Le blogue de Mélanie

Le blogue de Mélanie - Auteur
  • Mélanie Côté

    Mélanie Côté est journaliste au Quotidien et au Progrès-Dimanche depuis 2006. Elle a obtenu un DEC en Art et technologie des médias en 2005 et elle vient de terminer un baccalauréat par cumul à l'Université du Québec à Chicoutimi. Dans son blogue, elle nous livre ses impressions sur tous les sujets qui touchent le quotidien.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 22 avril 2012 | Mise en ligne à 22h56 | Commenter Commentaires (7)

    Mots d’enfants, mots gênants

    Ma fille a deux ans et deux mois et elle parle beaucoup. Elle est capable de se faire comprendre et elle trouve toujours le bon mot pour s’exprimer… même quand ça peut être un peu gênant pour ses parents!

    Oh oui !Il y a des jours où je ressens un profond malaise et, si je le pouvais, je m’enfoncerais dans le plancher. Ça m’est arrivé en fin de semaine. Nous avons croisé une madame au centre d’achats qui souffrait quelque peu d’embonpoint. Et ma fille, en pointant la dame en question, a dit (très fort) : «Maman, la madame a mangé trop de bonbons.» Une fois, ça passe. Mais le fait est qu’elle a répété plusieurs fois.

    Un autre jour, à la piscine. Après un cours de natation. Nous étions dans le vestiaire et, à côté de nous, il y avait un petit bébé. Un garçon. Elle pointe ses «parties» et dit, encore une fois très fort : «Le bébé a une grosse crotte sur ses fesses…» Elle est encore un peu jeune pour comprendre les différences entre les sexes.

    Toujours à la piscine, dans l’eau cette fois. «J’ai envie de crottes. – Attends, il reste 10 minutes. – J’ai envie de crottes. – Ça achève. – J’ai fait une crotte. – Oups, vive les couches de piscine.»

    Oui, c’est drôle venant d’un enfant de deux ans. Mais ça crée quand même un certain malaise.

    C’est sans compter le petit garçon noir qui est sale… Pour ça, elle n’est pas trop jeune et elle a eu droit à un cours!

    C’est certain que je ne suis pas la seule dans cette situation. Dites-moi de quelle façon vos enfants vous ont déjà fait honte joué un tour !


    • ben là vous avez raison d’avoir honte… L’éducation c’est aussi être consciente que VOUS¸etes le modèle de cette enfant.

      Ces mots et ces remarques elle ne les a pas sorti de son imagination. Vous devez passer vos commentaires à voix haute devant elle. Elle n’est pas sotte, si vous vous permettez de le faire (vous ou tout membre de son entourage) ne soyez pas étonnée qu’elle vous copie.

      Imaginez ce que ce sera quand elle aura 12 ans !

      L’éducation peut souvent se résumé à une petite phrase : L’Art d’apprendre à se retenir pour les parents d’ABORD et ensuite vouspourrez l’enseigner à votre enfant.

      Un éléphant n’engendrera jamais une souris. Bref, madame donnez l’exemple.

    • @ gofrankiego Justement, oui, à deux ans, un enfant a une très grande imagination.
      Je ne juge pas votre commentaire. Ce serait gentil de faire de même. Après tout, on ne se connaît pas.

    • Franchement, gofrankiego – Go! dans votre tanière! Le microcosme d’un enfant ne se limite pas juste à papa, maman! Il y a tout un monde réel où l’enfant voit, entend, puis, comme l’a si bien dit madame Côté, il y a ce monde imaginaire dans lequel l’enfant tente de donner un sens à tout, même si ça sort parfois tout croche pour l’entourage.

    • Ne vous en déplaise un enfant n’arrive pas au monde en sachant le mot «caca» on lui apprend.

      Une enfant de duex ans ne sait pas en se levant un beau matin que les «bonbons ça fait grossir» que donc une grosse dame a mangé trop de bonbons puisqu’elle est grosse. Allons donc, réfléchissez !

      Une enfant n’arrive pas au monde en faisant la différence entre les personnes «grosses» et les autres, on lui a montré la différence.

      Désolée de vous avoir vexée, mon intention était plutôt de vous faire réaliser que toutes vos actions, toutes vos réactions, tous vos mots sont des sources d’informations pour une enfant de deux ans le moindrement éveillée. Il faut porter une grande attention à tout ça car on ne peut pas espérer que nos enfants aient une plus belle éducation que celle qu’on leur donne.

    • Vous inquiétez pas, allez! La capacité de dire des “bêtises” est assurément un signe d’intelligence chez un enfant. Mes deux filles nous en ont fait voir (et entendre) de toutes les couleurs jusqu’à l’âge de quoi, cinq, six ans? Et ça se terminait toujours par un immense fou rire familial précédé, j’en conviens, par les excuses d’usage auprès des personnes visées, lesquelles se formalisaient rarement. Et puis si on n’a plus le droit de dire des âneries à ces âges-là, les petits deviendront tous des Jean Charest qui a raté une belle occasion de ne pas en dire à l’encontre des étudiants qui manifestaient devant le centre des congrès.

    • Oui les enfants font parfois “honte” mais je crois que la meilleur option c’est d’expliquer à l’enfant que ce qu’il a dit n’était pas gentil (ou erroné) et d’aller s’excuser à la personne visée (si elle a entendu …).

      Les enfants ne disent pas ce genre de choses méchamment! Il s’expriment sur la différence des autres, parce qu’ils commencent à s’en rendre compte. Et on doit leur apprendre que tout ne se dit pas! Et surtout leur faire comprendre que la différence des autres n’est pas nécessairement extraordinaire. Dans le fond, on est tous différents!

      Pour reprendre vos exemples, Mme Côté… une petite fille qui se rends compte qu’un petit garçon n’est pas fait comme elle est justement une bonne occasion pour lui faire comprendre que les garçons et les filles sont fait différemment, que bébé en question n’a pas une crotte sur les fesses mais bien un pénis et des testicules et que les filles ont une vulve, point. Oui ça peut être gênant, mais j’ai rarement vu des gens, qui ont subit le commentaire, s’en offusquer vraiment. Je crois que le plus offensant pour ces gens, c’est justement que le parent ne réagisse pas! Ce n’est pas plus tard que le parent doit réagir au commentaire de son enfant, mais à l’instant même!

      Je suis d’accord avec certains points de gofrankiego… vous n’avez pas idée à quel point ce que vous dites ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd quand vous parlez à votre enfant ou que votre enfant vous entend (sans que vous ne lui adressiez la parole)!! Les enfants entendent ce qu’on dit, mais parfois il ne font pas les bons liens. Et lorsqu’ils disent une bêtise comme “la madame a mangé trop de bonbons” on se doit de les corriger.

      Mais les mots des enfant ne sont pas toujours “honteux” (bien heureusement). Un qui m’a bien fait rire provient de mon cousin lorsqu’il était petit (il devait avoir 4-5 ans). On se baignait dans la piscine (avec les parents bien entendu) et mon grand-père lui a demandé s’il touchait le fond de la piscine… et mon cousin de lui répondre… “si on enlevait de l’eau de la piscine je pourrais toucher le fond” :)

    • Je ne peux m’empêcher de réagir à Gofrankiego…
      Que de belles théories :-S… mais gageons que vous n’avez pas d’enfants!!!
      Un enfant connaît la différence entre petit et gros et ne fais pas de distinctions ni n’a d’inhibitions à l’appliquer ou non à quelqu’un ou quelque chose….
      Oui nos actions ont des répercussions sur la façon dont notre enfant va percevoir tout son entourage… mais il faut aussi lui laisser être un enfant.. ce n’est pas un petit adulte!!! Les enfants n’ont pas de filtres… c’est ça l’innocence de l’enfance… Il y a toujours place pour la sensibilisation dans ces moments.. mais ne s’attendons pas à voir nos enfants réagir avec toutes les nuances possibles!! J’imagine que votre enfant, lorsqu’il voit une personne de forte taille, se dit à lui-même, sans le partager avec vous: cette personne fait de l’embonpoint. Peut-être est-ce dû à son alimentation. Peut-être aussi à son mode de vie. Ou encore à sa génétique.. demandons à papa de nous éclairer de sa lanterne :-P
      Et savez-vous monsieur, qu’à cet âge l’imagination prend plus de place que la réalité pour l’enfant…
      Voilà, on doit cesser de demander aux mamans d’être de parfaits modèles de maman Caillou et d’élever leur enfant selon le guide de l’enfant “politiquelly correct”.
      Maman_poule, mamans de 4 poussins, qui parfois se demandent pourquoi la madame est grosse, pourquoi pepére n’a plus de dents, pourquoi la petite fille est noire, pourquoi il y a du tonnerre, et si grand-mère S est la maman de grand-papa, elle avait une maman et sa maman avait une maman, qui était la première maman..? Maman Poule: hmmm, on est pressé ce matin mon poussin, demande à ton papa ce midi ;-P

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité