La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 septembre 2011 | Mise en ligne à 12h12 | Commenter Commentaires (34)

    Accouchement 2.0

    Ça allait arriver un jour ou l’autre. Après cette mère qui a accouché sur Twitter en direct, voilà qu’une chiropraticienne d’Ottawa se propose maintenant d’accoucher live, sur Internet, via son site web.
    Les personnes intéressées doivent s’enregistrer. Déjà, plus d’un millier de curieux se sont manifestés.
    Objectif? Démolir l’idée qu’un accouchement doit absolument se dérouler derrière les portes closes (et froides) d’un hôpital. Démontrer au contraire que cela peut se passer dans la joie, le bonheur, d’une demeure.
    Jadis, justifie la chiro, les femmes voyaient régulièrement des soeurs, cousines, voisines accoucher. Cela les aidait aussi certainement mieux à se préparer. Et aujourd’hui? Fini. Les femmes arrivent du coup sans avoir la moindre idée de ce qui les attend, à leur accouchement.
    La chiro en sera à son troisième accouchement à domicile. “I Love giving birth, can’t wait to do it again!”, dit-elle aussi dans sa vidéo explicative.
    Qu’en pensez-vous? L’objectif a quelque chose de certes très louable. Mais le résultat? Je me questionne…


    • Si ca peut aider quelqu`un tant mieux !
      On serait tentés de croire que dans cette époque moderne ou l`information va de plus en plus vite que tous auraient vu ou entendu parler d`accouchement mais faut pas prendre pour acquis que…

      De là à encourager l`accouchement à domicile,l`allaitement,les sages-femmes et autres oprtions qui s`offrent à la femme enceinte moi je trouve que c`est pas de nos affaires et doit être laissé à la discrétion de la future maman.

      Si c`est un vidéo d`information c`est bien mais encore faut il que ca soit complet et objectif car il est aussi possible que ca se passe mal et au premier accouchement faut pas raconter de conneries non plus à la femme enceinte.

      Ca me fait penser aux cours pré-nataux que j`avais suivis avec ma conjointe . Il y avait là 7 ou 8 couples et aucun d`eux n`avaient des attentes semblables. Ca allait de la sérénité totale,ca passait par une préparation teintée de religion jusqu`à la peur quasi viscérale de ce qui allait arriver. T`as beau avoir un script probable des évenements reste que personne ne réagit de la même facon au premier enfant.

    • Je n’ai absolument rien contre le fait d’accoucher à la maison. Ce que je ne comprends pas, c’est le besoin de partager avec des millions d’inconnus un moment qui devrait être vécu dans l’intimité. Je comprends que l’objectif soit de démystifier l’accouchement, mais je ne serai certainement jamais celle qui accouchera en direct sur internet, je laisse ça à chiropraticienne d’Ottawa!

    • Pour moi, un accouchement doit demeurer intime. Ça se passe entre le père et la mère… Pas devant toute la galerie…

      Mon chum a fait le récit sur papier de tout ce qui s’est passé entre le médecin et moi, toutes les décisions prises et surtout tout nos états d’âmes avant la naissance de nos fils. Il l’a fait pour que nos fils sachent ce qui s’est passé entre leurs parents quelques heures avant leur venu au monde. Et il n’y a pas beaucoup de monde à qui on a laissé lire ce récit. Moi, je préfère ça comme ça…

    • C’est beau tant que ça va bien. Le nombre de complications va augmenter avec le nombre d’accouchement à domicile. J’espère juste que les personnes qui choisissent de le faire demeurènt près d’un hopital car en région loin d’un hopital je ne suis pas sur que c’est un bon choix.

      Venant d’un chiro, ça ne m’étonne pas.

    • J’avais écrit mon commentaire sans visualiser la vidéo. Dans cette optique, je pense que c’est une excellente idée! C’est vrai que très peu de femmes ont vu un accouchement naturel avant d’accoucher elles-mêmes.

    • Ce n’est pas que je sois contre l’idée mais je me demande jusqu’à quel point tout doit devenir spectacle. La notion d’intimité disparait de plus en plus. J’imagine que c’est un des effets secondaire de la téléréalité. Toutes les étapes de la vie doivent maintenant se vivre devant public, nos moindres faits et gestes magnifiés devant une caméra.

    • L’accouchement a la maison, ca va super bien….jusqu’a ce qu’il y ait une complication et ca finisse en detresse respiratoire a l’hopital !

      Ce que vous oubliez, cest qunad on accouchait sur la table de la cuisine en attendant la sage femme dans le fond du rang, le tot de mortalite infantile ou de complication permanente etait pas mal plus eleve qu’aujourdhui ! On ne peut argumenter une statistique en passant.

      Pourquoi ne pas faire un compromis : sage femme (si vous pensez les medecins, residents ou infimieres sont pas assez ‘humaines’ pour vous) avec une doula si votre budget le permet mais DANS l’hopital ?? Si vous avez un probleme, ben au moins ca sauve le temps de transport et peut eviter des facheuses complications ??

      Ah les compromis… cest la base du couple :)

      SVP respectez mon opinion comme on respecte la votre, merci ! On fait/pense ce que l’on veut non ??

    • Euh… Suis-je la seule à m’être tapée des vidéos d’accouchement (naturel ou non) pendant mon cours pré-natal ? En quoi est-ce si différent ?

    • Bonjour,

      Louable dites-vous… Pourquoi ? Je ne vois pas.

      S’exiber devant un public pour montrer une fonction naturelle du corps, ça a été fait depuis belle lurette des centaiens de milliers de fois. À qui pense-t-elle en montrer, faire la leçon ?

      Quelle est la véritable utilité de regarder un accouchement ? Vous montrer comment faire ? Accoucher ce n’est pas un sport de performance, sacrifice.

      Il n’y a strictement rien de louable (selon moi) là dedans. À mon idée cela ressemble plus à de l’exibitionnisme et de la bêtise humaine.

      Exibitionisme pour vouloir faire cela en public (internet) et bêtise pour prendre des risques absolument inutile (loin des hôpitaux) pour le bébé à naître et elle-même.

      Cela me semble davantage une démarche d’une femme en mal de ses quinze minutes de gloire, je trouve cela assez méprisable.

    • «Démontrer au contraire que cela peut se passer dans la joie, le bonheur, d’une demeure.»
      ++++++++++++

      Enfant, je fus, en quelque sorte, témoin «auditif» de la naissance de mon frère et de ma soeur dans notre demeure. Le souvenir que j’ai de ces deux accouchements de ma mère n’a rien, mais alors absolument rien à voir avec la «joie et le bonheur» qui sont arrivés après. Bien sûr, cela se passait dans les années 50, à la campagne. Ma mère gardait un bien meilleur souvenir de ma propre arrivée qui s’est faite à l’hôpital, en ville, avant que nous ne déménagions loin à la campagne.

      Plusieurs décennies plus tard, ma conjointe et moi avons choisi l’hôpital pour que l’arrivée de ce qui s’est avéré être l’héritier se fasse dans les meilleures conditions. Un accouchement qui dure douze heures, ça n’est pas une partie de plaisir et ça n’est pas «la joie et le bonheur». Cela arrive après. L’épidurale fut donc la bienvenue. Et ma conjointe n’est absolument pas en faveur de l’accouchement à la maison, loin des services que peut offrir l’hôpital en cas de besoin ou en cas d’urgence.

      Mais pas question de nier à autrui le droit de faire ce que l’on estime souhaitable. Tant mieux si tout se passe bien, dans la «joie et le bonheur», et surtout, sans complication aucune. Mais si cela était à refaire, nous referions exactement la même chose.

      Quant à assister à un autre accouchement, mais sur le WEB, je dis «non, merci, j’ai déjà donné.»

    • Si vous voulez vraiment être informé sur l’accouchement écoutez des documentaires sérieux…

      Écoutez le film L’odyssée de la vie plutôt que ce genre de conneries exhibitionnistes !!! Et en plus vous avez la chance de voir en superbes images de synthèse la vie de la conception à l’accouchement … selon moi beaucoup plus informatif!!

      Oui c’est possible d’accoucher à la maison, en maison de naissance ou encore à l’hôpital… et c’est aussi possible d’accoucher avec une sage femme à l’hôpital. Faites ce que vous voulez, mais moi je vais aller à l’hôpital. Le médecin est le mieux placé pour aider en cas de complications. Je suis d’accord avec le commentaire de yvonmontana. L’humain a la mémoire courte! oui nos grands-mères accouchaient à la maison mais le taux de mortalité (des bébés comme des mères) était épouvantable… ce n’était pas rare qu’une femme mourrait en couche, complètement épuisée. Toutefois, ce choix appartient à chacun.

      Ce n’est pas ce genre de conneries que fait ladite chiro qui va promouvoir l’accouchement à la maison…

    • Accoucher est un moment intime. Je ne comprends pas ce besoin de s’exposer au monde entier. Cela dit, ça ne fait de mal à personne, je ne suis pas contre mais la démarche me rend perplexe.

      Aussi, on peut avoir un accouchement hypermédicalisé et accoucher malgré tout dans la joie et la sérénité. En raison d’une complication sérieuse, mon accouchement a été tout sauf naturel et pourtant, j’en garde un bon souvenir.

    • Elle est chiro. Elle se cherche une clientèle ? Suis-je trop cynique ? En plus qu’elle aime ça, il va sans dire.

      Et l’imtimité, c’est relatif dans un monde ou on a des camps de nudistes et des clubs échangistes. A chacun selon ses besoins comme disait Karl Marx.

    • Pas sûre que de voir quelqu’un accoucher en dit très long sur ce à quoi il faut s’attendre. Primo, c’est complètement différent d’une personne à l’autre et deuxio, y a rien comme de le vivre. C’est pas parce que je regarde quelqu’un jouer au golf que je vais être capable de tirer une partie de pro.

      Je pense qu’avec tous les livres, forums, blogs et autres communautés sur la maternité, sans compter toutes les histoires d’accouchement dont on nous saoule tout au long de notre grossesse, on sait déjà un peu de quoi ça aura l’air (façon de parler). Les cours prénataux sont aussi là pour ça. Mais de là à accoucher en direct à des fins éducatives…? La tite-madame a autre chose dans son agenda, selon moi.

    • Pourquoi dites-vous qu’on ne peut pas accoucher dans la joie et le bonheur à l’hôpital? Un médecin égale-t-il nécessairement froideur et distance?

      Comme résidente, j’ai assistée à beaucoup d’accouchement. Certains faciles, d’autres difficiles. Certains finissaient bien, d’autres mal. Beaucoup se passaient dans un climat agréable, intime, même joyeux. Certains étaient tendus et amers. Cela dépendaient du couple, et aussi des circonstances liées à l’accouchement lui-même.

      Il faut par contre avoir l’humilité de reconnaître qu’on ne peut pas contrôler son accouchement. Il arrivera ce qui arrivera, quoiqu’on en dise ou fasse.

      J’ai trop vu de catastrophes rapidement évitée à l’hôpital pour que j’appuie le fait d’accoucher à la maison. À mon avis, le risque pour l’enfant, surtout, et pour la mère est trop grand. Je trouve que l’idée d’une doula/sage femme à l’hôpital est un excellent compromis pour tous ceux qui le désirent. J’ai bien de la peine d’entendre ces histoires de bébés morts en maison de naissance (un assez récemment) mais il y a une partie de moi qui a envie de dire: on vous l’avait pourtant dit…

    • Je respecte le choix de celles qui choisissent d’accoucher dans une maison de naissance ou à la maison mais sincèrement, je ne comprends pourquoi un accouchement à l’hôpital peut sembler si rebutant pour certaines.

      Mon deuxième fils était un grand prématuré, né après que j’aie été hospitalisée pendant plusieurs jours et traversé et une tonne de problèmes. Malgré toutes ces complications, j’ai accouché dans ma chambre, joliment décorée et j’étais entourée d’un personnel humain et plein de compassion. Pas sur une table de stainless avec une lampe de terrain de football entre les jambes …

      Je n’oublierai jamais le médecin qui m’a accouchée. Il a pris le temps de rester avec moi après que les infirmières soient parties en catastrophe avec mon bébé, alors en détresse respiratoire. Un pédiatre est rapidement venu me voir pour m’assurer que je serais soutenue, ce qui a été fait de façon admirable.

      Bref, malgré toutes ces complications, j’ai été entourée de personnes si humaines que je pouvais presque oublier que j’étais dans un hôpital.

      Mon fils a maintenant douze ans et il est brillant et en pleine santé. Je leur dois la sérénité que j’ai pu garder pendant ces moments difficiles et je leur en serai toujours reconnaissante.

    • Personnellement, après 3 jours de travail, une épidurale, une césarienne d’urgence et 2 tranfusions de sang, j’étais bien contente que ça m’arrive en 2011 à l’hôpital plutôt qu’en 1911 dans la joie de mon foyer!

    • Wow! Je suis vraiment étonnée de voir autant de monde contre l’accouchement en dehors de l’hôpital quand on sait que la demande pour des places en maison de naissance ne cesse d’augmenter et qu’il manque de centre pour fournir à la demande!

      Aussi, à tous ceux qui pensent que l’hôpital est l’endroit le plus sécuritaire pour accoucher. Savez-vous combien de complications sont dues aux interventions médicales? Combien d’accouchements finissent en césariennes à cause des interventions médicales? Savez-vous combien une césarienne est dangereuse pour la mère et l’enfant (et même les futurs enfants)? Oui ça sauve des vies mais ce que j’essaie de dire, c’est que, souvent, les vies ont été mises en danger par les interventions médicales.

    • Je partage l’avis de gebgeb. Je trouve insensé de vouloir à tout prix accoucher hors d’un hôpital. Et c’est tellement vrai qu’on ne peut pas contrôler son accouchement (j’en sais quelque chose…28 ans, parfaite santé, grossesse de rêve jusqu’à ce qu’une prééclampsie se déclare à 36 semaines et détresse respiratoire du bébé lors de l’accouchement, ne pas avoir été dans un milieu hospitalier le bébé serait mort, et moi aussi, point). J’ai des connaissances qui ont accouché dans des maisons de naissance, mais perso je trouve que les avantages ne concurrencent pas les risques possibles en cas de complication.

      Sage femme à l’hôpital, d’accord. Mais à trop vouloir snober les avancées médicales, je me demande vraiment où on va. Oui, un accouchement c’est ce qu’il y a de plus normal et naturel au monde mais cela ne veut pas dire qu’il exclut les complications et la mortalité.

    • Une vidéo d’un accouchement? Rien de neuf, on voit ça dans tous les cours prénataux. Ça change quoi de le voir “live” sur le net? Je n’aurais jamais voulu accoucher en maison de naissance, encore moins à la maison. Ça n’aurait rien changé de voir ce vidéo.

      Si je n’avais pas accouché à l’hôpital mon bébé serait mort: ça a fini en césarienne d’urgence, la nuit du 31 décembre, il avait 3 tours de cordon autour du cou!!! En maison de naissance, je n’aurais pas eu de moniteur pour le coeur du bébé et ils n’auraient pas vu que son coeur baissait à chaque contraction. Même à l’hôpital, ils n’arrivaient pas à avoir une bonne lecture du moniteur pendant les contractions, avant que j’aie l’épidurale et qu’ils puissent mettre le capteur directement sur sa tête. Bref, en maison de naissance ou à la maison, il serait mort-né.

      Non, ils ne peuvent pas toujours s’apercevoir que quelque chose ne va pas et emmener la mère à l’hôpital assez vite. S’il n’y a pas plus d’accidents en maison de naissance actuellement, c’est parce qu’il y a un très faible pourcentage de femmes qui accouchent là. Mais ce n’est pas vrai qu’une grossesse sans problème = accouchement sans problème, ça n’a rien à voir et c’est souvent imprévisible.

    • Accoucher a la maison ca peut tourner mal. L’humain a une facon tres complique d’accoucher. De facon naturelle, le taux de mortalite des femmes doit etre tres eleve si on compare aux animaux. C’est le prix a payer pour mettre des enfants au monde avec des gros cerveaux.

      Je comprends pas les femmes qui exhibent leur accouchement ou allaitement. Pour la plupart des hommes, ca ne veut rien dire a moins d’etre voyeur. Pour les femmes, je sais pas pourquoi elles aimeraient voir ca.

    • Je trouve que ce vidéo est en ligne avec la tendance de radicalisation que j’observe sur les divers forums de maman. Il ne va sans dire, l’accouchement à la maison, ou au moins en maison de naissance, et ce même après plusieurs césarienne a la cote. Un médecin, on le sait, c’est un être inhumain qui force les pauvres femmes à aller en césarienne pour un oui et pour un non… Et que dire des infirmières: elles ne savent pas de quoi elles parlent lorsqu’elles suggèrent un “complément” pour un bébé qui ne boit pas suffisamment….. Lisez le sarcasme ici ;-)

      Je suis d’accord avec la plupart des commentaires. C’est bien beau que de glorifier l’époque de nos grand-mères, mais on oublie trop souvent que ça ne finissait pas toujours bien. Ma grand-mère a perdu deux jumelles suite à une grossesse qui aurait eu un dénouement heureux avait-elle pu se rendre à un hôpital……

      Personnellement, j’ai accouché dans un hôpital et même si l’accouchement ne s’est pas déroulé comme prévu, je dois dire que les médecins ont été tout sauf inhumains et qu’ils ont vraiment tout fait pour éviter une césarienne. Une sage-femme aurait sûrement poussé pour un accouchement naturel, mais il y avait risque pour bébé et moi, entre la santé de mon enfant et un accouchement naturel, je choisis le premier d’emblée! Je comprend difficilement que d’autres puissent choisir le deuxième, comme si avoir une césarienne était un échec cuisant.

      Ceci étant dit, je comprend que certaines femmes ont pu avoir des expériences négatives en hôpital, mais je ne comprendrais jamais ce mouvement de “docteurs et hôpitaux bashing” qui est en vogue en ce moment. Ce vidéo, c’est de la propagande pour l’accouchement à la maison, pur et simple.

    • Mon commentaire est hors sujet, mais je trouve dommage que le délai pour publier les commentaires soient si longs…

    • @Mère blogue
      Bravo à vous pour votre nomination dans la catégorie “Meilleur blogue” aux Canadian Online Publishing Awards.

    • J’ai un couple parmi mes amis, genre artistes, allumés, idéalistes qui voulaient vivre ce beau rêve de l’accouchement à la maison avec une sage femme. Un couple fort sympathique et quand même pas “flyé” comme on dit. Ils misaient sur le fait qu’ils étaient quand même environ à 20 minutes de l’hôpital en cas d’imprévus.

      Sauf qu’il y a eu des complications majeures et que le bébé est mort au beau milieu de ce moment qui devait être merveilleux et inoubliable. Le moment est resté inoubliable et les parents inconsolables. Le pire est le sentiment de culpabilité qui les habite encore.

      Les sages-femmes dans un hôpital avec une section “maison des naissances” serait un plus pour la société. Mais c’est une chasse gardée que de faire des accouchements. De moins en moins de médecins généralistes sont accoucheurs à cause du prix élevé des assurances (et des horaires) et de nombreux gynécologues acceptent mal que leurs confrères généralistes leur volent en quelque sorte leur travail. Pas surprenant qu’on fasse aussi peu de place aux sages-femmes. Malgré tout ça, le milieu hospitalier reste le plus sécuritaire autant pour la mère que pour l’enfant.

    • Au sujet des naissances à la maison vs l’hôpital… voici un lien intéressant. La Chine aurait réduit le nombre de décès à la naissance de moitié entre 1996 et 2008 en encourageant les femmes à accoucher à l’hôpital.

      http://www.bbc.co.uk/news/health-14930747

      Personnellement, j’ai vécu deux beaux accouchements à l’hôpital. Climat intime et chaleureux, infirmières d’expérience et très humaines. Je me sentais en sécurité. Je n’aurais pas souhaité de vivre les choses différement. Et je n’aurais pas voulu personne d’autre que mon conjoint et le personnel de l’hôpital à mes côtés. Pas de caméra non plus. Ce moment, il n’existe plus que dans nos souvenirs et c’est très bien comme ça.

      Pour ce qui est de s’exhiber… bof. Ça ne m’offense pas particulièrement, mais il y a ce côté moralisateur qui m’énerve un peu. Le “je vais vous montrer c’est quoi un accouchement naturel dans la joie et la sérénité, moi”… J’ai connu trop de femmes qui avaient planifié leur accouchement au quart de tour et qui ont été déçue quand les choses ne se sont pas passées comme elles le souhaitaient. Et c’est en partie à cause de discours comme celui de cette femme. On voit (ou on se fait raconter) un accouchement de conte de fée. Du coup la future maman met la barre haute et se dit “wow, c’est comme ça que je veux accoucher moi aussi”. Malheureusement, on ne sait jamais à l’avance comment ça va se passer.

    • “Qu’en pensez-vous?” Que quelqu’un va pousser l’audace un peu plus loin en concevant un petit Live sur le web, à des fins educatives!

    • Bizarrement, mes grand-mères ne parlent que de leurs accouchements les plus horribles, plus de 60 ans plus tard. Le bébé qui s’est présenté par le siège et est né plié en deux qui l’a tellement fait hurler de douleur qu’elle a perdu la voix pendant des jours. Le bébé qui a pris 2 jours pour sortir. Celui qui est mort un peu après sa naissance.

      Perso, j’étais bien contente d’être à l’hôpital, pas sure que je serais en vie après la grosse hémorragie suite à la perte de mon bébé, et suite à l’accouchement d’un premier en santé. Tout le monde en vie et en santé, pas trop de douleur, une équipe médicale dévouée, de l’aide pour l’allaitement, un suivi pour la santé du bébé. Que demander de plus !

      A moins d’être isolée d’autres femmes, il n’y a pas de raisons d’ignorer comment les accouchements se déroulent. La plupart que je connais sont bien trop heureuses d’en parler

    • Mère de deux enfants, je peux simplement dire que mes deux accouchements ont été complètement différents. Uno, parce qu’ils se sont passés dans deux hôpitaux différents et secondo parce qu’aucun accouchement n’est identique (1er: travail de 26hrs à l’hôpital et 30 minutes de poussées 2e: 50 minutes de travail à l’hôpital et 1 minute de poussées). Alors comment cette femme peut elle prétendre aider à mieux se préparer au jour J?

      Malgré que ce qu’on veut par dessus tout c’est prévoir l’imprévisible et être prête à tout pour cet événement, aucune vidéo, cours prénatal, lecture, conseil de grand-mère et amies ne saura nous préparer EXACTEMENT à ce qui nous attend (de toute façon il y a de fortes chances pour tout oublier ou s’en fiche le moment venu). Si pour certaines, regarder cette vidéo les rassure dans leur préparation au jour J, good. Si non, mon humble opinion est que cette femme cherche avant tout son “215 minutes of fame” car il y a des milliers de vidéos semblables (voir même mieux) qui existent déjà.

    • Je suis d’accord avec gebgeb, ma dernière césarienne à l’hôpital a été pratiquer dans un climat chaleureux et bon enfant. Les deux médecins nous ont fait la jasette tout le long et on a beaucoup rit, ben oui!! Je ne remet pas en question la décision de plusieurs femme de vivre ce moment à la maison ou en maison de naissance, mais ce n’est pas pour toute. Quant au vidé…non merci, j’ai tellement détesté devoir supporté ceux des cours pré-nataux!

    • Non mais on s’en fout tu?

      Vous êtes intéressés, vous allez voir, sinon, ben vous n’allez pas voir et puis c’est tout.

      Pour ce qui est des débats “accoucher ou non à la maison” je pense que ça reste du domaine privé. Chacun prend ses décisions et assume les conséquences. Je ne vois pas non plus de problème avec ça.

      C’est tu si difficile de s’occuper de sa petite vie sans avoir à dire aux autres comment ils devraient vivre la leur?

    • @gebgeb: Ça n’arrive jamais, des bébés morts à l’hôpital? C’est bien ça que vous dites?

      Quand on provoque une femme enceinte de 41 semaines dont la grossesse est tout à fait normale (bon, peut-être tannée d’être enceinte, et qui est à l’hôpital pour son rendez-vous alors pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups), à qui ont administre du pitocin, qui ne dilate pas, et qui n’en peut plus après 12 heures de travail, à qui on donne l’épidurale pour la soulager alors qu’elle n’est qu’à 2 cm, et qui 12 heures plus tard, se fait faire une césarienne d’urgence parce que le bébé est en difficulté… Moi je dis à ces médecins qu’ils auraient dû y penser deux fois. Le pire c’est qu’on sort convaincu que le médecin a sauvé le bébé, alors que peut-être que tout ça aurait pu être évité, si on avait juste attendu quelques jours de plus…

      On fait peur aux mamans avec le poids de leur bébé. Il sera trop gros! Il faut absolument vous provoquer madame. Est-ce que les bébés plus lourds ont une tête deux fois plus grosse que les autres?

      Les accouchements à la maison sont quand-même réservés, en principe, à celles qui ont une grossesse normale. Et normalement, quand on accouche à la maison, c’est avec une sage-femme qui est très bien formée pour intervenir en cas d’urgence et qui n’hésitera pas à appeler une ambulance si elle juge que la maman doit être transportée à l’hôpital.

      On ne parle plus des accouchements des années 50 quand-même, ou on ne disposait pas du matériel et des ressources nécessaires en cas de complications. Oui un accouchement à la maison (ou en maison de naissance) est plus douloureux parce qu’il n’y a pas de péridurale, mais quand on pense à la cascade d’interventions qui surviennent souvent quand on induit l’accouchement pour des raisons autres que strictement médicales ou qu’on administre la péridurale trop tôt, je me demande, moi, ce qui est plus dangereux. J’ai accouché à l’hôpital et en maison de naissance, et je rechoisirais sans hésiter la deuxième option si c’était à recommencer. Ceci étant dit, si la maison de naissance était loin d’un hôpital (ce qui n’est pas le cas), c’est là que j’accoucherais.

    • C’est drôle, pour moi un accouchement à la maison, que ça soit photographié, filmé, streamé, ou autre, je vois plus ça comme l’accouchement “version beta” qu’une version 2.0 moderne!

    • Merci beaucoup!!!!! C’est grâce à vous, chers lecteurs!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité