La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 27 août 2008 | Mise en ligne à 11h03 | Commenter Commentaires (6)

    Les bisbilles de la boîte à lunch – la suite

    lunch1.JPG

    Silvia Galipeau

    La crise de la listériose et la panique entourant les viandes froides et autres charcuteries arrive certes à un bien mauvais moment (nous en parlions ici), mais peut-être est-ce enfin temps de repenser les lunchs de nos enfants. C’est du moins ce que suggère un article fort intéressant du Globe & Mail. Oui, le jambon et le salami sont archi pratiques, mais pas des plus santés.

    Bourrés de sodium et de nitrites, ces agents de conservation augmenteraient l’incidence de certains cancers, à tel point que le American Institute for Cancer Research a sonné l’alarme l’an dernier, signalant qu’il n’y avait «pas de consommation minimale sans danger», rappelle le Globe. Aï. Pensez-y: quand la date de péremption dépasse parfois les 12 mois, c’est que bien des cochonneries ont été ajoutées à votre tranche de salami.

    Alors quoi faire? Que reste-t-il à mettre dans le lunch de nos enfants? Une diététiste interrogée par le Globe propose des trucs très simples, et surtout plus sains: cuire une cuisse de poulet ou un filet de saumon de plus au souper, et servir les restes le lendemain midi. Miser sur le saumon ou le thon en conserve (sans dépasser une portion par semaine dans le cas du thon), ou encore retrouver les vertus du bon vieil oeuf dur.

    Après tout, les enfants ont appris à se passer de beurre de cacahouètes à l’école. Ils devraient être capables d’en faire autant avec le jambon. Et ils ne s’en porteront que mieux.


    • Les enfants à l’école n’ont pas le droit d’apporter du poisson, des fruits de mer à cause des allergies. ça laisse de moins en moins de choix pour les lunches.

    • Vive la dictature de la boîte à lunch!

    • C’est vrai que si on a plus de beurre de pinotte pourquoi ne pas enlever le jambon. Mais bon ici les gars carburent au simili-poulet. J’ai bien essayé de mettre mon chum au jambon, mais pour lui y’a rien comme le simili-poulet olymel de surcroit (une chance ce n’est pas maple leafs)! J’ai gagné pour le pain brun, je le laisse gagner pour son simili-poulet haha.

      Sinon un truc de sac à lunch, les super restant de la veille ! De temps en temps quand mes deux ogres ne se goinfrent pas trop la panse je peux mettre le restant dans un petit plat et le lendemain y’a un chanceux qui part avec un repas à réchauffer.

    • @ baquardie

      Un truc infaillible d’une copine, pour s’assurer qu’il y ait toujours des restes (quand on a des goinfres, justement): réserver les portions pour les lunchs AVANT de servir le souper. J’ai survécu à ma première année de lunchs de cette façon.

    • @lamereblogue

      C’est pas fou comme idée! :) Merci! :)

    • Pour ma part, en plus du repas du dimanche, je fais toujours cuire un rôti de boeuf, de porc ou un poulet que l’on réserve pour les lunchs de la semaine. Ça ne prend pas beaucoup plus de temps à préparer. Exit les viandes froides!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité