La mère blogue

Lundi 16 octobre 2017 | Mise en ligne à 9h50 | Commenter Commentaires (19)

Einstein à l’écoute

« Qu’est-ce que l’âme ? Qu’est-ce que le temps ? Qu’est-ce que le firmament ? » « Comment marche la quatrième dimension ? »

Comme le rapportait Le Monde il y a quelques jours, telles sont là quelques questions que les enfants adressaient à Einstein lui-même qui, gentiment, patiemment, prenait la plume et répondait.

Ces dizaines de questions – et ces réponses – ont été rassemblées en un livre, intitulé Cher Einstein.

Le Monde rapporte que l’un des tout-petits, Arthur, bien que haut comme trois pommes, s’était senti tout à fait à l’aise de contester la théorie de la relativité.

Après lui avoir offert quelques explications scientifiques, Einstein avait cru bon de lui donner quelques conseils d’un vieux sage.

« Quant à toi, il vaudrait mieux que tu attendes d’avoir appris quelque chose d’utile avant d’enseigner aux autres.  »

Pour les colles des enfants, de nos jours, il y a toujours Google, mais avouons que c’est moins sympathique et moins personnel que de recevoir une réponse manuscrite par la poste d’un grand savant.

Heureusement que le père Noël, lui, prend toujours la peine de nous répondre !

Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 12 octobre 2017 | Mise en ligne à 10h00 | Commenter Commentaires (25)

Note à moi-même:ne pas déguiser ma fille en terroriste

Avez-vous vu passer cette nouvelle amusante publiée dans le Globe and Mail ?

Une commission scolaire francophone en Ontario a envoyé aux parents une petite note pour leur dire que certains costumes d’Halloween sont à éviter.

Les déguisements de terroristes ou qui comprennent un turban, un kimono ou une coiffe indienne sont notamment à proscrire, de même que toute transformation qui impliquerait «un changement dans la couleur de la peau». Aussi à éviter : tout costume qui se moquerait d’un trans ou qui aurait pour origine un «épisode historique violent», comme l’esclavagisme ou les jeux de rôle de cowboy et d’Indien.

Quand même, ça devient compliqué, l’Halloween. Pas sûr que la sorcière et le squelette vont passer la rampe encore longtemps.

Et bien sûr, il y a les cas très particuliers. Cette année, Luc Lavoie, pas de costume d’écureuil pour vous, d’accord ?

Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article

 

Mardi 10 octobre 2017 | Mise en ligne à 12h24 | Commenter Commentaires (29)

Faire ça vite, vite vite

« Elle est enceinte, alors elle va partir en congé de maternité », s’inquiétait un citoyen pendant la campagne électorale à laquelle participait la caquiste Geneviève Guilbault.

La bonne nouvelle, c’est que tout indique que les préoccupations de cet homme n’étaient pas largement partagées par l’électorat.  Geneviève Guilbault a obtenu pas moins de 51 % des voix lors de l’élection partielle dans Louis-Hébert la semaine dernière.

N’empêche, à Tout le monde en parle, dimanche, la nouvelle élue a encore dû se justifier et assurer qu’elle ferait ça vite, vite, vite, son congé de maternité. Son accouchement étant prévu en décembre, alors que l’Assemblée ne siège pas, elle aura d’office deux mois pendant lesquels il n’y aura pas de problème, a-t-elle fait remarquer.

En France, disant avoir des conversations enregistrées à l’appui, une danseuse de l’Opéra de Lyon affirme avoir été discriminée puis avoir vu sa collaboration non renouvelée par la troupe de ballet après l’annonce de sa grossesse.

Impossible de ne pas reconnaître que les congés de maternité peuvent occasionner du travail supplémentaire aux gestionnaires qui doivent trouver des remplaçantes de façon temporaire (ou aux employés eux-mêmes quand la personne n’est pas remplacée).

Avouons aussi que même comme femme, en début d’année scolaire, quand la prof est jeune, on y pense. Fera-t-elle toute l’année ou devra-t-elle partir précipitamment ?

Et, oui, ça arrive. Comme ça arrive que la professeure plus âgée tombe malade ou qu’elle doive prendre un congé prolongé pour être au chevet de son mari tombé au combat.

Au Québec, quantité de femmes continuent d’être victimes  de discrimination lorsqu’elles deviennent enceintes, selon la Commission des normes du travail, qui enregistre les plaintes.

Alors, en 2017 comme en 1977, c’est comme ça. Quantité de femmes redoutent le moment où elles devront annoncer à leur patron qu’elles sont enceintes et essuyer des petites remarques du genre : «Encore? » « Pas une autre ? »

Ça s’est mieux passé pour vous ?

Lire les commentaires (29)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2017
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives