La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 septembre 2009 | Mise en ligne à 12h08 | Commenter Commentaires (14)

    Des «maisons» pour parents?

    Isabelle Audet

     À Montréal, au cours des derniers mois, trois lieux de rassemblement pour nouveaux parents (les mères, principalement) ont fermé leur portes: Kavaloo, à Outremont, Maman Bébé Café, rue Sherbrooke ouest, et plus récemment, le Café Kajou, à Rosemont.

    Les trois lieux de rendez-vous étaient souvent bondés. Ils répondaient à un besoin. Les jeunes mamans souhaitent sortir de leur isolement, de discuter couches, suces, allaitement et nuits blanches. Échanger, faire sortir le trop-plein (de joie et de découragement, selon les humeurs), c’est essentiel. On trouve quelques bonnes idées ici.

    Il y a 30 ans, ce type d’échange se faisait dans le voisinage immédiat. Aujourd’hui, il faut provoquer le rendez-vous. Ou se rabattre sur le web. Ou trouver une bonne collègue (merci Silvia!) à qui confier ses tourments parentaux.

    La plupart des initiatives en ce sens connaissent un grand succès d’achalandage. Quand elles ont appris la fermeture de leur café, des clientes de Maman Bébé Café on même offert à la propriétaire de relancer l’affaire. Mais la rentabilité n’est pas au rendez-vous quand on paie un loyer sur Sherbrooke.

    Les ados ont leur maison des jeunes. Alors, à quand une maison des parents dans chaque quartier? De bonnes adresses à partager?


    • Parce que maman doit aller travailler pour payer des taxes et bébé doit être élever pour et par l’état
      Ces maisons encouragent les femmes à rester à la maison, pas payant ça pour l’état

    • @poudingchomeur:
      Je crois déceler un peu de sarcasme dans votre message? De toute façon, peu importe, ces endroits n’ont absolument rien à voir avec le fait de travailler ou pas. La majorité des mamans prennent maintenant presque un an de congé de maternité suite à la naissance d’un bébé, et pour ma part cette année a été certes merveilleuse, mais également très difficile, surtout au début. Les rencontres entre mamans ont été une des choses qui m’ont fait le plus de bien, j’en avais besoin. Pour ma part j’allais à Ressources naissances, à St-Romuald, j’y ai suivi plusieurs ateliers avec mon bébé, je le recommande chaudement aux gens de Québec et des environs. www.ressources-naissances.com

    • Ce n’est pas obligé d’être commercial. Des tas d’organismes communautaires permettent de sortir de cet isolement.

      A mon premier enfant, j’allais aux rencontre du Groupe d’Entraide Maternelle dans la Petite-Patrie. Des discussions entre mamans, une halte-garderie, c’était génial! Les cliniques d’allaitement comblaient aussi mon besoin de parler à d’autres mamans. Et entre les deux, des tas de rencontres virtuelles en ligne sur mes forums de maman!

      C’est bien dommage que ce genre d’endroit ferme, mais des alternatives existent!

    • Justement, je me rendais samedi dernier chez KAVALOO avec mes deux filles… et je me suis heurtée à une porte close . Chaque fois que j’y allais, c’était toujours plein. Le seul hic, ce n’était pas donné pour ce que l’on avait. C’est peut-être cela qui aura causé leur fermeture.

    • c’est une perte pour les enfants autant que pour les parents… mon fils (3 ans) ne comprend pas que le café Kajou est fermé de permanente et demande à y retourner…

      c’était vraiment agréable d’aller prendre un café dans cet endroit sympathique, d’où l’on était certain de revenir satisfaits, autant enfants que parents.

    • En congé de maternité, j’avais trouvé un groupe de maman sur meetup.com

      C’était bien et les activités organisées ne coûtaient souvent rien. Personnellement, la raison pour laquelle je voulais joindre ce genre de groupe était surtout d’habituer mon bébé à voir d’autres gens, d’autres enfants. N’ayant aucune famille proche, elle n’a pas eu beaucoup l’occasion de côtoyer ses oncles/tantes/grands-parents/cousins. Mes amies qui ont des enfants étaient pour la plupart de retour sur le marché du travail et on se voyait peu. Ma fille ne voyais donc que moi à longueur de semaine (et son père, bien sûr). Je voulais éviter de faire d’elle une petite sauvage. Alors j’essayais de participer à au moins une activité par semaine. Souvent c’était simplement 5-6 maman qui allaient prendre un café chez l’une des membres du groupe pendant que les enfants jouaient ensemble.

      Je recommande à celles que ça intéresse d’aller voir sur www.meetup.com s’il y a un groupe du genre dans votre coin. Sinon, libre à vous d’en créer un!

    • Les organismes communautaires, comme le dit Laika, sont une alternative intéressante. J’y vais toutes les semaines avec mes filles pour des conférences, activités créatives, sport, cuisine ou autre. Superbe occasion de rencontrer des gens à peu ou à pas de frais. La maison de quartier de Vimont (Laval) http://pages.videotron.com/mqvimont/, ou les Matins Mères et Monde de Lorraine http://www.lesmatins.dgem.com/, sont bien agréables…
      Anik
      http://www.imparfaite-et-alors.com

    • C’est triste la fermeture des endroits qui donnent de la joie aux familles et aux mamans que font beaucoup par leurs petits. Je suis papa et je regarde ma femme à tous les jours et j’essai de mettre aussi mon temps pour mon bébé, mais laissez-moi vous dire que j’aime beaucoup ma femme et je l’admire parce que maman fait plus qu’un travail à temps plein, elle fait des heures suplemmentaires tout le temps… Avoir une place comme celles de l’article est merveilleuse et non seulement pour les mamans, pour nous les papas aussi. C’est vraiement maleureuse la fermeture.

    • Si ces lieux peuvent faire en sorte que des parents peuvent un peu ventiler et que par le fait même, ça empêche les parents de péter les plombs et de commettre l’irréparable, c’est une nécessité, pas un luxe.

    • Juste dire que dans Ville-Marie, sur Ontario près du métro Frontenac, il y a le café Touski, une coopérative super accueillante pour les enfants avec une salle de jeu qui à mon avis peut jouer le même rôle que Kavaloo. Vaut vraiment la peine d’être découvert! Autrement, ça me touche particulièrement, car je doit accoucher de mon premier dans les prochains jours…et la question de la solitude m’inquiète pour la suite!

    • Et bien madame Audet, il en existe justement des Maisons de Parents aussi appelées Maisons de la Famille !

      Et elles gagnent à être mieux connues. Elles font majoritairement partie de la Fédération Québécoise des Organismes Communautaires Famille qui compte, par exemple, pas moins de 29 membres sur l’île de Montréal. Allez-y voir http://www.fqocf.org/

      La plupart de ces Maisons, en plus d’offrir de multiples activités et services sont également des milieux de vie où les parents avec leurs enfants peuvent justement venir se rencontrer. échanger, s’amuser. Je travaille dans une de ces Maisons dans Lanaudière : un milieu bourdonnant, accueillant, chaleureux, avec plein de rencontres heureuses chaque jour et des échanges qui enrichissent l’expérience des parents qui y viennent et reviennent. J’adore mon travail et je le considère très important car le métier de parent qui est le plus commun est pourtant le plus difficile de tous.

    • Pour ma part, j’ai passé un superbe congé de maternité entourée de nouvelles amies, aussi en congé, que j’ai connues en fréquentant la halte d’allaitement du CLSC Villeray. Elles m’ont aussi fait connaître le Café Lili (www.lilicafe.ca), un superbe café/boutique/lieu de rencontre pour les mamans et les bébés situé sur la rue Fleury. J’ai aussi fréquenté les cafés rencontres de la Maison des grands-parents de Villeray et l’Espace-famille Villeray pour des ateliers de comptines avec bébé. Le tout à peu près gratuitement (les ateliers de l’Espace-famille Villeray sont tarifés en fonction des revenus de la famille). Bref, bébé et moi avons créé plein de liens dans notre quartier en plus de nous amuser en bonne compagnie. C’est précieux !

    • Je n’ai jamais fréquenté un de ces lieux mais, j’ai moi aussi eu “recours” à plein d’activités et ressources pendant chacun de mes trois merveilleux congés de maternité (13 mois, 14 mois et 15 mois). Promenades avec des voisines, cafés chez Starbucks ou dans n’importe quel petit café de quartier, “playdates” chez des amies, Cardio-poussette, aqua-bébé, Maison de la famille, Halte d’allaitement de mon CLSC, sorties avec des amies rencontrées lors des cours d’aquaforme prénataux… alouette ! Tout ça à petites doses afin d’avoir aussi, plein de temps à la maison pour apprendre à connaître mon bébé.

      C’est dommage pour ces commerces innovateurs mais je crois qu’il existe quantité de ressources communautaires et de quartier de qualité pour les nouvelles mamans, même les plus isolées…

      Pour ma part, cela ne me rejoignait pas tellement car, si j’avais envie d’être avec quelques autres mamans, je n’avais pas nécessairement envie d’être dans un lieu avec des tonnes de bébés et de mamans donc, plus bruyant etc. De plus, sachant que je retournais au travail après mon congé, j’avais aussi besoin de temps seule avec mon enfant (lors du premier) et ensuite avec mes petits trésors pour construire une relation mamans-fistons unique et faire le plein de bons souvenirs.

      C’est bien de sortir de la maison mais c’est bien aussi d’être capable de se retrouver seule avec bébé et d’apprivoiser ce nouveau rythme. Notre société est remplie de stimulis et on dirait qu’il faut absolument faire des tas de choses pour ne pas s’ennuyer… lire un bon livre avec une bonne tasse de café pendant que bébé faisait dodo dans mes bras, pour moi, ça valait tous les kavaloo du monde !

    • Je n’ai pas d’adresse à partager. Mais je peux témoigner du soulagement lorsqu’on apprend que notre enfant n’est pas le seul à vivre ce qu’il vit et qu’on est pas seule à être désarmée. Rien que ça, et on se sent tellement mieux.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité