La mère blogue

La mère blogue - Auteur
  • Louise Leduc


    La Mère blogue s’adresse à tous ceux qui s'intéressent aux enfants et aux adolescents, et qui cherchent toujours le mode d'emploi. C'est le cas de La Mère blogue, qui se pose tous les jours plus de questions que la veille sur l'éducation de sa fille et qui s'emploiera donc à chercher quelques réponses avec vous.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 29 juillet 2008 | Mise en ligne à 7h30 | Commenter Commentaires (15)

    Les haltes routières, c’est l’enfer

    halte.JPG

    Photo André Tremblay, La Presse.

    Silvia Galipeau

    En vacances, c’est fou comme on peu faire de la route. Et la route, au Québec, avec des enfants, franchement, ça pourrait être plus gai.

    Chaque été, on se fait la même réflexion: non mais à quoi ont bien pu penser tous ces fonctionnaires, à nous construire de ces haltes routières sans eau potable (idéal, franchement pour rafraîchir la marmaille et préparer quelques biberons) , parfois limite insalubres (parfait pour encourager la propreté de l’aîné). Des tables à langer, allo, quelqu’un? Autant rêver.

    La semaine dernière, on apprenait que Québec avait enfin l’intention de moderniser ses vieilles cabanes vétustes. Il était temps. Mais quand?

    Je me revois encore, sur la 132, en direction de Gaspé, cherchant désespérément … devinez quoi? Un MacDo! Eh oui, on tombe bien bas quand on cherche des toilettes. Mais au moins au MacDo, les toilettes sont nickel, il y a du savon rose pour se laver les mains, et toujours une table à langer pour changer bébé. Vous pourrez même mélanger ici vos biberons, en toute sécurité. Le hic? Ils refuseront de vous le chauffer. Juré craché. Ça nous est arrivé. Par crainte de poursuites (vous vous souvenez, c’est histoire de poursuite parce que leur café était soit-disant trop chaud? Disons que depuis, ils sont devenus extra vigilants).
    Alors vous serez contraints de réchauffer vous-même la chose sous l’eau chaude, pendant de longues minutes, devant un bambin affamé. C’est gai, voyager avec un bébé.

    PS Oui oui, je vous vois venir, l’allaitement, c’est mieux, c’est toujours à la bonne température, pas de mélange à préparer, bien mieux pour bébé, mais parfois, quand l’enfant grandit, l’allaitement, ça suffit… Et puis soit dit en passant, même allaité, il faut le changer, ledit bébé. Et encore une fois, dans les haltes routières (le sujet de ce post), c’est pas simple. D’ailleurs, avez-vous remarqué comme il manque aussi de poubelles, au Québec? Ce qu’on peut être observateur, avec une couche salle en main, quand même…


    • Pourquoi le gouvernement du quebec ne fait-il pas comme ailleurs en amerique…

      Offrir des contrats d’occupation a long terme a des restaurateurs/depanneur/station service.

      il n’aurait qu’a demander un petit espace pour leur informations touristiques.

      et en plus ca rapporterait!

    • Je suis bien d’accord avec vous que l’état de nos haltes routières est horrifiant, au niveau objectif et encore plus en comparaison avec celles des juridictions avoisinantes.

      Toutefois, votre commentaire sur le réchauffement de biberons au McDo me laisse perplexe. N’ayant pas d’enfants, peut-être ne suis-je pas initié aux coutumes de la chose, mais je vois mal de quel droit on peut s’attendre à un tel service sur demande dans n’importe quel endroit de commerce. Le demander sans attentes, certes, et c’est probablement bon pour la « business » dans le long terme de prévoir une telle éventualité et d’être accommodant, mais de là à s’indigner quand le commerçant refuse, par crainte de poursuite ou tout simplement parce que le rush du midi arrive et la ligne de clients payants s’allonge derrière vous…

    • Mc Donald’s se veut un restaurant familial, avec aires de jeu et menus attirants pour les enfants. Il va donc, quelque peu de soi, qu’ils tentent d’accomoder toute la famille pour maintenir la clientèle. Ayant moi-même, comme jeune étudiante, travaillé dans un McDo, nous refusions effectivement de réchauffer les biberons dans les fours micro-ondes, pour la questions de brulure, soi-disant parce que les fours sont plus puissants que ceux résidentiels et que, par exemple, un biberon qu’on réchauffe habituellement 30 secondes pourrait être vraiment trop chaud s’il est chauffé 30 secondes dans le micro-onde commercial. Cependant, ce qu’on offrait comme compensations aux parents, c’était le plus grand format de verre qu’on remplissait d’un peu d’eau très chaude (celle qui sert pour les thés des clients) pour qu’ils puissent s’en servir comme bain-marie. Avis aux voyageurs, peut-être que ce n’est pas une pratique généralisée, mais ça vaut peut-être la peine de demander.

    • Moi j’ai toujours demandé un verrre d’eau chaude et on me l’a jamais refusé… Faut faire preuve de débrouillardise quand même…

    • Ah les aires de repos!!! Je suis entièrement d’accord avec vous!

      Sur la route, en été, on se sert des aires de pique-nique pour notre p’tit lunch, mais faut aussi une pause-pipi… J’ai souvent entendu mes enfants dire “je vais me retenir, c’est trop dégueu” ou “ça sent mauvais”… sans compter les planchers pleins de slush en hiver et l’eau glaciale pour se laver les mains (car il n’y a pas d’eau chaude)… Le savon on n’en parle pas, ou bien il n’y en plus dans le distributeur, ou bien il y a des coulisses de savon partout sur le comptoir… Essayez de changer une couche dans ces conditions!

      Et l’eau non potable, en 2008, c’est difficile à comprendre, surtout dans les aires qui ne sont pas si éloignées de la civilisation!

      Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de restaurants sur l’autoroute; il faut sortir et parfois ajouter quelques kilomètres de plus à un trajet souvent déjà long. Donc, les aires de repos sont une bonne idée, mais je crois que le concept devrait être repensé.

      Regardons ce qui se fait ailleurs:

      Le long des autoroutes en Ontario, les aires de repos sont des endroits chauffés avec des toilettes, généralement propres et de l’eau potable. La plupart ont un poste d’essence et un ou deux restaurants de malbouffe (des Tim Hortons et Wendys). On pourrait reprendre l’idée à bon compte, mais en mettant des p’tits restos un peu plus santé ou des cafés genre Van Houtte.

      Quelqu’un ici est-il allé en France récemment? Je n’y suis pas allée, mais il parait que les aires de repos ont un coin pour les enfants avec des jeux, des chaises hautes pour nourrir les bébés, un coin pour l’allaitement. Je ne suis pas certaine, je crois qu’ils ont fait ça en collaboration avec Nestlé, mais l’idée gagne à être explorée.

      @ moi-même : j’ai souvent eu recours à la méthode du bain marie, dans les McDo ou dans les foires alimentaires, et ça dépanne. C’est juste difficile des fois de faire comprendre à un employé du McDo qu’on veut juste un verre d’eau chaude… ils savent pas trop quoi pitonner sur leur caisse pour ça!

    • Effectivement, c’est pitoyable !
      De véritables bécosses à comparer avec l’Ontario ou les États-Unis.
      Sur l’autoroute 40, il y a quelques haltes, avec des camions-cantines qui vendent à qui mieux mieux des cochonneries : chips, pop corn, sandwichs comme du plâtre, Coke…PAR ICI LA SANTÉ ! ! !
      Même chose sur les autres autoroutes.
      Pourtant ne serait-il pas payant pour notre bon gouvernement libéral, d’offrir des services de qualité , 12 mois par année…
      Nous vivons dans un pays cheap, qui traite sa population de façon cheap ! ! !
      Le moins…c’est le mieux…telle devrait être la devise de Jean Charest et cie…

    • Ceci explique la dénatalité de notre belle province. à lire votre blogue, je me console d’être infertile …

    • z’etes deja alles en france? consolez vous, les haltes ici sont bien corrects. j’ai vu bien pire. les toilettes pleines a raz bord et meme des excrements dehors…

    • Quand on pense que cela a pris 20 ans au gouvernement pour déterminer la couleur de la margarine, faut s’armer de patience avant de voir l’amélioration des ‘rest area’ québécois.

      Pour la petite histoire, le bon gouvernement a déjà proposé quelque chose dans le sens d’un partenariat public-privé, mais évidemment, tous les gens ayant un intérêt dans les ‘rest-aréa’ : ie : cantine mobile et resto de villages se sont opposés. Y vont perdre leurs business !

      Le bon gouvernement (pas de colonne) a décidé d’attendre que les gens s’entendent…

      Esprit de clocher, lorsque tu nous tiens.

      PS : Bain-marie au McDo, c’est la solution. C’est très efficace et nous l’avons fait souvent.

    • Chez moi, aux Maritimes, y en a pas de haltes routières. Et on aimerait bien en avoir.
      Au Québec, les chiottes des haltes sont dégueulasses, on s’entend là-dessus. Ça coûte sans doute trop cher à entretenir. Mais, et je dis MAIS, ça prend aussi des humains mal élevés en Simone Naque pour les salir à ce point.
      Quant aux camionnettes-cantines, y z’auront pas pas mes $$$. Le café est absolument infecte!!! Je m’arrange pour avoir mes propres boissons avec moi dans la voiture. Même si je dois me priver de café.
      Pour ce qui est du biberon de bébé, les mères qui n’allaitent pas, et ce pour des raisons strictement de convenance, feraient bien de penser à bébé en premier plutôt qu’à elles. Je ne parle pas de celles qui ne peuvent vraiment pas.

    • Avez vous remarqué que ce sont surtout les touristes étrangers qui arrètent dans ces haltes, les Québécois savent pas mal tous qu’elles sont infectes? Comme première impression sur notre belle province, on pourrais faire mieux.

      Ayant voyagé plusieurs étés en Europe avec un sac à dos et une passe de train, je peut vous dire que là aussi McDonald a la réputation d’avoir les meilleures toilettes.

    • Tout le monde au Québec est au courant que ces haltes sont infectes. Je ne comprends pas qu’on s’y arrête encore, quand il y a des restaurants ou des stations service partout pour faire ce qu’on a à y faire.

    • Allez faire un tour à Terre-Neuve, ensuite vous allez arrêter de brailler contre les halte routière du Québec, oui il faut les améliorer, mais ce n’est pas la fin du monde. À Terre-Neuve le mieux qu’on puisse trouver est bien ouvent une station d’essence… C’est toujours aussi plaisant le Québec bashing? Pourquoi ne pas faire des commentaires constructif au lieu de simplement chiâler et dire que c’est de la merde?

    • On a peut être été très chanceux lors de notre voyage à charlevoix, mais les deux haltes routières ou nous avons picniqué étaient très propres, surtout celle sur la 40 à Québec. Il y avait même un air de jeu pour les enfants et les toilettes étaient impeccables. Par contre, j’ai remarqué les difficultés d’un couple de nouveaux parents qui tentaient de réchauffer la purée de leur bébé… pas évident!

    • @Bassplayer : même si on allaite on peut avoir besoin de chauffer un biberon. Je suis retournée au travail et mon mari a pris les 2 derniers mois de parentales. Je tire mon lait pour la journée de bébé et mon mari le fait chauffer. Mon mari voyage parfois un peu avec bébé et il est plutôt ennuyé lorsqu’il ne trouve pas de quoi faire chauffer la nourriture ou le lait de bébé. Ou encore quand il n’y a pas de table à langer dans un endroit public ou seulement dans la toilette des femmes …

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « nov    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité