La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 31 août 2011 | Mise en ligne à 10h53 | Commenter Commentaires (39)

    Au menu: un petit steak de placenta?

    Apparemment, de plus en plus de femmes cuisinent, oui, cuisinent, leur propre placenta. C’est du moins ce que nous apprend ce très sérieux reportage, publié ici dans le New Yorker. La pratique n’est certes pas nouvelle, mais serait de plus en plus populaire, nous dit-on.
    Pourquoi manger son placenta? Les adeptes affirment qu’il contiendrait toutes sortes de bons nutriments pour les nouvelles mamans, qu’il réduirait les symptômes de la dépression post-partum, et stimulerait même la montée de lait. Tous les mammifères mangent aussi leur placenta, dit-on. Pourquoi pas nous?
    Le hic? Aucune étude scientifique sérieuse n’a jamais confirmé ces prétentions. Le comportement des animaux demeure à cet effet un mystère.
    Toujours est-il que plusieurs femmes cherchent à rapporter, après leur accouchement, leur placenta chez elle. Dans bon nombre d’états américains, les hôpitaux ne se montrent pas très chauds à l’idée, et du coup refusent. Seuls les états d’Hawaï, New York et du Nevada ont des réglementations écrites sur la question, pour permettre la pratique. Une entreprise se spécialise même dans la transformation de placenta en petites pilules, à consommer pour tous ces soi-disant bénéfices. Avis aux amateurs: on peut même se procurer des t-shirts (!): I love placenta (pour maman et … bébé!)
    Qu’en dites-vous? Fondé, farfelu?
    Et vous, oseriez-vous?


    • Pas intéressée.

    • Eurk! Ben oui, les animaux font ça aussi! De toutes les comparaisons entre les humains et les animaux, celle-ci est l’une des plus tordue!

      Avez-vous déjà observé aussi comment les mamans chattes font pour stimuler la défection de leurs bébés? Faudrait-il aussi faire pareil? Tant qu’à y être!

      N’importe quoi! Non mais!

    • Eille, on mange, ici!

    • Ok, et si mon chien mange ses crottes, dois-je l’imiter aussi sur ce comportement “naturel”?

    • Les autres mammifères ne cuisinent pas le placenta…

      Il doit donc être dévoré tout frais expulsé pour bien profiter des bienfaits.

    • @la mère blogue

      Serait-il possible de remplacer mon précédent commentaire par celui-ci? Merci

      Si les mammifères mangent leur placenta c’est pour ne pas attirer les prédateurs alors à moins que les mères n’aient peur que leur bébé ne se fasse dévorer par le chien des voisins, il n’y a pas de raison (bio)logique de manger un placenta…

    • Les animaux le font sans doute plus pour éviter de laisser des traces et d’attirer des prédateurs. Au fond c’est vrai qu’on fait un peu la même chose… on nettoie!

      Pour le reste, ça commence à ressembler à de la naturalite aiguë. C’est ridicule. On a un cortex cérébral développé, il n’y a rien de mal à s’en servir…

    • Hum. Super sujet pour la pause dîner. Miam. Bon apétit!

      Non, je n’oserais pas. Ça m’écoeurre d’y penser. Pour une fois je vais avouer être complètement bornée et fermée à quelque chose.

      À la limite, qu’ils transforment le placenta en petite pillule… ouf. Je pourrais peut-être me faire à l’idée. Mais bouffer mon placenta, tout cru ou cuisiné à la Ricardo… je ne peux même pas y penser.

      Vous savez, il y a aussi des gens qui boivent leur propre urine, ou se masse avec, et qui sont convaincus que celle-ci a pleins de vertues thérapeutiques. Et ça ne date pas d’hier… Je préfère me passer des bénéfices potentiels, merci bien.

    • Bof. C’est pas pire que des escargots !! Il y en a qui rongent leurs ongles ou les bouts de peau sur le bord des ongles.

      Pour les vertus thérapeutiques … placenta … placebo. Ca commence par les mêmes 4 lettres.

      Et de toute façon, la déprime post-partum, ça n’existe pas … Tom Cruise, le chiantalogue, l’a dit ;-)

    • @barouine,

      Les bébés chats ils font “défection” ou après???

    • Sans aller jusqu’à le manger, ce n’est pas pour autant un élément répugnant.
      Il a nourri votre enfant pendant 9 mois quand même… ;)
      Par contre, il est possible de manifester notre respect pour la vie de d’autres façon en retrouvant un peu le sens du sacré, si ignoré de nos jours.
      Il existe en effet de très beaux rituels à faire avec le placenta hérité de différentes traditions humaine, tel que l’enfouir dans la terre et y planter un arbre dessus représentant notre enfant, afin de célébrer sa venue sur la terre (un baptème hors religion). C’est ce que nous avons fait et se fut un moment très touchant et rassembleur, même pour les personnes les plus terres à terre qui étaient présentent.

    • @weeza

      “Vous savez, il y a aussi des gens qui boivent leur propre urine, ou se masse avec, et qui sont convaincus que celle-ci a pleins de vertues thérapeutiques.”

      Ça n’est pas plus logique d’ailleurs, si on considère que l’urine est constituée des déchets de l’organisme et qu’on ne peut forcer le corps à assimiler ces derniers…

      Certains animaux femelles tuent ou même mangent certains de leurs bébés lorsqu’ils sont faibles ou qu’elle manque de lait, alors tout les comportements animaux ne sont pas nécessairement positifs…

    • En tout cas Madame Galipeau, votre blogue fait un retour en force! ;-)

    • Mon chien et mon chat se lèchent les parties, donc je devrais commencer à le faire aussi.

    • @jeffypop

      Je voulais dire déjection!! Je n’avais pas réalisé mon erreur! haha!! :)

    • C’est la preuve que malgré une plus grande accessibilité à de l’information scientifique de qualité, le jugement et les connaissances pour l’apprécier et la comprendre ne sont pas donnés à tous.

    • Non mais quelle drôle d’idée ?!?!?!?! Jamais cela ne m’aurait traversé l’esprit que quelqu’un puisse avoir envie de faire une telle chose ?

      Ok pour l’enterrer et planter un arbre dessus. Je trouve la symbolique très belle… Mais le manger ? Non merci.

    • N’importe quoi… Qu’est-ce qu’il faut pas entendre…

    • @larousse_estdouce
      Tant que c’est pas en forceps ?

      @stephanie2009
      ” ne sont pas nécessairement positifs” Si elle le fait pour assurer la survie du reste de sa progéniture, ce n’est pas négatif non plus. C’est la dure réalité de la vie.

    • Si j’ai bonne mémoire, à moins que ce ne soit une légende urbaine, je me rappelle avoir lu que les femmes esquimaudes mangeaient leur placenta après la naissance d’un enfant. Je suis certaine que Mme. Lortie serait en mesure de trouver un grand chef qui saurait en faire un plat gastronomique. J’imagine qu’avec des pommes caramélisées ce serait aussi bon que le boudin aux pommes. Ou encore déglacé au vinaigre de framboises comme on le fait pour le foie.
      Trève de plaisanteries, je trouve ce sujet fort. Merci.

    • petit oubli; je voulais dire fort distrayant.

    • y’a des milliards de mouche qui mangent de la merde, elles ne doivent donc pas toutes avoir tort, non ?

      let’s go, un bon ragoût de boulettes maison !!

    • Je ne suis pas certaine que je vais souper ce soir…

    • Je n’ais jamais vu mes poules manger leurs placenta!
      Mais j’aimerais savoir quel chef a accouche de cette recette? C’etait assurement
      suite a une grossesse nerveuse…

    • Les poules sont des oiseaux, pas des mammifères, donc pas de placenta…ouf….

      Une Biologiste.

    • @ ilea VRAIMENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Je n’aurais jamais trouve ca tout seul !

      Un Farceur

    • Et quel vin proposez-vous avec ça ?

    • Je suis végétarienne…

    • Tout simplement dégeulasse comme sujet.

      Burrp.

    • Et le gaspillage du bébé avorté! À 25 semaines et plus, on peut le cuire comme un petit cochon au lait,
      à Noël par exemple, pas besoin d’acheter une dinde.
      Les Québécois jettent de toute façon leurs enfants par les fenêtres.

    • Je trouve cela tellement répugnant, tout comme les naissances lotus où les gens gardent le placenta mort et le cordon attaché au bébé pendant quelques jours parce que c’est zen. Imaginez les odeurs et les risques d’infections qui peuvent se propager au bébé dont le système immunitaire est encore en développement. Imaginez l’encombrement lors de l’allaitement! Franchement dégueu!

    • Mon chien mange ses crottes…Moi je mangerai jamais mon placenta.

    • Hummmmmmm !

      De quels éléments le placenta est-il composé ?

      Avant de pondre ce papier, vous auriez quand même pu aller plus loin dans votre recherche.

      Le placenta n’a rien de dégoûtant. Si sa consommation s’avère utile pour le maintien de la santé = allons-y gaiment !

      Et puis, personne n’a dit que l’on doit le consommer en tartare !

    • Me semble avoir lu qu’ajouté au shampoing, c’était excellent pour la chevelure. Pas certaine mais si c’est vrai, c’est déjà moins dégoûtant que de le manger. Je connais une femme qui a congelé les placentas de chacune de ses grossesses. Je ne sais pas ce qu’elle a fait avec, j’aime mieux ne pas le savoir, j’en ai peut-être mangé à mon insu, beurk. ;)

      @samsuffi ‘Les Québécois jettent de toute façon leurs enfants par les fenêtres.’

      Oui, vous avez raison. D’ailleurs, quand c’est le jour des poubelles par chez nous, je me dis qu’au lieu de les jeter par les fenêtres, il aurait été plus poli de les mettre au chemin. Tous ces petits qui traînent sur les terrains, c’est malpropre. ;)

      Non mais franchement, vous n’y allez pas de main morte, on parle de placenta, ayez un peu d’humour quand même.

    • Techniquement c’est du cannibalisme.

      Ça ne fait pas juste me dégoûter, ça me répugne.

    • Moi qui voulaient manger pour souper

    • Honnetement, je ne vois pas ce qu il y a de révoltant à cette pratique. Il s’agit de nouvelles pratiques qui doivent être encadrées mais qui peuvent avoir leur place à côté de pratiques plus traditionnelles.

    • Ce livre devrait être réservé aux enfants qui sont sous traitement médical pour leur obésité. Pour les autres, ça va hausser leurs chances de développer un trouble alimentaire.

    • Ajou:

      Mais de faire accroire à des enfants que de perdre du poids va les rendre plus populaire à l’école, ouch. Ce n’est pas comme ça que la vie marche!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité