La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 octobre 2011 | Mise en ligne à 10h37 | Commenter Commentaires (19)

    Échangées à la naissance

    La réalité rejoint la fiction: en Russie, la vie de deux jeunes filles de douze ans vivant à quelques kilomètres de distance, vient de basculer. Elles viennent en effet d’apprendre qu’elles ont été accidentellement échangées à la naissance. Et du coup, élevées dans la “mauvaise” famille.
    Ça vous rappelle quelque chose? Comme dans La vie est un long fleuve tranquille, ce “classique” français des années 80 (!), les deux familles sont ici complètement différentes. Pas riche et pauvre comme dans le film, mais plutôt chrétienne d’un côté, musulmane de l’autre. On imagine le choc …
    Sans surprise, la nouvelle a fait le tour du monde.
    Apparemment, les deux fillettes sont devenues “meilleures amies”, mais ont choisi de demeurer dans leur “mauvaise” famille.
    Ma question: est-ce qu’il pourrait vraiment en être autrement? Mettez-vous à la place des gamines: pourriez-vous vraiment penser quitter vos “parents”, même s’ils ne sont pas biologiques, après douze ans de vie commune? Comment réparer ici une “erreur” médicale? Vous feriez quoi, vous, à la place des parents? Non mais quel déchirement ….


    • Oufff… quel choc ça a dû être pour les mamans (quoiqu’on ne parle que d’une des mamans… je me demande si l’autre maman est encore là…) de réaliser que l’enfant que tu as porté n’est pas celui que tu as élevé… Je ne voudrais tellement pas me retrouver dans cette situation!!! J’ai l’impression qu’au fond de mon coeur, je voudrais avoir les deux petites pour moi, celle que j’aurais portée et celle que j’aurais élevée…

      Pour les petites, évidemment ça a dû être un choc aussi, mais mon petit doigt me dit que l’insouciance de l’enfance, et le fait qu’elles n’aient connu que la vie avec leur “mauvaise” famille ont dû rendre la pilule plus facile à avaler… Quant à leur rêve de tous vivre ensemble, c’est vraiment utopique, surtout considérant les différences de croyances entre les deux familles!

    • Ça me fait penser à un épisode de l’excellente émission de radio “This American Life” intitulé “Switched at birth” (à écouter ici http://www.thisamericanlife.org/radio-archives/episode/360/switched-at-birth).

      Je pense que toutes les mères aimeraient garder les deux enfants. L’enfant qu’elle a porté pendant 9 mois et celui qu’elle a élevé… Plus réalistement, je tenterais de tisser des liens avec l’autre famille pour que tout ce beau monde apprenne à se connaître!

    • Voilà bien un dilemme auquel je n’aurais pas voulu faire face. «Ramasser» mon enfant ayant été élevé par d’autres et dont, en plus, je en partagerais aucune des valeurs!!!! L’horreur!

      Notre fils est né bien avant ce fameux film de Chatiliez mais mon petit côté parano était de nature à me mettre automatiqument en garde contre cette sorte de méprise.

      Ayant assisté à l’accouchement, je me suis toujours assuré que le petit qui s’est retrouvé à la pouponnière était bien le bon. Et je vérifiais tout le temps les coordonnées question d’éviter toute méprise même si, à première vue, l’hôpital avait une excellente procédure pour ce faire.

    • @mamanvalou

      C’est vrai.. les mamans doivent avoir tellement souffert en aprenant cela. Les papa eux s’en foutaient surement.

      Ce qui est certain, c’est que ça rapprochera les deux familles..

    • Qu’on puisse faire pareille erreur ça dépasse l’entendement mais là où je comprend vraiment rien du tout c’est comment on fait pour réaliser qu’il a eu échange de bébé 12 après les faits ? Une infirmière se réveille un matin en disant «merde, je pense que j’ai fait une erreur il y a douze ans ?» Quelqu’un a une explication ?

    • Je ne sais pas comment je réagirais. Si on s’aperçoit de l’erreur 12 ans plus tard, il est clair que je voudrais garder celle que j’ai élevé…mais je voudrais avoir aussi ma fille biologique.

      Si on décrouvre l’erreur seulement quelques semaines après la naissance, je pense que j’accepterais de faire “l’échange de bébé”, non sans un déchirement…

    • @luckybeaulac: vous avez raison! En même temps je suis certain que le commentaire de mamanvalou n’était pas mal intentionné.

      J’avoue que je trouve cela frustrant de voir comment les gens négligent (involontairement) les pères et ce de diverses façons.

      Mon commentaire préféré: lorsque je passe la journée seul avec ma fille, les gens disent que je “garde” ma fille! A-t-on une seule fois dis à une mère qu’elle garde son enfant lorsque le père n’est pas là?

    • @ minotte: Pourquoi ne pas simplement lire l’article avec l’hyperlien affiché dans le texte pour le savoir ???

    • Si les deux familles sont heureuses, au maximum, de réclamer compensation pour préjudice causé par l’erreur c’est la moindre des choses. Tant mieux dans ce cas la que les filles sont respectivement heureuses, mais il y a quand meme eu erreur et l’hopital doit être conséquente et fortement réprimandée

      Pour le reste, le lien biologique a pas d’importance dans le bonheur ou le lien d’autorité parent enfant. Ma blonde a son beau pere depuis l’age de 2 ans et s’est toujours occupé d’elle comme sa fille.Le père biologique n’est plus considéré comme son père, plus un géniteur

    • @ luckybeaulac 26 octobre 2011 11h20 “Les papa (sic) eux s’en foutaient surement (sic).”

      Mais qu’est-ce que c’est que ce préjugé ? Sur quoi vous basez-vous ? Lisez le commentaire de Jean-François Couture, c’est un père et il ne s’en foutait pas comme vous dites. Je suis le père de deux filles, j’ai assisté aux deux accouchements et je me suis toujours assuré que le bébé était bien le nôtre.

      Une intervention comme la vôtre confirme qu’il n’y a pas que les femmes qui sont victimes de sexisme.

    • @minotte

      Suffit de lire le premier paragraphe de l’article auquel ont fait reference pour avoir la reponse…

    • “Quelqu’un a une explication ?”

      Il suffit de lire les informations incluses en hyperliens que notre hôte a pris la peine d’inclure dans son billet. Test d’ADN pour cause de pension alimentaire. Misère!

    • @luckybeaulac

      “(…) parce que son ex-mari refusait de payer une pension pour l’enfant, arguant que la fillette n’était pas de lui puisqu’elle ne lui ressemblait en rien.”

      Pour celui-ci, pas certaine qu’il en ait tant souffert, d’autant plus qu’il a peut-être réussi à éviter la pension alimentaire…

      Pour l’autre papa, vous avez raison, il a dû trouver ça vraiment très difficile aussi, j’en conviens…

      Que voulez-vous je suis une maman, et mon réflexe est évidemment de voir ça du point de vue de la mère… mais il reste que c’est la mère qui porte l’enfant, qui le sent grandir et bouger en elle, qui partage son corps avec lui 24h/24 avec pendant neuf mois, qui doit penser à lui à chaque geste qu’elle pose ou ne pose pas… Donc oui, je crois que c’est pire encore pour la mère, sans rien vouloir enlever à la souffrance du père…

    • L’être humain est le seul animal dans la nature qui est incapable
      de reconnaître instinctivement son rejeton à la naissance!

    • Merci pour les réponses et excusez mon étourderie : ça m’apprendra à bloguer sur mon lieu de travail alors que je n’ai pas le temps du tout !

    • @c.vrai

      C’était de l’ironie. j’avais mis des [/ironie on] [/ironie off] pour ma première phrase, mais ils se sont fait effacés lors de la publication

      @mamanvalou

      Je suis un peu d’accord avec vous, mais sachez que certains enfants sont plus près de leur père que de leur mère une fois sorti du ventre (après quelques années bien sur). C’était certaine souffrant pour les 2 parents. Moi même, je serais probablement bouleversé pour le restant de mes jours.

    • Raison de plus pour que le bébé ne quitte pas la chambre d’accouchement, comme c’est maintenant le cas dans de nombreux endroits. Pour mes deux enfants, j’ai accouché dans la même chambre où je suis restée pour le reste de mon séjour et mes bébés n’en sont sortis qu’avec moi et leur père pour rentrer à la maison. À moins de complications médicales, pas de pouponnière, pas de soins à l’extérieur de la chambre. Le bain s’y donne aussi. Comme ça, pas d’erreur possible!

    • comme quoi les origines biologiques ne sont pas tout!

    • wow c’est quelque chose! j’avoue j’aurais probablement le réflexe de vouloir garder les 2, comme il y a peu de chances que ca soit possible au moins d’avoir un contact régulier avec mon enfant biologique…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité