La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 11 juin 2009 | Mise en ligne à 10h09 | Commenter Commentaires (38)

    Sorties pour mamans

    Silvia Galipeau

    Est-ce grâce au congé de maternité? À cause du nombre grandissant de nouvelles mamans? Ou serait-ce tout simplement que la société change tranquillement au profit des familles avec enfants? Toujours est-il qu’il existe désormais de plus en plus d’activités pour nouvelles mamans: du cardio-poussette au yoga-maman, en passant par les cours de salsa pour maman-et-bébé-dans-son-porte-bébé. Il était temps!

    Je vous parle justement ici d’un nouveau cours offert non pas par un centre dédié aux mamans (comme Kavaloo ou Maman, bébé et café), mais d’une vraie de vraie école de danse latine. Chapeau.

    Permettez qu’on rêve un peu… À quand un cours de cuisine pour jeunes mères à l’Académie culinaire? Des sièges pour bébés sur les Bixi? Des séances de cinéma l’après-midi adaptées à l’ouïe fragile des tout petits?

    Je suis sûre que vous ne devez pas manquer de bonnes idées. Lancez toujours, sait-on jamais …


    • Sans oublier “Danse afro-contemporaine-avec-bébé-sur-le-dos”!
      J’ai participé avec ma fille à un atelier de danse dans le cadre du Festival Petits bonheurs ce printemps. Plusieurs mamans ont tellement aimé l’expérience que Karine Cloutier, notre professeure, a constitué un groupe pour une session d’été. On danse tous les lundis à la Caserne.
      J’en parle sur mon blogue: http://homafamille.blogspot.com/, sous Bouger en famille.
      Au plaisir,
      HoMa Famille

    • @HoMa Famille
      J’adore, merci pour le lien!

    • Au cinéma près de chez moi, il y a “ciné tout-petits”! Les jeudi après-midi, spécial pour parents avec bébé(s): le son est diminué, on laisse un peu de lumière, une table est installée pour changer les couches, il y a même des lingettes et des couches de fournies!

    • À Québec, Le Clap offre, le mercredi, les “matinées parent-bébé”. Il s’agit d’un film présenté vers 9h30 avec un public tolérant aux pleurs d’enfants et avec un volume non destructeurs de fragiles tympans.

    • Ce serait pas plus simple de laisser le bébé dormir dans sa poussette pendant que vous dansez ?

    • Je recommande fortement les cours de piscine spécialement conçus aux bébés et qui se donne dans des piscines chauffées.

      Cela aide vraiment au développement neuro-moteur des enfants et ils adorents cela, les maman aussi !

      J’y vais depuis que bébé a 2 mois et je ne le regrette pas du tout même si c’est quand même pas mal dispendieux. On peut au moins inclure les reçus pour l’impôt (tout frais pour activités sportives des enfants est admissible…)

      Pour plus de détails : École D’O http://www.ecoledo.com/

    • ouais , en effet , sympa , mais je vous ferais remarquer qu’on est tjr dans les stéréotypes sexiste des années 40 , come on on est en 2009 , suis-je le seul père qui s’occupe de sa marmaille ? j’apprend a compter a ma fille (tout juste 3 ans) avec des “puce donne a papa la clé de 8″ super pratique quand on considère qu’elle sont toute de taille différentes avec le chiffre écrit dessus

    • À première vue, comme ça, on pourrait avoir tendance à trouver ça fantastique.

      Pourtant, je me demande si ce “phénomène” ne serait pas plutôt attribuable à la peur panique des femmes modernes de se retrouver face à face avec leur bébé et leur maternité.

      Alors tout ce qui peut les en distraire est bienvenue.

      Je suis très sceptique… Je suis sûre qu’il y a des mamans totalement assumées dans le lot. Mais je suis sceptique pareil.

      De plus en plus d’activités “pour mamans” et pourtant, en même temps, de plus en plus de femmes qui ne peuvent pas envisager d’occuper ce rôle à temps plein plus de quelques mois.

    • Super, cette idée de danser avec bébé! Parions que les calories se brûlent plus rapidement. C’est si important de prendre soin de sa santé, en particulier quand on est maman. Le sport avec les enfants, il n’y a rien de mieux, mais je n’ai personnellement pas trouvé d’activités dans mon coin (Laval) qui me permettent de me dépenser physiquement et intensément avec mes enfants. Par contre, Brico-Muse (Maison de quartier de Vimont) est une activité culturelle maman-enfant vraiment super ! Avis aux Lavalloises…
      Pour d’autres réflexions amusantes ou sérieuses sur la santé des mamans, consultez ce lien :
      http://www.imparfaite-et-alors.com/search/label/-%20sant%C3%A9

    • wow ..bravo les mamans …9 mois de grossesse..un accouchement…prendre soin de bébé …et avoir envie de salsa bébé, cardio poussette ,yoga bébé….formidable! félicitation
      moi je suis massothérapeute (étudiant) et j’ai donné des massages maman bébé,bébé entre les jambes de maman sur la table a massage ou au sol avec des jouets…..aprés le sport …la danse …. un bon massage de relaxation a domicile avec des cours de massage pour bébé…..c’est le fun pour maman et bébé

    • @ vivianep

      je suis curieuse de savoir si vous avez vous-même des enfants… On a beau avoir désiré et attendu un bébé, on a beau être la maman la plus attentionnée, comblée, aimante et dévouée du monde, c’est normal de ressentir un certain isolement dans les premiers temps. Un enfant, ça bouscule une vie. La vie, les priorités, même les copines changent avec l’arrivée de ce petit poupon!

      Heureusement, les mères ont aujourd’hui les outils et les activités sociales pour briser l’isolement et partager sur leur nouveau rôle. Moi je dis “bravo” à toutes ces belles initiatives! En étant maman trois fois plutôt qu’une, je sais à quel point ces activités peuvent s’avérer extraordinaires sur le moral. Personnellement, après plusieurs semaines d’allaitement aux 2 heures jour et nuit avec ma petite dernière, j’étais plus qu’heureuse de sortir et faire une petite activité qui non seulement allait occuper un peu mes 2 plus grands, mais qui allait me permettre d’échanger un peu avec des adultes qui comprenaient ce que je vivais.

    • Je suis maman “deux fois plutôt qu’une” et je dois dire que j’ai eu un malaise en voyant de vidéo. Certes, je trouve extraordinaire que des mères se gardent en forme et continuent de faire des activités qui leur plaisent malgré l’arrivée de la maternité dans leurs vies. Mais je ne comprends pas l’intérêt réel pour l’enfant? N’est-ce pas une manière pour les mères de “continuer de vivre leur vie comme si de rien n’était” alors pourtant qu’elles ont un enfant dont elles doivent prendre soin? Avec des poupons, peut-être. Mais pour un enfant de 9 mois qui ne demandent qu’à explorer et découvrir le monde, quel-est son intérêt à être dans le porte-bébé pendant que maman apprend quelques pas de danse???

      Je trouve bien étrange la société dans laquelle nous sommes actuellement: cardio-poussette, yoga et bébé, ateliers de tous acabit avec bébés (photos, peinture, danse, etc.). Dans bien des cas, je trouve que le “bébé” n’est qu’un prétexte pour offrir des cours s’adressant à ces pauvres mères qui s’ennuient donc tellement à la maison. Je trouve ça triste et un peu pathétique. Mais en même temps, je trouve que cela est très révélateur du type de société dans laquelle nous vivons où nous sommes très centrés sur notre propre nombril et où il ne faudrait surtout pas que l’arrivée d’un enfant vienne chambouler tout cela. Oui, très très triste.

    • C’est drôle, pour certaines mères, celles qui font des activités sans leurs enfants sont des mères dénaturées et celles qui font des activités avec leurs enfants sont de mauvaises mères puisqu’elles essaient de continuer à vivre “comme avant” !!!

      Peut-on simplement admettre que chaque personne est différente, qu’elle a des envies, des besoins différents, qu’elle aime faire des choses différentes et laisser chacun vivre en paix sans juger ???????

    • @isalyne

      Mais de qui parlez-vous, donc?… ;-)

    • Pour celles qui se plaignent (encore…) On parle de faire une activité 1, ou 2, des fois 3 fois par semaine, pas du temps plein en cardio-poussette, salsa, ou autres activités…

      L’avantage pour un bébé d’être dans un porte-bébé? Seigneur! Plusieurs études en disent long à ce sujet. Proximité physique avec la maman, régulation de la température corporelle, etc. En fait, les bébés régulièrement en porte-bébé, statistiquement marchent plus rapidement que les enfants qui n’ont pas cette proximité avec leur mère. Mais bon, c’est un détail. Le porte-bébé est utile pour ces cours-là, mais aussi dans la vie de tous les jours. Nombreuses sont les mamans qui s’en servent lorsque bébé no.2 ou no.3 se pointe le bout du nez, et que maman a besoin de bercer bébé tout en s’occupant du plus vieux. Un bébé dans un porte-bébé, c’est un bébé qui peut dormir, qui se sent comme dans l’utérus de sa mère. Des peuples utilisent les porte-bébés depuis des millénaires (amérique du sud, afrique, asie, etc). Et ces mères, elles retournent aux champs avec le bébé sur le dos, alors oui, il est possible de s’occuper de bébé tout en continuant des activités…
      Allez voir ce lien… ou chercher sur google…
      http://www.mamankangourou.com/portage.php?l=fr#avantages

      Et pour les cours de danse, plusieurs études démontrent aussi que l’exposition à la musique aux bébés est bénéfiques. Voir le lien pour exemple, ou chercher sur google:
      http://www.brighthub.com/education/early-childhood/articles/38665.aspx

      Et si on parle en plus de santé mentale, on sait bien que les dépressions post-partum sont plus fréquentent chez les mamans qui vivent une certaine isolation après la naissance. Et l’exercice aide à traiter la dépression post-partum aussi. Le fait de sortir, de participer à une activité, 1 heure par semaine, est bénéfique.
      Lire l’extrait du site suivant:
      http://www.depressioncenter.org/understanding/postpartum.asp
      “Exercise –
      The benefits of exercise in depression are well documented. Exercise helps treat depression by releasing the body’s mood-elevating compounds, reducing the depression hormone, cortisol, in the blood, providing perspective on life, providing a feeling of accomplishment, enhancing self-esteem, and increasing levels of serotonin (a neurotransmitter found to be key in the development of depression). It doesn’t matter what you do as long as you do something physical for 20 to 30 minutes three times a week or more. Even exercising as little as 10 minutes a day has been found to have beneficial effects. Walking is perhaps the most accessible form of exercise because it costs nothing and you can start it immediately.”

      Faire du cardio-poussette? Excellent. Est-ce que l’enfant souffre d’être dans une poussette? Pas plus que s’il prenait une simple marche avec maman.

      Je voudrais aussi souligner qu’avec l’obésité qui augmente dans notre population, il faut encourager toutes formes d’exercices. Et un enfant aura beaucoup plus de chance d’être physiquement actif si ses parents le sont aussi. Et un enfant sera beaucoup plus apte à accepter son corp si sa maman est bien dans sa peau. Et une maman qui fait de l’exercice, en général, c’est une maman qui est bien dans sa peau.

      Ceux qui croient que ces activités sont idiotes, ou qui relèvent du fait que les mères ont besoin de distraction, vous êtes soit jalouse, soit vous vous complaisez à critiquer tout tout tout, juste pour le plaisir de contre-dire. Est-ce qu’il faut aussi interdire les play-date, car oh mon dieu, il faut ABSOLUMENT que maman ne se divertisse pas une seule seconde pendant que bébé joue avec d’autres bébés? Est-ce qu’il faut empêcher de prendre des marches dans la poussette, car l’enfant est assis et donc pas stimulé (selon vous, parce que selon moi, il l’est, il voit un paysage différent de la maison…)? Et si on parle des chariots en arrière des bicycles? Ça aussi, c’est à proscrire? On devrait encourager les gens à rester encabaner pour sur-stimuler les enfants avec des jouets “éducatif” à la Leap-frog et autres cochonneries du genre au lieu de sortir, prendre de l’air, aller au parc, se faire des amis, profiter de l’été?

      Pour le reste des intervenantes avec des commentaires positifs, je suis d’accord avec vous. Les mamans, continuez. Ça fait tellement plaisir de voir des nouvelles mamans, heureuses, souriantes, en santé!!! Une maman en santé, c’est le meilleur cadeau qu’une maman puisse faire à son enfant. Continuez de faire de l’exercice!

    • Marie-So123, ce que tu dis rejoint tout à fait ma pensée.

      Ces “merveilleux” programmes me semblent être une autre occasion pour les mamans modernes de s’éloigner du face à face avec leur bébé et leur propre maternité. Je pense que parmi celles qui s’inscrivent à ces cours, elles sont nombreuses à être du genre à paniquer à l’idée de n’être vue soudainement que comme mère et rien d’autre. Elles sont super pressées de montrer à tout le monde qu’elles sont encore actives, et qu’elles ne se laissent pas submerger par la maternité, et qu’elles sont donc modernes, actives, etc.

      Je pense que parmi ces femmes actives, elles sont nombreuses à avoir ben hâte de retourner travailler… Si seulement ces merveilleux programmes servaient à donner le goût aux mères de materner! Si seulement ça les réconciliait avec leur rôle! si seulement ça retardait leur retour sur le marché du travail!

      Mais selon moi, c’est bien loin d’être le cas… ça leur donne plutôt une occasion de plus de s’éloigner, d’aller voir ailleurs, tout en sauvant les apparences (puisque bébé est là!).

    • Et on continue avec les jugements de valeur ! Vivianep, n’appliquez pas aux autres le traitement que vous n’aimez pas recevoir… Ne jugez pas sans connaître… Ne jugez pas en fonction de vos idées qui n’ont pas valeur de vérité absolue… en ce domaine, il existe autant de bonnes façons de faire qu’il existe d’individus.

      Une de mes amies s’est inscrite à des cours de cardio poussette. Pourquoi ? parce qu’après une grossesse très difficile pendant laquelle elle a du rester longtemps au repos, suivi d’un accouchement encore plus difficile (2 tentatives de provoquer la naissance suivies d’une hémorragie et pour finir une césarienne en urgence) c’est le seul moyen qu’elle a trouvé pour concilier le temps avec son bébé et des exercices de remise en forme nécessaire à sa santé (pas à sa ligne, bel et bien à sa santé) !

      Et pour finir, puisque vous semblez systématiquement juger mal toute personne qui ne met pas sa vie en suspend pour ne s’occuper que des enfants, je vous dirais que selon moi, une bonne mère c’est aussi quelqu’un capable de remettre ses certitudes en question, ce que vous semblez être incapable de faire ! (ou peut-être souffrez-vous d’un besoin maladif de vous rassurer sur vos propres capacités, mais sachez qu’on ne s’est jamais grandi en rabaissant les autres !)

    • Isalyne, votre vision est d’une idéalisme rose-bonbon: ” il existe autant de bonnes façons de faire qu’il existe d’individus”.

      Je ne crois plus au père Noël depuis longtemps.

      Quant à votre amie, très bon pour elle!

      Mais je continue d’être sceptique quant à une majorité des supers femmes qui s’inscrivent à toutes ces activités. Je pense qu’il y a plus, à ce phénomène, que ce qu’on y voit à prime abord. Ça va dans la mouvance de la femme-moderne-active-qui-a-besoin-de-plus.

    • @Isalyne: “je vous dirais que selon moi, une bonne mère c’est aussi quelqu’un capable de remettre ses certitudes en question”. D’accord, et vous, remettez-vous en question ceci? “il existe autant de bonnes façons de faire qu’il existe d’individus”…

    • Vivianep : ceci n’est pas une certitude mais un fait établi… en toute chose il peut y avoir plusieurs bonnes façons de faire…

    • @Isalyne: “Plusieus” ne veut pas dire “toutes”. Il est donc totalement faux de dire qu’il y a autant de bonnes façons de faire que d’individus. Il y a des individus qui font des erreurs, c’est absolument certain. Mais faut pas le dire… shhhhhh…. faut surtout pas oser prétendre qu’il y a de mauvais parents, au Québec… shhhhhhh. Tabou ultime…..

    • @vivianep:
      vous débordez encore du cadre de la discussion. On parle d’encourager les jeunes mamans à prendre soin de leur santé, à briser l’isolement, et vous parlez de mauvais parents… C’est quoi votre vision parfaite d’être un parent parfait? C’est d’être présent avec son enfant? En quoi prendre un cours de salsa avec le bébé dans le porte-bébé nuit au role de parent? C’est quoi votre solution miracle pour encourager les parents à faire de l’exercice, pour aider à enrayer l’épidémie d’obésité? Parce que je pense que tous les intervenants du milieu médical, il la chercher la solution miracle, et si vous la détenez, ça serait super de la partager, au lieu de chercher des poux tout le temps…

      On le sait qu’il y a de mauvais parents au Québec. Ce n’est vraiment pas tabou. On pourrait en discuter longtemps. MAIS ce n’est pas ça le sujet.

    • Il faut vraiment être à court d’argument pour jouer sur les mots à ce point… Vous comprenez très bien ce que j’ai voulu dire… VOTRE façon de voir les choses n’est pas l’unique façon de bien faire les choses contrairement à ce que vous laissez entendre (toute autre façon d’agir que la votre est analysée, décortiquée pour tenter d’en faire ressortir quelque chose de négatif selon vos critères !)…

      Ceci dit, pour moi le sujet est clos… je vais aller profiter du soleil !

    • @Isalyne et Kimmi_frog: je savais bien que je ne me ferais pas de vous des amies! hahahaha

      Mais c’est étrange comme, avec des personnes comme vous, c’est toujours valorisé de dire son opinion… sauf si elle est contraire à la vôtre. Alors, soudainement, ça devient mal, très mal, pas zentil, répréhensible, très méchant.

      Je répète: à mon avis, ces programmes-là sont “principalement” fréquentés par des mères qui vont rapidement quitter bébé et maison pour retourner s’épanouir sur le marché du travail. Si l’objectif était de rendre la maternité plus attirante, c’est raté pour beaucoup.

    • @vivianep

      Ce qu’isalyne et kimmi_frog font, c’est simplement réitérer le fait qu’il y a plus d’une façon de faire, plus d’une façon qui fonctionne. Vous, vous n’avez pas changé, vous critiquez tous ceux qui ne pensent pas en monobloc comme vous. Nous, on n’a jamais dit que votre façon de faire n’est pas bonne, on dit juste que la nôtre l’est aussi.

      Je n’ai pas commenté ce billet pcq ce n’est pas pour moi, la danse avec un bébé accroché dans un porte-bébé (quoique j’aie adoré les promenades avec porte-bébé), mais je n’ai rien contre à ce que d’autres femmes y trouvent leur compte. Arrêtez donc de critiquer les autres!

    • @vivianep:
      Et c’est vous qui vous trompez. L’objectif de ses programmes, ce n’est pas de rendre la maternité plus valorisante, mais bien de favoriser une activité physique chez les mamans.

      Le cours de salsa, l’instructeur/trice ne s’est pas levé un matin avec une illumination du genre, “bon, je trouve qu’il n’y a pas assez de femmes enceintes, je veux rendre la maternité attirante pour les femmes, qu’est-ce que je peux faire?!?!” Bien sur que non!

      Jamais, au grand jamais, j’ai rencontré une future maman qui voulait tomber enceinte pour la simple raison de suivre un cours de salsa, de cardio-poussette ou autre. Allez faire un tour dans une clinique de fertilité, et demander aux intervenants: “Dites, vous pensez que votre clientèle augmente car la maternité est plus valorisée à cause d’un cours de salsa maman-enfant?”

      Faire de l’exercice, POUR TOUT LE MONDE, c’est positif. Et ça n’a rien à voir avec vouloir “être distraite de la maternité” ou “empêcher les femmes de retourner sur le marché du travail” ou “être un bon/mauvais parents”.

    • @vivianep:

      ”ces programmes-là sont “principalement” fréquentés par des mères qui vont rapidement quitter bébé et maison pour retourner s’épanouir sur le marché du travail.”

      Bien sur! C’est statistique… C’est quoi, 70%? 75% des femmes qui retournent sur le marché du travail? Alors on transpose: dans un cours de 20 personnes, il y en aura 15 qui retourneront sur le marché du travail, contre 5 qui seront mères au foyer. Alors, le “principalement”, c’est seulement statistique. Ça n’a rien à voir avec les attirances pour ce “type” d’activité…

    • Kimmi… franchement…

      L’exercice? Bravo. Bien sûr! qui peut être contre la vertu?

      Mais c’est loin d’être le seul objectif. Et moi, ce que je mets en doute, ce sont les motivations réelles des femmes qui courent les activités pour “maman et bébé”.

      Je réitère qu’il y a une catégorie de mères qui courent toutes les actiivtés qui peuvent, ultimement, les rassurer quant au fait qu’elles ne se sont pas laissées submerger par la maternité, qu’elles sont encore admirables parce qu’actives, modernes, dans le vent, branchées, etc.

      Je crois qu’il y a une forte majorité de ces femmes-là qui sont AUSSI de celles qui disent, après quelques mois, qu’elles trouvent donc ça admirable une femme qui veut se consacrer à son rôle de mère et de “reine du foyer”, mais que ce n’est donc pas fait pour elle….

      C’est ça que je dis. Je serais curieuse de savoir la proportion de participantes qui sont ces femmes-là. Dont plusieurs ici font partie, d’ailleurs.

      On a de plus en plus de façon de briser le fameux monstrueux “isolement” quand on est maman d’un jeune bébé, et pourtant, malgré ça…

    • Il y a peut-être des femmes qui ne s’assument pas en tant que maman, mais je vois qu’il y a aussi des femmes qui ne s’assument pas tout court.

      Chaque être humain a des besoins et je crois qu’il est sain de savoir les reconnaître et les combler. Une femme ne change pas de personnalité du jour au lendemain parce qu’elle met au monde un enfant. La vie change, on a moins de temps… Il me semble que c’est logique qu’une maman qui faisait du yoga 3 fois par semaine avec les copines a bien des chances de vouloir continuer même après que bébé soit devenu le nouveau centre de son univers. Maman heureuse = bébé heureux. À chacune son truc! Moi, c’est la poterie, mais sans bébé! 3 heures par semaine, j’abandonne ma fille et mon chum pour un court moment de pur délice. Chaque fois j’en reviens moins fatiguée, plus positive, plus patiente, plus souriante, plus aimante. Est-ce que ça fait de moi une mauvaise mère?

      Et si vous voulez mon avis, c’est pas mal plus constructif de danser avec bébé que de casser du sucre sur le dos de tous les parents qui ne pensent pas exactement comme nous… Il me semble qu’on risque moins de transmettre à nos enfants notre propre mépris de l’humanité, nos angoisses personnelles et notre manque d’estime de soi.

    • Est-ce donc si difficile de concevoir qu’une femme peut avoir envie de vivre sa maternité mais de continuer à avoir une vie sociale (et attention, on ne parle pas de party tous les soirs, juste de “voir du monde de temps à autre”), de sortir avec d’autres mamans (pour parler de maternité ou de tout autre chose), et de faire de l’exercice (si vous en faites régulièrement, vous devez savoir comme il est difficile de s’en passer quand l’exercice fait partie de notre hygiène de vie) ? Si elles faisaient ces mêmes activités en faisant garder leur enfant vous trouveriez encore à redire !

      Être mère ne veut pas dire renoncer à toute vie sociale, à toute activité en dehors du foyer (que ce soit avec ou sans les enfants), bien sur que ça change la façon de vivre mais à vous lire, avoir un enfant c’est davantage un renoncement qu’autre chose…

      Finalement, à force de batailler et de nous présenter la maternité comme le sacrifice de sa vie de femme, de professionnelle pour être mère exclusivement ne nous aide pas à nous convaincre que vous êtes heureuse de votre choix…

      Quant à l’isolement dont vous parlez, il peut être réel… autrefois, les femmes avaient autour d’elles d’autres femmes, mères, soeurs, tantes mais aujourd’hui beaucoup de critères font que beaucoup de familles sont éloignées géographiquement… ne pensez-vous pas qu’il peut être sain et salutaire pour une nouvelle maman de pouvoir rencontrer d’autres femmes pour parler de sa maternité ? pour avoir des réponses à ses questions, réponses que peuvent être en mesure de lui fournir les autres femmes du groupe de gym ou de danse…

      Cessez donc de voir du négatif dans toute chose !!! Êtes-vous allée personnellement sonder ces femmes pour connaître leurs motivations profondes… pour une qui suit ces cours pour les raisons que vous dites, combien sont là pour de “bonnes” raisons ?

    • @vivianep:
      ”On a de plus en plus de façon de briser le fameux monstrueux “isolement” quand on est maman d’un jeune bébé, et pourtant, malgré ça…”

      Et alors? Elles sont où vos solutions miracles? Parce que dans ce blogue, plusieurs en ont suggérée, et vous, vous n’avez que critiqué. On voulait des suggestions, ALLEZ-Y, on écoute. De quelle façon brise l’isolement et on se remet en forme avec un bébé, sans évidemment être “dans le vent”, ni “sauver les apparences car bébé est là”??? J’attends vos solutions avec impatience. Merci de votre collaboration.

    • Kimmi frog : en fait il ne devrait pas être nécessaire de briser l’isolement puisque toute mère digne de ce nom devrait se trouver totalement comblée par le fait d’avoir à s’occuper 24h sur 24 d’un enfant et ne devrait absolument pas avoir l’envie ou l’idée ne serait-ce que d’avoir quelques minutes pour elle durant la journée (quel égoïsme même de seulement y penser) !

      Le sport ou toute autre activité sociale ne devrait pas être nécessaire à l’équilibre de la mère parfaite qui assume pleinement ce rôle et s’y dévoue corps et âme…

      Ai-je bien résumé le fond de votre pensée vivianep ?

    • Weeza, je suis d’accord avec pratiquement tout ce que vous dites. Ce qui me turlupine, dans tout ça, c’est que même en brisant l’isolement, même en ayant des activités “pour soi” et sans bébé, même en maintenant une vie sociale riche, même en gardant ses passions, même avec tout ça, la majorité des femmes qui se prévalent de ces activités là sont AUSSI celles qui, au bout de quelques mois, n’en peuvent plus et doivent absolument retourner travailler parce qu’elles deviennent dingues à la maison…

      C’est mon SEUL point dans cette discussion. Si seulement ces activités-là amenaient un nombre croissant de femmes à choisir de rester plus longtemps auprès de leur bébé parce qu’elles peuvent s’y épanouir… c’est vraiment pas le cas!

      Des suggestions? Couper dans le supperflu, tomber en amour avec son bébé, remettre en question le lavage de cerveau féministe pour entrer en contact intime avec sa féminité et sa maternité, penser en priorité aux besoins de ses enfants, remettre en question les dogmes capitalistes… bref, mes suggestions sont grossièrement indécentes dans un Québec moderne “fou de ses enfants”.

    • J’ai deux enfants et autant avec mon garçon plus vieux qu’avec ma petite fille de maintenant 10 mois, il était important pour moi de faire des activités en dehors de la maison. On a fait ( et je fais encore! ) du yoga avec bébé, du cardio-poussette, de la danse et des cours de bébé nageur. Et jamais, au grand jamais, je ne l’ai fait pour me distraire ou m’éloigner de mon rôle de parent. Au contraire, cela fait partie de mon rôle de parent d’amener mes enfants à bouger, à découvrir le monde autour d’eux, rencontrer d’autres mamans avec leurs bébés, avoir toutes sortes de stimuli qu’ils ne retrouvent pas à la maison, sortir de l’isolement que peut parfois entraîné la maternité. Ce sont des activités que je fais AVEC mes enfants. Ça me rend heureuse, ça les rend heureux. C’est la vie, c’est tout.

    • @vivianep: vous démonisez les mères qui travaillent et vous êtes tellement obsédée par votre croisade que vous mélangez deux sujets bien différents sans même vous souciez de savoir de quoi vous parlez.

      Quand j’étais en congé de maternité, j’ai joint un groupe maman-enfant. Pas pour briser l’isolement; je suis de nature assez sauvage et je suis bien chez moi. Mais je voulais que ma fille s’habitue à voir d’autres enfants. Bref. Je dirais qu’environ 75% des femmes de se groupe étaient des mères au foyer. Et c’était ces mères à la maison, en majorité, qui me vantaient les mérites du yoga, de la salsa, du ciné-bébé etc. Je dirais que les mamans qui savaient qu’elles retourneraient sur le marché du travail sous peu n’avait certainement pas toutes envies de s’investir dans ce genre d’activité.

    • @vivianep : “Couper dans le supperflu, tomber en amour avec son bébé, remettre en question le lavage de cerveau féministe pour entrer en contact intime avec sa féminité et sa maternité, penser en priorité aux besoins de ses enfants, remettre en question les dogmes capitalistes… bref, mes suggestions sont grossièrement indécentes dans un Québec moderne “fou de ses enfants”.”

      Sérieusement, relisez-vous !!! Ce que vous préconisez c’est ni plus ni moins un renfermement sur tout ce qui n’est pas son enfant… le superflu : faire une activité physique (avec ou sans bébé) c’est superflu ? avoir une vie sociale…

      Je suis désolée mais une vie centrée sur une seule personne ce n’est pas sain… en toute chose il faut un équilibre… Croyez-vous que vos enfants vous seront plus reconnaissants parce que vous aurez centré TOUTE votre vie sur eux ? je ne suis pas sure, au contraire, je crains bien qu’à un moment donné il vous soit reproché d’avoir mis en eux de si grandes attentes que TOUT votre univers ne tourne qu’autour d’eux… Pour une fille, quel exemple croyez-vous que ce soit de voir sa mère ne vivre qu’au rythme des biberons, planifier sa vie au complet en fonction de bébé ? croyez-vous que ça va l’inciter à faire des études (puisque de toute façon, la seule bonne façon de faire c’est de se retrouver “cloitré” à la maison et enfermé dans le SEUL et UNIQUE rôle de mère ?

      Quant à laisser entendre que vous aimez davantage vos enfants qu’une autre parce que vous avez cessé de travailler pour eux, que vous avez renoncé à une vie sociale pour être avec eux en permanence 24/24, c’est un jugement de valeur bien prétentieux !

    • Mais bien sûr, alouhou. J’ai fait beaucoup de choses moi aussi.

      Je crois cependant qu’il y a une catégorie de mères “modernes” qui sont pressées de trouver des activités du genre pour bien montrer au monde entier qu’elles sont encore comme avant: branchées, dans le coup, actives, “activitéholic”, occupées, débordées, qu’elles marchent vite, qu’elles reprennent leur taille vite, qu’elles ont plein de projets, plein d’idées, qu’elles ont presque pas changés, bref, JE SUIS QUELQU’UN!!! ne m’oublie pas, Vie Moderne!

    • vivianep,
      pour moi, la santé physique et mentale, ce n’est pas superflu, c’est prioritaire quand on est parent.
      à chacun son truc… Vous, c’est la féminité profonde par la maternité absolue, moi, c’est la santé de toute la famille.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité