La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 3 juin 2010 | Mise en ligne à 10h45 | Commenter Commentaires (52)

    Pas le temps de tout concilier? Allons donc…

    Isabelle Audet

    Permettez que je plogue un article de ma co-mère blogue et amie Silvia. Elle écrit aujourd’hui sur la complexe question de la conciliation travail-famille.

    Incapables de tout faire? Toujours à bout de souffle? Et si vous ne maximisiez tout simplement pas votre temps? C’est ce que croit Laura Vanderkam, auteure de 168 Hours, You Have More Time Than You Think. En gros: organisez-vous, qu’ils disaient!

    J’écoutais récemment une chroniqueuse à la radio énumérer tout ce que nous devrions faire, dans une journée, pour avoir une vie accomplie. Elle faisait le décompte ainsi: 8 heures de sommeil, trois heures de repas assis (et idéalement en famille), une heure à cuisiner soi-même ces repas, une heure de sport, huit heures de travail (transport compris – si on habite en ville!), une heure de soins corporels, une heure de temps de qualité avec les enfants, une heure de temps de couple (et non, ça ne compte pas dans les huit heures de sommeil!), et une heure de consommation culturelle (lecture, consommation médiatique ou autre). Total? 25h.

    Devons-nous rester devant ce constat d’échec? Pas du tout. Divisons plutôt la semaine en heures (et non chaque journée), suggère Mme Vanderkam.

    Si l’on dort 8 heures par jour et que l’on consacre 40 heures par semaine au travail, il nous reste 72 heures. Que veut-on en faire? Permettez que ce cite un bout de l’article:

    «C’est votre choix!» Allez-vous passer 20 heures devant la télé, ou à vous entraîner? Allez-vous faire toutes les tâches ménagères ou déléguer? Surtout, allez-vous maximiser le temps passé en famille ou, au contraire, perdre du temps à concocter des plats compliqués? «Oui, il est tout à fait possible d’avoir une grande carrière, une famille, être heureux, avoir des loisirs et dormir. Tout dépend de comment vous exploitez votre temps.»

    À méditer.


    • Ouf! Le problème, c’est que ce n’est pas si simple!

      On fait quoi quand le petit est malade depuis 5 jours et qu’on passe des heures à la clinique, en plus des nuits blanches? On coupe où pour aller s’entraîner ou avoir des loisirs? Dans mon cas, ma petite est malade à chaque 2 semaines, et son père et moi ressemblons plus à des fantômes qu’à des humains (ce matin, j’ai même eu peur en croisant le regard hagard de mon conjoint…)

      3 heures à table? Ma petite de 2 ans ne tient pas plus de 15 minutes à table.

      Les journées sont longues et difficiles, mais surtout remplies d’imprévus.

      D’accord pour ne pas virer fou avec les tâches ménagères, mais il faut un minimum quand même…

    • Heuuuu, je sais pas pour vous mais moi, j’arrive de travailler a 5h ( je pense bien être dans la moyenne ) et ma fille se couche vers 7h30, ca me laisse 2h30 pour tout faire, cousiner, manger, jouer, la vaiselle, se ramasser un peu, le bain, le pyjama, l’histoire et oui, finalement le dodo de ma fille. Le problème, ce n’est pas le manque de temps, mais bien tout ce qu’on doit faire dans un espace temps compressé ( et j’ai juste 1 enfant là ). Ce n’est pas rare que la premiere fois que je peux finalement m’asseoir, c’est pour manger.

    • La chroniqueuse a oublié :

      du temps pour socialiser hors travail, du temps pour les courses, du temps pour les travaux ménagers intérieurs et extérieurs, le temps avec la famille élargie + le temps de faire ce que l’on VEUX (et non ce que l’on DOIT)

      …et j’en oublies surement!

    • Je suis d’accord avec Mme Vanderkam. 168h par semaine, 40h de travail dans mon cas, 10h de transport maison-boulot, 56h de dodo. Il me reste en bout de ligne 62h, c’est énorme quand on y pense. Mais que fait-on de tout ce temps libre? Souvent on le gaspille et on dit : “J’ai pas le temps”. Sérieusement sa vaut la peine de se pencher là-dessus et d’essayer de maximiser son temps.

    • @mrjinx : Vous n’êtes pas seule, c’est exactement comme ça chez nous, sauf que j’en ai deux! Et s’asseoir à table le soir, c’est un bien grand mot :”Veux du lait!” “Échapper ma fou’chette!” “Maman, mon verre est sale…” et patati et patata…

    • Sont où dans le décompte, les courses, que ce soit l’épicerie, la pharmacie, acheter une nouvelle paire de chaussures au petit dernier, rendre ses livres à la bibliothèque, aller au garage, rendez-vous chez le médecin, le dentiste, passer à la banque, faire ses impôts, réparer le toit qui coule, changer un morceau défectueux de la toilette, etc ? Aller les reconduire au hockey, à la danse, au camp, etc ? Aller aux rencontres avec les enseignants, aux Alcooliques Anonymes ou autre, faire un peu de bénévolat, cultiver son jardin ?

      Ce qui bouffe du temps, ce sont les petites choses additionnées qui n’ont l’air de rien.

      “Allez-vous passer 20 heures devant la télé, ou à vous entraîner?” Ben… un peu des deux ? Est-ce qu’on n’a pas le droit de décompresser un peu à l’occasion ? Il est où le temps pour un verre entre amis, un minimum de vie sociale en-dehors du boss et des marmots, question de demeurer sain d’esprit ?

      “Allez-vous faire toutes les tâches ménagères ou déléguer? ”
      Avant que les enfants atteignent un certain âge… ben oui, faut toutes les faire! Et même lorsqu’ils sont assez vieux pour aider, il y a quand même nombre de choses qu’ils ne peuvent faire.

    • Tout est dans l’organisation et l’ENTRAIDE!!

      Dans notre couple on est très bien organisé et on s’entraide énormément. Je fais le soupé pendant que ma conjointe joue avec la petite tout en partant une brassé de lavage par example. Notre temp est organisé, si jamais je sais que j’aurais pas le temps de faire a soupé, je sort la mijoteuse et par le soupé le matin avant de partir. Il y a plein de truc pour sauver du temps en cuisine. Présentement c’est l’été!! Vive les multitudes de plat sur BBQ, moins de vaiselle a faire YEAH!!

      La ménage c’est une question de pas trop se l’aissé trainé en partant… si tu te laisses pas toujours trainer le ménage ces rapide. Nous on fait un ménage complet par semaine environ et la petite nous aide même… ( ces plus un jeu pour elle on s’entend)

      Les bain, un par 2 jours ces assé, je comprend pas la manie des gens de laver l,enfant a TOUT les soirs!! Je dis pas si l’enfant est croté mais sinon… 1 soir dans bain ces pas la fin du monde.

      Enfin nous notre organisation fonctionne #1 et on a environ une bonne 1 et 1h30 pour passer avec la petite le soir, parfois plus quand elle est de bonne humeur et qu’on la couche a 8h au lieu de 7h30.

    • C’est vraiment une question de choix et d’organisation. Je m’entraîne en me rendant au travail à vélo, je cuisine en plus grosse quantité pour pouvoir faire des lunch ou modifier un peu les restes pour un autre repas et je n’écoute pas la télé. Mes enfants ne sont pas inscrits à des tonnes de cours et d’activités et on partage les tâches. J’ai du temps pour lire, faire du sport, m’occuper de mes deux mousses, passer du temps avec mon copain, qui a également du temps libre, et prendre soin de moi. Je cuisine pratiquement tous les soirs et j’arrive également du bureau à 17 h, quand j’y vais (je peux également faire du télétravail). J’ai pas tellement l’impression de courir. Mais c’est mon choix. Melf

    • Quarante heures par semaine au travail? Minute papillon. Mettons la semaine de 35 heures effectives de travail, soit de 9h à 17h. Mais cela fait déjà 40 heures car il faut bien bouffer le midi. Et cette petite heure ne laisse pas grand temps pour autre chose, non?

      Bon, ensuite et avant, il y a le «flot» qu’il faut préparer, habiller et mener puis chercher à la garderie. Mettons une demi-heure avant et après. Plus le transport garderie-bureau-garderie. Mettons encore deux demi-heures chaque fois, et je suis conservateur. Cela fait, juste pour le boulot, un minimum de 50 heures et ça, c’est pour le job, rarissime, qui ne demande que 35 heures de base. Le fait de travailler pour gagner sa vie, ça vous gruge au moins 60-65 heures/semaine. Et ça c’est quand on n’est pas pris dans la circulation.

      Bien sûr, quand on a les «moyen$» de «déléguer» c’est une tout autre affaire. Mais ça, c’est la minorité.

    • Parfaitement d’accord avec franbot et quelques autres. Et du temps pour les devoirs, pour aider à préparer un exposé, et du temps pour veiller à ce qu’ils pratiquent bien leur instrument… Et du temps pour faire les impôts, faire les comptes, payer des factures. Et du temps pour les convaincre de se lever, de s’habiller, de manger… moi sur 3 j’en ai 2 qui restent pas 5 mn à table!

    • Cette auteure vit dans Dallas !

      Quand j’étais étudiant, un groupe, à la blague, avait mijoté le projet de réaliser la première série télévisée conforme à la réalité. Par exemple, au lieu du héros qui arrive en trombe avec sa voiture sport et stationne en 2 secondes, nous imaginions le héros tourner en rond pendant 20 minutes avant de stationner, etc.

    • Ouais….ça me donne l’impression que l’auteur a un gros salaire qui lui permet d,acheter des plats chez le traiteur, d’aller à la teinturie pour ne pas avoir trop de lessive, et d,avoir une femme de ménage….déjà là moi je planerais!!!
      Moi j,ai un enfant avec des allergies sévères, donc je passe du temps à faire le marcher à lire toutes les étiquettes, et à cuiciner bien sû…beaucoup de cuisine…Et comme le disait “mrjinx” de l’arriv.ée du travail au coucher de mon fils, pas de temps à perdre, tout doit être calculé…et un coup qu’il est couché, on part une brassée de lavage, on fait un peu d’époussetage, on ramasse les jouets, on prépare les lunchs pour le lendemain, sinon c’est la course encore le matin….on prend notre douche, on se crème….finalement il est l’heure d’aller au lit…avec un peu de chance j,ai un 30 à 45 minutes pour lire….20hre de télé ?? Jamais !!! Moi entouka je n’ai pas de temps pour ça!!
      Mais fournissez moi une femme de ménage, un traiteur (sécuritaire pour les allergies), un teinturier, quelqu’un qui fera mes courses etc…et là oui, là seulement je pourrai dire que j’ai du temps pour moi et pour mon fils… si non il n’y a pas d’autre solution que de travailler moins !!

    • 8 heures de travail transport inclus?? Faudrais en parler aux patrons parce que la plupart du temps c’est 7.5 ou 8 h dîner non inclus donc entre 8 et 9 heures sans compter le transport. Même quand je demeurais à 10 minutes de mon travail c’est impossible à faire 8 h transport inclus.

      Question aux parents? Vous faites comment pour coucher vos enfants à 19:30? Est-ce qu’ils se lèvent à 5 h le matin? Moi mes enfants ne se sont jamais endormis à cette heure là, surtout pas avec la fameuse sieste de la garderie… Mais il ne se sont jamais levés à 5 h non plus… Entre 20:00 et 20:30 c’est l’heure visée et naturelle de leur horloge.

    • Encore un livre pour culpabiliser les parents. Je ne serais pas surpris que l’auteure du livre n’y parvienne même pas.

      Je travaille comme directeur informatique et croyez-moi que je sais comment maximiser mon temps et organiser un horaire. Toutefois, la vie de famille comporte beaucoup d’activités et d’imprévus.

      Croyez-moi, j’ai déjà essayé d’avoir un horaire où tout est planifié au quart de tour. Frustrations garanties. Vous ne serez pas accueillant envers des parents ou amis qui débarquent à la maison parce qu’ils sont dans le coin, vous maudirez les situations imprévues qui bouleversent votre horaire et passerez beaucoup de temps à planifier et replanifier.

      Ma fille de 17 ans vie sa première peine d’amour et elle requiert beaucoup de notre attention.
      J’ai une amie qui vit des moments difficiles et qui, à l’improviste, peut me téléphoner pour avoir une oreille attentive.

      Sans compter les activités des enfants (j’ai 3 ados). Le rôle de conducteur de taxi pour les enfants prend beaucoup de notre temps.

      Et mon travail exige par moments de faire des heures supplémentaires.

      Et puis vous n’avez pas le contrôle sur la circulation. Une voiture en panne et paf, vous venez de perdre une heure de votre temps.

      Puis, il faut aussi se reposer. La vie n’est pas uniquement de l’activisme. Ces livres ont tendance à nous culpabiliser si on fait une sieste. Relaxer devient du précieux temps de gaspiller.

      Puis, bonne chance pour vous faire aider par les ados pour les tâches ménagères. Ce n’est pas toujours aussi simple que de demander. Puis ils ont leurs devoirs scolaires aussi. Dois-je être égoïste et penser juste à moi. VOUS m’aidez dans MES tâches ménagères. Vos devoirs sont secondaires ! Au contraire, pour moi l’éducation est primordiale et je préfère faire des tâches ménagères pendant qu’ils étudient.

      Non, le bonheur n’est pas un état égoiste où les autres s’insèrent à ma guise dans mon horaire. Le bonheur tient compte à la fois de soi et des autres.

      Moi je préconise un horaire flexible. Il y a des éléments importants (rendez-vous) qui sont fixes. Ensuite j’ai une liste de choses à faire et selon mon temps libre je décide laquelle faire. Donc mon temps libres peut facilement être réaffecté à une peine d’amour, une amie en difficulté, un goût soudain de jouer à un jeu PS3, à une sieste, une séance d’exercice, etc.

      Je vie beaucoup moins de culpabilité ainsi et je conserve une ouverture à ce qui se présente dans ma vie.

    • Le temps se contracte de plus en plus, et c’est vrai pour tout le monde: on fait de plus en plus de choses en même temps et les semaines nous glissent entre les doigts. Les Mayas l’avaient prévue, cette contraction temporelle. Et le solstice d’été (21 juin) qui va voir la Terre augmenter ses fréquences, donc, bienvenue en 2012. Encore près de 2 ans. Néammoins, il faut continuer à vivre et le meilleur moyen de vivre avec la contraction du temps, c’est d’augmenter ses propres fréquences. Un des meilleurs moyens pour augmenter ses propres fréquences est d’accomplir des actions qu’on aime ou qu’on a toujours eu le goût d’essayer, mais pour toutes sortes de phobies, qu’on a abandonné. Par exemple, j’ai 35 ans, je travaille comme journalisme, mais j’aimerais apprendre la musique, ou l’informatique. J’aimerais faire du patins sur la piste cyclable avec mes enfants, le soir avant le souper. Peu importe les activités. Ça peut être du bénévolat.
      Il faut aussi apprendre à se protéger des gens qui charrient des idées, des mouvements qui ont la propriété d’avoir des fréquences très basses comme le mouvement pro-choix (seule raison pour laquelle je suis contre l’avortement-protéger mes fréquences-).
      Attaquer des homosexuels pour leur orientation : à ne jamais faire. Conséquences très néfastes.
      Toutes les formes de harcellements, d’agressions, vols de l’argent public par des contracteurs, par des députés…très léthal.
      Vouloir dominer les autres.
      Je suggère donc aux gens qui veulent fonctionner avec aisance dans notre monde (Planète Terre dans une Galaxie) qui va de plus en plus voir le Temps se contracter, de s’adonner à des activités qu’elles aiment ou aimeraient faire, avec ou sans leurs enfants.
      La pratique sexuelle est très bonne aussi pour élever nos fréquences, peu importe l’orientation.
      En augmentant la qualité des fréquences, l’énergie va aussi augmenter et de par le fait même vous ne serez peut-être plus jamais malade.
      Si les gens apprenaient à être bien là où ils sont, apprenaient à faire aussi des activités qu’ils aiment, à se tenir loin des syphons humains qui ont des fréquences très basses de par leurs idées, leurs choix, leur mode de vie, leurs intentions… ça ne prendrait pas beaucoup de monde pour augmenter les fréquences de notre propre société.
      Je n’ai pas parlé de méditation, de yoga…etc. Ce n’est pas nécessaire, mais vous pouvez vous y adonner comme activité que vous aimez, ou aimeriez essayer. L’important, c’est de faire aussi des choses qu’on aime dans notre vie. Souvent, on a besoin d’aide pour en arriver à faire des choses qu’on aime, amoindrir la culpabilité résiduelle en acceptant celle-ci comme faisant parti de la réalité humaine, car plus souvent autrement, on retombe dans les anciens patterns et vlan, un matin, la nouvelle réalité nous apparaît comme évidente et on demeure pour toujours dans nos nouvelles fréquences.
      C’est ce qu’on m’a appris et ça fonctionne. Même si le Temps est plus rapide, l’énergie est plus grande.
      Actuellement, la société se goinfre et se complaît dans la noirceur, le salissage, l’ acharnement à convaincre les autres que nos idées sont les meilleures…Il faut trouver un peu d’oxygène d’une autre façon pour connaître le bonheur.

    • Nous disposons de plus de temps que la moyenne des gens (parce que nous travaillons tous deux à la maison), donc je ne donnerai pas notre foyer comme exemple.

      Mais nous avons de nombreux couples d’amis qui sont complètement débordés. L’un des problèmes est la dispersion des membres de la famille. Monsieur travaille à 30 km dans une direction, madame travaille à 25 km dans la direction opposée, le CPE de la plus jeune est au fond d’un quartier à l’autre bout de la ville de banlieue, l’école primaire est de l’autre bord et l’école secondaire privée offre, heureusement, un service d’autobus scolaire pour la plus vieille. Sinon ça serait l’hécatombe.

      La somme des heures passées sur la route pour des parents dans cette situation est absolument effrayante.

    • @ almax 917

      Vous n’avez jamais pensé qu’être un peu plus autoritaire et obliger votre enfant à manger à table avec vous aiderait à ce qu’il passe plus de 5 min à table. C’est vous le parent

    • @spike10

      Je n’en reviens tout simplement pas comme avec juste une petite phrase anodine, le couperet tombe d’un coup! Aussitôt on se fait juger! Que savez-vous des tenants et des aboutissants de notre vie familiale? Rien. Du caractère et de l’âge de mes enfants? Rien. De mon propre caractère? Rien.
      C’est tellement plus facile de donner des conseils aux autres que de l’appliquer chez soi!

    • Ayoye, y’a de quoi devenir folle.

      Vraiment, je vous envie pas…

      J’ai connu une mère de trois enfants qui travaillait à temps plein et qui avait un agenda codé en couleur pour chacun d’eux, sans compter une couleur pour les différents comités dans lesquels elle s’impliquait, etc.

      Tout est dans l’organisation! dites-vous. Ouais…

    • Quand j’entends que des enfants se couchent à 19 h 30, j’envie secrètement les parents. (Sauf que je me dis qu’ils doivent “rusher” le soir pour les faire souper, et leur faire faire leurs devoirs.) De notre côté, nous n’avons jamais vécu pareille chose. Nous avons des enfants “couche-tard”. Leur heure : 21h 30 / 22 h. Eh oui ! Je vois des yeux courroucés de parents !! ;-) Et ce n’est pas faute d’avoir essayé de les coucher à 20 h. Ils se réveillaient alors à 5 h du mat !!! Et nos enfants ne sont jamais malades et sont des premiers de classe. Donc…
      Ce qui veut dire que nos brassées, lunchs, etc. on le fait en présence des enfants. En tout cas, l’avantage dans tout ça, c’est qu’on voit en masse nos enfants.

      Ah oui… nous aussi sommes des adeptes du bain à tous les 2 soirs ! Et nous avons une femme de ménage !

    • “Elle faisait le décompte ainsi: 8 heures de sommeil, trois heures de repas assis (et idéalement en famille), une heure à cuisiner soi-même ces repas, une heure de sport, huit heures de travail (transport compris – si on habite en ville!), une heure de soins corporels, une heure de temps de qualité avec les enfants, une heure de temps de couple (et non, ça ne compte pas dans les huit heures de sommeil!), et une heure de consommation culturelle (lecture, consommation médiatique ou autre). Total? 25h.”

      On voit ici un manque flagrant de vouloir. Je dis que je peux facilement mettre ces 25 heures en moins de 24:
      8 heures de sommeil
      1 heure de soins corporels. Vous vous cremez? Pourquoi ne pas demander a votre homme de vous cremer avec un massage en meme temps. tien, 1 heure de soins corporels et 1 heure de temps de couple… en 1h. Okay, disons 1h30 ;)
      1 heure pour preparer les repas. Qu’est-ce qui empeche de mettre les enfants a profits? On fait une petite collation rapide afin que nos enfants n’ai pas enormement faim et on commence la preparation du repas dont les restants serviront au repas du lendemain. On vient de passer 1 heure avec ses enfants et a cuisiner. Mais puisque les enfants n’aiment pas necessairement faire la cuisine, on leur attribut un 30 minutes de plus: 1h30.
      1h de sport. Votre conjoint/enfant aime faire du sport? Alors et voila on y va. On pratique le sport de notre enfant pour s’amuser avec lui. On parle ici de 1h de sport pour bouger et ne pas rester evache a ecouter Virginie. On a donc 1 heure en famille combine avec le sport. 1h

      On arrete ici pour une estimation rapide. Il reste 3 heures de repas, 1 heure de culture et 8 heures de travail…. soit 24h Maintenant, on peut facilement melanger l’heure de culture dans les heures de repas. Parler des nouvelles decouvertes de votre enfant, du dernier livre qui a ete lu en classe. On peut aussi manger en regardant un documentaire a la television pendant 30 minutes et passer un autre 30 minute a en discuter en famille etc. On arrive a 23 heures.

      Donc total?
      8 heures de sommeil
      8 heures de travaille
      3 heures de repas
      1h de culture
      1 heure de soins corporels
      2.5 heure de temps de couple (sport 1 + soins 1.5)
      2.5 heure de temps en famille (cuisine 1.5 + sport 1)
      1 heure de sport
      1.5 heure de cuisine

      27.5 heures en MOINS de 24 heures. Le probleme n’est pas le manque de temps, mais la pensee lineaire des gens.

    • Moi, ca me désole d’avoir une vie ausi organisée, scédulée, quantifiée, aucune place pour la créativité, pour juste vivre, quoi? On fini par juste agir comme des robots, à vivre pour vivre, à oublier pourquoi finalement on fait tout cela…juste pour gagner du temps, pour se donner la conscience que tout est fait.

      Voici, pour le plaisir, mon horaine journalier:

      5H30: debout, on se prépare, moi, les enfants.
      6H30 : départ de la maison
      7H00: débute la journée au travail
      15H30: Fin de journée travail
      16H00: Arrivée à la maison
      16H15: commence le souper, range la vaiselle, vide les boîtes à lunch, etc
      17H00: souper en famille
      17H20: Terminé, café, assis 10 mins env.
      17H30 Vaiselle et petits plus
      18H00: Préparation des lunch pour le lendemain
      18H30: Devoir des enfants
      19H15: Finir quelques dernières petites choses, et faire les bains
      20H00: Mon tour, douche
      20H30: Collation enfants et aller border dodo
      21H00: Journée terminée. 1 heure libre. TV, ordi.
      22H00 Dodo
      5H30: c’est reparti!

      Pis là, y,a pas de ménage, de commissions, de travaux sur la maison, les cours, les loisirs, les parents, les animaux`à s’occuper…Je réussi à en faire encore plus, pour libérer du temps pour le we, mais je suis tout le temps pressée. Fait que pour l’organisation, on repassera…

    • @mrjinx : “Heuuuu, je sais pas pour vous mais moi, j’arrive de travailler a 5h ( je pense bien être dans la moyenne ) et ma fille se couche vers 7h30, ca me laisse 2h30 pour tout faire, cousiner, manger, jouer, la vaiselle, se ramasser un peu, le bain, le pyjama, l’histoire et oui, finalement le dodo de ma fille. Le problème, ce n’est pas le manque de temps, mais bien tout ce qu’on doit faire dans un espace temps compressé ( et j’ai juste 1 enfant là ). ”

      Il y a des choses qui peuvent attendre que les enfants soient couchés, comme la vaisselle, le ramassage et même une partie de la popotte (il y a des choses qu’on peut préparer la veille au soir pour s’avancer, comme couper des légumes, préparer un met à la mijoteuse qu’il nous restera simplement à mettre à “on” le lendemain matin, etc). C’est une question de choix et d’organisation… et un peu d’habitude, aussi, peut-être.

      Je suis d’accord avec l’auteur sur certains points… mais c’est vrai qu’elle semble oublier certains aspects de la vie de tous les jours.

      Pour ceux qui ont des enfants qui ne restent pas à table 10 minutes, consolez-vous… la mienne passe des heures à tables… tous les repas sont INTERMINABLES, tous les jours. On ne s’en tire pas en bas 60-75 minutes par repas (y compris le déjeuner – avouez que c’est long pour avaler un bol de céréal!!!) et 30 minutes pour les collations. De quoi virer fou!

    • @weeza,
      Je compatis. Hier, mon fils (âgé de presque 4 ans) a pris 45 minutes pour manger un mini burger (4 bouchées). Par contre, il a terminé son épi de maïs en 5 minutes. Au total, le repas a duré 1 heure. C’est une grosse amélioration relativement à l’an passé…

    • @blade791,
      Voilà pourquoi je fais la vaisselle pendant que mon fils mange et que je combine parfois des activités qui ne vont pas ensemble. Genre, se brosser les dents en lisant un roman assis sur la toilette. Optimisation!

    • Cette auteur vit dans un autre monde!!!

      Et vous faites quoi des devoirs et des leçons? Et ça me désole de constater que personne ne semble s’accorder du temps pour soi!

      Moi et ma copine n’écoutons presque jamais la télévision.

      6h00 – Ma copine se lève pour préparer le café, retirer la toile de la piscine, arroser les plantes et autres trucs du genre et, s’il lui reste du temps, prendre un petit 20 minutes pour elle, souvent à savourer son café dehors.
      6h30 – Elle me réveille et on réveille les enfants (un de 6 ans et une de 8 ans), ce qui peut prendre jusqu’à 6h45 – avant que le processus soit complété! Ensuite, c’est le déjeuner, arranger les cheveux de la petite, les faire habiller, etc etc
      7h30 – Elle va les conduire à l’école et va porter les restes du souper de la veille chez ses parents (on a une seule voiture)
      8h00 – De retour à la maison, une petite demi-heure pour se préparer
      8h30 – on part au travail
      9h00 – Début de la journée au travail
      17h00 – Fin de la journée au travail
      17h40 – Arrivée chez les parents de ma copine qui ont gardé les enfants de 15h30 à 17h40 et les ont fait souper en plus de les aider dans leur devoir!! Nous sommes chanceux!!
      18h00 – Les enfants ont 1h pour s’amuser. Pendant ce temps, je prends à mon tour un 30 minutes pour moi, et un 30 minutes pour réparer des trucs sur la maison, aider à laver la vaisselle des lunchs, etc., et ma copine fait les lunchs des enfants pour le lendemain, le lavage, et règle des trucs pour l’école que les grand-parents n’ont pas pu régler.
      19h00 – On prend 30 minutes avec les enfants, on fait des jeux, etc. pendant qu’ils prennent une petite collation.
      19h30 – Brossage de dents et dodo pour les enfants, et s’ils doivent prendre un bain, c’est 30 minutes de plus.
      19h45 – On prépare le souper à deux. On en fait un peu plus pour leur faire un souper pour le lendemain chez les grand-parents.
      20h30 – On est enfin installés pour souper!
      21h00 – Si on a pas trop niaisé, on a fini de souper. On fait maintenant la vaisselle, on range la cuisine un peu
      21h30 – Moi et ma copine prenons un 30 minutes de temps pour relaxer. Ici, parfois, la tv s’ouvre.
      22h00 – Dodo!

      Donc, on a réussi à avoir chacun un 30 minutes pour soi, un 30 minutes ensembles (+ le souper en tête à tête), et un 30 minutes avec les enfants.

      Mais attention…. les grand-parents font souper les enfants (30 minutes), les grand-parents font faire les devoirs aux enfants (1h30!), et… on a une femme de ménage qui vient faire le gros ménage aux deux semaines!!

      Conclusion: sans femme de ménage et sans les parents de ma copine, on aurait aucun temps de qualité pour nous, ni pour les enfants, même qu’il nous manquerait probablement un 30 minutes quelque part pour arriver!

      On ne sait même pas c’est quoi, suivre une série à la télévision!

      Et ça, c’était une semaine ou tout allait bien!! Une semaine ou on a reçu AUCUNE visite à la maison!! Ou on a pas socialisé!! Ou on a fait aucune sortie!! En supposant que les enfants n’ont pas à être suivis par un spécialiste quelconque (santé ou autre), et ne sont pas inscrits à UNE seule activité chacun!!!

      Cette auteure nous insulte carrément!!!

      Ce qui aiderait dans notre cas:

      - L’école qui commencerait plus tard et nous permettrait de nous coucher un peu plus tard.
      - Beaucoup moins de devoirs le soir. 1h30, ça n’a aucun bon sens!!
      - Des journées de travail de 6h au lieu de 7h. Faire du 9 à 4 au lieu du 9 à 5.

      Déjà, ce serait mieux!!

    • @ michele32

      Vous verrez le changment quand votre enfant commencera l’école…le miens quand il allait à la garderie j’avais de la difficulté à la coucher à 20h30 et il ne dormait jamais avant 21hre, mais depuis qu’il est en maternelle, à 19h30 quand il se couche, il dort croyez-moi.

    • My god, c’est stressant en titi lire vos vies……
      Dieu merci c’est beaucoup plus facile pour nous. Nous avons fait le choix d’avoir un parent à la maison…c’est tellement plus facile. Je le souhaite à tout le monde. JE vois déja plein de monde qui vont dire que c’est pas tout le monde qui peuvent se le permettre mais que voulez-vous….. Ouvrez une garderie!!!!

    • À ceux qui ont des enfants qui se couchent tard, c’est leur cycle et il est difficile d’aller contre. Moi, mes enfants doivent se coucher tôt même s’il sont grands (10 et 12 ans) parce que naturellement ils se lèvent très tôt 7/7 jours et 52/52 semaines. Pour nous pas de dodo la fin de semaine. Ils sont nés comme ça…
      Il est très important d’apprendre aux enfants à être autonome le plus tôt possible. Je crois qu’un enfant de 4 ans peut très bien mettre la table (un jeu), qu’un enfant de 8 ans peut faire le ménage de sa chambre (bon, peut-être pas un jeu mais il faut que ça se fasse) et j’en passe. Un enfant de 10 ans peut passer la tondeuse si le terrain n’est pas trop escarpé. De toute façon, il va bien falloir que nos chéris apprennent un jour!
      De mon côté j’ai l’impression de passer ma vie à plier du linge. J’en plie quand mes enfants font leurs devoirs, j’en plie en regardant la télé, j’en plie en parlant au téléphone, bref, j’en plie tout le temps… L’année dernière nous avons acheté une nouvelle laveuse à linge avec une minuterie. Je peux donc préparer un lavage le soir et il commence à 5 heures du matin. Il est donc prêt à étendre à mon lever. Le paradis! Il y a plusieurs gadgets qui nous facilitent la vie maintenant: de la mijoteuse, à la salade toute prête, en passant à la viande déjà marinée, faire le souper ne prend pas tant de temps que ça…
      Je remarque que beaucoup de personnes débordées en rajoutent en achetant un chien, un chat, un hamster,… En étant toujours toujours dans les rénos, en ayany 50 000 000 d’activités ou de soupers qu’ils n’ont pas vraiment envi d’aller. Il faut souffler à un moment donné, ça rend plus productif.
      On respire par le nez, on oublie toutes ces statistiques, on délègue un peu et on fait ce qu’on peut tranquillement dans la bonne humeur, le reste ira à demain. Je suis certaine que ça rend plus productif!

    • Nous avons réglé une partie du problème il y a quelques années… Nous en avions assez de courir comme des poules sans tête et de perdre un nombre incalculable d’heures dans les bouchons de circulation. Notre solution: tout quitter et partir vivre en région! Oui oui! Dans un milieu complètement inconnu, loin de nos proches… Les débuts ont été difficiles (par rapport à l’éloignement), mais après 7 ans dans notre région d’adoption, nous nous félicitons maintenant chaque jour du choix que nous avons fait! Ici, tout est à 5 minutes maximum de la maison. Les activités des enfants, les écoles, l’épicerie, nos emplois respectifs, etc. Mine de rien, nous économisons du temps précieux et avons ainsi BEAUCOUP plus de temps en famille. Et quand on s’ennuie de nos proches, on traverse le parc de la Vérendrye le temps d’un weekend!

    • Je me demande si le manque de temps n’est pas un phénomène de “grande ville”. Passer deux heures par jours dans le transport ça devient aliénant à la longue.

      Et comme je suis plus âgé que la moyenne des internautes de ce blogue, je me demande “aussi” si les jeunes familles ne se créent pas des besoins ou des obligations qui ne sont pas nécessaires.

      Nautilus trois fois par semaine , le Tai Chi pour les gosses, lavage du linge alors qu’il n’est pas “vraiment” sale, la pelouse à tondre.. elle attendra bien un jour ou deux de plus, c’est de l’herbe! Encore du ’spag” ce soir, ben oui, il en reste d’hier. On en mourra pas.

      Tout le monde veut “tout” tout de suite. Voyage dans le sud l’hiver, voiture changée aux 3 ans, maison neuve à 25 ans. Aie ! Faut bosser comme des cons pour avoir tout ca !

      Les seuls qui ont toute mon empathie sont les mères (ou pères) monoparentales. Ca doit être un vrai casse-tête de tout gérer tout seul.

    • @almax917
      Bah, vous savez c’est toujours tellement facile de juger la situation des autres. J’ai eu deux enfants, ma fille pouvait rester sagement à table, aucun problème, avec fiston c’était peine perdue. Bien sûr que c’était moi le parent et que j’aurais pu “sévir”. En tant que parent, je choisissais mes combats et celui-ci n’en était pas un. Fiston avait avalé son repas en 5 minutes et voulait aller jouer? Ben vas-y mon homme!

    • @blade791

      Même avec une pensée non-linéaire, le temps demeure une ressource limitée. Je suis une personne avec un esprit très curieux, insatiable de découvertes. Je profite du train ou de l’attente prendant des activités des enfants pour lire. Malgré tout, je manque de temps pour lire sur tous les sujets qui m’intéressent, regarder des reportages intéressants, pour prendre des cours du soir. Si je faisais tout ce que je désire accomplir dans cette vie, j’aurais facilement besoin de 168 heures par jour.

      La vie devient donc une évaluation de ses priorités, une série de choix et de renoncements.

    • @Samsuffi:

      Le joint, il faut l’allumer APRÈS avoir écrit son commentaire. :)

    • Si j’avais à gérer un CPE, une garderie ou un service de garde, c’est ici que je viendrais prendre des notes pour améliorer mon service. Seulement dans ce billet, l’idée d’offrir un service de “navette” pour aller chercher/porter l’enfant à la maison lorsque le parent y est(2$ par jour); faire le lavage des vêtements des enfants de la semaine(5$ par “brassé”; offrir des fruits/légumes précoupés, etc…

      C’est sûr qu’en fonction des milieux et de la demande, il faudrait de vrai prix, mais seulement dans ce billet, il y aurait une multitude d’idée à récupérer pour offrir ces services aux parents à bas prix pour leur simplifié la vie.

    • @ q.terreux

      j’habite seule avec ma fille. eh bien merci de votre empathie mais je ne me sens pas debordee par tout. En general, je refuse l’empathie que les gens me demontrent parce que je vis seule avec un enfant…. on ne doit pas faire des heros de personnes vivant seules avec des enfants….. ils n’en sont pas!

      Moi, je considere ma vie agreable et sans stress. Je quitte a 7h20 pour la reconduire a l’ecole et revient a la maison a 16h30-16h45 environ apres l’avoir reprise a l’ecole. Je travaille de 8h00 a 16h00 (je sais…. professionnelle et fonctionnaire ca peut aider) et passe 20 a 30 minutes en voiture entre le travail et l’ecole le matin et le soir. Et l’ecole est a 2 rues de la maison. Peu de traffic alors j’ai bien du temps a faire tout et a avoir du temps libre. Et comme certains le mentionnent, le menage, le lavage, la vaiselle peuvent attendre. En general, je fais la vaisselle quand elle est dans son bain, je lave le linge une brassee par jour et meme chose pour le menage. Jamais elle ne s’est couchee a 19h30… meme en commencant l’ecole… elle est comme moi, peu de sommeil (je dors 7-8 hres par nuit) et on recupere un peu le weekend (on se leve vers 7h30-8h00 au lieu de 6h15). On est rentrees plus tard a cause du parc ou de l’epicerie…. alors le bain peut etre remis au lendemain. Pourquoi passer 1 heure assis a manger? Pour parler, discuter, se raconter la journee, regler des problemes? Mais on peut le faire dans d’autres situations… quand je suis dans la voiture, on parle! Quand on roule en velo… quand on marche, on discute!! A mes yeux, pas besoin de mettre des situations particulieres pour parler ou echanger, etc. Toute activite peut etre adaptee aux besoins et a la situation. Beaucoup de personnes que je connais vivent dans une vie reglee a la seconde pres…. sont-ils heureux comme ca? peut-etre que oui, peut-etre que non! En tout cas, elles sont generalement stressee. Pas moi.

      je crois que l’important n’est pas le rythme de vie mais les priorites qu’on se met et le fait d’etre heureux ou non dans notre vie. Plusieurs personnes sont tres heureuses a courir sans arret et d’autre non. LA situation inverse est la meme. Moi, je suis heureuse en etant occupee mais dans des activites agreables. Aller s’entrainer au gym n’est pas un plaisir mais le velo oui alors en general, la voiture reste dans le stationnement le weekend et on fait toutes nos choses comme par exemple aller faire des petites commissions ou aller a la bibliotheque en velo ou a pied. Ca tient en forme et c’est agreable. Voila mon opinion, je suis bien consciente que la plupart ne sont pas d’accord avec moi…. on me demande souvent comment je fais pour vivre ausi “relax”…. moi je repond que je ne sais pas, je vis au moment present et fait ce qui me plait en dehors de l’obligation de travailler pour vivre.

    • Le commentaire zen: La seule façon d’avoir plus de temps est d’en faire moins et de vivre le plus possible dans le temps présent. On a bcp à apprendre en regardant les enfants.

      La phrase assassine : On a toujours le choix, mais pas nécessairement celui qu’on veut.

      Des questions à se poser : C’est quoi déjà le but de tout ça ? Euh, pourquoi déjà on a besoin d’avoir une vie accomplie ?

    • @kainfury : tu m’as bien fait rire! Merci.
      Je comprends ta réaction. J’ai donné la version ésotérique de l’utilisation du temps pour avoir une vie accomplie, dans le contexte d’une modification de la dimension espace-temps telle que nous la vivons aujourd’hui. Je considère ce blogue comme le blogue des blogues. Ce sont les Maîtres qui m’ont appris cette façon de voir. En fait, c’est simple. De plus en plus, on doit se fier à notre corps et notre intuition pour nous guider dans cette nouvelle dimension espace-temps. L’analyse va être trop lente, trop lourde. Et pour cela, il faut augmenter nos fréquences. Par exemple, la mère-blogue ne s’est pas embarquée ou faîte prendre dans l’affaire “Ouellet”, pour ou contre. Elles ont tassé l’événement. Par le passé, oui nous avions le temps pour ce genre de choses. Plus maintenant, il faut apprendre à garder nos énergies, pour nos enfants, nos parents, nous-mêmes. La mère blogue a juste effleuré une fois la religion catholique, mais, n’est pas tombé dans le piège. On doit réapprendre à éviter les pièges et les gens qui veulent notre solidarité, notre énergie, pour des événements qui sont absolument lointains de notre vie. Au lieu de dire aux gens “vis le moment présent, reste dans le ici et maintenant”, phrase tout à fait idiote des psychothérapeutes, je trouve plus facile de faire des choses qu’on aime. Voilà. En passant, je ne consomme jamais de drogue. Je suis en train de boire un bon verre d’eau.

    • Une heure de soins corporels? Voyons, c’t'une joke.

      Il faut que l’heure inclue les bains des enfants, les numéros 1 et 2, se moucher, se laver les mains (J’avoue qu’en 2010 on le fait beaucoup ça), la douche, se brosser les dents, etc.

      Ça peut pas être juste la douche et la coiffure…!!!

      Pas joindre les deux bouts appartient souvent à notre état d’esprit. Un exemple : Avez-vous remarquez comment il y a toujours plus de traffic sur les rues lorsque l’on est préssé.

    • en théorie c’est faisable mais:

      1- je ne suis pas un robot, ni mon mari, ni mes enfants

      2- ben oui je pourrais aller faire mes achats comme l’épicerie le soir, et risquer de me faire enlever par un fou, comme cette femme un dimanche soir passé!!!

      3- ya des choses imprévisibles

      4- faut attendre en ligne, a l’epicerie, ou ben dans nos RVs au dentiste ou au medecin, sans compter quand c’est le sans RV.. ben oui je pourrais commencer a jogger surplace pendant mon attente au RV… haha!

      5- tient il est 5h30am,je pourrais aller jogger, mais trop peur de me faire attaquer a cette heure aussi! aller au parc lafontaine a cette heure et vous comprendrez!

      d’un autre coté, ya moyen de faire des choses combinés. ex: ma fille m’aide pour le lavage, je compte le temps passé avec elle ou ben a faire le lavage? les 2, pourquoi pas! j’accompagne en jogging mon garcon a vélo. je compte le temps en sport ou ben le temps avec lui? les 2!

      aussi ya le timing et la situation de chacun. maman qui vient d’accoucher peut-etre faut il attendre qqls mois avant de reprendre son entrainement de marathon. avec des enfants en bas age, certaines activités ca marche d’autre non. comme jogging en poussette, ca n,a pas marché pour nous pcq ils voulaient courrir a coté tout le temps!

      j’ai pas a me plaindre de mon horaire, je m’ajuste en fonction des situations. mes enfants sont au préscolaire et se couchent vers 21h00-21h30, se levent vers 6h30, et ce sieste ou pas a la garderie..

      je pense qu’il faut prioriser des choses et s’il y a des choses qu’on tient, on les case.

    • Je dois être un extra-terrestre, parce je ne me sens tellement pas stressée par mon horaire de vie. Par contre, j’ai des collègues qui sont à peu près dans la même situation que moi (2 enfants, 2 parents qui travaillent à temps plein) et qui le sont. Et ce que je constate, c’est qu’ils possèdent pas mal plus de choses que moi (plus grosses maisons, gros terrain, 2 chars, etc) et qu’ils prennent beaucoup d’engagements tout le temps (cours de yoga, organisation de fêtes d’enfants, activités d’enfants avec horaire fixe, etc).

      Pour ce qui est de l’horaire “idéal” de la madame, ouain, on ne vit pas dans le même monde. 3 heures de repas assis ? Chaque jour ? C’tune joke ? Une heure de préparation ? Une heure de soins corporels ? Hein ?

    • @marie lee

      Merci d’avoir tenté de répondre à ma question. Évidemment vous ne connaissiez pas l’âge de mes enfants…

      Ma plus vieille a 14 ans et je peux vous dire que ce changement d’heure du coucher ne s’est jamais produit avec l’entrée à l’école. Aujourd’hui, il faut être sur son dos pour qu’elle aille se coucher avant 22:00 la semaine. La fin de semaine on oublie ça! MAis habituellement elle ne dépsse pas 22:30. La plus jeune a 5 ans, jamais le moindre signe de sommeil avant 20:00…

      Les enfants de mes voisins jouent dehors jusqu’à 19:45 et ils sont d’âge scolaire, de toute évidence ils ne se couchent pas avant 20:15, parce que j’espère qu’ils prenent leur bain (douche) à chaque soir…

      D’ailleurs voici un point sur lequel on a gagné du temps. La plus jeune prend maintenant des douches au lieu des bains. En plus, c’est mieux d’un point de vue respect de l’environnement ;-)

    • Je suis maman de deux puces de 3 ans et demi et 14 mois et mon mari et moi travaillons tous deux à temps plein.

      J’ai réussi à trouver un certain équilibre travail-famille-loisirs en appliquant un principe bien simple : je choisis mes batailles!

      Pour être heureuse et bien dans ma peau, j’ai besoin de bien manger (et que mes enfants mangent bien aussi…), de jouer avec mes filles, de passer un minimum de temps seule avec mon conjoint et de bouger. Sans ces pré-requis, je sens que je passe à côté de ma vie. Par contre, je peux très bien vivre avec un peu de poussière sur les meubles et des graines sur le plancher, et je n’angoisse pas devant une pile de vaisselle dans l’évier. Donc, priorité bonne bouffe, activité physique et moments de plaisir avec mes amours et pour ce qui est du ménage, je fais le minimum chaque jour et je garde les corvées pour les jours de pluie. Et s’il y en a pour sourciller du fait que ma maison ne reluit pas comme la leur, eh ben tant pis! J’aime mieux regretter de ne pas avoir une maison étincellante que regretter de n’avoir pas assez pris soin de ma famille ou de moi-même…

    • Oui, il faut choisir ses batailles, voilà, je crois, la vraie solution. On a pas le temps de tout faire, de façon parfaite tout le temps. Le linge est lavé, mais pas plié, pas de trouble, on se sert et c’est tout! Il fait beau, on en profites et on va jouer dehors avec les enfants, le ménage attendra…faut pas se mettre trop de pression, car sinon, c’est là que tout nous bouscule et on se sent opressé!

    • Voilà isadora, ça résume tout à fait l’essence de mon message précédent. Et j’ajouterais aussi qu’à l’instar de certains autres, j’ai la chance d’avoir un conjoint très impliqué avec qui je partage les tâches et les soins aux enfants. Souvent, quand les petites sont couchées, on se donne un sprint de 30 minutes à deux pour ramasser ce qui traîne et préparer les lunchs et sacs pour le lendemain et on a ensuite le reste de la soirée juste pour nous!

    • Effectivement, à méditer.

    • J’essaie depuis peu d’éliminer tout ce que je fais strictement pour que les autres soient contents et les quand dira-t-on. C’est fou ce que ça fait gagner du temps quand on utilise ce filtre.

    • @lesdeuxpuces: oui, et avoir, comme vous, un conjoint qui participe ainsi, ca encourage et enlève beaucoup de pression. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas pour tous, mais ca, c’est un autre débat!

    • Vous n’avez pas le temps de quoi, au juste ???
      je lis toutes ces réponses et ma foi! je vois des vies bien remplies ! C’est formidable, non ? Qu’est-ce que vous voulez ? Ne pas avoir à vivre votre vie pour pouvoir vivre la vie de quelqu’un d’autre ?

      Qui vous a dit que le travail, les courses, l’exercice physique, les déplacements, etc., ce n’était pas CA, la vie ? C’est ça, la vie, qu’est-ce qu’on vous a dit qwuand vous étiez petits ? Que ce serait un pic-nic 365 jours par année ? Vous vivez à plein et à force de dire que vous n’avez pas le temps de vivre une vie de vedette de soap opera, vous passez complètement à côté.

      Que c’est triste.

      Moi j’ai pas de conjoint, pas d’enfant, presque pas de famille et presque plus d’amis, pis du temps j’en ai à la tonne. ]Ca me rend malade d’entendre les familles TOUJOURS

    • … toujorus se plaindre de ce qu’ils ont tout dans la vie. parce queand on a quelqu’un qui nous aime, un ou plusieurs anefants, un toit, un travail, de la nourriture, le moyen de se déplacer, ben maudit bordel, s’il vous manque quel que chose, c’est un rendez-vous chez le psy qu’il vous faut !

      S’cusez-là.

    • @zazzie

      Vous avez tellement raison…

    • Moi aussi, pleinement d’accord avec zazzie… On a TOUT, comment on peut se plaindre?

      Épanouissement grâce au travail, épanouissement grâce à la famille, besoins matériels plus que comblés (qui a vraiment besoin de 2 télés, de 2 ordis, de 3 paires de sandales?)… Difficile d’être insatisfait!

      J’ai des enfants, je travaille, mon conjoint aussi. C’est sûr qu’on est fatigué le soir, mais c’est ça la vie. C’est normal d’être fatigué à la fin d’une journée. Quand la fatigue est trop importante, on ralentit un peu, on prend du temps pour nous et pour la famille (ça traîne et on mange du resto ou des repas préparés, c’est tout), puis on repart.

      C’est sûr qu’il y a du temps quelque part pour faire ce qu’on aime. Pas pour TOUT faire, ça, il n’y aura jamais assez de temps. Mais il faut se connaître, savoir ce que l’on veut, et faire de la place pour ça, quitte à délaisser des choses moins importantes pour nous…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2009
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité