La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 28 janvier 2011 | Mise en ligne à 15h58 | Commenter Commentaires (26)

    La procrastination en famille

    La famille Parent, la plus populaire de Radio-Canada. Photo SRC.

    La famille Parent, la plus populaire de Radio-Canada. Photo SRC.

    Je procrastine, tu procrastines, nous procrastinons. Apparemment, la manie de toujours tout remettre à plus tard est particulièrement répandue (95% des gens en souffrent, dont 25% de manière chronique). Mon dossier sur la question: ici.

    Comme on dit qu’il existe, au sein de la profession journalistique, les pires cas de procrastinateurs qui soient (parce que par définition, les procrastinateurs carburent aux deadlines), je me suis amusée à interroger quelques collègues. Plusieurs, sans surprise, avouent tout de go souffrir de procrastination. Foglia m’a même dit avoir là une “infirmité”.

    Mais c’est le commentaire de Sophie Cousineau qui m’a le plus marqué: “avec deux enfants, dans mon cas, la procrastination, c’est presque un luxe!”

    Vrai, quand on a des enfants à aller chercher à la garderie ou à l’école, un souper à préparer, des mots de vocabulaires et autres multiplications à réviser, sans compter le soccer, la gym, ou le hockey, où il faut ensuite les amener, l’idée même de perdre des heures au boulot à jouer à l’ordinateur peut sembler surréaliste. Avez-vous déjà vu Anne Dorval, alias madame Parent, remettre à plus tard le souper, la lessive, ou les lunchs, vous?

    Faire des enfants, le remède à la procrastination?

    (Ne vous sentez pas obligés de répondre tout de suite, vous avez le week-end pour y penser…)


    • C’est vrai qu’avec des enfants, on a pas vraiment le temps de procrastiner. Mais quand des procrastinateurs de nature distraits ou bizouillant certaines responsabilités ont des enfants, ça rend une famille complètement désorganisée, TOUT LE TEMPS! C’est pénible.

      cookeryandwivery.blog.ca

    • Les procrastinateurs sont les leaders de demain.

    • C’est drôle, je parlais justement de ça avec ma mère aujourd’hui. J’ai de la misère à me ramasser au fur et à mesure, mon mari et moi avons un problème pour ça! On finit souvent par faire un gros ménage la fin de semaine à la place.
      Je suis enceinte présentement, et je lui disais qu’avec l’arrivée du bébé, mon problème de “ca me tente pas” finirait sûrement, que j’aurais pas le choix de faire tout au fur et à mesure.
      Donc peut-être que oui, c’est le remède. ;-) Mais ce n’est pas pour ça qu’on a fait un enfant! :-)

    • Oui! La procrastination tend à se résorber quand on devient parent! La partie n’est pas gagnée mais on est sur la bonne voie!

      C’est sûr qu’un bébé qui hurle parce qu’il a faim, ça aide à agir. Et tout de suite! ;-)

    • Oui, la parenté est un remède infaillible contre la procrastination. Le bébé n’attend pas…

      Madame Galipeau : sur le plan professionnel, les pires procrastinateurs sont en fait les traducteurs… ;-)

    • @pootchie

      Pas pour vous décourager, mais la pile de ménage risque de continuer s’empiler quand même avec le nouveau venu. Pas parce que ça ne vous tentera pas, mais parce que vous n’aurez simplement plus le temps! En tous cas, moi je me suis mise à aimer faire le lavage parce que c’est relax finalement…

      Bon, bon, les gens motivés en profiteront pour réaménager leur vie et tenter d’enfin tout gérér. Moi, comme j’entre dans la catégorie procrastineuse, j’ai remis ça à quand les enfants seront grands ;-)

      Sérieusement, on n’a pas le choix d’adopter une certaine discipline, mais c’est quand même bon de se permettre un bon livre un mardi soir quand les devoirs sont faits et les enfants sont couchés. L’épousettage pourra bien attendre à samedi!

    • Je suis une procrastineuse chronique de naissance.

      Le fait d’avoir eu un enfant n’a pas amélioré grand-chose ;-)

    • C’est une arme a double tranchant! On se sert de ce qu’il faut faire tout de suite pour repousser a plus tard le reste :P

    • @ariri,28 janvier 2011,17h30: «C’est sûr qu’un bébé qui hurle parce qu’il a faim, ça aide à agir. Et tout de suite! ;-)»
      +++++
      Et à procrastiner la venue du second et des fois pour un sacré bout de temps.

    • Mes enfant sont adultes maintenant mais ils nous arrivaient de passer des week-end de “rienfoutage” comme on disait lorsqu’ils étaient petits. Rester en pyjama (presque) toute la journée. Ne pas ramasser les miettes du petit déjeuner avant l’heure du souper… Manger assis par terre dans le salon d’un sandwich et d’un verre de lait. S’accorder un peu de répit … tout simplement. Les enfants adoraient ca, tellement qu’ils m’en parlent encore 20 ans plus tard.

      Je savais que la “brassée de lavage” serait plus pénible le lundi soir suivant, mais bon sang que ca faisait du bien.

    • Je… Euh… C’est… Ouais.

    • pour moi la proscatination ca dépend des aspect de ma vie la vaisselle ou il m’arrive souvent de la remettre à demain le lavage aussi, mais pour le reste pas vraiment. il est sur que j’ai une vie occupé alors peut-être que j’ai pas ce luxe là mais bon j’ai toujours eu une vie occupé et je m’en plein pas

    • Franchement, je ne comprend pas les procrastinateurs qui remettent tout au lendemain.

      En effet, pourquoi remettre à demain ce qui peut être fait la semaine prochaine?

      J’aurais encore beaucoup de choses à dire sur la procrastination, mais je vous en ferai part demain… Tchao!

    • On répondra à ça une autre fois ;-)

    • Bon assez attendu.
      Dans le temps, on disait être un “DM-iste”. DM pour Dernière Minute.
      J’ai appris le mot “procrastination” en lisant “Le monde selon Garp”. Après, on disait être un “pro crasse”.

    • Ma devise “Il ne faut pas laisser pour demain ce que tu peux faire le surlendemain” passe dans le soubliettes avec les enfants et devient “Une chance que j’ai faite hier ce que je pouvais faire aujourd’hui”

    • ouais absolument… quand les enfants sont là ça passe par là… quand ils sont à l’autre maison, houlà j’ai pas le même rythme :)) c’est pareil au travail, je suis plus fonctionnelle en équipe et sous-pression raisonnable.

    • @guylaine101

      les traducteurs, procrastinateurs? Je ne suis pas d’accord. Étant moi-même traductrice, je n’ai jamais le temps de procrastiner au travail (ni à la maison d’ailleurs, avec trois enfants…).
      Mais j’imagine qu’il y a une différence entre le traducteur pigiste et celui qui est employé. Oui, à bien y penser, probablement que si j’étais pigiste, je procrastinerais. Mieux vaut ne pas partir à mon compte, donc.

    • pourquoi faire aujourdhui ce que l’ont ne serra p-e pas obligé de faire demain?

    • Punaise les fautes…. Il nous arrivait ! Désolée

    • En écrivant “procrastination”, on perd un temps précieux. Pour profiter de votre temps, écrivez plutôt “foirer”.

    • @mamande3

      Bonjour! ;-)

      Oui, bien sûr, je parlais des pigistes… désolée, j’aurais dû préciser. Cela fait tellement longtemps que je suis pigiste, j’ai oublié comment c’est dans un bureau…

    • Bah, les procrastinateurs sont plus sympa que les hyper-organisés! Vive les procrastinateurs (mais pas trop quand même!).

      Écrire un petit mot sur ce forum trahit mon penchant pour la procastination. Généralement, je viens faire un tour avant d’écrire un courriel difficile. Je cherche mes mots, chu pas capable, j’ai peur de me tromper, c’est plate, j’ai peur qu’on réagisse mal, etc. Alors j’écris ici pour m’acheter un peu de temps! ;)

      Sur ce, j’ai 2 e-mails importants auxquels je dois répondre…

    • En effet, pas le temps pour la procrastination avec des enfants (je n’en souffrais pas avant non plus…).

      Je ne suis pas d’accord avec Mme Lortie: quand j’envoie des courriels tard le soir de la maison, c’est une meilleure organisation de ma journée: j’ écourte mes journées au bureau, pour pouvoir passer plus de temps avec ma famille. Et puis ca me fait passer pour un bourreau de travail :)

    • Personnellement, je ne saurais mettre une étiquette, mais je crois que je suis tout le contraire de la procrastination : disons que je me dépêche de faire tout, tout de suite, afin d’avoir l’esprit en paix après. Savoir que j’ai une obligation qui traîne m’empêche un peu de faire le vide.

      À chacun sa petite bête noire! Je n’ai pas encore d’enfants non plus… oh mais ça, c’est peut-être mon petit côté procratinatoire finalement héhé!!

    • Autre proverbe, mais seulement pour procratinateurs bien nantis:
      «Pourquoi faire soi-même aujourd’hui quelque chose qu’on pourrait faire faire par quelqu’un d’autre demain?»

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2011
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité