La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 juillet 2010 | Mise en ligne à 11h55 | Commenter Commentaires (68)

    Enfants extrêmes: pour ou contre

    Laura Dekker, 14 ans. Photo AP.

    Laura Dekker, 14 ans. Photo AP.

    Silvia Galipeau

    Je ne sais pas du tout quoi penser de cette nouvelle: une jeune Néerlandaise de 14 ans partira sous peu faire le tour du monde en solitaire à la voile, devenant du coup la plus jeune navigatrice du genre au monde.

    Elle n’a pas l’âge de conduire, ni de boire un verre de vin. Mais la loi lui permet finalement d’ entreprendre son périple. Rappelons que la justice, saisie par les services de protection de l’enfance, a suspendu son départ pendant près de douze mois. La cour a finalement mis fin à cette suspension, hier.

    D’un côté: les parents, très fiers de  la passion de leur fille, qui la soutiennent dans le projet (elle vit sur une péniche avec son père).

    De l’autre, la protection de la jeunesse: «elle a 14 ans, c’est une enfant», rappelle-t-on.

    Il semble que de plus en plus de jeunes (par ailleurs de plus en plus jeunes) soient ainsi tentés par des aventures extrêmes : une Américaine de 16 ans a dû être secourue le mois dernier, alors qu’elle dérivait, en solitaire, dans l’océan indien (son blogue est ici). Une autre, Australienne de 16 ans, a quant à elle complété un tour du monde en solo, sans assistance, en mai dernier.

    Sur terre maintenant, on se souvient qu’un jeune de 13 ans a fait l’ascension de l’Everest, en mai.

    Chaque fois, on peut lire dans les témoignages les mêmes commentaires: c’était son rêve, sa passion.

    Chaque fois, ces exploits suscitent aussi la controverse: jusqu’où encourager une telle passion? À quel point est-ce vraiment le rêve de l’enfant (une chronique d’Yves Boisvert sur la question ici)? 16 ans, 13 ans, et puis quoi, 9 ans? How young is too young?

    On encourage tous nos enfants dans le sport, le dépassement de soi (une mère félicite justement ce matin dans les pages Forum de La Presse sa fille, qualifiée pour les Jeux de Québec,  qui va ainsi au bout d’elle-même) . Mais quand est-ce qu’on va juste trop loin?


    • Il en revient à ses parents à juger si elle peut le faire ou non, comme ca si il arrive quelque chose de grave, ce que personne ne souhaite, ben ils seront les seuls responsables. Mon garcon à voulu comme moi faire de la plongée sous-marine et ce dès l’âge de 7 ans, est-ce trop jeune?? Bien sur qu’il n’en fera pas seul mais j’ai quand même donné la piqure à mon gars.

    • Que dire? Quand tout se passe bien les parents sont fiers mais si cela tourne mal, les parents paieront pour les pots cassés. Personnellement, je suis loin d’être convaincu que c’est le type d’expérience qu’un enfant devrait vivre. Sinon, à 35 ans, quel genre d’expérience voudra-t-elle faire? À chaque âge ses expériences.

      Combien de gens ici accepterait de pousser son enfant de 14 ans dans une situation dangereuse où les parents ne peuvent pas intervenir rapidement et efficacement?

    • Je ne comprends pas l’urgence de le faire aussi jeune… C’est ton rêve? Soit, réalise-le, on t’encourage, mais attends d’être majeur. Aussi, réalise-le de tes propres moyens. Pas avec l’argent probablement fort important de tes parents. Parce que soyons sérieux, qui ici a l’argent pour acheter un voilier de 65 pieds à son enfant? Et de plus, quel parent peut vraiment laisser partir son enfant sur un périple solitaire de DEUX ANS???

    • 14 ans, c’est beaucoup trop jeune à mon avis pour naviguer seule. Des navigateurs expérientés y laissent parfois leur vie.

    • De façon générale, je ne comprend pas l’admiration que suscite ceux, enfants ou adultes, qui vont au bout de leur rêve en posant des gestes «insignifiants» (monter une montagne, naviguer en mer, voler en mongolfière). Quel message envoient-ils outre celui-là: «mes intérêts sont si importants que je vais m’y consacrer en oubliant tout le reste» So what pour le reste des mortels ?

      Naviguer en solitaire, ce n’est quand même pas l’équivalent de trouver un vaccin contre le sida. Et si tu aimes tant ça naviguer, où est le défi exactement ? Aller au bout de soi, c’est quand même rester concentré sur son nombril non ?

      Montrer moi une ado qui déteste les maths mais qui parvient tout de même à réussir ses examens et là je serai impressionnée.

    • “Mais quand est-ce qu’on va juste trop loin?”

      J’ai une autre question. Qui va décider que moi je peux faire ceci mais pas cela?

      Sincèrement, la responsabilité des enfants revient aux parents. Si les enfants ne sont pas maltraités, donc si tout le monde est consentant, quel est le problème?

      Pourquoi beaucoup sont incapables de s’occuper de ses petites affaires et se font un devoir de critiquer les autres? Est-ce possible svp de vivre sa vie sans constamment demander l’avis du voisin? Je veux bien qu’il y ait des règlements lorsque ma propre liberté empiète sur celle des autres (et vice versa). Mais dans ce cas-ci, elle gêne qui la jeune fille? En quoi c’est l’affaire de quelqu’un d’autre qu’elle-même et ses parents?

    • Tous les rêves n’ont pas à être comblés instantanément. Attendre, ça fait partie du plaisir. Comme le disait Gilles Vigneault dans “Les quatre saisons de Piquot”, “C’est plein d’agrément, des fois, attendre”.

      La fillette a un rêve. D’accord. Mais est-ce que c’est absoluement nécessaire que tous les rêves soient comblés avant d’atteindre la majorité? Qu’est-ce qui lui restera à réaliser, à cette gamine, quand elle aura 20, 30, 40 ans?

      L’enfant rêve de faire le tour du monde en bâteau. Seule. C’est un très beau rêve. C’est un rêve à encourager. Mais est-ce que c’est si terrible de l’obliger à patienter? Chaque chose en son temps. Quand tu seras grande. En attendant, va à l’école. Joue. Amuse-toi. Et tu peux même suivre des cours de voile en attendant, entretenir ton rêve et t’y préparer.

      Et quand il s’agit d’être la plus jeune au monde à faire ceci ou cela… je pense que ça vient plus du parent que de l’enfant.

    • Je ne peux qu’appuyez le commentaire de Legorf. Dans le fond, c’est aux parents que revient cette décision et personne d’autre. Je me souviens quand j’étais petite de l’histoire d’une fille (j’ignore de quel pays) qui avait piloté un avion, toute seule, à 10 ou 11 ans…et bien son avion a crashé et elle a péri dans l’accident. Ses parents avaient eu une immense peine, mais assumait pleinement leur décision en disant que leur fille était morte “en faisant ce qu’elle aimait le plus”.

      Je suis très mitigée avec cette Néerlandaise. Elle a 14 ans, et ses parents seront séparés d’elle pendant 2 ans…DEUX ANS! Ça représente quand même une période importance dans son adolescence…

      Mais bon, c’est à eux de voir…

    • Hmmm. Je pense que ce qui fait réagir ici, ce sont les risques que comportent une telle entreprise. Par contre, un Alexandre Despaties qui gagne des médailles aux jeux panam à 13 ans, ça c’est merveilleux !!! Deux poids, deux mesures.

      Certes, il y a des risques, mais c’est à la jeune fille (plus mature que la moyenne des 14 ans, mettons) et aux parents de décider en bout de ligne. Et en passant, chaque jour, il y a des gamins de beaucoup moins de 14 ans qui courent des risques immenses à produire nos cochonneries jettables à bas prix, mais eux, on n’en parle pas, ça demanderais beaucoup trop d’auto-critique, n’est-ce pas ?

    • Il me semble qu’elle pourrait attendre encore un peu avant d’exaucer son rêve… Il n’y a rien qui presse tant. Selon moi, c’est une fille gâtée dont les parents ne renonce à rien pour elle.

    • En lisant un peu sur les motivations de Laura Dekker, on apprend qu’elle désire “battre le record (de la plus jeune au monde à réaliser le tour du monde en solitaire) même si c’est par un jour.” D’où l’urgence de le faire maintenant, pour répondre à la question de certains intervenants.

      Si ce n’est qu’un projet mené par la passion? Le débat est ouvert. Mais un projet “pour battre le record”? La motivation n’est-elle pas tout autre? La soif du record sera-t-elle toujours de mise de l’avant au détriment de la prudence?

    • Contre. Aucun parent qui considère la vie de ses enfants plus importante que la sienne ne serait d’accord avec cela.

    • @cjulie: je ne crois pas que ce soit la même chose qu’un jeune athlète qui gagne des médailles à l’étranger. C’est le même objectif de dépassement de soi, mais la comparaison s’arrête là. Alexandre Despaties, il n’était pas seul. Il était encadré. S’il avait un problème, quelqu’un était là pour lui venir en aide. Si la jeune fille décidait de partir faire le tour du monde sur un voilier-école, la situation serait tout autre.

      Pour ce qui est des enfants travailleurs dont vous parlez, tout à fait d’accord avec vous. Ça, c’est une autre histoire.

      Aux autres; je suis un peu mal à l’aise avec l’idée que l’enfant est la “possession” des parents. “si elle meurt, ils vivront avec leur peine”… et l’enfant dans tout ça? Est-ce qu’on est assez mature, à 14 ans, pour choisir de s’embarquer dans une telle aventure au périple de sa vie? Bien sûr que la jeune fille vous dira que oui. Probable que ses parents vous répondront la même chose. Mais alors pourquoi est-ce que les enfants n’ont pas le droit de voter ou d’acheter de l’alcool? Ou est-ce qu’on trace la ligne? Je ne prétends pas avoir les réponses à tout ça… mais je me pose la question.

    • Ça ou allez au Olympique à 14 ans.

      Tant qu’à moi je trouve que c’est du pareil au même. C’est probablement même pire les Olympiques, car l’enfant subit la cupidité, la soif de pouvoir et justifie le salaire de beaucoup d’adultes.

    • @ cjulie

      Right on.

    • Question poche de même: on n’est pas supposés être à l’ÉCOLE à 14 ans? Si elle réalise le “rêve de sa vie” à 14 ans, il va rester quoi à attendre d’excitant pour elle dans le futur? Elle pourra toujours se flinguer à 18 ans, trop blasée d’avoir tout vu, tout connu?

      La plongée à 7 ans??? La LOI ne dit pas 14 ans au Québec? C’est un fait largement connu pour ceux qui ont SUIVI LEUR COURS DE PLONGÉE (et en passant, pas une école digne de ce nom ne donnerait de cours à un petit de 7 ans), que plus on est petit, plus on est susceptibles d’avoir des problèmes avec l’ivresse des profondeurs et tous les troubles qui s’ensuivent même au premier palier (- de 30 pieds)?

      Allez! Disons-nous tous que c’est pas nos oignons, ayons une petite pensée rapide pour le parent qui va chercher sa fille disparue en mer (la fille de Gainey était un matelot chevronné et pas mal plus mature!) et retournons à nos occupations en nous mêlant de nos affaires. En nous en foutant en somme sous prétexte que ce n’est effectivement pas de nos affaires.

      La petite sera morte en faisant ce qu’elle aimait. Pas grave si elle n’a pas eu le temps ni l’occasion de découvrir d’autres choses pour lesquelles elle aurait pu se passionner, pas grave si elle n’a jamais d’amoureux, si sa vie est coupée avant même d’avoir commencé, popa et moman sont ben ben fiers! Comme le bozo tout content que son ti-n’homme conduise sa bagnole à 9 ans.

      Les sans-dessins!

      Ce n’est pas parce qu’on PEUT faire quelque chose qu’on est obligé de le faire TOUT DE SUITE. Il y a un âge pour jouer à la poupée, un âge pour aller à l’école et un âge pour se conduire en adulte.

      Quand on est un enfant quand c’est le temps, on ne cherche pas à récupérer son enfance rendu à 40 ans.

      Mais bon han… je me mêle de mes affaires! C’est votre flo à vous autres! J’écouterai en silence toutes vos belles excuses à votre inconséquence quand vous l’enterrerez!

    • @legorf
      tout le monde sais comment ns devrions vivre,mais personne ne sais lui-meme
      vivre ca propre vie…..pis faut tu pas avoir de sujet pour parlez d’une neerlandaise
      wow !!! faudrai voir vos priorite les jeunes d’ici ou ben ceux qu’on connait pas
      commencer par vs occuper de vos petit voisin qui probablement dejeune pas le matin avant de pensez a une ptite fille a l’autre bout du monde

    • Je suis contre. Cette jeune fille sera seule. Le jeune sur l’everest il était accompagné d’une équipe de professionnelles. Cette jeune fille sera seule. Que penser des parents et de la juge dans cette décision? Peut-être sera t-elle accompagné mais à distance, surveillée par satellite, c’est quoi la pogne?

    • Je suis pour l’enfance, je suis pour les rêves proportionnelles aux moyens des enfants mais je suis contre les extrêmes, tous ces voleurs d’enfance qui propulsent les enfants dans des sommets qui les lèsent de leurs véritables identités. Je ne pense pas seulement à ces trips aux prix astronomique mais à tous ces enfants que trop d’adultes trouvent assez âgés pour faire de la prostitution, la guerre etc.

      Actuellement, on estime qu’au moins 250 millions d’enfants de 5 à 14 ans doivent travailler et que près de la moitié d’entre eux est obligée de travailler à plein temps. Des millions d’autres ne sont pas recensés et ne peuvent l’être. Ils sont partout mais invisibles.
      Le travail des enfants peut revêtir plusieurs formes que l’on peut classer en sept catégories, aucune n’étant propre à une région du monde en particulier : le travail domestique, l’exploitation sexuelle, l’esclavage, les enfants soldats, le travail dans les industries et les plantations, le travail familial, les métiers de rue.
      Il faudra bien penser à donner le droit de vote aux enfants pour qu’ils prennent en main la société.

    • La liberté de cette jeune fille empiètera sur la liberté des autres si un jour certains pays sont impliqués dans des recherches pour la retracer. Pourront-ils refuser? Pourront-ils refuser à cause des coûts? Pourront-ils refuser pour les risques? Et poutant!

    • @weeza
      Je sais bien que ce n’est pas la même chose (Alexandre Despaties), surtout en fait de risques. Mais en fait de dépassement de soi, ça l’est. Personne ne dirait à Alexandre Despaties: “ça ne t’aurait pas tenté d’attendre un peu avant de réaliser tes rêves, de vivre ton enfance” ? Ceci dit, je ne dis pas que je suis d’accord avec l’épopée de cette jeune fille. Juste qu’on a parfois (souvent) le jugement facile…

    • @gringo39
      ça pourrait arriver a n’importe quel adulte aussi, et ils partent quand même en mer!

      Oui c’est un enfant, et c’est les parents au final qui prendront la decision, un point c’est tout!
      Des rêves? je ne pense pas qu’elle se blaze parce qu’elle a réalisé UN rêve. Elle va peut-être même être plus sure d’elle, savoir ou elle veut partir dans la vie, rien ne l’empêche de ne pas avoir d’autres rêves.
      Peut-être êtes vous blazés dans la vie, mais pas moi et pourtant j’ai réalisé beaucoup de but que je m’étais donné et je m’en donne toujours!!

      C’est la famille qui prendra le choix, et c’est a eu seul et cette jeune fille que la décision revient. ”Anyway” j’ai vu des gens de 40 ans aussi mature que des enfants de 14 ans… alors…

      Pour ma part j’attendrais 16 ou 18 ans, pour une question de sécurité et légalité si elle débarque dans d’autres pays, mais ça, c’est un choix personnel!

    • @Loubia

      Y’a une différence à faire essayer à mon gars la plongée en bouteille dans ma piscine hors-terre et lui faire faire de la plongée en apnée lors de nos voyages, toujours supervisés et avec une veste de sauvetage!!! Pensez vous sérieusement que je suis assez imbécile pour l’envoyer par 30 pieds de profond??? En passant j’ai mes cartes de plongés, certifié master diver à Sydney en Australie lors d’un voyage de plongée suivi de la certification.

    • Pour moi, voici ce que ça sent: l’urgence de battre un record juste pour battre un record.

      Si elle était ma fille, je la ferais attendre d’avoir 17 ou 18 ans avant de se lancer. Je ne voudrais pas la voir risquer sa vie comme ça juste pour avoir son nom dans un livre des records! et si son intérêt RÉEL est de naviguer, de se pousser plus loin, de voir le monde, ça peut attendre quelques années. Son voyage n’aura pas moins de valeur parce qu’elle le fait à 17 ans et non pas à 14.

      Je suis perplexe face à tout ceci. Je suis loin d’être convaincue que ça lance un message positif aux jeunes. Au contraire, j’ai l’impression que le message est “faites quelque chose d’inoui et d’extraordinaire pour attirer l’attention sur vous!”. Humainement, qu’est-ce que ça vaut??? Pourquoi ce serait plus valable de faire quelque chose qui attire les médias et l’attention des gens? pourquoi ça ne serait pas aussi bien de persévérer dans ses études, par exemple, ou de s’investir dans une cause humanitaire, ou d’exceller dans un sport?

      Les parents qui approuvent me donnent l’impression d’être bien content de toute cette attention portée à leur fille.

    • legorf, quand les parents exagèrent, la responsabilité incombe à l’état. C’est comme ça. Ici, ça s’appelle la DPJ. La responsabilité parentale fait défaut? c’est à la DPJ d’y voir. C’est normal, et souhaitable.

    • C’est étrange, mais moi je ne vois rien de mal là-dedans. Elle a un rêve, qu’elle le réalise. N’est-ce pas le DEVOIR des parents d’encourager nos enfants à aller plus loin? À leur donner des buts pour qu’ils s’accomplissent? Si elle est plus mature que d’autres (et elle l’est assurément), qu’elle a la flamme et les capacités de le faire, je ne vois rien de mal là-dedans.

      Je lisais aussi que le pays a tenté de retarder son départ car “ça pouvait nuire à son développement social et intellectuel”!!! S’il y a quelques chose qui ne nuit pas au développement d’une personne, c’est bien d’accomplir ce qu’on souhaite!!!

    • @loubia

      Je vous trouve un peu extrême dans vos propos. Pourquoi tant de préjugés. Je ne vois nulle part dans le commentaire de heinzblut57 qu’il va faire descendre son garçon en profondeur au point d’avoir l’ivresse.

      La plongée en apnée c’est aussi de la plongée sous-marine et comme la plupart des gens on commence dans une piscine.

      De toute évidence vous portez des jugements à travers votre chapeau. C’est malheureusement le cas de tous ceux qui ne se mêlent pas de leurs affaires. Tout à fait ce qu’on déplore.

      Vous avez lu le blogue précédent sur les parents aveugles? J’imagine que vous étiez tout à fait d’accord de ce qu’on leur a fait.

      En passant on dit sans dessein (plan, projet) et non sans dessins (image).

    • Premièrement, à 14 ans… ce n’est pas une enfant. C’est une ados, probablement en âge d’avoir des enfants à son tour.

      Ensuite, c’est aux parents de juger si le jeune est assez responsable. Pour certains, c’est plus tôt que d’autre tout dépendant de l’éducation.

      Physiquement, elle a toutes les capacités pour entreprendre ce périple. De plus, elle baigne probablement dans cet univers depuis qu’elle est bébé, elle doit maîtriser la navigation comme personne ! Les enfants apprennent tellement vite ! Si on les “gave” d’info, rendu a 14 ans, ce sont des pros !

      Elle sera seule, ce sera tout une expérience qui la fera grandir comme jamais, qui lui apprendra ses forces et ses faiblesses. Oui elle va probablement en baver, pleurer etc… mais elle devra prendre sur elle-même et surmonter seule l’adversité si jamais elle a lieu.

      Je serais très fière de voir ma fille ou mon fils de les voir maîtriser un domaine quelconque et de démontrer une forme d’autonomie et d’indépendance dès le début de l’adolescence. Je ne veux pas avoir des flots qui sont des enfants jusqu’à 25 ans certain… ce que tente de privilégier nos sociétés d’aujourd’hui…

    • J’ai fait une petite recherche sur internet, et j’ai appris que cette adolescente était née sur un voilier…en fait, elle n’a pratiquement connu que ça. Née et élevée sur un voilier pendant que ses parents faisait un voyage de 7 ans, elle a reçu et navigué son premier voiler à 6 ans. Elle a fait quelques petits voyages en solo à un très jeune âge. Elle va faire son éducation à distance avec un organisme et prévoit retourner chez elle en avion durant les saisons des ouragans pour continuer ses études. De plus, il se peut très bien qu’elle soit suivie de loin par un bateau (et elle aura probablement une communication par satellite, téléphone et internet) et rien ne dit qu’au bout de 3 mois, elle en aura marre d’être seule. Son record n’est pas prêt d’être atteint.

      Cette jeune fille est visiblement très mature pour son âge, au sens où elle sait très bien comment se débrouiller sur mer. Quand on connait un peu mieux son background, on voit qu’il est plutôt exceptionnel. Ce n’est pas une enfant comme les autres…

    • Ni pour, ni contre.

      Je vais commencer par voir aux miens avant de porter un jugement sur les parents des autres enfants.

    • Tant que les contribuables n’ont pas a payer pour une couteuse opération de sauvetage, qu’ils fassent ce qu’ils veulent. Et si la petite perdait la vie, ben les parents l’auront sur la conscience, ça sera leur problème.

      C’est risqué, mais le choix revient aux parents a mon avis. Le gouvernement n’est pas mieux placé pour commencer a juger si un jeune devrait faire quelque chose ou non.

    • tant mieux pour elle si elle le veut et si elle le peut. ce n’est pas comme si elle faisait quelque chose de dangereux comme jouer au hockey dans la rue ou de la bicyclette dans un parc.

    • @alyla: ce n’est pas parce que physique l’on en est capable que c’est une bonne chose de le faire! Un jugement adéquat et l’expérience, ça vient seulement avec le temps. Les parents sont responsables de leur enfants, et doivent veiller à leur protection. je crois pas que la laisser partir,seule, en mer à cet âge soit un risque calculé! Perso, je trouve ses parents vraiment déconnectés. La raison: c’est son rêve! est complètement incensé. Quel argument de poids! Et si c’était de devenir danseuse topless son rêve, ça vaudrait autant?

    • heintzblut “Mon garcon à voulu comme moi faire de la plongée sous-marine et ce dès l’âge de 7 ans, est-ce trop jeune?? Bien sur qu’il n’en fera pas seul mais j’ai quand même donné la piqure à mon gars.”

      Je ne sais pas vous mais moi quand je parle de faire de la plongée sous-marine (et je suis AUSSI certifiée depuis 85 d’une VRAIE école) je ne parle pas de barboter dans la piscine familiale avec une bouteille sur le dos. Vous avouerez que votre phrase ne laissait en RIEN présager que vous êtes dans la piscine et je pense plutôt que vous avez voulu rattraper la balle. Aucune boutique de plongée n’acceptera non plus de remplir la bouteille d’air d’une personne non-certifiée, et à 7 ans, on ne certifie pas ici. Alors vous parliez plutôt d’apnée? Si vous dites qu’il veut faire COMME VOUS de la plongée, vous le master… votre diplôme vous autorise à plonger dans 4 pieds d’eau dans une piscine?

      Si vous parlez de palmes-masque-tuba comme l’immense majorité des enfants québécois dans leur piscine, on ne parle pas de plongée.

      Ensuite, vous savez comme moi le poids de cet équipement archi-lourd pour un si petit enfant, à moins que vous ne me disiez que le vôtre fait 6 pieds, 200 lbs à 7 ans.

      La plongée, ça se fait SOUS L’EAU. Difficile de caler avec une veste de sauvetage!

      Master de plongée après une certif vite faite en Australie comme ça se fait partout dans le Sud en deux heures et moyennant quelques $$$? Ils ne sont pas difficiles! Ça en prend pas mal plus que ça pour être un simple instructeur ici! Juste pour être niveau 1 soit débutant, j’ai mis 12 semaines à 3 heures par semaine pour faire mon cours.

      Michelle, vous pouvez bien venir faire la mouche du coche en confondant apnée et plongée-bouteille! L’ivresse des profondeurs, vous n’avez pas besoin de descendre dans les cavités abyssales pour la ressentir: c’est une question de POIDS du plongeur. Si ma mémoire est bonne, il faut faire au moins 85 lbs même adulte pour être admis aux cours.

      Vous pouvez aller voir le blogue sur les parents aveugles, vous pourrez alors ravaler votre arrogance. Je ne suis pas réputée ici pour avoir des jugements définitifs tous blancs ou tous noirs. Je penche surtout pour le gris, pour le bon sens et pour la protection des enfants contre la connerie des adultes. J’ai toujours prêché pour qu’on laisse les enfants être des enfants. Qu’on les laisse se faire des bleus, des coupures, se salir etc. Mais pas qu’on perde tout sens commun en les exposant aux dangers graves.

      Donner son opinion sur un sujet quand on nous la demande notre opinion, je n’appelle pas ça ne pas se mêler de ses affaires. Si les parents de cette petite la laissent partir, il n’y a strictement RIEN que je puisse faire ou que je ferais même si je le pouvais. Ces gens sont des IMBÉCILES qui cherchent la notoriété à travers leur enfant, n’hésitant pas une seconde à la mettre dans une situation impossible voire dangereuse juste pour pouvoir battre un record. Espérons juste que les préparatifs ne seront pas bâclés pour ne pas mettre cette enfant dans une situation encore plus précaire uniquement pour ne pas être en retard sur le record de l’autre.

      Et oui, vous avez raison, il manque effectivement un E à sans-dessEin. En voici une série: eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

    • alyla,

      Peut être physiquement elle est prête, mais psychologiquement, elle sera 2ans seul sur son bateau. De 14ans à 16ans beaucoup de chose passe par la tête des ados. En plus du danger que tout cet aventure peut être. Si elle doit accoster d’urgence dans une île no where et qu’il lui arrive de quoi, pas sur que les parents son être si fier que ca. Il y a des professionnel qui disparaisse de ce genre de périple. Je suis désolé mais a 14ans je crois que ces plutôt pour faire la manchette des nouvelle que pour sont dépassement personnel, sinon elle pourrait attendre. La elle veux juste pour être dans un foutu livre des record que 99% du monde en contre fiche.

    • La mode est à la compétition, on n’a qu’à regarder un peu la télé pour le constater. Quand des gens atteignent de tels rêves à 14 ans, comme certains l’ont dit, que reste-t-il après? D’autres rêves incroyables? J’aimerais bien voir comment tous ces jeunes élevés à compétitionner dans tout (ça commence à l’école) apprennent à essuyer des échecs.
      J’espère que cette enfant ne rencontrera pas de pirates. Et ceux qui trouvent ça drôle, allez donc voir que la piraterie existe bel et bien!

    • Ce sont des cas plutôt rares et l’enfant doit avoir des aptitudes exceptionnelles.

    • Si elle se fait violer, faudra pas faire les surpris et les étonnés!

      “Elle a un rêve!”.

      Vraiment, les gens regardent beeeeeeaucoup trop de films de Walt-Disney. Quel cliché.

      Montrealaise: ben oui c’est ça… laissez-moi sourire.

      Si mon enfant manifestait un besoin à ce point criant d’avoir de l’attention sur lui (elle), et de mettre sa vie en danger pour avoir cette attention, ou même, si mon enfant devait avoir un rêve à ce point éloigné du réel et que l’accomplissement de ce rêve était une urgence, une affaire de semaines et de mois, je me questionnerais sérieusement comme parent! Ce besoin de faire de l’extraordinaire pour se sentir vivre et se sentir valable, c’est en train de mener combien de jeunes vers la mort?

      Quelle bande d’irresponsables. Je crois que les parents de ces jeunes-là sont coupables de vouloir eux-même toute cette attention, ce qui altère leur jugement parental!

    • Personnellement je suis d’accord! Si les parents la laissent partir c’est qu’ils doivent savoir qu’elle est prête! La fille connaît certainement les risques et elle veut les affronter!

      Et je suis certaine qu’elle aura bien d’autres défis à relever plus tard, je ne suis pas inquiète! Ces mêmes parents qui s’offusquent de cette décision sont les même qui n’hésitent pas à donner du Ritalin à leurs enfants et ce, sans même leur demander leurs opinions….rendre un enfant dépendant de pilules est beaucoup plus irresponsable que de laisser une adolescente vivre son rêve!

      Cette jeune fille vivra un rite de passage qui lui permettra de se dépasser et qui sait ce qu’elle pourra accomplir de grandiose plus tard? Moi j’appuie à 100%

    • @vivianep 29 juillet 2010 8h38
      “Si elle se fait violer, faudra pas faire les surpris et les étonnés!”

      Faudrait m’expliquer le lien avec le viol, parce que je le cherche encore.

    • @sylanne:
      «Ces mêmes parents qui s’offusquent de cette décision sont les même qui n’hésitent pas à donner du Ritalin à leurs enfants et ce, sans même leur demander leurs opinions…»

      Franchement, comment pouvez-vous faire une telle affirmation ? Vous avez envoyé le long questionnaire du recensement à ces parents pour être aussi affirmative?

      Tous ceux qui s’offusquent de cette décison garderaient leurs propres enfants assis au salon drogués par des pilules ? Ça fait longtemps que je n’ai pas lu quelque chose d’aussi idiot…

    • En mettant l’âge a part c’est deja imprudent de voyager seul. En plus c’est une fille et elle a 14 ans.

      Mais ultimement je suis pour la liberté et contre le gouvermaman.

    • Je suis pour ce genre d’aventure, et justement parce que la majorité d’entre-nous restons coincé dans le confort de tous les jours. Très peu réalisent à 100% un véritable “trip”, assumant tous les risques nécessaire, les accidents mortels inclus dans le “deal”.

      Lire ça par exemple: Naviguer en solitaire, ce n’est quand même pas l’équivalent de trouver un vaccin contre le sida. Et si tu aimes tant ça naviguer, où est le défi exactement ? Aller au bout de soi, c’est quand même rester concentré sur son nombril non ?

      Cette citation évoque de façon pathétique l’idée que si on ne sauve pas de vie dans notre passion ou notre travail, ça n’a aucune valeur, qu’aller au bout de soi est un luxe, et qu’être un nombril du monde heureux représente “l’arrogance” inutile.

      Hors, si un individu est profondément stimulé et heureux, il sera une bien meilleure influence qu’une personne frustrée et résignée dans son 9h à 5h, métro boulot dodo. La personne ayant émis cette citation a porté un jugement dépourvu d’une réflexion pousée.

      Elle aurait probablement dit à Julie Payette, l’astronaute, que son métier est inutile, qu’elle est trop nombriliste et qu’elle aurait mieux fait en étant dans les laboratoires à travailler sur le vaccin du sida, qui, soit dit en passant, n’est pas la solution première au problème…

      Si tout le monde sauvait des vies, il n’y aurait plus personne pour travailler dans le milieu artistique et du divertissement, plus personnes pour servir le café, plus personne pour enrichir d’expériences notre réalité, plus personnes pour rendre la vie plus efficace, etc.

      Oui, 14 ans c’est pas mal jeune, trop sans doute, mais qu’importe, peut-être va-t-elle inspirer un enfant de 8 ans atteint de leucémie pour qu’il se batte et qu’il garde courage car il saura que tout est possible, sur les vagues comme sur un lit d’hôpital, surtout si lui aussi, sa passion c’est l’aventure.

      Hiérarchiser de la sorte la pertinence de certains exploits, c’est comme être déçu qu’un adolescent ne veulent pas étudier la médecine, c’est simplement inacceptable.

      J’encourage ainsi la personne qui est tentée de jugée rapidement sur la futilité de certaines passion, à aller creuser des puits d’eau dans les pays dévaforisé, à servir le petit-déjeuner au enfants québécois qui crève de faim et à construire des écoles pour les filles afghanne. C’est trop loin, trop coûteux, trop difficile, plus tard, c’est pour les autres? Alors on se tait et on respecte la fille qui va faire le tour du monde en voilier. Elle est déjà en avance sur nous.

      Ceci dit, sortez dehors et partez réaliser de petits ou grands défis. On verra bien à quelle point l’aboutissement de soi est “futile”

    • Les émotifs, les moralistes et les matantes réactionnaires devraient se calmer un peu.

      Bien sûr qu’un tel périple comporte des dangers. À ce que je sache vous ne partirez pas avec elle et vous ne connaissez pas ses parents non plus.

      Du clame!

    • silvercharm,

      “Alors on se tait et on respecte la fille qui va faire le tour du monde en voilier. Elle est déjà en avance sur nous.” Elle est en avance de quoi?? lol j’ai voyer en sale dans ma vie et j’ai jamais eu besoin de faire la couverture d’un livre des record guiness. Si elle revien de son trip et tout a coup a 16ans, elle découvre la vie peut etre dure et plate après la voile, elle pourrait facilement tombé en dépression. Si elle se fait attaquer et violer par des pirates, elle aura donner du courage a qui??

      Oui ces extrême comme situations mais elles peuvent toute arrivé et très facilement. 14ans avec un jolie visage, pomal de pirates aimeraient bien cela. Elle a peut etre l’exépérience de la voile, mais il lui manque encore un grande partie d’expérience de vie. Et ne me sortez pas, elle est peut etre plus mature pour son age! OUI surment mais être mature ca veux pas dire ne pas être naive ou fragile dans certaine situation.

    • @sylvercharm : je n’ai pas dit qu’il n’y a aucune autre activité humaine noble outre celle de sauver des vies. Il est vrai que des exploits hors du commun peuvent être inspirants mais je ne crois pas que l’utilité au bien commun de ces exploits mérite toute la publicité qu’on leur fait.

      Une préposée aux bénéficiaires qui lavent des corps malades et changent des couches sa vie durant ne va pas au bout d’elle-même, elle va au-delà d’elle même et ça, ça suscite beaucoup plus mon admiration que de voir une ado gâtée naviguer sur le gros joujou offert par son papa.

    • @sylvercharm: «Ceci dit, sortez dehors et partez réaliser de petits ou grands défis. On verra bien à quelle point l’aboutissement de soi est “futile”»

      Que savez-vous de moi au juste ? Je considère avoir relevé plusieurs défis dictés par mes intérêts. Ceux-ci ne sont pas avérés futiles, vous avez parfaitement raison mais je persiste et signe : ils sont sans intérêt pour le reste des mortels. D’où le fait que je n’assomme personne avec mes exploits personnels.

    • @loubia

      Je vois bien que vous êtes borné comme une mule!!! First: ma certification de master diver s’est échelonnée sur une période de 4 mois, certifié par PADI après avoir passé tout les niveaux comme convenu depuis que j’ai 16 ans.
      Secondo: mon fils a essayer la plongée avec bouteille dans ma piscine avec ma bouteille qui était sur moi, une ceinture de poids autour de lui, il cale, je suis avec et je lui passe le détendeur, il s’agissait de lui apprendre à respirer sans paniquer vu son jeune âge.
      Tertio: faut vraiment chercher des bibittes pour venir me dire les lois sur la plongée sous-marine et m’expliquer ce qu’est de la plongée en apnée, coudonc get a life pis laisser les autres faire vivre des trips à leurs ti-pout et ce dans la sécurité.

      De plus, mon master diver est très utile lors de recherche de corps humains que ce soit ici ou bien à Haiti suite au tremblement de terre. Mais bon c’est vrai que de s’amuser dans une piscine de 4 pieds ca c’est chiant pour vous mais bon!!

      En passant, combien de plongée avez vous sous la cravate, à quel endroit, quelle profondeur????

    • “Hiérarchiser de la sorte la pertinence de certains exploits, c’est comme être déçu qu’un adolescent ne veulent pas étudier la médecine, c’est simplement inacceptable”

      Oh que oui, il y a une hiérarchie des exploits! Oh que oui. Quant à Julie Payette, son exploit n’a rien de comparable avec celui de la jeune fille en question ici. Vraiment rien à voir.

      @chric50: le lien? voyons donc, ne jouez pas à l’idiot là. On parle d’une jeune fille de 14 ans voyageant seule pendant 2 ans. Imaginer qu’elle n’est pas en danger de tomber sur des hommes tordus, c’est de l’angélisme.

      Minotte, entièrement d’accord avec toi.

      mcmullen… ok alors quand la DPJ intervient pour sortir un jeune de son calvaire familial, on va dire que c’est encore le gouvernemaman qui se mêle pas de ses affaires. Eille, ce qu’on entend pas des gens qui veulent passer à tout prix pour des gens modernes!

    • Ce serait tout un exploit pour elle de réaliser ce périple autour du monde!

      Heureusement qu’elle n’est pas québécoise…. elle n’aurait jamais pu réaliser son rêve avec tous les parents ultra protecteurs qu’il y a ici!

      Sans compter qu’une ministre et/ou tous les apôtres du “on reste chez nous et on bouge pas parce que c’est trop dangereux” se seraient mèlé de la question!

    • Réaliser son rêve.

      Tout cuit dans le bec. Quel beau bateau…

      Un bateau, ça se construit ou ça s’achète. Dans les 2 cas, il faut disposer de certains moyens. Les a-t-elle vraiment acquis elle-même, ces moyens de “réaliser son rêve”? Avant même de travailler pour se l’acheter, ou d’apprendre à le construire, a-t-elle fini d’apprendre ce qu’il faut apprendre pour devenir une personne au sens large? Plutôt qu’une personne-réalisant-son-rêve- en-battant-un-record? (avec-l’encouragement-et-les-bidous-de-papa-et-maman.)

      Etre responsable de ses enfants, c’est être responsable (capable de répondre) de leur sécurité mais aussi de leur développement. Or à 14 ans, les lobes frontaux de cette petite n’ont pas fini de se myéliniser, ce n’est pas une adulte, aussi “sage” qu’elle puisse avoir l’air. Ceci, en suivant l’exemple, ou les demandes (in)conscientes et inconscientes (trouvez les sens) de ses parents. Qui réalise le rêve de qui, dans cette histoire?

      Mais ça prend de tout pour faire un monde. Je ne lèverais pas le petit doigt pour les empêcher de faire ce que je considère une connerie. Mais sincèrement, qu’on refile la facture aux parents si des garde-côtes doivent un jour la secourir.

    • rien_de_grave, y’a toute une marge entre laisser son enfant faire du vélo sans casque (ce que je fais), et laisser une ado faire le tour du monde seule pendant deux ans en voilier.

      Moralisateur.

    • @vivianep
      Et si elle avait 18, 20 ou 25 ans le risque serait moins grand?
      Je vois pas en quoi l’âge de la fille influence le risque de se faire violer.

    • bof… Ça me semble être basé sur une bonne dose de vanité et sur une compétence acquise par hasard. Le fait d’être née de parents marins rel`ve selon ma compréhension de la reproduction du hasard…

      Si les parents sont fortunés et disposé à engloutir leur économie ou à organiser des levées de fond les unes après les autres. C’est leur affaire.

      Lorsqu’elle allumera sa balise de détresse, on la traitera comme n’importe quel naufragé, la vanité n’est pas considéré dans les sauvetages.

      Pour la piraterie, c’est plus délicat, elle aura sans doute étudié sa rouite et évitera les coins les plus chaud. Mais elle courra le même risque que n’importe quel autre navigateur.

      Certain semblent inquiet du risque qu’elle risque de courir, mais elle est jeune, sans attache, sans personne qui dépende d’elle c’est une forme de liberté qui permet ce genre de projet. Plaise à Dieu qu’en cas de détresse il en soit de même des sauveteurs. Je trouverais bien plus triste de voir périr un hélico au cours de recherche.

    • Je crois qu’on a tendance à penser que parce qu’un jeune s’est montré capable physiquement de faire quelques chose jusqu’à maintenant, ça signifie qu’il est prêt psychologiquement à le faire. On ne laisse pourtant pas conduire un jeune de 14 ans sous prétexte qu’il s’est entraîné à le faire dans un champ sur sur un simulateur de jeux vidéo.

      Même si cette jeune fille a plus d’expérience en navigation que la plupart de gens, c’est encore un adolescente et je crois qu’elle devrait quand même être accompagnée dans son périple. Je trouverais ça imprudent même pour une personne adulte. La mer est imprévisible et en cas d’urgence vous ne pouvez pas faire le 911.

      Je trouve ça formidable moi des jeunes avec des rêves mais je crois qu’on a trop sacralisé le concept. On les encourage à tout réaliser tout de suite sans attendre d’avoir examiné les embûches possibles. Ce ne sont pas des adultes en miniature, ce ne sont pas non plus des moyens de réaliser ses propres rêves par procuration.

    • Incroyable comment il s’en trouve pour donner des leçons à gauche et à droite. J’adore ce blogue, mais je suis passablement refroidie par “les émotifs, les moralistes et les matantes réactionnaires” !!! (merci gibone pour la formule). Et je ne parle pas uniquement de ce sujet-ci. Émettre une opinion est une chose, mais se permettre de juger les compétences parentales des autres intervenants, c’est carrément ridicule.

    • chric50, franchement…. le risque est le même! mais à 18 ans, elle sera responsable d’elle-même. Avant ça, si il lui arrive quelque chose, ce sera de la faute de ses excellents parents si ouverts d’esprit…

      Cjulie, dois-je te dire que tu n’as pas réussi à me faire me sentir même juste un tout petit peu mal à l’aise?

    • Bref, cela aurait été positivement unanime si à 14 ans elle aurait obtenu un doctorat en physique nucléaire et on n’aurait pas critiquer la couverture médiatique de cet exploit noble.

      Devrait-on décourager à ce moment-là les carrières Olympiques car après avoir récolté une médaille d’or il y a risque de dépression et de trouver la vie plate lorsque un athlète prend à retraite à moins de 20 ans? Ces athlètes commence dès la fin de l’enfance à s’entraîner de façon extrême. Est-ce si mauvais que cela?

      Ne jamais sous-estimé les exploits potentiels dans une quelquonque discipline. Oui 14 ans c’est trop jeunes de primes abords et les risques sont hallucinants. Si cette fille réussit l’exploit, elle saura qu’elle est capable de succèder à Julie Payette, et elle aura les nerfs d’aciers pour être potentiellement une chirurgienne hors-pair et de plus tard changer le monde. Car oui, elle aura ensuite tout le temps du monde pour rattraper ses études car elle n’aura même pas encore 20 ans.

      Si elle échoue et qu’elle n’est pas morte, elle aura au moins essayé et aura appris de ses erreurs.

      On peut toutefois questionner l’importance que cela occupe dans les médias et je suis effectivement d’avis qu’on pourrait avoir plus de nouvelles sur des régions plus affectées et plus en besoins du globes…

      Si elle ne réussit

    • @vivianep

      Je ne vous visais pas particulièrement, mais si le chapeau vous fait…

    • @cjulie: C’est ça, ne pas juger, laisser faire, tout le monde il est beau et gentilllllll….non mais! On vit dans un monde de pirate même sur terre, imaginez seule, une belle fille de 14 ans, naviguant tranquillement sur son beau voilier de quelques milliers de dollars. Pas de problème, laissons là allez au bout de son rêve, pas grave…ben non, je parie que son rêve pourrait facilement tourner en cauchemard, et ça, elle en verra aussi peut-être le bout!
      Si vôtre raisonnement est donc de vivre et laisser vivre, ce soir, je laisse mon automobile à ma fille de 12 ans….ben quoi, elle en a le droit, non, si c’est son DÉSIR, pas GRAVE,c’est bien moins dangeureux que de partir en mer pendant deux ans, je lui demande juste de rentrer vers les 4h00! Je suis une mom vraiment top cool, pas une matante!

    • @isadora

      Respirez. Ça fait du bien.
      Si vous lisez mes commentaires précédents, vous verrez que je ne suis pas nécessairement d’accord avec l’aventure, en tout cas pas si c’était un de mes enfants qui voudrait se lancer dans un tel truc. Je trouve juste très hypocrite de s’offusquer de cette nouvelle alors que, par exemple, nos comportements de consommateurs mettent la vie d’enfants en danger à chaque jour.

    • @cjulie : Y’a pas lieu de s’inquéter, je respire très bien…juste que pour moi, cette histoire n’a aucun bon sens! je ne comprends juste pas LA raison.

    • stephanie2009 quelque chose me dit que si elle devait être accompagné, le voyage perdrait beaucoup de son attrait.

      Il doit bien y avoir quelqu’un qui la supporte, ce genre d’expédition ne se réalise pas sans ressource.

      Ces gens sont les mieux placés pour évaluer la situation.

    • La «loi»! Encore et toujours la «loi». Misère! Et la responsabilité parentale alors? À sept ans, je partais tout seul le long de la rivière pêcher ma douzaine de truites pour le repas du midi de la parenté. Je cherchais moi-même mes vers de terre et m’enfonçais jusqu’à un bon demi-kilomètre en forêt. Quelques années plus tard, à l’adolescence, j’ai eu le droit d’avoir ma propre carabine.

      Et ici, avec les phobies relatives à l’alcool, voilà qu’on se prépare à interdire à un jeune homme de vingt ans, habilité à piloter un char d’assaut de plusieurs millions ou encore devenu capitaine de son équipe de hockey de la LNH (rappelez-vous Sydney Crosby), de prendre ne serait-ce qu’une coupe de vin en famille avant que d’aller travailler.

      Je suis diablement content d’avoir vécu à une époque autrement plus intelligente et aussi d’avoir eu mon fils alors que les parents étaient encore vus comme ayant un minimum de jugement. Damnée manie que d’appliquer à tous les remèdes utiles pour les cas particuliers.

    • Si tout va bien, pas de tempête, pas de panne, etc; ce sera le paradis. Mais je parie qu’il est rare que tout baigne tout le temps.

      Je souhaite qu’elle soit parfaitement outillée pour faire face à tout ce qui l’attend.

      Le sang froid, le jugement, la faculté de prendre une décision stratégique rapidement, je souhaite qu’elle ait toutes ces qualités. Je lui souhaite de ne pas tomber gravement malade. Enfin, ici les jeunes qui n’ont pas 16 ans ont de la difficulté à trouver un job d’été. Cherchez l’erreur!

    • I want it and I want it now.
      Sa passion c’est pas la navigation, c’est le défi de le faire à 14 ans.
      Elle aurait pu attendre deux ou trois ans.

    • Absolument, Cjulie: le chapeau me fait, et très bien. Je jugeais effectivement les compétences parentales de ses parents.

      Comme les gens sont hypocrites…

    • jeanfrancoiscouture, tu ne vois pas la différence profonde entre l’aventure de cette demoiselle et les tiennes?

      Que ces gens et leur fille fassent ce qu’ils veulent. Mais qu’on ne s’attende pas à mon admiration. Je ne ferai pas de grands “oh!!!!” quand elle partira et quand elle reviendra. Je garde mes “ohhh!” pour plus méritant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité