La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 31 août 2009 | Mise en ligne à 15h58 | Commenter Commentaires (14)

    Impliquez-vous, qu’ils disaient

    implication.jpg

    Isabelle Audet

    La Fédération des comités de parents du Québec rappelait plus tôt aujourd’hui que l’école, ce n’est pas qu’un truc uniquement pour les enfants. Les parents sont invités à s’impliquer, et ce, dès le début de l’année scolaire. Oui oui, ne faites pas semblant de ne pas l’avoir lu: l’assemblée générale à l’école, c’est bientôt!

    Comités de parents, conseil d’établissement, implication en classe… bref, la Fédération répète que les parents sont bienvenus à l’école. Et pas juste à 17h30 aux portes du service de garde.

    Ce sera un effort supplémentaire de conciliation travail-famille (ouf!), mais on promet de s’impliquer. Lire des histoires en classe, accompagner le groupe au Biodôme, et même donner un coup de pouce au comité de la cour d’école.

    Une fois qu’on a vu de près l’école fonctionner, on a brusquement moins envie de bougonner, non? Ou du moins, on est alors assez près pour changer (un peu) les choses.

    Mais ciel, va falloir s’organiser.


    • Les parents n’ont pas le temps de s’impliquer.

      Ils doivent aller se faire tatouer et aller à leur 5 @7
      Et,si ils ont 2 minutes ils vont aller se faire poser des percing.
      Ce n’est pas important,les étrangers s’occupent de nos enfants.

    • @donjulio

      Come on là. Je ne connais aucun parent comme cela.

      Tous les parents que je connais font de leur mieux avec leurs enfants. Ok des fois ils font des erreurs, mais là vous faites de la caricature grossière.

    • La première année de mon plus vieux, j’étais gonflée à bloc et je me suis pas mal impliquée. J’ai senti qu’il n’y avait rien qui avançait, qu’on perdait plus de temps à faire des papiers et des papiers…
      À sa deuxième année, je me suis plus impliquée dans leur milieu de vie, à la bibliothèque. J’ai adoré. Je travaille à la bibliothèque depuis maintenant 7 ans. Ça me permet de voir les enfants et aussi les professeurs dans leur environnement. Je connais pas mal d’enfants (presque la majorité) et tous les profs. Quelquefois j’aide le prof à faire lire les 1ère année, j’aide les enfants dans leurs recherches de livres,…
      Je me sens plus utile de cette manière que d’avoir à faire rapports sur rapports pour telle dépense, telle modification.
      Oui, il y a des jeunes extrênement turbulants, mais la majorité est adorable et très spontanée. Oui, il y a des profs que je ne souhaitais pas pour mes enfants mais il y a aussi des profs (une très très grande majorité) avec des trésors de patience, de discipline et de douceur. Et non, je ne voudrais leur job pour rien au monde… C’est trop ingrat!

    • Je vais connaître l’enfer de la conciliation école-travail dans 4 ans…

      J’espère que d’ici là, l’école devrait elle aussi s’adapter au réalité du 21 ième siècle.

      On travaille 40 heures semaines. La majorité des parents ont 2 semaines de congé par années… pis 5 jours de maladie…

      Les enfants ont 100 jours d’école…

      Aujourd’hui le 31 Aout, le premier jour de classe était également une première journée pédagogique…Heu, y-t-il un pilote dans l’avion ? L’école est branché sur les jeunes mais pas sur la réalité des parents. On est plus dans les années 50 avec une maman à la maison…

      Faut trouver un trou dans notre horaire, un boss et des collègues de bureaux conciliant pour s’en accommoder, car des fois, on a pas le choix d’amener notre enfant au travail.

      Qu’est-ce que l’on fait lorsqu’on a pas de famille proche pour compenser ?

      J’appréhende ce moment…

      Donc, je ne sais pas si je vais pouvoir m’impliquer… et c’est pas parce que je suis sans cœur…

    • À l’école alternative de ma fille, notre implication obligatoire est de 20-30 heures par an (par famille). Ex-enseignante, je me dis que cela devrait s’étendre à toutes les écoles du Québec. Cela ferait toute la différence pour créer un milieu plus stimulant et mieux compris par les parents. Franchement, horaire chargé ou pas, je ne peux pas croire que les parents ne soient pas capables de trouver 20 heures en 10 mois : c’est à peine 2 heures par mois…

      Évidemment, il y a des possibilités de faire du bénévolat dans des comités en soirée ou de participer à des corvées le week-end pour rendre l’école plus agréable comme milieu de vie.

      En vivant l’école de cette manière, il me semble que c’est plus motivant de faire le suivi scolaire, parce que l’école n’est pas ce lieu obscur à peine connu du parent, mais un lieu réel et stimulant avec des gens sympathiques (pour la plupart ;) ).

      À quand, l’implication obligatoire ? Moi, je vote pour cela !

    • Ma fille est trop jeune pour aller à l’école, mais personnellement ma mère elle s’en cr*** comme l’an 40 de l’implication à mon école. Pas que c’est une mauvaise mère, au contraire, mais ça ne l’intéressait juste pas, point. Et finalement, elle avait bien raison.

    • @donjulio – c’est une blague votre commentaire, j’espère…

    • Que les profs enseignent, que les parents ”parentent” et que donjulio se taise.
      J’ai été sur un conseil d’établissement durant une année pour me rendre compte que les parents ne sont là que par parure. On leur donne l’illusion du processus décisionnel. Les parents en mal de pouvoir y trouve leur compte, et ceux qui comprennent ce qui se passe vraiment n’y reste pas très longtemps.
      L’implication parentale a bien des visages, elle n’a pas seulement le visage de l’implication scolaire à tout prix.

    • et que penser vous des famille qui n ont aucune place en garderie parce que m Charest ne fais rien dans ce dossier….. ben voyons tout le monde a une personne qui est pret a garder bébé 40 heure semaine….

      et en une semaine il y a 7 garderie qui ferme … ca aide encore beaucoup!!!

    • “Les enfants ont 100 jours d’école…”

      Heu… C’est 180 jours plus exactement…

    • Les parents au primaire, c’est une chose, au secondaire, c’en est une autre. Au primaire, les enseignants ont BESOIN des parents pour les accompagner dans les sorties, les aider à faire des ateliers avec les enfants, entre autre….

      Au secondaire, je peux vous dire que plus souvent qu’autrement la dernière personne que les ados veulent voir à l’école , ce sont leurs parents. Ils sont à l’âge de se distancer de leur famille et on doit respecter ce besoin.

      Par contre, les écoles auraient bien besoin d’adultes bénévoles pour animer des équipes de sport en parascolaire, par exemple.

      Quant aux comités de parents, je ne suis pas loin de partager l’opinion de mctru…J’ai trop vu de gens s’en servir comme rampe de lancement politique …

    • Moi l’an passé je me suis impliquée beaucoup puisque j’étais en semi-congé… je faisais seulement un temps partiel pour plusieurs raisons. J’avais donc décidé de donner de mon temps à l’école de mon quartier, mais je me suis vite rendue compte que pratiquement aucune activités voyaient le jour…. le problème? Un bon comité de parent 8 parents (wow!! pour une école de 75 enfants c’est bon…), pleins de bonne idées (rewow!!) où ça cloche…. la réalisation des activités!!! 2 parents ne sont malheureusement pas disponible ce samedi, un autre a oublié, un autre doit soigné fiston, l’autre a été obligé d’aller travailler…. ben oui toi!!! Finalment lors de l’activité c’est beau si on était 2 parents, donc on rencontrait plein de problèmes…. mon implication au niveau du comité de parent a durée 1 an! Je me mets disponible par contre pour la classe de mon fils en tout temps. Ça va être ma façon à moi de faire…. plus de comité de super parent au bien parraître qui abandonne le navire la veille d’une activité pour venir en récolter les félicitations le lundi matin ou au contraire venir nous tomber sur la tomate si l’activité a été un fiasco!!!! Thanks, but no thanks!!!

      Caro.

    • Je me suis impliquée plusieurs années comme parent accompagnateur pour des sorties parce que je travaillais 4 jours (flexibles) par semaine. J’ai eu bien du plaisir avec les jeunes et j’ai vécu un petit bout de la réalité des enseignants. On comprend plus de choses après….

      J’ai maintenant un nouveau travail à temps plein et à moins de mentir en me portant «malade», mon implication va se limiter aux réunions de parents, remises de bulletin, préparation de biscuits ou activité de soir ou FDS.

      Imparfaite et alors: entre les rendez-vous chez le dentiste, ortho & médecin pour eux ET pour moi, 2 heures par mois, ça va vite! Il y a de plus en plus de travailleurs avec aucune sécurité d’emploi, pas de vacances ou maladies payées…. Quand tu en arraches déjà financièrement, prendre une journée off à tes frais pour aider à l’école n’est pas toujours possible.

    • Je suis impliquée depuis l’an dernier au Conseil d’établissement et depuis janvier au comité de parents de la comm. scol. (remplacement à pied levé)… j’en retire énormément et mes enfants aussi. Les garçons voient l’intérêt que je porte à leur école, en sont fiers et discutent de démocratie scolaire, de politique et de règles de vie. Ils apprennent à émettre leurs opinions et voient que le bénévolat peut faire une différence dans la communauté. C’est donc une double façon de contribuer à leur éducation : scolaire et sociale! Oui, ça demande du temps, une quinzaine de réunions par année scolaire en tout soit…. une quarantaine d’heure soit… hé oui, finalement une grosse semaine de travail (pour deux comités, ce pourrait n’être que 20 h) ! Ce n’est pas une sinécure et ça a des retombées positives sur nous, nos enfants, notre école, notre quartier. Vivement une assemblée générale qui attire plus de 6 parents dans une école de près de 500 élèves…. ça m’est arrivé!
      Osez, vous serez agréablement surpris!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité