme plusieurs l’ont déjà mentionné, moins de gens se font vacciner, moins la protection globale est efficace, car un vaccin n’est jamais efficace à 100%. Donc des enfants non vaccinés tombent malade, ensuite des enfants vaccinés tombent malade…

      Et non les vaccins n’ont aucun rapport avec l’autisme!!! Plus on en apprend sur cette maladie, moins ça pourrait concorder avec la vaccination. Et il y a autant d’enfants autistes vaccinés que d’enfants autistes non-vaccinés!

      Très honnêtement, moi j’ai hâte au jour où il va y avoir un vaccin contre le VIH. La recherche continue, mais le virus est plus rusé que nous autres…

    • @frankidoudelidou

      Vous, quand vous travaillez… Est-ce que vous chargez plus cher que ce que ca vous coute?

      Quoi?? Vous visez les profit? Mais vous n’avez pas honte? Vous devriez travailler bénévolement, et tant pis si cela vous empeche de manger! Une question de principe.

    • @frankididoudelidou
      Votre commentaire est un parfait exemple de ce dont je parlais plus tôt. À force de voir des conspirations partout, vous perdez tout sens critique. N’oubliez pas votre casque en aluminium pour vous protéger des radiations !

      Pour les autres, voici un clip très marrant tiré du Daily Show qui illustre bien l’attitude de certaines personnes par rapport à la science:
      http://watch.thecomedynetwork.ca/the-daily-show-with-jon-stewart/correspondents/the-daily-show-with-jon-stewart—aasif-mandvi/clip558325#clip558325

    • Personnellement:
      POUR: le vaccin contre les maladies infantiles, comme la rougeole
      CONTRE: le vaccin contre la grippe (là dessus, désolée, je trouve qu’on charrie un peu avec la grippe et l’importance de se faire vacciner)

    • J’ai demandé au médecin de me montrer les études scientifiques qui prouvent que la substance qu’il veut introduire dans le sang vierge de mon enfant n’affectera pas sa santé à long terme. Je voulais voir aussi les études qui démontre l’efficacité réelle cette substance. N’ayant pas été capable de me fournir les études sur lesquelles il base sa décision de vacciner les enfants, j’ai préférer ne pas faire vacciner mes enfants. N’ayant pas de preuves scientifiques devant moi je ne vais tout de même pas me fier sur des articles de journaux, blogues, commentaires de blogues, propagantes pharmaceutiques pour faire un choix aussi important.

    • @ frankie
      “J’aimerais que ceux qui vouent une confiance aveugle en la médecine aient un peu de respect pour ceux qui la remette en doute.”

      D’accord avec vous là dessus,,,dès qu’on met en doute certains faits scientifiques, ou certaines ‘vérités’ entérinées par nos gouvernements, on passe pour un conspirationiste, ou en d’autre mots, un illuminé, un imbécile, un brainwashé…ou (…) ajouter votre insulte favorite.

      Avec tout ce qu’on nous cache, la corruption, les chèques en blanc aux entreprises, les enveloppes brunes, me semble que le doute devrait être de mise.

      Par contre, je réitère que je crois aux vaccins…mais je ne vois pas l’utilité de certains vaccins, nuance

    • Quand j’étais petite, pour faire son entrée à l’école primaire, il fallait faire la preuve que nous avions eu nos vaccins. Ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée de ramener ce règlement.

      frankididoudelidou, les pharmaceutiques sont là pour faire de l’argent, on le sait. Est-ce que votre aversion pour les médicaments s’étend à l’aspirine quand vous avez la fièvre? Au sirop pour la toux? À la pilule anticonceptionnelle? À la teinture d’iode ou au mercurochrome? Aux antibiotiques quand on n’a pas le choix?

      Les maladies qui sont disparues le sont parce que de bons moutons se sont fait vacciner, sinon on verrait encore plein d’enfants dans les poumons d’acier et plein de monde le visage grêlé de vérole. Et vous auriez toutes les raisons de craindre d’en être la prochaine victime.

      Vous parlez de réticence à faire vacciner vos enfants. Est-ce à dire que vos parents n’ont pas eu autant de scrupules et que si vous êtes en vie avec tous vos morceaux qui fonctionnent bien, c’est que ces doux rêveurs vous ont protégés alors que vous refusez cette même protection à vos propres enfants?

      Vous ne voulez pas qu’on vous rameute le coût des soins de santé: soit! ça m’énerve aussi quand les germaines se servent de ça pour faire marcher le monde au pas selon leur vision de ce qui est bien ou mal.

      En contrepartie, voudriez-vous ne pas nous flasher la maudite Charte qui donne des nausées à pratiquement tout le monde?

      Il devrait exister une Charte qui défende les enfants contre les décisions malheureuses de leurs parents. Parce qu’apparemment, ils n’ont pas leur mot à dire sur la question EUX. Et que si une maladie infectieuse les tue ou les handicape gravement, ça ne sera pas leur décision.

    • @frankididoudelidou

      “- Les vaccins sont produits par des entreprises qui sont là pour faire des profits. Ces entreprises sont aussi de puissants lobbys.” (…) “Oui je sais, “Si ce n’avait été de la vaccination, nous aurions encore la variole et la polio”. Est-ce une raison pour se faire vacciner aveuglément contre ces maladies”.

      Y a-t-il automatiquement crime à partir du moment où quelqu’un en profite? Il y a des compagnies qui font des profits avec tout, les ceintures de sécurité, les sièges de voiture pour bébé, les gaines de fils électrique, les casque de sécurité, etc. Si jamais j’ai le cancer un jour, je vais me soigner même si je fais faire des profits à une pharmaceutique en le faisant.

      Qui vous dit que nous avons une confiance aveugle ou que nous nous faisons faire tout les vaccins qui existent? Personnellement, je trouve que vacciner les enfants contre la varicelle n’est pas nécessairement une bonne idée parce que la maladie est plus bénigne chez les enfants alors qu’elles peut être dangereuse et laisser des séquelles chez les adultes. Je l’ai eu pour ma part à 22 ans et j’ai été malade comme un chien. Bien entendu, je me sens un peu mal en écrivant cela car dans les pays sous-développés, des enfants meurent de varicelle.

    • @gabriel47 : désolée de vous l’apprendre, mais le sang de votre enfant n’a jamais été vierge. Premièrement, à la base, il provient du sang de sa mère qui était déjà contaminée par une foule de composés chimiques qui se trouvent dans notre environnement. Dès sa naissance, la contamination a continué… Je vous invite à lire le livre “Slow Death by Rubber Duck” de Rick Smith et Bruce Lourie.

      En comparaison, les vaccins me semblent avoir plus d’avantages que d’inconvénients.

    • @frankididoudelidou
      Il ne s’agit pas simplement de vos enfants, ici, mais bien de la collectivité, les nouveaux-nés peuvent aussi attrapper ces virus et c’est surtout eux, entre autres, qu’il faut protéger. Il faut vraiment être idiot pour ne pas comprendre ça. Les vaccins principaux devraient être obligatoires pour éviter que des illuminés comme vous ne fassent dérailler le processus. Une dernière chose, frankididoudelidou, vouloir remettre la médecine en cause avec autant de fautes d’orthographe dans le texte vous fait perdre énormément de crédibilité.

    • ‘J’aimerais que ceux qui vouent une confiance aveugle en la médecine aient un peu de respect pour ceux qui la remette en doute’

      Mais je suis désolé, mais 99% de ce qui est remis en question par les gens a propos de la médecine est compleetement ridicule et risible.

      Alors non, je ne vous laisse pas tranquille. Des siecles d’évolution, des progres incroyables, des avancées qui sauvent littéralement des millions de vie, mais ce n’est pas assez bon pour vous.

      C’est le meme genre d’argument en faveur de l’homéopathie. Si vous ne savez pas, ne jugez pas! Laissez des experts le faire.

      Et surprise, il y a unanimité des experts.

    • @frankididoudelidou : Misère… Allez faire une petite brassée de blanc ça devrait vous calmer.

      @stephanie2009: tout à fait d’accord avec vous !

    • Je crois que ça découle d’un faux sentiment de sécurité. On a grandi dans un monde où les ravages causés par la variole ou la polio ne sont visibles que via de vieux reportages télé qui datent des années 50. Mais il y a eu une époque pas si lointaine où ces maladies ont tué et handicapé beaucoup gens et la polio, entre autre, sévit encore dans de nombreux pays sous-développés causant des dommages terribles aux victimes.

      Je sais que les conditions d’hygiène déplorables y sont pour beaucoup mais quand même. Je ne voudrais pas revenir à l’époque où ces maladies étaient bien présentes dans l’univers québécois. J’ai cotoyé des collègues de travail et voisins quand j’étais petite qui vivent avec les séquelles de cette maladie. L’un a perdu l’usage d’un bras et d’une jambe, l’autre était lourdement handicapé intellectuellement, des gens âgés d’une soixantaine d’années à peine. Par contre, je ne connais personne qui a eu des problèmes suite à un vaccin donné dans le cadre du programme standard du Ministère. Pour moi, c’est une question d’évaluation du risque.

    • @ justanopinion

      On parle de la rougeole et autres maladies graves, pas de la grippe.
      C’est un cas de “Si vous ne faites pas partie de la solution, vous faites partie du problème/.

      @frankididoudelidou

      Désolé pour votre lobotomie mais ce n’est pas une raison pour imposer ce risque à vos enfants.

    • @ cjulie

      Marrant vous dites? C’est épeurant plutôt. Dans pas longtemps la plus grande puissance mondiale sera gouvernée par des créationistes.

    • Parfaitement d’accord avec gabriel47.

      Ça m’énerve que des gens se servent d’une mauvaise interprétation de mes propos contre ces propos…

      Je n’ai pas dit que parce qu’elles visaient les profits, les pharmaceutiques étaient MAAAAAAAL. Ce que je dis, c’est qu’il ne faut pas croire avoir affaire à une oeuvre philantropique. Peu importe ce qu’il arrive, ces entreprises penseront, d’abord et avant tout, à leurs PROFITS et non à votre santé. Les deux peuvent se concilier, mais pas nécéssairement.

      Il ne s’agit pas de voir des conspirations partout ou de mettre “votre casque en aluminium pour vous protéger des radiations”. Il s’agit d’analyser les risques. Pour moi, les vaccins sont plus risqués qu’on veut nous le faire croire. Je ne dis pas que les vaccins donnent le cancer. Je dis que rien ne prouve que les vaccins ne donnent pas le cancer et que, conséquemment, il y a un risque que les vaccins donnent le cancer, par exemple. Donc, par rapport à une maladie bénigne ou disparue, le choix est facile à faire. Pour la rougeole, c’est plus embêtant.

      Les faits sur lesquels je base mon analyse sont incontestables. L’analyse que j’en fait ne peut être qualifiée de fausse ou d’erronée. Certains peuvent voir les choses autrement et vouer une totale confiance à la médecine. Je respecte cette vision des choses, mais ne la partage pas. D’ici quelques années, peut-être sera-t-il prouvé que les vaccins sont totalement inoffensif. Alors, je regretterai de m’être trompé. D’ici là, à chacun son analyse de la situation et sa décision. Ce n’est peut-être pas moi qui me trompe…

    • @gabriel47 11h43

      Voici plusieurs liens dans cet article à propos des allégations de risque de développer l’autisme: http://www.nature.com/news/2011/111109/full/479157a.html

      Pour le reste, faites donc comme moi et allez sur n’importe quel site de revue scientifique sérieuse et tapez “vaccination+consequence+benefit” et vous demanderez à vos médecin de vous expliquer!

      Personnellement, j’ai connu plusieurs personne vivant avec les séquelles extrêmement handicapante de la Polio, maladie courante du temps de mes parents, et cette époque c’était pratiquement hier! Je ne ferais jamais courir ces risque à mes enfants!

    • Épisodiquement revient le débat sur l’efficacité de la vaccination. Un des arguments des « antis » est comme il est mentionné dans la première intervention de ce blogue « Je n’ai jamais eu de vaccin… et je suis en grande forme ». Ça me rappelle certains fumeurs qui niaient le lien entre le tabac et le cancer du poumon en disant « J’ai toujours fumé et je n’ai pas le cancer » ou « Mon père a toujours fumé et il est mort à 90 ans de sa belle mort sans jamais avoir eu le cancer ». Et pourtant…

      L’administration massive de vaccins a entraîné la diminution des cas de certaines maladies et leur éradication dans certains cas comme par exemple la poliomyélite :

      La poliomyélite a été décrite et étudiée au 19e siècle par Heine et Medin. Des années 1880 jusqu’à la seconde moitié du 20e siècle, la maladie a sévi dans le monde entier sur un mode épidémique et handicapé ou tué plusieurs millions de personnes. Les progrès de l’hygiène et surtout la vaccination, découverte par Salk et Sabin, ont permis un recul considérable de son incidence. Depuis 1988, l’éradication de la poliomyélite fait l’objet d’une initiative mondiale sous l’égide de l’OMS, de l’Unicef et du Rotary International. La campagne de vaccination de masse a fait passer son incidence de 350 000 nouveaux cas par an en 1988 à environ 1 500 en 2008 et environ 500 en 2011. Son éradication est officielle sur tout le continent américain, en Europe et dans les régions OMS du Pacifique occidental, Chine comprise. En 2008, la maladie n’était encore endémique que dans quatre pays (Nigeria, Inde, Pakistan et Afghanistan) qui concentraient la quasi-totalité des cas. Une flambée de cas au Tadjikistan au début de l’année 2010 rappelle cependant que le virus circule toujours. En octobre 2011, L’Inde n’a compté pour cette année qu’en seul cas. (Wikipédia)

      Quant à la rougeole, « Avant l’arrivée de la vaccination au début des années 1960, la rougeole était la première cause mondiale de mortalité par infection (135 millions de cas annuels entraînant 6 millions de décès). La mortalité en a été divisée par 3 à la fin des années 80, près de 10 ans après une politique de vaccination de masse » (Wikipédia).

      Ce sont des succès de ce genre qui sont remis en cause par la baisse du taux de vaccination. En terminant, une question pour les opposants à la vaccination : si votre enfant était mordu par un animal inconnu, refuseriez-vous qu’il reçoive le vaccin contre la rage ? Moi, pas.

    • @ madone

      EXCELLENT COMMENTAIRE.

      Malheureusement il ne convainquera pas ceux et celles qui ont une confiance aveugle en leur propre jugement.

    • @pensezy

      Marrant et épeurant en même temps alors… ;-)

    • @frankidoudelidou

      Je vous cite: « L’absence de preuve d’un danger à long terme n’implique pas nécessairement qu’il n’y a aucun danger à long terme. »

      Ceci est un sophisme. En fait, il est absolument impossible de prouver l’inexistence d’un fait ou d’une chose, comme l’ABSENCE d’effets à long terme. C’est une impossibilité LOGIQUE absolue. Tout ce qu’on peut prouver, c’est l’EXISTENCE d’une chose. Pour démontrer qu’une chose n’existe pas, tout ce qu’on peut faire est de démontrer qu’on a bien cherché, et qu’on n’a trouvé aucune preuve de l’existence de cette chose.

      Dire que l’absence de preuve d’un danger ne prouve pas qu’il n’y a pas de danger, ça ne tient pas debout. Selon votre logique, personne ne pourra jamais, dans aucune circonstance, prouver qu’il n’y a pas de danger. Même s’il n’y en a pas.

      La question n’est pas de savoir s’il n’y a AUCUN danger. C’est de savoir s’il y a PLUS de danger à vacciner ou à ne pas vacciner. Et là-dessus la réponse est démontrée scientifiquement, de façon incontestable. Pour l’ensemble des vaccins, y compris celui de la grippe, le nombre et la gravité des complications dus à la maladie sont ÉNORMÉMENT plus élevés que ceux dus aux vaccins.

      Je vous cite: « Si vous croyez tant que ça aux vaccins et que vous êtes vaccinés contre tout QU’EST CE QUE ÇA PEUT VOUS FOUTRE QUE D’AUTRES NE SOIENT PAS COMME VOUS?!?!?! Vous êtes “protégés”, alors laissez nous vivre nos “risques” tranquilles!!! Pis sortez moi pas l’argument des frais de santé. »

      C’est FAUX. Et je ne vous sortirai pas l’argument des soins de santé. Mais si votre enfant n’est pas vacciné et qu’il côtoie le mien, disons à la garderie ou à l’école, il met MON enfant en DANGER. Premièrement, même si mon enfant est vacciné, il y a 1% à 5% des personnes chez qui le vaccin n’est pas efficace et qui attrapent tout de même la maladie : c’est clair que pour eux, plus la maladie circule à cause des enfants non-vaccinés, plus ils sont à risque de l’attraper. Deuxièmement, plusieurs vaccins ne peuvent pas être donnés avant l’âge de 12 mois : ces enfants sont exposés directement aux maladies, et encore là leur risque est augmenté s’ils sont en contact avec des enfants non-vaccinés.

      La vaccination est une question de santé PUBLIQUE. Personne ne peut prétendre que ses choix n’affectent que lui-même. C’est pourquoi la vaccination devrait être obligatoire pour inscrire un enfant à la garderie ou à l’école.

      Pour ce qui est de la Charte, il y a déjà des maladies à déclaration et à traitement obligatoire, pour des raisons de santé publique justement.

    • Les commentaires percutants et étonnament bien appuyés comme ceux de pensezy, pouce0703, bigbrod1984, cjulie me laissent perplexe…

      @c.vrai

      moi non plus.

    • @frankididoudelidou

      J’ai devant moi la 14e édition d’un des livres de médecine le plus vendue au monde THE MERK MANUEL. C’est écrit par plus de 300 médecins et spécialistes. Dans la section sur les drogues anti-inflammatoire, en page 2372, concernant l’Aspirine (ASA) une drogue vieille de plus de 100 ans, est écrit : ” Le mécanisme d’action exacte de l’Aspirine est inconnu “.
      C’est fou comment la plupart des gens pensent que la médecine connait tout du corps humain et des conséquences des drogues et des vaccins.

    • @gabriel47

      Je sais. C’est comme la religion, à une certaine époque. Je n’espère pas convaincre ces gens. D’ailleurs, pourquoi voudrais-je les convaincre!!! Mais je crois que ceux qui doutent doivent avoir toute l’info pour prendre une décision éclairée, incluant l’information non-dogmatique.

      @ prof_mal_lunee

      “Ceci est un sophisme. En fait, il est absolument impossible de prouver l’inexistence d’un fait ou d’une chose, comme l’ABSENCE d’effets à long terme. C’est une impossibilité LOGIQUE absolue. Tout ce qu’on peut prouver, c’est l’EXISTENCE d’une chose.”

      Vous dites exactement la même chose que moi! Ce n’est pas un sophisme (allez relire la définition).

      Ne trouvez-vous pas inquiétant que les études “prouvant” que le ROR ne cause pas l’autisme aient été réalisées APRÈS celles démontrant un tel lien?

    • @ frankididoudelidou

      “… me laissent Perplexe” Très bien. C’est un signe encourageant.

    • Un des arguments principals des anti-vaccins est que ce ne sont pas les vaccins qui ont enrayés les maladies tel la rougeole, mais l’hygiène… Ils semblent tous oublier que la vaccination massive à débuté ds les année 50-60 et que oui l’hygiène existait ds ces années-là, l’aspirine aussi!

    • Le sujet d’aujourd’hui ravivent les passions comme le font les sujets chauds habituels; l’allaitement, la banlieue, l’avortement, etc…

      Est-ce qu’on dit d’une mère qui ne veut pas allaité pour diverses raisons personnelles qu’elle est imbécile? Non, on se garde une petite gène… Est-ce qu’on dit que les parents qui vivent en ville (et même au centre-ville pour certain!!!) sont inconscients?!

      Ce sont des choix de vie, que chacun peut faire, pour le bien être de sa famille et son foyer, selon ses convictions et ses valeurs…

      Les commentaires de plusieurs me font mal, un peu comme une mère aurait mal de se faire dire qu’elle fait la mauvaise chose en n’allaitant pas…

      Je suis complètement d’accord avec les propos de @frankididoudelidou. Mes enfants ne seront pas vaccinés parce que la société le veut… S’ils recoivent un vaccins, ce sera fait consciemment, face à un danger réel, et non pour suivre la vague.

      De plus, il est plus important pour nous d’inculquer une bonne hygiene et une attitude preventive et proactive plutôt que de leur injecter un virus qui les déresponsabilise face à la vie. Être à l’écoute de soi-même, avoir une attitude qui m’amène à gerer les problèmes, s’il y a lieu… Encore une fois, c’est une evaluation du risque pour chaque vaccin qui doit être étudier et analyser selon la gravité des risques et des conséquences que la maladie apporte…

      Je respecte les gens qui font vaccinés leurs bouts-choux, même si je crois secrètement la même chose de vous que ce que vous pensez de moi… J’aimerais à mon tour, être respecté.

    • @ frankydoudelidou et aux autres

      Si vous ne voulez pas vous faire vacciner soit, c’est votre problème. De plus, si vous êtes adulte, vous avez peu de chances d’attraper de maladies infantiles. Mais vos enfants, eux, sont vulnérables. Parce que justement, de plus en plus de gens ne se font pas vacciner. Ce qui fait plein de petits vecteurs de transmission ambulants.

      Le problème avec les maladies disparues c’est qu’elles ne sont pas complètement disparues. Mettons que vous voulez voyager en Afrique et qu’étant anti vaccin vous ne vous faites pas vacciner avant de partir… et bien vous risquez de ramener des souvenirs indésirables avec vous!! Vous ne serez pas nécessairement malade vous-même, vous serez dans ce cas ce qu’on appelle un porteur sain. Mais ce n’est pas parce que vous n’êtes pas malade que vous ne ramenez pas la maladie avec vous. Et les gens que vous côtoyez, eux, risquent d’être infectés. Et comme de moins en moins de gens se font vacciner, la maladie va se répandre comme une trainée de poudre.

      Les gens voyagent!!! Ils vont partout dans le monde!! Pourquoi pensez-vous qu’on panique lorsqu’une maladie se répand (pensez à H1N1). Pourquoi pensez-vous qu’on a peur aux maladies éliminées en Amériques du Nord?? Parce qu’à tous les jours on risque de la réintroduire, et comme beaucoup de gens ne sont pas vaccinés elle va prendre de l’ampleur et affecter aussi ceux qui sont vaccinés car aucun vaccin n’est efficace à 100%. Alors quand vous dites que nous (les vaccinés) on est protégés, et que vous pouvez bien faire comme vous voulez, Hé bien c’est faux. La collectivité est protégée mais pas ses individus. On bénéficie d’une immunité collective et non individuelle.

      Je pourrais bien vous envoyer des liens vers des articles scientifiques mais le problème c’est que vous ne pourrez pas les consulter sans les acheter. Si ça vous intéresse de les acheter, allez sur Pubmed et faites une recherche (en anglais biensur) et vous aurez une panoplie d’articles scientifiques (en anglais biensur) très peu compréhensibles pour le commun des mortels n’ayant pas ou peu étudié la science. Parce que les scientifiques s’adressent aux scientifiques et non pas aux profanes, ce n’est pas des articles de vulgarisation.

      Pour ce qui est de la recherche. Je comprends vos doutes et vos remises en question et honnêtement, c’est bien de douter. Mais à ce que je vois vous ne savez pas grand chose des étapes de la recherche et des essais cliniques… la plupart des médicaments qui sortent sur le marché ont été découverts il y a une vingtaine d’années… oui une vingtaine d’années. Ça prends ça pour qu’un médicament sorte sur le marché entre 20 et 25 ans. Les vaccins eux peuvent sortir plus rapidement parce que le processus de fabrication des vaccins a été étudié depuis bien avant votre naissance. En cas de pandémie on accélère le processus en ayant toujours en tête le rapport bénéfices/dommages (effet indésirables). Et les bénéfices doivent être largement supérieurs au effets néfastes.

      Je suis d’avis toutefois, que tous les vaccins ne sont pas absolument nécessaire. Je ne me fait pas vacciner contre la grippe à chaque année, puisque je ne suis pas dans le groupe à risque. Et comme la grippe mute à tous les ans on devrait se faire vacciner à chaque année. L’important, ce n’est pas de recevoir tous les vaccins, mais de recevoir ceux qui sont nécessaire selon notre profil de risque. Donc les enfants devraient recevoir les vaccins pédiatriques et les personnes âgées devraient recevoir à tous les ans un vaccin contre la grippe. De plus à mon souvenir, les vaccins pédiatriques sont gratuits (remboursés par la RAMQ), alors que si vous attendez après 14 ans, il ne le sont plus. Profitez donc du système quand c’est le temps!

      Finalement, petit concept scientifique de base: tout est toxique, ce n’est qu’une question de dose. Vous pouvez mourir en buvant de l’eau (si vous en buvez trop vous allez faire un choc osmotique, vos cellules vont éclater et vous allez mourir)

    • Bah!! De la part d’un peuple suffisamment inculte pour croire aux tables qui bougent avec les esprits, j’ai aucune surprise.

    • @FunkyC.

      Je vous respecte dans votre choix comme je respecte tous ceux qui ne font pas vacciner leurs enfants, malgré que je ne sois pas en accord avec leur décision. Mais votre analogie avec l’allaitement, la banlieue et l’avortement ne tiennent pas. Ces choix sont d’ordre personnelle alors que la vaccination est d’ordre de santé publique.

      Je suis 100% d’accord avec vous sur le fait qu’il faut s’informer. Mais il faut aussi faire attention à ne pas se faire désinformer par des gens qui se targuent d’avoir la science infuse alors qu’ils n’ont jamais étudié la science de leur vie. Beaucoup trop de faussetés circulent sur l’internet. Et lorsque vous cherchez sur Google, c’est bien souvent les faussetés qui sortent en premier. Il sort une panoplie de site qui ne sont pas fiables du tout.

      Lorsqu’on parle de santé, votre médecin et votre pharmacien sont les mieux placés pour vous répondre. Vous pouvez même recevoir plusieurs avis différents. Vous n’êtes pas “obligée”de donner tous les vaccins à vos enfants. Mais en discutant avec votre médecin et en lui parlant de vos inquiétudes il pourrait vous suggérer les vaccins les plus “nécessaires”.

      Je ne dit aucunement de faire vacciner vos enfants pour suivre la vague. Mais faites attention à ne pas suivre l’autre vague, celle de la non vaccination (par peur du complot pharmaceutique).

    • triste triste triste de lire les commentaires. Je pense que la vaccination pour certaines maladies sélectionnées devrait découler de la clause nonobstant. Nonobstant la charte des droits, vous DEVEZ faire vacciner les enfants de moins de 12 ans pour le bien de la société. Quand les gens cessent de croire à la science, que peut-on faire d’autre. Prendre une telle décision a des conséquences potentiellement grave pour l’enfant non-vacciné (incapable de choisir) ainsi que pour la société (car en cas d’éclosion même les meilleurs vaccins ne sont pas efficaces à 100%). La liberté de choix dans un tel cas, personnellement je n’y crois pas vraiment.

    • @frankididoudelidou

      Ne trouvez-vous pas inquiétant que les études “prouvant” que le ROR ne cause pas l’autisme aient été réalisées APRÈS celles démontrant un tel lien?

      _________________

      Justement, les études qui ont essayé de faire un lien entre le ROR et l’autisme n’ont rien démontré car la méthodologie utilisée était non valide, les résultats de ces études ont une piètre valeur scientifique. Le lien entre ROR et l’autisme n’a jamais été démontré.

    • @ Ladymel

      “N’oublions pas que l’inocuité (Qualité de ce qui n’est pas nuisible) est testée plusieurs fois en cours de production et surveillée par Santé Canada et par la FDA. J’aurais plus peur des complications de la maladie que du vaccin.”

      Moi j’aurais plus peur de la FDA si je serai vous.

      http://www.naturalnews.com/019497.html

      C’est souvent les adjutants qui sont plus toxiques que la version affaiblie du virus ou maladie dans le vaccin.

      Va-t-on aussi pousser le gardasil aux petites filles? Et qui est d’après moi aussi inutile que le vaccin de la grippe…

      http://www.naturalnews.com/Report_HPV_Vaccine_0.html

      Ça doit être bon parce que la FDA l’a dit… Parce que celui qui produit le vaccin lui a dit que c’est sans danger!(et bon pour ces actions en bourse…)

      Il n’y a pas de mal à questionner, faites vos recherches et requestionner, c’est tout!

      Maikcliss

    • Belle mentalité, dans cette article. Primo, allons-y, continuez à aider ces scélérats de l’industrie pharmaceutique à nous vendre leur vaccins qui – vous avez déjà oublié la phobie de la grippe supposée mortelle dont on n’a rien vu et dont plus tard on a mis en doute l’efficacité de son vaccin – n’ont pas de preuve de leur efficacité et des effets secondaires. Désolé, pour moi, c’est le LIBRE CHOIX qui prime, et personne ne va m’obliger ni obliger mes enfants à les prendre. Ce n’est pas la dictature, sauf à lire ces commentaires désolants.

    • @ frankididoudelidou

      
“J’aimerais que ceux qui vouent une confiance aveugle en la médecine aient un peu de respect pour ceux qui la remette en doute.”

      Enfin! Merci. Juste parce qu’on n’a pas une confiance aveugle en la médecine, on se fait traiter de tous les noms. Je ne sais pas pour vous, mais la confiance ça se mérite et je ne vois pas pourquoi je ferais confiance sans raison.

      Prenez Santé Canada par exemple, donnez-moi une bonne raison pourquoi je devrais faire confiance a Santé Canada… ah et puis non, ça ne sert à rien. Même si quelqu’un a fait UNE bonne action, je ne vais pas oublier les 100 mauvaises qu’il a faites.

      Je ne dis pas que la mécecine ou Santé Canada sont inutiles, juste que tout n’est pas noir ou blanc et que eux non plus, ils n’ont pas la vérité infuse. Eux non plus ne sont pas parfaits et eux aussi font des erreurs.

      Aussi, les vaccins développés à la hâte comme le vaccin de la grippe H1N1, vous pensez qu’il ont eu le temps de les tester avant? Et puis je ne parle même pas du vaccin du papillome humain.

      Bref, ce que je crois, c’est que rejeter en bloc tous les vaccins n’est pas vraiment mieux que de se faire vacciner aveuglément, mais remettre en doute tous les vaccins avant de les recevoir, c’est faire preuve de discernement.

    • Il y a un documentaire sur le sujet sorti il y quelques années : Silence, on vaccine, de Lina B. Moreco produit par l’Office national du film (ONF). Loin de rejeter les avantages indéniables et largement documentés de la vaccination, ce documentaire profondément humain soulève, entre autres, une question aussi fondamentale que troublante : combien de personnes peut-on accepter de sacrifier dans le silence au nom du bien commun?

      @Snapeblackrose: Vous semblez bien informé et je lis vos propos avec beaucoup d’attention. Le manque de respect ne venant pas de vous, vous vous doutez bien que mon message ne vous était pas adressé… De plus sachez que mon médecin de famille lui-même ne vaccine pas ces patients. Ces enfants ne sont pas vaccinés. Il donne l’information, ne fait aucunement campagne pour l’un ou l’autre des côtés et répond aux questions qui lui sont posées avec honnêteté. Et ça “fit” avec nous. Un médecin qui parle osthéopathie et homéopathie, ça fait du bien :)

    • @ cathou_76 : Oui, pour les vaccins contre la grippe je suis d’accord qu’ils ne soient pas importants à avoir. On parle vraiment de vaccins contre les maladies mortelles, ou à risque de développer des lésions graves à long terme.

    • @ funky “Ce sont des choix de vie, que chacun peut faire, pour le bien être de sa famille et son foyer, selon ses convictions et ses valeurs… ”

      Bien sûr Madame. Mais voyez-vous, permettez de dire que les convictions et les “valeurs” (ha ha!) de certains sont extrêmement discutables. La vérité, c’est qu’il existera toujours des imbéciles (pour certains choix de vie). Ce n’est pas forcément de leur faute, mais ça ne change rien au fait qu’ils sont imbéciles, point.

    • Justement, il y a quelques mois j’ai reçu un email d’une amie qui vit en France (elle est Française). Elle me racontait que sa petite avait eu la vaccinelle, tout comme la copine de la garderie mais dans le cas de cette dernière, la varicelle a mené a des complications a de graves complications, ce qui la bouleversait puisque cela aurait pu arriver à sa propre fille. Mais merde, le vaccin contre la varicelle est disponible et gratuit, pourquoi ne pas l’avoir fait vacciner?

      C’est un exemple comme ça, je sais que la varicelle est rarement si grave, mais qu’est-ce que ca lui aurait coûté de la faire vacciner???

    • Mes fils ont 9, 7 et 4 ans et sont tous vaccinés, selon le calendrier prescrit.
      Au nombre d’enfants qu’ils côtoient à l’école, au soccer, au ski et ailleurs, je préfère les savoir immunisés.
      J’ai pris cette décision le jour où en visite chez le pédiatre pour mon premier né, âgé de quelques mois seulement, le médecin est arrivé épuisé à la clinique. Il avait soigné la veille, un garçon de l’âge du mien, qui avait attrapé une virulente méningite à méningocoque. Eh bien ce petit bonhomme a été atteint au cerveau et en plus de perdre plusieurs facultés cognitives, ne marcherait plus car il était paralysé. Quand il m’a proposé le vaccin à 100 $ (il y a 7-8 ans, on payait pour ce vaccin), je n’ai pas hésité une seconde.
      C’est ce qu’on appelle le coût-bénéfice, ou le 80-20, ou encore le fameux “le risque en vaut-il la chandelle”…
      Avec 3 enfants et une job à temps plein, je n’ai pas le temps de suranalyser tout ce qui s’écrit ou se dit. J’y vais avec le gros bon sens et mon jugement. Des complots et des abus, on pourrait en voir ou en inventer partout mais moi je suis trop occupé à vivre, à jouer avec mes enfants et à leur enseigner à être heureux, épanouis et confiants pour essayer de les démasquer tous. Et tout comme je crois aux vaccins, je ne peux pas croire que le monde entier conspire pour nous faire du mal.

    • @rg8487 , vous avez raison de souligner que l’hygiène n’explique pas complètement la disparition de maladies graves, c’est un argument souvent utilisé par les anti-vaccins, or, il ne tient pas la route à 100% La turberculose, oui, on croit que l’hygiène et les conditions de vie moderne ont contribué à en diminuer la prévalence. Mais on voit bien qu’avec d’autres maladies, comme la rougeole, l’hygiène moderne ne peut empêcher la maladie de ressurgir quand le taux de vaccination diminue.

    • Bigbro1984: Il ne s’agit pas simplement de vos enfants, ici, mais bien de la collectivité, les nouveaux-nés peuvent aussi attrapper ces virus et c’est surtout eux, entre autres, qu’il faut protéger

      Sauf que malheureusement c’est l’effet contraire qui se produit dans le cas de la rougeole. Le fait que les jeunes enfants n’attrapent plus la rougeole (qui soit dit en passant est une maladie bénigne dans la petite enfance), ne permet plus à la mère, via le placenta, de protéger son bèbé pour la première année de sa vie. Donc, le nourrisson devient une cible qui autrefois ne l’était pas. De plus, comme une fois adulte, les gens ne font pas leur rappel, les adolescents et ces derniers deviennent aussi fragiles (n’ayant pas reçu l’immunité naturelle enfant). Et la maladie est pire pour cette catégorie d’âge et les poupons. Alors oui la maladie n’est plus là avec le vaccin, mais cela est à double tranchant. C’est un choix de société que nous avons fait de jouer avec ce cycle de la maladie et nous y voici avec les conséquences. Cela est-il pire que les gens qui ne vacciné pas pour cette maladie? Je me questionne.

    • Pardon, on devrait lire ” les gens qui ne sont pas vaccinés” dans la dernière phrase.

    • Comparer l’allaitement aux vaccins est d’un ridicule absolu. Oui l’allaitement est mieux, mais il est fortement plus contraignant pour tout le monde qu’un miniscule vaccin. Un vaccin, c’est simple, c’est rapide et ça ne fait mal à personne. L’allaitement, c’est un don de soi, c’est difficile, souvent douloureux sans compter tous les autres problèmes. Si allaiter était aussi simple que de vacciner, tout le monde allaiterait et on en parlerait pas.

    • Ceux qui prône le choix (donc la non vaccination) devraient aller faire un petit tour dans les pays du tiers monde et y constater le taux de natalité infantile.

      Je me sens mal pour ceux qui osent affirmer qu’il n’y a pas de preuve scientifique de l’efficacité des vaccins et d’un autre côté vante l’homéopathie, “domaine” reconnu pour le manque de rigueur scientifique.

    • Gabriel47 30 nov 13h22:

      J’ai devant moi la 14e édition d’un des livres de médecine le plus vendue au monde THE MERK MANUEL. C’est écrit par plus de 300 médecins et spécialistes. Dans la section sur les drogues anti-inflammatoire, en page 2372, concernant l’Aspirine (ASA) une drogue vieille de plus de 100 ans, est écrit : ” Le mécanisme d’action exacte de l’Aspirine est inconnu “.
      C’est fou comment la plupart des gens pensent que la médecine connait tout du corps humain et des conséquences des drogues et des vaccins.”

      —————————————————-

      Pour votre info, le mécanisme d’action de l’aspirine a été élucidé au cours des années 70… Vous devriez peut-être vous procurer une version plus récente du Manuel Merck, car la 14e édition date de 1982.

    • @ elvince : « On ne peut pas forcer les gens à se faire vacciner»

      Si, si, on peut. En Europe, les enfants non vaccinés ne peuvent pas fréquenter l’école publique (ni les garderies du même nom).
      Il faut choisir : vivre en collectivité ou en vase clos.

    • Snapeblackrose « si vous êtes adulte, vous avez peu de chances d’attraper de maladies infantiles. »

      Je ne souhaite la varicelle à aucun adulte.

    • @ tous ceux qui remettent en question les vaccins pour cause de méchantes pharmaceutiques qui veulent faire des profits… Je reprends une réplique de Gregory House : Vous savez quelle autre industrie aime faire des profits : celle des cercueils pour enfants…

    • en science en général, en médecine et dans les sciences de la santé en particulier, tout ce qui prime est le concept de “evidence based”. si quoi que ce soit n’est pas “evidence based ” alors c’est de la bullshit! vaccin=autisme… pas evidence based! vaccin=cancer… pas juste loin d’être evidence based, tout simplement farfelu! et ainsi de suite pour tout tout tout, tout ce qui peut vous venir à l’esprit par rapport aux sciences de la santé… tout!
      en dehors de ça, on jase on placote, plusieurs disent n’importe quoi alors qu’il n’y a pas de débat à avoir ici. c’est si simple pourtant.

    • Mais c’est complètement hallucinant de lire les commentaires! Et comparer l’allaitement à la vaccination…franchement! La vaccination a un effet sur la santé PUBLIQUE, donc la santé de tous les individus d’une société. Que j’allaite ou non mon bébé ne met pas à risque le bébé du voisin. Si je décide de ne pas faire vacciner mes enfants, cela met à risque le bébé du voisin. Et la dame qui attend une étude qui démontre l’absence de risques va attendre longtemps puisque prouver l’absence de quelque chose ne se fait pas. Si je vous dis de sortir dehors et faire 3 pas je ne peux pas prouver hors de tout doute que la foudre ne vous frappera pas. Je peux par contre vous prouver que les chances que la foudre vous frappe lors de vos 3 pas sont infiniment minuscules et que donc ça vaut la peine de faire vos 3 pas. C’est la base de la science, particulièrement en médecine, de prouver que donner un médicament a des bénéfices plus grands que de ne pas le donner. Dans le cas des vaccins, le bénéfice de les recevoir a été prouvé depuis longtemps!!! C’est l’ignorance qui pousse les gens à ne pas souscrire à la vaccination. Et si après avoir été dûment informé des dangers de la non-vaccination et des avanatges indéniables de se faire vacciner vous refusez toujours, ce n’est plus de l’ignorance mais de la stupidité et de la négligence! Et je crois aussi que pour pouvoir aller dans un CPE, on devrait prouver que notre enfant reçoit les vaccins recommandés (pas comme ceux de la grippe ou la gastro, mais ceux pour les maladies infantiles). Car les poupons qui ne sont pas encore immunisés sont à risque à cause de quelques bozos…Ça me sidère!!!!

    • @ albertk
      “Snapeblackrose « si vous êtes adulte, vous avez peu de chances d’attraper de maladies infantiles. »

      Je ne souhaite la varicelle à aucun adulte.”

      J’ai dit peu de chances, pas aucune chance!!! Il y aura toujours un risque. Vous pouvez même avoir attrapé la varicelle étant petit et vous penser immunisé à vie… hé bien non! Le virus peut se réactiver et provoquer du zona!!! Et ce à n’importe quel âge (j’ai une amie qui a fait une crise à 20 ans!)
      Aussi, le virus pourrait muter et réinfecter tout le monde!!

      Je dis peu de chances car les adultes n’ont jamais reçu le vaccin (normal il n’existait pas), mais la plupart ont déjà eu la varicelle ou s’il ne l’ont jamais eu, côtoient des adultes qui l’on eu. Ils sont donc protégés indirectement. Du moins, plus que les enfants non vaccinés. Il y a très peu de chances que vous attrapiez la varicelle d’un autre adulte. Si vous attrapez la varicelle étant adulte, il y a beaucoup plus de chances que vous l’ayez attrapé d’un enfant malade.

      Tout comme il y a peu de chances que vous soyez frappé par la foudre. Mais c’est tout de même possible, il y en a à chaque année! Et il y en a même qui se font frapper plus d’une fois dans leur vie!

      Je ne souhaite la varicelle à aucun adulte non plus.

    • @chouettemaman: Si je ne m’abuse, je crois que la tubercolose effectue également un retour…. Une souche plus virulente que l’ancienne qui résiste à la péniciline… Bon, dans ce cas-ci, on ne peut blâmer les anti-vaccins car je ne crois pas qu’il existe de vaccin contre cette maladie.

      L’hygiène à le dos large. On oublie que ces maladies ne sévissaient pas que ds un passé lointain où tous étaient des trappeurs illettrés sales et barbus, elles sévissaient également du temps de nos parents! À une époque où l’eau était traitée, où tous avait l’électricité et l’eau courante (enfin presque) et que de prendre un bain quasi-quotidiennement était la norme!

    • J’aimerais rappeler que, lors d’un débat sur l’allaitement sur ce même blogue-ci, les mamans non-allaitantes ce sont fait reprocher d’aller à l’encontre de la santé publique et d’augmenter les coûts des soins de santé parce que certaines avaient fait le choix de ne pas allaiter. Je sais que cela n’est pas l’objet du débat sur les vaccins,mais je me rappelais avoir vu les accusations envers ces mamans et je lis ici le contraire dans les arguments plus haut. Je voulais simplement relever la contradiction…

    • Merci @licorne620 pour la nuance et le rappel…

      Je n’ai jamais voulu comparer l’allaitement et la vaccination au niveau de l’impact sur la Santé publique. J’ai seulement voulu relevé le fait que les opinions sont tranchés d’un côté ou de l’autre; c’est soit noir ou blanc. Pas beaucoup de gris à lire vos commentaires. Comme vos opinions sur l’allaitement… Noir ou blanc. Et on écoeure les mères qui n’allaitent pas comme on m’écoeure de ne pas vouloir faire vacciner MES enfants… Présentement je lis dans certains commentaires, le mépris et la culpabilité que vous faites sentir à ceux qui ont un choix différents… celles qui n’allaitent pas et celle qui ne font pas vacciner leurs tout-petits…

      Lors d’un débat, il est proscrit de rester diplomatique et d’être ouvert aux commentaires et à la vision des autres…

    • “rg8487″

      “Si je ne m’abuse, je crois que la tubercolose effectue également un retour…. Une souche plus virulente que l’ancienne qui résiste à la péniciline… Bon, dans ce cas-ci, on ne peut blâmer les anti-vaccins car je ne crois pas qu’il existe de vaccin contre cette maladie.”

      La tuberculose n’est pas causée par un virus mais par un bacille. C’est pourquoi on la traite avec des antibiotiques, qui sont impuissants à traiter les virus.

      La tuberculose résistante aux antibiotiques est apparue en Roumanie et en Russie, dans les prisons notamment, où la maladie est endémique. Les détenus infectés sont soignés mais comme plusieurs d’entre eux sont libérés avant la fin du traitement et qu’il n’y a pas de suivi, ils ne continuent pas nécessairement leurs traitements et les quelques bactéries qui restent (les plus fortes), se reproduisent.

      Cette souche fait maintenant des ravage en Asie, en Inde notamment. À noter qu’en Inde, les antibiotiques sont en vente libre, ce qui mène à de nombreux abus. D’autres bactéries résistante, comme la NDM-1, ont envahi les hôpitaux. Des touristes médicaux ramènent ces bactéries en Occident.

      On ne devrait prendre des antibiotiques que pour traiter des infections bactériennes et les au complet au lieu de cesser le traitement parce qu’on se sens mieux.

    • Ce sont en effet VOS enfants mais de ne pas les faire vacciner met à risque MES enfants alors que si vous n’allaitez pas VOS enfants cela n’a aucune incidence sur la santé de MES enfants. Je suis d’accord qu’au niveau de certains choix personnels tels que l’allaitement, certains individus ont des propos culpabilisants mais dans le cas de la vaccination c’est justifié de se sentir coupable si on ne le fait pas! La logique la plus élémentaire permet de comprendre pourquoi il est important de faire vacciner nos enfants contre les maladies infantiles les plus graves. Que vous décidiez de ne pas recourir au vaccin contre la grippe ou contre la gastro me laisse complètement indifférente et j’ai moi-même refusé le vaccin contre la gastro pour mon p’tit loup (et mon médecin n’a d’ailleurs pas insisté). Si vous êtes ermite et que vos enfants n’auront aucun contact avec d’autres enfants que les vôtres, grand bien vous fasse de ne pas les faire vacciner. Mais quand on vit dans une société où le gros bon sens et la science prime, il est ridicule de mettre toute une population d’enfants, particulièrement les poupons, à risque parce que VOUS vous pensez que c’est inutile puisque vous vous sentez bien!! Vous pouvez remercier la grande majorité qui elle comprend l’importance de la vaccination.

    • @stephanie2009: Merci de la précision.

    • Il fallait lire “… et les prendre au complet…” Les étiquettes et les médecins le mentionnent mais ils ne disent pas pourquoi si on ne le demande pas.

    • @rg8487, oui, il existe bel et bien un vaccin contre la tuberculose. Il me semble que c’est le BCG. ??? Des vaccins sont administrés contre des virus et contre des bactéries, selon la maladie. Dans quelle mesure le vaccin anti-tuberculose actuel est-il efficace contre toutes les souches modernes, je vous avoue que je n’en sais rien!

    • C’est toujours beau de voir qu’un sujet suscite autant le débat, mais ça tourne un peu en rond puisque personne ne sait vraiment. P-e que les vaccins ont éliminé des maladies, p-e pas. P-e que votre enfant sera atteint d’autisme suite à sa vaccination, mais probablement que cela ne tombera pas sur le vôtre.

    • J’en reviens pas comment des gens peuvent critiquer les personnes choisissant de ne pas recevoir le vaccin.

      Si tout le monde autour sont vacciné, comment puis-je attrapé la maladie? C’était mon argument lors de la crise H1N1. Je n’ai reçu que les vaccins de naissance il y a 27 ans et je suis sans Grippe/Rhume depuis plus de 3 ans.

      :P Pensez-y bien!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité