La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 28 avril 2010 | Mise en ligne à 12h01 | Commenter Commentaires (31)

    Bedon rond, un garçon?

    Photo AP

    Photo AP

    Silvia Galipeau

    Mesdames (scusez-la messieurs, mais ici, c’est vraiment aux dames que je m’adresse), avouez qu’enceintes, vous en avez entendu de toutes les couleurs. Un bedon bien rond? C’est un garçon! Des nausées le matin? Assurément encore un petit coquin.  Vous prenez beaucoup de poids? Probablement une fille. Vous avez des envies de glace au concombre? De nouveau un garçon.

    Une journaliste scientifique du New Scientist s’est amusée à confronter les mythes de grands-mères aux faits. Et surprise: certains sont vrais (effectivement, les envies bizarres et démesurées de bouffe  sont plus fréquentes chez les mères qui portent un garçon), d’autres, complètement à côté de la plaque (les mères qui portent une fille ont davantage tendance à avoir des nausées).

    De quoi vous donner des faits, des vrais, à rétorquer à toutes ces personnes bien-pensantes qui vous donneront leur avis sur le sexe de votre enfant. À moins que vous n’osiez, tout simplement, leur lancer un «de quoi je me mêle» bien placé …


    • Brûlement d’estomac? Beaucoup de cheveu pour bébé. Les mieux sont nés avec une ”perruque” sur la tête. Oui, j’avais beaucoup de brûlements d’estomac sûrement dus au spaghetti sauce aux piments Chili que je mangeais sans arrêt durant ma grossesse… ou comme vous dites mon envie bizzare d’épicé indiquait que je portais des garçons.

    • Je suis un gars et on devient pas sourd quand on passe près d’une femme enceinte. ;-) On les a entendu les vertes et les pas mures nous aussi.

      J’ai toujours entendu dire qu’un bedon rond, c’était une fille. Ca dépend des familles ou de la région d’ou on vient j’imagine.

    • Ma conjointe et moi attendons notre premier enfant.
      Elle a eu beaucoup de nausés et elle a le bedon bien rond…
      Garçon ou fille???
      On le saura dans 6 mois pcq on veut se garder la surprise!

    • Je ne crois pas vraiment à tout ça, car il faut dire qu’on a juste 1 chance sur 2 de se tromper, et qu’on a un grosse chance sur 2 d’avoir raison, alors… ;-)

    • Je répond généralement qu’on a une chance sur deux de se tromper :)
      Par contre, j’ai remarqué que les grandes nausées sont particulièrement plus fréquentes pour les filles. J’ai souffert d’hyperhemisis gravidarum, et mon médecin m’a prédit une fille, ce qui s’est avéré vraie.

    • Pas de nausées, pas de fatigue, pas d’envies alimentaires bizarres, bedon rond (plutôt que pointu), porté “haut” une fois, “bas” deux fois, en pleine forme les trois fois, trois filles…

      Ces types de prédictions, c’est vraiment du n’importe quoi, des gens qui ne savent pas quoi inventer. Pour ma première, un “voyant” m’a prédit un gros garçon en santé. J’ai eu une toute petite fille qui avait une hernie du diaphragme…

    • Et le test de l’aiguille?! je ne sais plus combien de fois on me l’a proposé quand j’étais enceinte.

      Je ne crois pas à ça et surtout pour notre premier on ne voulait pas savoir le sexe du bébé!

      et à part ça pendant ma grossesse on m’a aussi dit toutes sortes de choses…blablabla. tu portes haut, c’est un garçon! Selon ta silhouette..blablabla.

      Si ça peut les amuser de croire des nounouneries comme ça…

    • Pour ma part, c’est dans les traits du visage de la femme que je peux dire le sexe de l’enfant à naître. Il faut avoir connu la femme avant sa grossesse pour voir les changements s’opérer dans sa physionomie. Et souvent si on remarque des changements significatifs qui ne sont pas dû uniquement à la prise de poids, c’est signe que c’est un garçon. C’est un vielle homme de 80 ans qui m’a appris ça!

    • 3e grossesse.. 1 gars, 1 fille et maintenant enceinte d’une fille.. Tous des grossesses pareilles alors.. et je la porte très haute (@poyoypoy -> donc rien à voir avec le sexe).
      Bref, j’ai la même bedaine à mes filles que celle que j’ai eu à mon gars.. c’est des mythes tout ça mais si ça en amuse certain alors pourquoi pas..

    • Parait que brûlures d’estomac et bébé avec beaucoup de cheveux s’explique scientifiquement. Paraitrait qu’une hormone est sécrétée, ce qui donnerait des brûlures d’estomac. J’ai eu beaucoup de brûlures d’estomac aux deux grossesses et mes enfants sont nés avec une bonne crinière.

      Pour ce qui est des nausées, j’en ai eu plus à mon garçon qu’à ma fille. Je ne pense pas que le sexe du bébé ait à voir avec la quantité ou la durée des nausées. Ma belle-soeur n’a rien eu à son premier garçon, puis elle a eu des nausées pendant un bon deux mois à son deuxième fils.

      À ma première grossesse, j’attendais une fille et je la portais bien basse. Enceinte de mon fils, ma bédaine était plus haute et ma poitrine a pris de l’expansion après 3 mois (avec ma première montée laiteuse avec ma fille). J’aime dire que les garçons aiment être plus près des seins! Eh que ça commence de bonne heure, cette attirance!!!

    • À moins que vous n’osiez, tout simplement, leur lancer un «de quoi je me mêle» bien placé “”"”

      Je ne me gêne plus. Je pense que ce que je trouve le plus dur des grossesses c’est les autres. En particulier les bonnes femmes qui ont toujours leur petit commentaire à ajouter.

      Est-ce que ca va être ton enfant? Non, bin farme là!

    • @fouep

      woah, non, moi je comprends que les gens aiment ça, les femmes enceintes, ça ne m’a jamais dérangée de répondre aux questions. ;-)

    • @mcdoux

      Ah, ça n’a pas marché pour moi. Ma première est née avec une perruque sur la tête, ha ha, des cheveux frisés en plus, je lui ai coupé les cheveux en arrivant de l’hôpital, pour vous dire, et je n’ai pas eu de brûlure d’estomac lorsque j’étais enceinte d’elle… rien.

      Moi je dis que toutes ces histoires c’est de la frime.

    • @fouep
      @guylaine101
      On sait très bien que c’est de la frime mais être enceinte, j’aimerais mieux que les gens débattent du sexe de mon enfant avec ces méthodes de grand-mère qu’ils m’entretiennent des 1001 études du comment bien mener ma grossesse à terme ou comment prendre soin de mon bébé…
      C’est pas mal plus amusant.

    • Fouep…

      Vraiment, non mais quelles manières! “Est-ce que ca va être ton enfant? Non, bin farme là!” C’est aussi mal élevé que si, lorsque tu tiens la porte pour une personne, elle te réponde “eille me prends-tu pour une handicapée? chu capab de tenir ma porte tu-seule!”.

      “À moins que vous n’osiez, tout simplement, leur lancer un «de quoi je me mêle» bien placé”. Seigneur! Sont pas reposantes les madames! Est-ce que la grossesse fait ressortir le méchant?

      En tout cas…. Guylaine, moi aussi, je crois que c’est de la frime tout ça. Mais j’envoyais pas promener les gens qui me parlaient de mon ventre ou de ma grossesse…

    • Et bien, les croyances doivent dépendre de la famille et de la région d’où l’on vient. Moi on m’a toujours dit une bédaine bien ronde et basse = une fille, une bédaine pointu et haute = un gars. Les autres choses de goût bizarre et tout, pour ma part je trouve sa juste farfelue qu’autre chose. Et sérieusement on se trompe 1 fois sur 2 sur le sexe de l’enfant.. Pas très dur!

    • @vivianep

      Je suis bien d’accord avec vous. ;-)

      Et moi aussi, je répondais gentiment aux questions des gens, ça ne vaut vraiment pas la peine de s’énerver. Et personne n’a vraiment dépassé les bornes… il n’y a rien de pire que de se faire rembarrer quand on essaie d’être gentil et de s’intéresser à quelqu’un. ;-(

    • @nemo

      Oui, ah bien c’est sûr, qu’ils ont 50 % de chances d’avoir raison… ;-)

    • Je sais que ca ne veut probablement rien dire, mais personnellement je remarque que la majorité du temps, une bédaine basse et ronde est une fille, alors qu’un ventre plus haut et pointu, c’est un garcon. Bien sur il n’y a pas de formule magique, mais de toutes mes amies et collègues enceintes que j’ai vu défiler au cours des années, je ne me suis jamais trompée (et plusieurs ne connaissaient pas le sexe avant l’accouchement)!

      Y’a aussi une question de feeling, mais en gros je trouve ce truc assez solide.

    • Pour ajouter aux commentaires sur l’attitude des autres, ce que je n’aimais pas, c’étaient les gens qui me flattaient la bédaine comme on flatte le chien de quelqu’un qui passe à côté de nous. Ça, ça mérite un “de quoi j’me mêle?”!

      @ guylaine101: tant mieux pour vous, ce n’était pas très agréable, les brûlures d’estomac! Je me souviens de m’être réveillée très tôt un matin avec le reflux gastrique assez haut dans la gorge. Assez pour m’étouffer! Ça réveille mal, disons!
      Ma fille aussi avait toute une crinière. Elle avait la coupe de Sid Vicious! J’ai coupé dedans pour la première fois cet hiver, à 3 ans. Ils étaient rendus aux fesses!

    • J’ai plutôt apprécié toutes les prédictions durant mes grossesses, je travaillais dans un CLSC et même les infirmières de péri-natalité avaient leurs croyances, alors…
      Les gens sont attirés par les belles bédaines, par la beauté particulière et l’énergie dégagée par les femmes enceintes. Je suis comme ça aussi…une belle bédaine ça m’émeut toujours, ça me touche car c’est la vie. Et les futurs papa sont aussi beau que les maman, fiers et protecteurs!!

    • J’aime ça quand vous nous avertissez avant d’allez plus loin. S’cusez-vous pas.
      Sincèrement!
      Bedon de laine et bedon rond
      Bonne journée!

    • Étant donné qu’il nait 103 garçons pour 100 filles (c’est ainsi que la nature est faite, sans doute une des raisons pour lesquelles les femmes vivent plus longtemps), on a plus chance d’avoir raison lorsqu’on prévoit un gars.

    • J’ai toujours pris comme un grain de sel les mythes entourant la grossesse. Ça me faisait sourire et me divertissait, sans plus.

      Là où j’avais un réel malaise c’est lorsque de purs inconnus venaient me demander de toucher à mon ventre. Surtout des femmes je dois dire, en faisant mes courses, mon épicerie … On se garde une petite gêne, il me semble. Il m’est aussi arrivée que des dames d’un certain âge ne me demandent pas la permission et se mettent directement les mains sur mon ventre. Je prenais ça presque comme une mini agression.

      Mon ventre est à moi. Il m’appartient. C’est quand même intime comme endroit sur le corps. Je ne suis pas prude ou coincée mais quand même … ce n’est pas ma main ou mon bras dont il s’agit. Et c’est quand même sur le devant du corps et non sur le dos donc un symbole plus intime.

    • L’idéal est de ne pas tenter de prédire car cela demeure aléatoire quoiqu’on mette de l’avant. Après la naissance cependant la publiciténous indique qu’il y a des signes qui ne mentent pas et ce, sans voir le sexe. Ainsi si le jeune a des oiseaux jaunes qui battent des ailes dans le sous-bras de son t-sheart et qu’une fille le regarde avec dégoût, c’est un gars. Voilà le genre de message sexiste et dégradant à l’endroit des hommes qu’on voit à répétition depuis quelque temps au Québec . On peut se demander qui inspire ces compagnies de savon ou autre quand de tels messages son envoyés dans nos médias. On peut penser qu’une telle culture n’accueillera pas un nouveau-né de la même manière selon qu’il est de sexe masculin ou de sexe féminin. Il aura de toute évidence une côte artificielle à remonter mais sera constamment replacé au bas de la dite côte quoiqu’il fasse.

    • Vous savez, pour déterminer le sexe du bébé, rien ne vaut une bonne vieille échographie…

      Just saying.

    • En effet, les gens sont attirés par les beaux bedons et peu importe les superstitions qu’ils veulent bien nous servir, c’est juste leur façon d’essayer de participer un peu.

      Par contre, j’ai souvent vécu un phénomène qui, sans être un problème pour moi pourrait l’être pour plusieurs. Voyez-vous, bien que je sois plus près de la trentaine que du début de la vingtaine, j’ai (apparemment) l’air beaucoup plus jeune que mon âge. Il m’est donc arrivé à plusieurs occasions qu’on me demande mon âge avec un air un peu horrifié, pendant ma grossesse et encore aujourd’hui. J’imagine que le regard des gens doit être assez lourd à porter quand on devient mère à un âge un peu “atypique”.

    • Maintenant que j’y pense, j’ai aussi eu droit à un “Oh non, qu’est-ce que tu vas faire???”, d’un collègue, dit sur un ton très “Watatatow”, quand je lui ai appris ma grossesse.

    • Intéressant le commentaire de dagenal (13h26) sur la physionomie. Pendant toute ma grossesse, mon entourage ne cessait de me dire à quel point j’avais changé… Dans ma petite histoire à moi, pas de nausées et pas de goûts bizarre non plus, et une prise de poids de 22 lbs seulement. Par contre, à partir du moment où j’ai su que j’étais enceinte, j’ai toujours été convaincue que c’était un garçon et c’est ce que j’ai eu.

    • @stay_puft
      Lui avez-vous sonné les “cloches” ? Il le méritait.

      J’ai déja vu un collègue dire à une collègue qui annoncait qu’elle était enceinte “Ha oui. C’est qui le père (rire gniaiseux)” Elle était bien mariée. Il y a eu certain froid dans toute la pièce.

    • Quand j’ai annoncé ma grossesse au travail: “Coudon, c’est vraiment une épidémie” LOL

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité