La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 16 juillet 2009 | Mise en ligne à 8h02 | Commenter Commentaires (15)

    Familles monoparentales en vacances

    mono.JPG

    Photo Alain Roberge

    Silvia Galipeau

    C’est une copine qui me pose la question, en connaissance de cause: où  les parents monoparentaux vont-ils en vacances? Excellente question.

    Pensez-y. Vrai, plusieurs centres de villégiature familiaux (Jouvence, Matawinie, et autres) proposent une foule d’activités, de quoi vous tenir bien occupés toute la journée. Mais le soir? Pas nécessairement évident de se retrouver face à sa solitude devant son ragoût de boulettes, entouré de familles biparentales…

    Le camping, c’est vrai, est une solution économique. Mais aussi drôlement solitaire. Maman (ou papa) est seule pour monter la tente, faire les courses, le souper, la vaisselle. Seule pour jouer aux cartes s’il pleut. Seule porter les poubelles, éloigner les ratons laveurs, soigner les petites blessures et les grosses frayeurs. Jamais le moindre break. Pas franchement reposant, disons.

    Quelques agences de voyages se spécialisent dans le créneau, proposent des voyages organisés, des clubs ont un volet «mono», et certains sites vont même de leurs solutions pratico-pratiques.

    Intéressant. Mais je remarque qu’il existe peu de ressources ici même, pour ceux qui veulent rester au Québec.

    Toutes les suggestions sont les bienvenues.


    • Papa monoparental de deux ados de 16 et 18 ans, nous venons tout juste de revenir du Club Med de Cancun. C’est une période idéale de l’année pour y aller puisque Club Med y offrait des rabais substantiels pour les adultes (because aussi les aléas de la grippe A H1N1….) et je n’ai eu à payer que le billet d’avion pour mon kid de 16 ans. Total: moins de 4800$! Pour 3!!!. Sans compter qu’avec 300 vacanciers pour une capacité de 850, pas besoin de vous dire que le service était, disons, royal, pas de chicanes pour les chaises longues et les parasols (Dieu qu’ils sont nécessaires au Mexique en juillet!!!) et les équipments sportifs étaient disponibles en quantité. Sans compter la température là-bas vs celle du Québec……
      Pour vous dire, 1 semaine en Gaspésie, Charlevoix ou les Laurentides, hôtel, repas et activités pour nous 3 (avec la même qualité de repas + la boisson) nous aurait coûté à peu près le même montant, temps maussade en prime…
      Ah, pis, merde, j’y retourne l’an prochain!!!

    • Bien que vos lecteurs soient pour la plupart Canadiens, tout vos liens d’agences de voyage mènent vers des sites Français? C’est quoi l’idée?

    • Vous parlez souvent de Matawinie et Jouvence, mais ces centre de villégiature ne sont (malheureusement) pas accessibles à la majorité des Québécois, encore moins aux familles monoparentales qui, statistiques à l’appui, vivent une précarité économique encore plus grande que les familles à deux parents. Une alternative: les camps familiaux. Beaucoup plus abordables. Certes on n’y mange pas du filet mignon ou de la pintade farcie, mais plusieurs de ces camps offrent la possibilité de payer en fonction de son revenu annuel. Non-négligeable. Et du point de vue de la nourriture, cela dépend beaucoup d’un camp à l’autre, il faut les essayer. Visitez le site Internet du mouvement québécois des vacances familiales: http://www.vacancesfamiliales.qc.ca/

      Seul hic, victimes de leur popularité, il faut souvent réserver plusieurs mois à l’avance afin d’avoir une place dans ces camps. Mais cela vaut toujours la peine de voir s’il n’y a pas eu des annulations de dernière minute!

      Pour le camping, pour ceux qui ne le connaissent pas déjà, le site de la SÉPAQ offre la possibilité de faire ses réservations en ligne. Surtout durant les semaines de la construction, c’est une bonne idée de vérifier s’il reste des places de camping: http://www.sepaq.com/

    • Je n’aime pas le terme monoparental, vous devriez plutôt parler de couples séparés.

      Je vais souvent en vacances seul avec les enfants et il suffit d’avoir l’oeil ouvert pour rencontrer d’autres parents dans la même situation, que ce soit sur le bord de la piscine, au resto de l’hotel ou même dans l’avion.

    • J’imiterai Babypapillon au mois d’août, une semaine avec les ados à Riviera Maya. On l’a fait l’an passé, c’était super. en magasinant un peu, on peu trouver des bons deals, la chaine bahia principe, par exemple, charge un prix ridicule pour les 12 ans et moins. À nous 3, ça nous reviens à 3000, toutes taxes comprises.

    • Plus jeune, ma mère est partie avec moi et mes 2 jeunes frères ”là où le char va”. Nous sommes parties vers l’Est et avons atteri à Caraquet, à dormir dans la mini-van ou dans de petits hôtels sur le bord de la route. Pas d’horaire, pas de stress. Juste une radio qui joue à tue-tête et 4 personnes qui n’ont pas d’horaire. J’avais peut-être 15 ans, mes frères étaient plus jeunes, mais tous avons adoré cette fuite du quotidien.

    • Juste à penser à partir toute seule avec mes jumeaux de 2 ans, je suis déjà épuisée… C’est trop poche être mère de famille monoparentale… :(

    • Moi, ce sera le zoo de Granby pour 2 ou 3 jours (tout dépend de la superbe température!!!). Ce sera assez pour moi, car après cette escapade, je suis bonne pour 4 jours à me remettre de tout ça…. seule avec ma fille de 2 ans et mon fils de 5 ans… ça va être quelque chose!! Et si l’été peut finir par arrivé, il y aura aussi du camping dans la cours, les journées à la plage et quelques pique-niques au parc avec un bon lunch de cantine!!! Tout mon petit monde sera heureux!!! Et maman se sentira en vancance… du moins un peu!

    • Le gouvernement devrait subventionner ça. Je suis surpris que Charest n’y ait pas encore pensé, lui qui adore racoler le vote des femmes. $145 milliards de dette, dites-vous? Bof, c’est pas grave.

    • Quand mes enfants étaient petits, j’ai formé un petit club informel appelé Les parents esseulés (mais heureux). Je m’étais rendue compte qu’il y avait pas mal de monde dans mon entourage dans la même situation et j’ai décidé de former un réseau pour pouvoir nous mettre en lien. Quand on fait le tour de la famille des amis et des connaissances, ça fait quand même pas mal de monde. Ainsi, quand quelqu’un avait une idée de sortie, il suffisait d’en informer les autres. Ceux qui le pouvaient se joignaient au groupe. On a fait des piques-niques, des sorties au musée, on allait jouer aux quilles. Nous avons aussi fait un séjour très réussi à Ottawa en partageant des suites avec deux chambres, salon et cuisine équipée, ce qui nous permettait d’amener des plats cuisinés pour réduire les coûts.

      Maintenant que mes enfants sont grands, je m’ennuie un peu de tout ça.

      Lâchez pas. C’est sûr que c’est pas toujours facile, mais ce sont des moments extraordinaires quand on a des petits moumoucs.

    • Cet automne je pars au ClubMed de Punta Cana (spécialement fait pour accueillir les enfants) avec mes enfants (20 mois et 4 ans) et ma mère nous accompagne. Ce sera la deuxième expérience de voyage avec elle et les enfants et j’ai adoré la première fois. C’est comme voyager avec une amie qui sait c’est quoi être une mère et qui aide. Pour moi c’est la solution idéale à mon état de monoparentale et en plus les enfants ont une la chance de développer une excellente relation avec leur grand-maman.

    • Il y a quelques années, j’ai accompagné ma belle-soeur et ses deux enfants de 3 et 4 ans pour une semaine de camping en Gaspésie. Elle n’était pas monoparentale, mais mon frère vennait de commencer un nouvel emploi et ne pouvait pas prendre ses vacances en même temps qu’elle. J’ai eu beaucoup de plaisirs à passer du temps avec les enfants et on n’était définitivement pas trop de deux adultes pour dealer avec tous les petits tracas comme les pipis dans les sacs de couchage et LA panne d’auto.

      J’ai une amie, monoparentale, qui s’arrange toujours pour prendre ses vacances avec une bonne copine qui est dans la même situation et qui a deux enfants du même âge que les siens. Ils font de petits voyages, des activités. Les enfants adorent ça et quand ils sont couchés, les mamans peuvent jouer aux cartes et placoter. Ça semble très bien marcher pour elle.

    • moi aussi j’avais un peu peur, seule avec mes deux enfants (fillette 5 ans et fiston 2 ans) de prendre des “vacances” qui seraient bien fatigantes pour moi (camping) ou coûte pas mal cher merci (genre Jouvence).

      J’y vais entre les deux, et des séjours cours. Exemple, la semaine dernière, petit chalet durant 2 jours au camp mariste (Rawdon): 150$ ttx, mais on s’occupe de notre bouffe.

      En fin de semaine, j’essaie le camp Notre Dame, en banlieue nord de Québec (http://www.domaine-notre-dame.com/. Là il y a la bouffe incluse, mais c’est évident que c’est pas le même niveau que Jouvence.

      Mon truc: plusieurs petites escapades étalées durant l’été.

      Question de solitude le soir ? Bon moi c’est assez nouveau ma situation, alors franchement, cette solitude m’est drôlement bienvenue, je ne veux surtout pas “faire” la conversation. J’aime mieux me reposer franchement

    • Bonjour,

      Je réagis à cet article depuis la France. Je suis moi-même maman solo. Directement concernée, donc, par ce problème des vacances notamment, je travaille actuellement sur la création d’un site Internet axé sur les services aux familles, et notamment aux familles monoparentales.

      Je souhaite proposer sur ce site des services susceptibles de faciliter la vie mais aussi mettre en relation les familles monoparentales entre elles.

      Je proposerai des adresses de structures (du type chambres d’hôtes, et en dehors des clubs de vacances) organisées pour accueillir ces familles. Je recherche des prestataires proposant des animations ou activités spécifiques pour les enfants, afin de “soulager” le parent solo, qui de son côté pourra se lier avec d’autres parents solos comme lui.

      Je diffuserai bientôt un questionnaire afin de cerner plus précisément les besoins et les souhaits des familles monoparentales en matière de services et de vacances. Si vous souhaitez participer à cette enquête (les besoins des parents où qu’ils soient sont les mêmes je suppose), merci de me contacter à l’adresse suivante : pressemagazine@yahoo.fr.

      En attendant le lancement du site, je vous donne l’adresse de mon blog, dédiés aux loisirs et aux bons plans en famille : http://actus-enfants-famille.over-blog.fr/

      Bonnes vacances !

    • Vous suggestions peuvent être intéressantes, malheureusement pas très réalisable pour une famille monoparentale sans voiture ou permis de conduire…

      Chaque année je voyage avec mes enfants, nous allons où le train se rend. Nous voyageons surtout dans le Canada mais un jour nou irons plus loin. Pour moi des vacances me permettent d’être à 100% avec mes enfants, sans les contraintes de la routine alors je ne voyage qu’avec eux. C’est important pour nous de reconnecter à chaque quelques mois.

      Nos voyages se déroule autour d’un festival, plusieurs activités pour enfants sont alors offertes et ce, gratuitement. Nous prenons une chambre avec cuisinette ou nous restons dans une résidence universitaire pour sauver. L’été Via Rail offre, depuis quelques années, le voyage gratuit pour un enfant par adulte. Ce n’est pas le Club Med mais il y a une foule d’endroit à visiter sans traverser les frontières.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité