La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 avril 2009 | Mise en ligne à 12h21 | Commenter Commentaires (13)

    Des enfants piégés par la téléréalité?

    Isabelle Audet

    Tu as 15 ans ou moins et tu rêves d’être une star? Tu rêves de passer à la télé? Demande une journée de congé scolaire à tes parents, et viens auditionner pour The Next Star mardi prochain!

    Après une tournée pancanadienne, l’équipe de YTV sélectionnera six jeunes chanteurs (il n’y a pas d’âge minimal) pour participer à un bootcamp pour devenir une star. Très populaire l’an dernier, l’émission devrait attirer des foules cette année, particulièrement au Canada anglais.

    La question de la téléréalité à un si bas âge préoccupe des spécialistes de l’enfance et de l’adolescence. Ce papier du Globe traite des risques reliés à la participation à ces émissions. On y parle des émotions livrées devant grand public, et du rejet aussi.

    On ne doute pas de la bonne foi de l’équipe derrière The Next Star, mais les risques de grosse peine sont grands. Alors, on fonce ou pas?

    Des images comme la petite fille dans ce vidéo, tiré de Britain’s Got Talent, sont tout de même troublantes.


    • Laissez-moi aller vômir mon dégoût, et je reviens tout de suite….

      Bon ok, je me sens un peu mieux…

      C’est pitoyable. Le seul rêve qui semble animer les jeunes, de nos jours, sont des rêves de célébrité. Ils sont gavés de télé, de Youtube, de MusiquePlus, de DVD de films pour enfants (je suis scandalisée de voir le nombre de foyers qui possèdent leur propre collection de DVD de films pour enfant… et ça semble ne choquer que moi!!!). Ils ne savent plus rêver de choses simples.

      Et le manque de jugement des parents, dans ces cas-là, est flagrant. Surtout les parents de filles, d’ailleurs. On les gave, les petites, de rêves sucrés et roses bonbon, de paillettes, de princesses, de prince charmant, de fées clochette, de magie cheap, de souris qui danse sur “I feel good” et de marmotte qui devient la meilleure amie d’un ours qui est la réincarnation d’un petit garçon asthmatique qui a perdu la vue dans un accident de Montgolfière dans un village en gâteau des anges… merde….

      Le manque d’imagination qu’ont les parents pour amuser, distraire, et nourrir l’intellect de leurs enfants est désolant.

    • Avez-vous vu “toodlers and tiaras?”

      ÇA, c’est épouventable!

    • De nombreux parents ne voient pas leurs enfants comme des entités à part entière mais plutôt comme leur prolongement. Ils transposent parfois leurs rêves inassouvis sur leurs petits en espérant que ces derniers connaissent la gloire et la reconnaissance. Dans de telles circonstances, il y a danger à mon avis. L’enfant ressent inévitablement de la pression, ce dont il n’a pas besoin. Reconnaître le talent ou la beauté de son enfant, d’accord. En faire un “freak” show, non merci.

    • Je suis tellement d’accord, Lynypixie. Quand il m’arrive de tomber sur cette émission (Toddlers and Tiaras, sur TLC), je reste plantée, devant ma télé, pendant 15, 20 minutes, avec la mâchoire décrochée à dire “ayoye… ayoye… Ayoye!!!!”.

      C’est laid.

    • Y’a pas de limite pour faire du fric. Bientôt, ils vont les prendrent dans leur berceau.

      @lynypixie
      Vous avez parfaitement raison. Une parade de “poodles” savants. Les parents font subir ça à leurs enfants pour leur faire vivre LEUR rêve manqué de devenir Miss Whatever. C’est l’âge de jouer, de courir, de se dépenser physiquement et non de parader le rêve déchu des parents. C’est rendu qu’on utilise les enfants comme marchandise dans le seul but de faire du fric. Misère…

    • Ce type d’émission me rend malade.

      Qu’on encourage les talents, c’est une chose, rien à redire, mais dans le privé. Les petits ne sont pas équipés pour assumer et surmonter le rejet éventuel.

      Qu’on les laisse grandir, prendre de la maturité. S’ils veulent se lancer dans le show-business lorsqu’ils seront grands, d’accord, mais d’ici là, les enfants ne devraient pas être traités comme des caniches savants alors qu’ils se forment l’esprit.

    • Il m’arrive d’écouter Toddlers and Tiaras, pas parce que ça m’amuse, mais parce que je suis à la fois fascinée et révoltée par ces concours étranges. Le comportement de certains parents m’indigne au plus haut point. Je n’aborderai même pas l’aspect apparence et maquillage, mais c’est aussi révoltants de voir ces fillettes valorisées pour leur succès à ce genre de concours. Bravo ma fille, tu excelle à avoir l’air d’une poupée vivante et à te déhancher sur scène. Soit belle et tais-toi. En passant, avez-vous vu la gestuelle et la démarche qu’on enseigne aux participantes? C’est tellement pas naturel, je sais pas qui a inventé ces mouvements.

    • Je ne peux pas croire que des parents tombent aussi bas…

      En tout cas, ça me rassure de travailler, j’ai pas le temps pour que mes enfants participent à des conneries comme ça! Évidemment je blague, même si je ne travaillais pas, la réponse, ça serait over my dead body!

    • RE: Toddlers & Tiaras. Je regarde cette émission chaque semaine, moi aussi par fascination des pageant moms. Elles ne réalisent pas qu’elles sont souvent piégés par la réalisation qui les laissent affirmer leur connerie: “are your you want to win that crown. Yes you want to win. Don’t tell me you don’t want to win the crown…” Et ces pauvres petites filles soumises à un régime un peu militaire. Encore une fois, quand ces pour les petits garçons, très différents. On y voir l’activité simple, le jeu avec les parents et c’est tout.

      Et quand on entend les petites filles. Ce qu’elles aiment ? C’est faire plaisir à maman…

      Je n’ose pas montrer ça à ma puce de près de 5 ans, car j’aurais trop peur qu’elle veule participer à ce cirque.

      Je ne crois pas que ce sera comme cela que je pourrais renforcer l’estime de soi de ma fille

    • @ josephineb :
      “Encore une fois, quand ces pour les petits garçons, très différents.”

      Faudrait voir. Dans le “football belt”, ils sont nombreux les petits garçons auxquels on fait doubler une année du primaire, à qui on fait prendre des hormones de croissance pour leur “donner plus de chances” de faire l’équipe du high school, puis des stéroïdes à l’adolescence pour avoir une chance d’obtenir la bourse d’études d’une de ces “football factories” qui leur ouvrira les portes de la NFL… avant de mourir à 45 ans.

    • nous trouvons tous cela fort pitoyable, mais les côtes d’écoute prime sur les grandes valeurs et la psychologie.
      et le pire, comme andreane 83, si j’ai la possibilité, un petit coup de voyeuriste pour me comparer, a mon avantage, avec les ”méchants parents” qui laissent leurs enfants faire des fous d’eux a la tivi.

    • J’ai été coach bénévole de soccer et de hockey pendant de (trop) nombreuses années et je vous assure que des parents qui projettent leurs rêves dans leurs enfants, il y en a partout.

      Des “arrête d’être mauvais, tu me fais honte!” aux “Envoye, réveille!” en passant par les “regarde ton frère, c’est comme ça qu’on joue. Pas en moumoune!”, je les ai toutes entendues.

      Aussi des parents qui viennent me voir pour me dire d’être plus tactique , lire “couper mon banc” (ne faire jouer que les meilleurs joueurs) lorsque le score est serré ou modifier les trios et remplacements pour mettre tous les meilleurs ensemble en fin de période/en fin de demie.

      Si j’avais pu filmer tous ces parents qui crient après leur enfants, vous n’avez pas idée du nombre d’adultes qui auraient envie d’aller se réfugier dans le fond d’une grotte, honteux.

      Et ça, c’est sans compter les arts martiaux où les parents crient comme des sauvages après leurs enfants alors que ces derniers ne sont là que pour avoir du plaisir…

      Le pathétique, on le voit bien là où on veut le voir.

      En tout cas, je vais me rappeler longtemps de Cédric, 11 ans, qui sur le terrain de soccer en possession du ballon le tape hors jeu et crie à son père: “As-tu finit de crier? Tu nous empêches de nous amuser!”

    • C’est le refelt de notre société…. Les adultes rêvent de leur 15 minutes de gloire. pourquoi est-ce qu’on s’en offusqe lors ques des ados ou des enfants en rêvent eux aussi? Je crois que c’est un besoin primaire en nous. On voudrait tous être célèbre, et ceux qui disent le contraire sont les premiers à auditionner pour les télé-réalité.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité