La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Archive, novembre 2008

    Mercredi 26 novembre 2008 | Mise en ligne à 11h04 | Commenter Commentaires (3)

    Pas de Père Noël pour les mères cette année?

    Silvia Galipeau 

    La bonne nouvelle d’abord: le Père Noël ne devrait pas trop priver les enfants cette année. Morosité économique ou pas, les enfants seront gâtés. La mauvaise, maintenant: cette générosité a un prix. Et ce sont essentiellement les mères qui vont payer.

    Nous avions fait ce constat il n’y a pas si longtemps: en temps de ralentissement économique, les parents ont tendance à se priver, mais à continuer de dépenser pour leurs petits. Altruisme, inconscience, ou pression sociale mal placée, appelez cela comme vous voulez, toujours est-il que c’est documenté.

    Voilà que le New York Times en remet, chiffres à l’appui: alors que les ventes chez Toys’R'Us vont bon train ces jours-ci, voilà que les vêtements et autres accessoires féminins (pourtant la vache à lait de la vente au détail), est en chute libre, en baisse de 18% en octobre (contre une chûte de 8% dans la mode masculine), par rapport à la même date l’an dernier.

    Un firme de sondage a interrogé un éventail de personnes, parents ou non, à savoir s’ils allaient dépenser autant pour eux cette année. Les résultats sont sans équivoque: 61% des mères ont répondu que non, contre 56% de toutes les femmes, et 45% de tous les hommes.

    Vous reconnaissez-vous?

    Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






    Mardi 25 novembre 2008 | Mise en ligne à 16h01 | Commenter Aucun commentaire

    Gare à l’étiquetage des enfants

    Silvia Galipeau

    Elle ne mange rien. C’est un enfant agressif. Sans sa suce, elle est intenable. Quant à lui, il pleurniche tout le temps.

    Ça vous dit quelque chose? Des petits commentaires comme ça, on en entend à la pelle. Attention, danger, préviennent pourtant les experts.

    On l’a lu dans nos livres de théorie, enfouis dans nos souvenirs de grossesse. Mais dans le quotidien, parfois on oublie. Étiqueter ainsi un enfant, cela peut avoir des effets pervers, et pour longtemps.

    «Donner à l’enfant le statut de “perturbateur”, par exemple, risque de l’amener à se considérer toute sa vie comme tel et il lui sera très difficile de s’identifier autrement», affirme Jacinthe Guèvremont, directrice intérimaire au centre de la petite enfance (CPE) de l’Université de Montréal, dans un article publié aujourd’hui dans le journal Forum.

    À méditer, ce soir, pendant les devoirs. «Pourquoi tu ne t’appliques jamais?» Oops…

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Mardi 25 novembre 2008 | Mise en ligne à 15h42 | Commenter Un commentaire

    De vrais ou de faux bébés?

    Isabelle Audet

    La journaliste Nancy J. White, du Toronto Star, présente aujourd’hui le travail d’une artiste qui fabrique des poupée-bébés à l’air plus vrai que vrai. Les veines au travers une peau claire, de petits cheveux fins et clairsemés, et même des boutons d’acné du nouveau-né: ses poupées ressemblent à s’y méprendre à des poupons en chair et en os.

    Pour tout dire, son travail rappelle celui de l’artiste Ron Mueck, mais version “jouet”.

    Sauf qu’il ne s’agit pas là d’un jouet pour enfants. Ce sont surtout des femmes qui les achètent. Et qui les pouponnent.

    D’où le titre qui chapeaute le texte: “Ces poupées sont-elles mignonnes ou effrayantes?”

    Elles sont mignonnes quand elles ne sont que des poupées.

    Elles deviennent cependant effrayantes quand une mère en achète trois (à des centaines, voire des milliers de dollars chacune) parce qu’elle voit ses “vrais” enfants vieillir.

    Et elles sont tristes à pleurer quand une femme en deuil de sa fille, morte à l’âge adulte, commande une poupée pareille à son enfant quand elle venait de naître.

    Un texte saisissant et touchant sur ce phénomène qui n’est pas isolé. À lire.

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2009
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité