Le blogue de Mélanie

Le blogue de Mélanie - Auteur
  • Mélanie Côté

    Mélanie Côté est journaliste au Quotidien et au Progrès-Dimanche depuis 2006. Elle a obtenu un DEC en Art et technologie des médias en 2005 et elle vient de terminer un baccalauréat par cumul à l'Université du Québec à Chicoutimi. Dans son blogue, elle nous livre ses impressions sur tous les sujets qui touchent le quotidien.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 26 janvier 2014 | Mise en ligne à 22h16 | Commenter Commentaires (6)

    Papa 2.0

    Aujourd’hui, je retourne au boulot. La petite dernière a 4 mois et demi. Fini le congé parental. Non, pas question qu’elle aille tout de suite au CPE (sa place est confirmée pour l’été, une bonne chose de réglée!). Trop petite. C’est papa qui reste à la maison. Pourquoi pas ? À la première grossesse, j’ai fait tout le «congé». Un an à m’habituer à ma nouvelle vie de maman, à mettre en place une routine, tout ça en continuant mes cours à l’université.

    Cette fois-ci, c’est moi qui reprend le boulot. Papa a un travail qui le tient loin de la maison assez souvent et il manque quelques beaux moments avec ses filles. Alors pourquoi ne pas profiter de cette opportunité? Il est capable de s’occuper de ses filles, changer des couches, donner le bain, etc. Et, surtout, le plus important, il a autant d’amour à leur donner que moi.

    Cette décision prise d’un commun accord a fait écarquiller bien des yeux. Plusieurs personnes ont encore la mentalité que la maman se doit de rester à la maison alors que le papa travaille. «Un homme, c’est pas fait pour rester à la maison.» C’est faux. S’il se sent capable et que son travail lui permet de le faire, qu’il le fasse. De plus en plus de pères ont développé cette fibre parentale qui les pousse à prendre plus de place dans la vie de leurs enfants et c’est tant mieux. Je ne comprends pas que certaines personnes dénigrent les pères qui veulent profiter de ces instants. Ce ne sont pas des paresseux (oh non, il ne s’ennuiera pas!), au contraire, mais des hommes qui ont compris l’importance de créer des liens avec leurs enfants.

    J’avoue qu’au moment d’aller travailler, aujourd’hui, j’ai eu un petit pincement au coeur avant de quitter la maison. Après plusieurs «colleux» et bisous, j’ai pris le chemin du travail en me disant qu’elles étaient en sécurité et, surtout, très bien avec papa. Comme je travaille presque toujours le soir, j’aurai la chance de passer mes journées avec mes filles. Et quand je serai au boulot, ce sera pratiquement l’heure du dodo. Ce sera à moi de profiter des moments passés avec elles et d’en faire des instants de qualité.

    @Melanie_Cote


    • 2.0 sous entend que le papa 2.0 est meilleur que le 1.0. Hors c’est au choix de chaque famille de décider si c’est ce qu’il y a de mieux pour eux.

      Je préfère me dire que c’est un mauvais titre.

      Je l’ai plutôt utilisé comme «Papa nouveau genre», mais pas meilleur ! Comme vous dites, la décision revient à la famille. Mélanie

    • J’ai eu un malaise en lisant votre billet… Il me semble que très peu de gens en 2014 remettent en doute le fait que les pères savent autant s’occuper de leurs enfants que les mères… Ah oui… Peut-être sauf les mères elles-mêmes !!! Le vrai problème de notre société est le fait que très souvent, les mères ne laissent pas de place aux pères et leur font souvent comprendre qu’ils sont trop incompétents pour s’occuper de leurs enfants. Des femmes qui reprennent leurs hommes sur tout et leur disent qu’ils font tout de travers. Du coup, les pères ont tendance à laisser ces tâches à la mère et à penser qu’ils ne sont en effet pas faits pour ça. Le fait que vous vous sentiez obligée de justifier votre choix ne fera pas avancer le débat. Au contraire ! Ce devrait être tellement normal qu’on ne devrait même plus en parler… Les phrases du genre les pères sont capables de changer des couches et de donner le bain me rendent dingue ! Surtout lorsqu’elles sont écrites par une femme. Je trouve ça presque infantilisant. Du genre, les hommes “gnan gnan” de l’époque ont finalement évolué !! Ça me déprime… Je n’aime pas non plus votre phrase qui dit que les pères qui ont choisi de rester à la maison avec leurs enfants sont des pères “qui ont compris l’importance de créer des liens avec leurs enfants.”. Sentez-vous que le fait que vous retourniez travailler laisse sous-entendre que vous ne souhaitez pas créer de liens forts avec votre deuxième ?

    • si je vous comprend bien

      Comme je travaille presque toujours le soir, j’aurai la chance de passer mes journées avec mes filles. Et quand je serai au boulot, ce sera pratiquement l’heure du dodo. Ce sera à moi de profiter des moments passés avec elles et d’en faire des instants de qualité.

      vous serez les 2 avec votre fille

      donc papa va profiter de belles vacances grâce à mes impôts

    • ”Il est capable de s’occuper de ses filles, changer des couches, donner le bain, etc.”
      Vos propos font vraiment dur…

      Et, surtout, le plus important, il a autant d’amour à leur donner que moi. Mélanie

    • Je crois aussi qu’il a aussi le goût de chaque parent. Ma conjointe s’accomplit beaucoup dans son travail (et elle gagne plus cher aussi…) Dans mon cas, mon emploi est moins valorisant et moins rénumérateur. Comme les enfants avaient des besoins importants de voir des spécialistes de la santé, on a décidé que je laissais cette job pour me consacrer à eux. Tout le monde va mieux depuis qu’on ne se court plus comme des poules pas de têtes. Et je développe mes talents de chef cuisinier. Le bonheur! Vive le papa 2.0

    • Bravo Mélanie et quelle chance d’avoir un horaire atypique et de profiter de votre vie de famille ensemble, votre conjoint et vous. Quant @Gabriel50, le 50 c’est pour la mentalité des années ‘50?
      C’était le bon vieux temps, avouez, les femmes à la maison, “gratis”, à s’occuper de tout le monde sans droits et sans revenu?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité