La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Archive, septembre 2008

    Mardi 30 septembre 2008 | Mise en ligne à 14h29 | Commenter Aucun commentaire

    Ils ne peuvent pas se passer de télé

    tele.JPG

    Une illustration de Hector Casanova sur les enfants et la télévision.

    Silvia Galipeau

    Ils lui préfèrent la console de jeux. Mais ne la boudent pas pour autant. Près de la moitié des jeunes affirment ne pas pouvoir vivre sans télé.

    «Vitale», donc, la télé.  C’est du moins ce qui ressort d’un sondage mené en France par l’agence Junior City, auprès de 887 jeunes de 7 à 11 ans, de janvier à mars dernier. Même après Internet, My Space, et compagnie, la télé garde donc une place de choix dans la vie de nos enfants.  Mais attention, signe des temps, les blogues d’émissions commencent tranquillement à être plus populaires que les émissions elles-mêmes. Adeptes du multi-tasking, les jeunes sont aussi très nombreux (80%) à avoir la télé comme toile de fond, tout en poursuivant d’autres activités. Lesquelles? L’étude ne le dit pas, mais parions que l’ordi est souvent ouvert lui aussi.

    Entre autres données intéressantes, le sondage révèle que les jeunes regardent la télé quand ils ne savent pas quoi faire d’autre, choisissant, dans 40% des cas, les émissions eux-mêmes, sans consulter ou demander la permission à un parent.  Leurs émissions préférées? En tête de liste: les Simpson, une émission qui ne leur est pourtant pas directement destinée.

    Et une bonne nouvelle pour finir: les enfants se disent aussi critiques et méfiants face aux publicités. Paradoxe: ils apprécient tout de même les pubs de «gourmandises» (lire: cochonneries), et de «jouets de grands» (cellulaires, voitures, etc.)

    Fait à noter: l’enquête n’a pas du tout abordé la question du temps passé devant le petit (ou géant) écran. Oubli volontaire ou simple abdication?

    Aucun commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 29 septembre 2008 | Mise en ligne à 15h13 | Commenter Un commentaire

    Sauvetage économique à l’échelle familiale

    dollar.JPG

    Isabelle Audet

    Intéressant papier dans le Globe and Mail sur l’argent et les enfants. Comme parents, doit-on adopter l’approche “Bush” et éponger les égarements économiques de nos enfants et ados, ou l’approche “libre marché” et les laisser se débrouiller?

    D’après Derek Randel, enseignant américain et auteur du livre Parent Smart from the Heart, il n’est jamais trop tôt pour inculquer les risques de la vie économique à un enfant. Dès qu’il possède de l’argent de poche, il doit apprendre à le gérer.

    Ainsi, pas de sentiments devant le compte de téléphone cellulaire exagérément élevé d’un ado, croit-il. On fixe une limite. Et si Junior l’outrepasse, il paie. Point.

    Il n’y arrive pas? On reprend l’appareil.

    Une approche, ajoute l’auteur, qui doit aussi prévaloir dans toutes les sphères de la vie d’un enfant. Il doit assumer les conséquences de ses actes, de ses dépenses à son comportement à l’école. C’est dur, admet-il, mais les enfants “dès 4 ans” peuvent le supporter, croit-il.

    La “crise” touchera alors plus son orgueil que son économie, mais c’est le seul moyen, maintient l’auteur, de lui donner le jugement dont il aura besoin adulte (et qui sait, de performer un jour à Wall Street?).

    Un commentaire  |  Commenter cet article






    Lundi 29 septembre 2008 | Mise en ligne à 13h51 | Commenter Commentaires (5)

    98 façons de le féliciter

    wow.JPG

    Il a pris l’initiative de dresser la table? Nous nous exclamons d’un grand “wow!”.

    Elle a réussit un bricolage exceptionnel? Nous nous exclamons d’un grand “wow!”.

    Et le petit dernier a passé une nuit complète au sec? Eh oui… on lui lance un énième grand “wow!”!

    Parce qu’à la longue, ces encouragements peu variés n’ont plus d’effet, voici une liste de 98 façons de féliciter un enfant sans dire “très bien” ou “wow”. Le site Éducatout suggère des phrases et des exclamations pour souligner un effort en démontrant aux enfants que nous accordons une réelle importance à leurs bons coups.

    Ainsi, un “wow” peut se muer en phrases du genre “tu as vite trouvé la solution”, ou “tu t’es surpassé aujourd’hui”. Simpliste? Oui, mais quand on s’y attarde vraiment, on constate que le “wow” revient trrrrès souvent. Et qu’il passe 10 pieds par-dessus la tête du principal intéressé.

    La liste a été dressée principalement pour des éducateurs et éducatrices, mais je la trouve inspirante. Et juré, en recevant les bricolages ce soir, je veillerai à être originale… et à porter à liste à 100 suggestions.

    Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité